Groseillier à fleurs

Groseillier à fleurs en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Groseillier à  fleurs, Groseillier sanguin

  • Nom(s) latin(s)

    Ribes sanguineum

  • Famille

    Grossulariacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Buissonnant
    Arrondi, en boule ou ovale
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1,50 à 5 m
  • Largeur à maturité

    1,5 à 2 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Bouturage Marcottage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide
  • Densité

    1 pied/ m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Bosquet ou forêt Massif ou bordure Haie Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Ribes comporte plus de 150 espèces arbustives, caduques ou persistantes, présentes dans les zones fraîches et tempérées de l'hémisphère Nord. Certaines espèces sont cultivées pour leurs baies comestibles et acidulées, notamment Ribes nigrum : le cassissier, Ribes rubrum : le groseillier à grappes et Ribes uva-scripa : le groseillier à maquereau. D'autres le sont pour leur généreuse floraison rose, rouge ou jaune généralement printanière. Les Ribes ont longtemps fait partie de la famille des Saxifragacées, mais désormais ils bénéficient d'une famille créée rien que pour eux, celles des Grossulariacées.

Ribes sanguineum, le groseillier sanguin à fleurs, parfois appelé cassis-fleur, est l'espèce la plus couramment cultivée dans nos jardins. Cet arbuste vigoureux qui nous vient de la côte ouest de l'Amérique du Nord, peut hisser sa silhouette ramifiée dès la base, buissonnante et arrondie, jusqu'à 2,50 m de hauteur pour un étalement de 2 m. Il se développe rapidement et fait preuve d'une grande rusticité supportant aisément jusqu'à -25 °C. Il ressemble un peu à ses cousins à fruits avec son feuillage lobé et rugueux qui émet une senteur un peu âcre (pas appréciée par tout le monde !) quand on le froisse. Sa floraison rose vif marque le début du printemps en compagnie d'autres stars du moment que sont les forsythias et les cognassiers du Japon. Les cultivars ont élargi la gamme des teintes qui vont du blanc pur au rouge cramoisi.

La ramure du groseillier à fleurs est dépourvue d'épines contrairement à certaines espèces du genre. Elle est d'un coloris brun-rouge qui noircit au fil des années. Les rameaux d'abord érigés sont retombants à leur extrémité. Le feuillage caduc apparaît juste après le début de la floraison. Les feuilles vert foncé et longuement pétiolées, font 4 à 5 cm de long. Elles sont alternes, palmées et cordiformes à la base. Découpées en 5 lobes peu profonds finement dentés, elles offrent une texture rugueuse. Leur revers est vert pâle et légèrement pubescent. En automne, l'arbuste offre un regain d'intérêt par son feuillage qui vire au jaune cuivré avant de tomber.

Le groseillier à fleurs fleurit dès la fin de l'hiver, de mars à avril selon le climat. Les petites fleurs tubulaires forment des étoiles à cinq pétales rose vif éclairés par des anthères crème. Elles sont groupées en racèmes (grappes) pendantes qui font 5 à 10 cm de long. Les fleurs sont suivies en fin d'été de petites baies bleu marine et pruineuses, comestibles mais appréciées seulement des oiseaux.

Le groseillier à fleurs s'intègre parfaitement dans les haies champêtres et les fonds de massifs de vivaces et de bulbes printaniers. À l'aise en pleine terre comme en grand bac, il peut être cultivé sur la terrasse. À éviter tout de même sur le balcon, car il occupe de l'espace et offre moins d'intérêt aux quatre saisons que certains arbustes. Faites grimper une clématite à petites fleurs ou une grimpante éphémère, comme une ipomée ou une capucine, dans sa ramure pour lui offrir une utilité estivale.

Pour en profiter dans la maison, cueillez quelques rameaux sur le point de fleurir et formez un bouquet qui peut durer plus d'une semaine.

Espèces et variétés de groseillier à fleurs

Ribes sanguineum

'King Edward VII'

Ribes sanguineum 'King Edward VII'
  • Floraison : Rouge vif. Plus tardive que le type.
  • Végétation : Haut. et étal. : 2 m.
  • Qualités : Une valeur sûre, couramment commercialisée.

'Pulborough Scarlet'

Ribes sanguineum 'Pulborough Scarlet'
  • Floraison : Grandes fleurs rouge foncé à cœur blanc.
  • Végétation : Haut. et étal. : 2,50 m.
  • Qualités : Vigoureux.

'Tydeman's White'

Ribes sanguineum 'Tydeman's White'
  • Floraison : Grappes blanc rosé.
  • Végétation : Haut. et étal. : 2 m.
  • Qualités : Peu courant. Très élégant à mi-ombre.

'White Icicle'

Ribes sanguineum 'White Icicle'
  • Floraison : Grosses grappes blanc pur.
  • Végétation : Haut. et étal. : 2 m.
  • Qualités : Peu courant. Très élégant à mi-ombre. Plus précoce que le type.

'Brocklebankii'

Ribes sanguineum 'Brocklebankii'
  • Floraison : Rose pâle.
  • Végétation : Haut. et étal. : 1,20 m. Croissance lente. Feuillage jaune d’or qui verdit un peu en été.
  • Qualités : Feuillage lumineux, parfait à mi-ombre. Port compact adapté à la culture en pot.

Ribes odoratum (syn. R. aureum)

Ribes odoratum (syn. R. aureum)
  • Floraison : Nombreuses grappes pendantes jaune d’or et odorantes. En avril-mai. Fruits violet foncé en été.
  • Végétation : Haut. : 2 m et étal. : 1,50 m. Buissonnant, rameaux retombants aux extrémités. Feuillage caduc, vert franc, jaune orangé en automne.
  • Qualités : Rustique, parfumé, culture facile, florifère. Le cultivar 'Fuma' est particulièrement dense et florifère.

Ribes x gordionanum (hybride de R. sanguineum et R. odoratum)

Ribes x gordionanum (hybride de R. sanguineum et R. odoratum)
  • Floraison : Grappes pendantes de fleurs rouge cuivré à l’extérieur et jaune clair à l’intérieur. En avril-mai. Pas de fruits.
  • Végétation : Haut. : 2 m et étal. : 1,20 m. Buissonnant. Feuillage caduc, vert foncé, arrondi, lobé. Odorant. Belles colorations automnales.
  • Qualités : Très florifère. Parfumé. Peu courant.

Ribes speciosum

Ribes speciosum
  • Floraison : Nombreuses fleurs tubulées rouge vif évoquant les fuchsias. En mars-avril.
  • Végétation : Haut. : 1,50 m. Rameaux épineux. Moins rustique que les autres groseilliers à fleurs.

Plantation dugroseillier à fleurs

Plantation dugroseillier à fleurs

Où le planter ?

Le groseillier à fleurs se plaît au soleil non brûlant et à mi-ombre légère, dans un sol ordinaire plutôt bien drainé. Évitez de le cultiver en climat méditerranéen trop sec : d'autres espèces de Ribes sont plus adaptées à ce climat comme le chinois Ribes laurifolium, les californiens Ribes speciosum et Ribes viburnifolium.

Les jeunes sujets préfèrent une terre qui reste fraîche en été. Au fil du temps, ils supportent mieux la sécheresse estivale.

Quand planter le groseillier à fleurs ?

Comme beaucoup d'arbustes caducs, le moment idéal de plantation se situe de fin octobre à avril, hors période de gel, de pluie forte ou de neige.

Comment le planter ?

En pleine terre, offrez-lui un espace vital d'au moins 1 m autour de son pied.

  • Hydratez la motte une dizaine de minutes dans un seau d'eau.
  • Défaites délicatement le chignon de racines formé si le groseillier est resté trop longtemps dans son conteneur.
  • Ménagez un trou de trois fois le volume de cette motte.
  • Drainez le sol, si besoin, avec du sable grossier, des graviers ou des billes d'argile.
  • Ajoutez une grosse poignée d'amendement organique bien décomposé.
  • Arrosez copieusement et paillez le pied pour conserver un sol frais et désherbé.

Culture en pot :

  • Choisissez un contenant d'au moins 40 cm de diamètre.
  • Drainez le fond avec une couche d'une dizaine de centimètres de billes d'argile.
  • Utilisez un bon terreau de plantation, type terreau de rosiers, ou un mélange à parts égales de terreau universel et de terre de jardin qui lui donnera du corps.

Culture et entretien du groseillier à fleurs

Culture et entretien du groseillier à fleurs

En pleine terre

Le groseillier à fleurs est un arbuste facile à cultiver qui demande peu de soins.

Maintenez un sol frais les deux premiers étés en complétant le paillis avec des tontes de gazon.

Apportez quelques poignées de bon compost mûr en automne pour favoriser la croissance.

Culture en pot

Maintenez le sol frais sans excès toute la belle saison. Fertilisez avec un engrais liquide une fois par mois d'avril à août. Limitez les arrosages en hiver (les précipitations suffisent généralement). Surfacez tous les printemps et rempotez tous les 3 ans dans un pot plus grand.

Taille du groseillier à fleurs

La taille se pratique impérativement juste après la floraison. Une taille plus tardive compromet la floraison suivante car les fleurs apparaissent sur le bois de l’année précédente.

Inutile de tailler tous les ans. Raccourcissez les branches d’un tiers tous les 2 ans. Complétez tous les 4-5 ans par une taille à ras des rameaux les plus vieux, reconnaissables à leur écorce plus foncée. Cela permet d’aérer le centre du buisson tout en le rajeunissant.

Maladies, nuisibles et parasites

Cultivé dans de bonnes conditions, le groseillier à fleurs est rarement malade ou parasité. Il peut toutefois être sujet à des maladies cryptogamiques comme la rouille et l'oïdium ou être parasité par des araignées rouges et des cochenilles.

Multiplication du groseillier à fleurs

Multiplication du groseillier à fleurs

Marcottage

Le groseillier à fleurs se marcotte souvent naturellement. Les rameaux qui touchent le sol s'enracinent en quelques mois. Récupérez ces marcottes et replantez aussitôt à leur emplacement définitif.

Bouturage

Il se bouture très facilement par boutures semi-herbacées prélevées en août ou ligneuses prélevées en décembre. Faites grossir les jeunes plants en pot individuel au moins un an avant leur mise en place au jardin.

Conseils écologiques

On évoque moins souvent la régression des populations de bourdons que celle des abeilles. Mais les pesticides et les mutations de l'agriculture (fauche des friches, désherbage des fleurs sauvages…) ont diminué le nombre de ces insectes velus et trapus, au vol peu discret. Leur « fourrure » les protégeant du froid, ils sortent avant la fin de l'hiver butiner les premières fleurs. Le groseillier à fleurs fait partie des arbustes qui les attirent immanquablement car ses fleurs sont riches en nectar. La reine bourdon, affaiblie par plusieurs mois d'hibernation, va y puiser l'énergie nécessaire pour se mettre à l'abri dans un trou et pondre la première génération de l'année. Pour assurer le couvert aux petits bourdons pendant plusieurs mois, accompagnez votre groseillier à fleurs par d'autres floraisons prisées par ces insectes : romarin, thym, weigélia, lavande, valériane, rose trémière

Un peu d’histoire…

Le nom générique Ribes vient du latin rubus qui signifie buisson et du danois ribs qui veut dire groseille. Le nom spécifique sanguineum fait référence au coloris rouge sang des fleurs.

Ribes sanguineum a été découvert en 1793 par le médecin botaniste britannique Archibald Menzies à plusieurs endroits de la côte Nord-Ouest de l’Amérique du Nord. Mais c’est au botaniste écossais David Douglas que l’on doit son introduction en Europe en 1825. La célèbre RHS, Royal Horticultural Society de Londres, l’envoie herboriser de 1823 jusqu’à sa mort (1834), aux États-Unis et au Canada. Après des expéditions mouvementées dignes d’Indiana Jones, il en rapporte des milliers de plantes dont le pin de Douglas, le Mahonia aquifolium et notre Ribes sanguineum qu’il retrouve dans toutes les parties montagneuses voisines de la côte ouest du 38° au 52° de latitude. Il tient d’ailleurs cet arbuste « comme l’une des acquisitions les plus intéressantes et les plus belles pour nos collections d’arbustes de pleine terre ».



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides