Aristoloche

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Aristoloche en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Aristoloche

  • Nom(s) latin(s)

    Aristolochia macrophylla, syn. Durior

  • Famille

    Aristolochiacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste Feuillu

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

Esthétique

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Grimpant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    2 à 10 m
  • Largeur à maturité

    2 à 8 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Plante grimpante vedette dans les jardins de terrain frais, l’aristoloche fait parler d’elle du printemps à l’automne. Caduque, elle fleurit en début d’été, mais ses toutes petites fleurs couleur prune en forme de siphon ne se remarquent pas ou très peu. Elles ont pourtant la particularité de piéger les insectes pollinisateurs, non pas dans un but carnivore puisque ces derniers arrivent à s’en échapper, mais pour assurer le mieux possible la pollinisation à l’intérieur car elles sont hermaphrodites. Elles produisent pourtant rarement des fruits sous nos climats, car la pollinisation est liée à certains insectes présents dans le milieu d’origine de la plante. Dans nos jardins, l’aristoloche est donc principalement cultivée pour l’aspect décoratif de son feuillage.

Le volume conséquent de l’aristoloche et ses larges feuilles cordiformes portées sur de très longues tiges présentent tous les attraits. La texture épaisse des feuilles se fait légèrement velue au départ, puis les feuilles grandissent et deviennent glabres. La végétation est dense, elle s’étend aussi bien en hauteur qu’en largeur sur une pergola mais peut monter très haut quand elle est guidée par un tronc ou un pilier autour duquel elle s’enroule. Les nouvelles pousses des tiges forment de magnifiques vrilles, leur croissance rapide les rend volubiles et aptes à s’enrouler sur de nombreux supports. En automne, le feuillage prend des teintes orangées très vives puis rouges et pourprées, l’effet est saisissant.

L’utilisation de l’aristoloche a peu évolué dans les jardins, car cette grimpante reste l’une des privilégiées pour créer un couvert végétal de qualité, sur une pergola, une tonnelle, une façade ou un pignon. Sur un mur, il est nécessaire de guider les tiges. La plante supporte bien l’ombre légère qui fait ressortir le vert profond de ses feuilles. Elle devient à elle seule un décor, et ne se contente donc pas de servir de manteau vert. Une association avec une clématite reste possible, à condition de surveiller la progression de l’une par rapport à l’autre.

Espèces et variétés d’aristoloche

Sur les quelque 300 espèces recensées, la plupart poussent dans les milieux tropicaux et ne se trouvent que rarement sous nos climats.

  • L’aristoloche à grandes feuilles (Aristolochia macrophylla) est la seule à être cultivée ici dans les jardins comme plante ornementale.
  • L’aristoloche géante (Aristolochia gigantea) est une plante tropicale de collection, originaire du Brésil, que certains amateurs arrivent à faire pousser en serre ou véranda chauffée.
  • L’aristoloche-clématite (Aristolochia clematis) est une plante sauvage qui se rencontre aussi en Europe et en Asie, mais qui n’est pas commercialisée pour les jardins à cause de sa toxicité.
  • L’aristoloche persistante se rencontre aussi à l’état sauvage et n’est cultivée que dans les jardins botaniques.

Aristolochia macrophylla (syn. A. durior)

Aristoloche commune, aristoloche siphon

Aristolochia macrophylla (syn. A. durior) Aristoloche commune, aristoloche siphon
  • Floraison : Petites fleurs estivales en forme de siphon, couleur prune, cachées dans le feuillage.
  • Végétation : Très rapide de croissance et très ample, cette grimpante couvre toutes sortes de structures, des pergolas aux poteaux et troncs des arbres colonnaires.
  • Qualités : Larges feuilles vert foncé et cordiformes, dont la coloration devient flamboyante en automne.

Aristolochia clematitis

Aristoloche clématite

Aristolochia clematitis Aristoloche clématite
  • Floraison : Fleurs estivales à odeur fétide.
  • Végétation : Lianes de croissance très rapide.
  • Qualités : Toute la plante est toxique.

Aristolochia gigantea

Aristoloche géante

Aristolochia gigantea Aristoloche géante
  • Floraison : Énormes fleurs en août et septembre, couleur prune zébrée de crème.
  • Végétation : Originaire d’Amérique du Sud, la plante se cultive en serre et véranda chauffée, elle meurt en dessous de zéro. Liane de 5 m environ. Feuilles vert clair.
  • Qualités : Ses fleurs géantes sont une véritable attraction visuelle.

Aristolochia sempervirens

Aristoloche persistante

Aristolochia sempervirens Aristoloche persistante
  • Floraison : Fleurs prune foncé laissant apparaître une large tache jaune foncé en s’ouvrant.
  • Végétation : Plante du sud de l’Europe, petites feuilles persistantes et coriaces.
  • Qualités : La plante offre un aspect sauvage, on la rencontre dans certains jardins botaniques.

Plantation de l’aristoloche

Plantation de l’aristoloche

Où la planter ?

Un sol toujours frais correspond aux besoins de la plante, mais il ne doit pas être détrempé en permanence ni engorgé en hiver. L'aristoloche préfère quand il est argileux et riche en humus, elle supporte mieux les terrains à tendance calcaire que les sols acides.

Une exposition semi-ombragée est préférable au plein soleil brûlant. Cependant, dans les endroits trop sombres les tiges chercheront toutes la lumière, quitte à monter toujours plus haut et à se dégarnir de la base.

Préférez les endroits protégés des vents glacés dans les régions froides. Sur une façade ou un pignon, la chaleur de la pierre qui reçoit les rayons du soleil en hiver peut suffire à protéger la ramure.

Quand planter l'aristoloche ?

Préférez le printemps ou la fin de l'été pour cette grimpante caduque qui n'aime pas les hivers trop froids ni les périodes de sécheresse. Une fois bien installée elle supporte jusqu'à -7 °C, mais à la plantation il vaut mieux lui donner toutes les chances de reprise quand les températures sont encore chaudes.

Comment la planter ?

Le trou de plantation doit être écarté du support de 40 cm afin de laisser les racines s'étaler et les tiges prendre du volume. Une bonne hydratation de la motte avant la plantation ainsi qu'un ameublissement de la terre à l'emplacement du trou favorisent une meilleure reprise. Ajoutez du terreau pour enrichir le sol, plus du sable grossier pour améliorer le drainage en cas de sol argileux lourd et collant.

Culture et entretien de l’aristoloche

Culture et entretien de l’aristoloche

Arrosez régulièrement pour maintenir le sol frais en période de sécheresse.

Protégez le pied en hiver avec un paillage épais quand la plante est encore jeune, puis lors des hivers rigoureux. Si le pied a été bien protégé, il suffit de couper les tiges qui ont subi des dégâts par le gel, elles repousseront rapidement au cours du printemps mais la plante ne reprendra pas tout son volume en une année.

Taille de l’aristoloche

La taille n’est pas utile sauf quand les tiges deviennent envahissantes. Si besoin, raccourcissez la ramure en fin d’hiver. Creusez le sol autour pour les couper le plus bas possible et utilisez-les comme boutures pour les replanter ailleurs.

Maladies, nuisibles et parasites

Cette grimpante reste exempte de maladies et parasites.

Quand les conditions de culture ne lui plaisent pas, elle s’étiole. Il faut améliorer ces dernières ou bien lui trouver un autre endroit.

Multiplication de l’aristoloche

Multiplication de l’aristoloche

L'aristoloche se développe assez vite quand elle se plaît, et ses racines sont traçantes. Elle peut donc aussi se multiplier seule.

Pour pallier des aléas climatiques et conserver de jeunes plants de remplacement, le bouturage de tige s'effectue en été, en prélevant des tronçons de tiges mi-aoûtées.

Conseils écologiques

L’ampleur de l’aristoloche demande de l’espace. Il n’est donc pas conseillé de la planter dans un endroit où elle n’aura pas assez de place pour se développer.

Adopter la bonne plante au bon endroit évite les entretiens ou tailles répétées, donc facilite le travail de jardinage et laisse ainsi du temps pour les loisirs.

Un peu d’histoire…

L’aristoloche à grandes feuilles (Aristolochia macrophylla) est originaire du sud-est des États-Unis, c’est la raison pour laquelle on arrive à la cultiver à l’extérieur sous nos climats.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides