Tulipier de Virginie

Tulipier de Virginie en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Tulipier de Virginie

  • Nom(s) latin(s)

    Liriodendron tulipifera

  • Famille

    Magnoliacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Arbre à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Élancé ou colonnaire
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    > 10 m
  • Largeur à maturité

    >10 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Greffe
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide
  • Densité

    1 pied/25 m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Haie Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Liriodendron comporte seulement deux espèces : Liriodendron tulipifera et Liriodendron chinense, quoique certains botanistes considèrent la deuxième comme une sous-espèce de la première. Ce sont de grands arbres caducs, à croissance rapide, qui se caractérisent par un long tronc droit, une couronne étroite qui s'étale au fil du temps, des feuilles curieusement lobées et de grosses fleurs jaune verdâtre également originales. Ces dernières évoquant un peu les fleurs de certains magnolias, un genre de la même famille que le Liriodendron, celle des Magnoliacées.

Originaire de l'est des États-Unis, le tulipier de Virginie (Liriodendron tulipifera) est très présent dans la vallée de la rivière Ohio et sur les pentes montagneuses de Caroline du Nord, du Tennessee, du Kentucky et de Virginie, où il atteint des dimensions maximales. Il est à réserver aux parcs et aux très grands jardins car à l'âge adulte (après 40 à 50 ans), il dépasse 25 m de hauteur pour 15 m de largeur offrant alors une silhouette colonnaire majestueuse. Dans son habitat naturel, il peut approcher les 40 m et vivre plus de 400 ans ! Son feuillage lobé ainsi que la forme de ses fleurs rappellent les tulipes, justifiant l'appellation de tulipier. Il fait preuve d'une excellente rusticité supportant des températures jusqu'à -30 °C.

Ses feuilles, alternes, presque aussi larges que longues (10-15 cm), pendent au bout d'un long pétiole. Elles sont profondément découpées et tronquées à l'extrémité, formant 4 lobes symétriques et pointus, vert clair brillant à revers glauque. Certains comparent la feuille du tulipier à une lyre, d'autres à une selle. En automne, le feuillage prend une magnifique teinte jaune d'or avant de tomber. Cet embrasement est quasiment plus spectaculaire que la floraison qui est en partie cachée par le feuillage.

Le tulipier de Virginie produit généralement ses premières fleurs à l'âge de 15-20 ans et continue de fleurir pendant deux siècles ! Elles s'épanouissent après la mise à feuilles, d'avril à juin, selon le climat et la situation de l'arbre, et restent décoratives pendant plus d'un mois. Solitaires et agréablement parfumées, elles forment une coupe de 6 à 7 cm de diamètre, composées de 6 à 8 pétales jaune pâle lavé de vert à base orangée, et d'un gros bouquet d'étamines proéminentes. La pollinisation est assurée par une foule d'insectes : mouches, coléoptères, abeilles, bourdons… Les fleurs sont suivies en fin d'été par des samares brun clair réunies en cônes dressés, de 7-8 cm de long, qui persistent sur l'arbre après la chute des feuilles. Les graines mûres sont disséminées par le vent, elles font le régal des pinsons, des lapins et des cailles.

Le tulipier de Virginie trouve toute l'expression de sa beauté dans un grand espace. Il est un sujet de choix pour les parcs, planté en isolé sur une vaste pelouse ou intégré dans un rideau de grands arbres. On le rencontre aussi dans les décors urbains, comme arbre d'alignement, car il supporte bien la pollution atmosphérique.

Espèces et variétés de tulipier

Le tulipier présente de nombreuses variétés mais seulement quelques-unes sont couramment proposées en France :

Liriodendron tulipifera

Espèce type

Liriodendron tulipifera Espèce type
  • Floraison : Fleurs jaunes en forme de coupe de 6 à 7 cm de diamètre. D’avril à juin, après la mise à feuilles. Restent décoratives pendant plus d’un mois. Solitaires et parfumées.
  • Végétation : Port colonnaire. 25 m de hauteur pour 15 m de largeur. Elles sont très découpées et tronquées à l’extrémité, formant 4 lobes symétriques et pointus, vert clair brillant à revers glauque.
  • Qualités : Nécessite un grand espace. Très rustique (-30 °C).

'Fastigiatum' (syn. 'Arnold')

Liriodendron tulipifera 'Fastigiatum' (syn. 'Arnold')
  • Floraison : Comme l’espèce type.
  • Végétation : Port étroit, tiges dressées vers le tronc. Moins haut que l’espèce.
  • Qualités : Silhouette graphique, moins encombrant que l’espèce type (pour jardins de taille moyenne).

'Aureomarginatum'

Liriodendron tulipifera 'Aureomarginatum'
  • Floraison : Comme l’espèce type.
  • Végétation : Feuilles irrégulièrement marginées de jaune d’or. Moins haut que l’espèce.
  • Qualités : Feuillage lumineux. Moins encombrant que l’espèce type (pour jardins de taille moyenne).

'Edward Gursztyn'

Tulipier de Virginie 'Edward Gursztyn'
  • Floraison : Comme l’espèce type.
  • Végétation : Croissance lente. Port sphérique. H < 2 m après 15 ans. Feuillage aux lobes moins marqués.
  • Qualités : Pour petits jardins et culture en bac.

Liriodendron chinensis (tulipier chinois)

Liriodendron chinensis (tulipier chinois)
  • Floraison : Mêmes fleurs mais plus petites que le tulipier de Virginie.
  • Végétation : Moins haut que le tulipier de Virginie. H : 15 m.
  • Qualités : Moins encombrant que le tulipier de Virginie. Moins rustique, parties aériennes atteintes à -12 °C.

Plantationdu tulipier deVirginie

Plantationdu tulipier deVirginie

Où le planter ?

Le tulipier ayant un bois tendre et cassant, il est préférable de le planter à distance des habitations et des fils électriques.

Pour une floraison optimale, installez-le à la lumière ou à mi-ombre légère. Attention aux expositions plein soleil qui peuvent griller le jeune feuillage.

Offrez-lui un sol profond, fertile, frais mais bien drainé en hiver, plutôt acide. Sa tolérance au calcaire est faible comme beaucoup de représentants de la famille des Magnoliacées.

Quand planter le tulipier ?

Plantez le tulipier à son emplacement définitif (il supporte mal les transplantations avec sa profonde racine pivotante) de l'automne jusqu'au printemps en évitant les périodes de gel, de neige ou de pluie intense. Privilégiez une plantation de fin d'hiver en climat froid.

Comment le planter ?

Tenez compte impérativement de ses dimensions adultes et du fait qu'il apprécie peu l'élagage !

Soignez la préparation du trou de plantation qui doit faire au moins trois fois le volume de la motte. Ajoutez les amendements nécessaires pour que le sol soit convenablement drainé et décompacté (sable grossier, graviers, compost bien mûr…). Enrichissez la terre avec des fumures organiques bien décomposées.

Prévoyez un tuteurage si l'emplacement est venté.

Terminez la plantation par la pose d'un paillage pour conserver un sol frais.

Culture et entretien du tulipier

Culture et entretien du tulipier

Pour assurer la reprise du tulipier, maintenez un sol frais pendant les deux étés qui suivent la plantation. Ensuite, l’enracinement profond par pivot central permet au tulipier de résister à une courte période de sécheresse.

Bon à savoir : un tulipier insuffisamment arrosé réagit en perdant ses feuilles.

Apportez une bonne fumure organique chaque début de printemps pour encourager la croissance.

Taille du tulipier

Elle se limite au strict minimum. Pendant l'hiver, supprimez le bois mort, malingre ou abîmé.

Le tulipier apprécie peu les élagages importants. En cas de coupe de branches d'un diamètre supérieur à 3 cm, appliquez un goudron végétal (type de Norvège) pour éviter la pénétration de spores de champignons.

Maladies, nuisibles et parasites

S'il se montre bien résistant aux parasites, le tulipier de Virginie peut se montrer sensible aux maladies cryptogamiques comme la verticilliose, surtout lorsque les conditions de culture ne sont pas respectées. Supprimez les feuillages atteints et brûlez-les.

En préventif, pulvérisez de la bouillie bordelaise en début et en fin d'hiver.

Multiplication du tulipier

Multiplication du tulipier

Pour multiplier le tulipier de Virginie, le moyen le plus simple est le semis. La greffe est également possible.

Semis

Semez des graines récoltées en automne, à maturité. Pour cela :

  • Placez-les dans un pot de terre cuite rempli à parts égales de terreau et de sable grossier.
  • Installez les pots en plein air (ou sous châssis froid en région froide), à l'abri toutefois des expositions trop ensoleillées ou exposées aux fortes gelées.
  • Au printemps, une partie des graines aura germé.
  • Repiquez les plantules en pot individuel quand elles auront formé leur deuxième feuille.
  • Attendez le printemps suivant pour installer en pleine terre. Attention, les jeunes plantes sont plus sensibles au froid que les sujets plus âgés.

Conseil : le pouvoir germinatif des graines de tulipier étant plutôt faible, 2 à 3 mois de stratification entre 0 et 10 °C permettent d'améliorer la germination.

Greffe

Pour obtenir un tulipier fastigié ou panaché, tentez une greffe à l'anglaise, en fin d'hiver (février/mars), sur de jeunes tulipiers d'un an obtenus par semis.

Conseils écologiques

La plantation d’un grand arbre comme le tulipier mérite qu’on accorde beaucoup d’attention au choix de son emplacement. Prévoyez au moins 7 à 8 m entre lui et la clôture, car la loi peut obliger à tailler tout ce qui dépasse sur la rue ou chez le voisin. Un espace suffisant permettra de ne pas le mutiler ultérieurement. Non seulement les élagages peuvent être coûteux mais en plus le tulipier les supporte mal. Ils entraînent un affaiblissement de l’arbre et parfois même son dépérissement. L’écologie, c’est aussi respecter la nature de chaque végétal installé au jardin.

Un peu d’histoire…

Le nom générique Liriodendron vient de deux mots grecs : Leiron qui signifie lis auquel on comparait ses fleurs et Dendron qui signifie arbre.

Les Indiens nord-américains l'appelaient « The Canoe Wood » car ils creusaient son tronc bien droit pour constituer de longs et légers canoës pouvant transporter jusqu'à 20 personnes.

Les premiers colons se servaient de son écorce gris clair pour élaborer des potions vermifuges, anti-inflammatoires, antitussives et anticholériques (pour lutter contre le choléra).

C'est le marquis de la Galissonnière qui rapporta en France les premières graines de tulipier de Virginie. Elles furent semées à Trianon en 1732. Soit plus d'un siècle après l'arrivée du tuliper sur le sol anglais grâce au célèbre jardinier, botaniste et collectionneur, John Tradescant fils.

L'aubier, crème et fin, est largement utilisé en Amérique du Nord comme « bois blanc » pour la fabrication de meubles, de jouets, d'instruments de musique.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides