Saxifrage

Saxifrage en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Saxifrage

  • Nom(s) latin(s)

    Saxifraga

  • Famille

    Saxifragacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant Semi-persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0 à 0,30 m
  • Largeur à maturité

    0,25 à 0,50 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide
  • Densité

    6 à 9 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation intérieure

    Salon/Cuisine Véranda
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Couvre-sol Bosquet ou forêt Massif ou bordure Rocaille Muret Talus
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Avec quelque 450 espèces différentes, le genre Saxifraga, de la famille des Saxifragacées à laquelle il a donné son nom, est l'un des plus richement représentés parmi les plantes alpines et petites vivaces, généralement persistantes. Les saxifrages vivent principalement dans les régions tempérées de haute latitude de l'hémisphère Nord ou dans la zone alpine, où elles poussent dans les rochers, en touffes ou en coussins. Certaines viennent de Chine ou du Japon, ce sont alors plutôt des vivaces de sous-bois.

Comme beaucoup de genres généreusement représentés, les saxifrages sont classées en sections, sous-sections et séries.

Le mot saxifrage vient du latin saxum, « rocher » et frangere, « briser ». C'est en effet accrochées aux rochers qu'on les trouve souvent, capables de s'installer dans les fissures et allant puiser l'eau et les éléments fertiles dans la moindre anfractuosité. Elles sont d'ailleurs parfois appelées casse-pierre ou perce-pierre.

Au jardin, les saxifrages sont appréciées à la fois pour leur feuillage et leur floraison. Ce sont de petites plantes tapissantes formant des rosettes de feuilles simples réunies en masse compacte, qui s'insinuent dans les fissures ou s'étalent à la surface des rochers, d'où s'élèvent de longues tiges florales. Elles présentent une grande diversité morphologique quant à leur port et leur feuillage, mais toutes offrent des fleurs étoilées épanouies du printemps à la fin de l'été, aux teintes généralement douces et pâles, qui peuvent être solitaires ou réunies en cymes ou en panicules.

La plupart des espèces s'étalent au fil des ans et finissent par former un tapis épais.

De culture facile, rustiques, la plupart des espèces sont rangées parmi les plantes de rocaille, mais il n'est pas nécessaire de se lancer dans de grands aménagements pour profiter de ces fleurs peu exigeantes.

Idéales pour habiller rapidement une rocaille ou un muret, les saxifrages sont de bons couvre-sol à l'ombre, là où d'autres plantes ont du mal à prospérer. Elles se révèlent très précieuses au nord, ou pour habiller le sol entre des buissons ou des arbres, camoufler un remblai, regarnir une portion de gazon régulièrement envahi par la mousse… Sur des talus, où l'herbe reste rare, elles prospèrent à souhait.

Elles sont aussi utilisées pour délimiter des allées, border de petits parterres où la végétation reste basse ou encore entre les pierres et les dallages.

Elles composent de très jolies potées ou auges fleuries, seules ou en compagnies d'autres plantes basses (campanule, euphorbe, primevère…).

Installez les saxifrages asiatiques dans un massif à l'ombre, en compagnie d'épimédiums, de pulmonaires, d'hostas nains, de pervenches, d'heuchères ou de petites fougères. Elles se comportent également très bien en potées et suspensions, à l'extérieur comme à l'intérieur.

Espèces et variétés de saxifrage

Espèces persistantes

Saxifrage mousse (Saxifraga x arendsii)

Espèces persistantes Saxifrage mousse (Saxifraga x arendsii)
  • Floraison : De fin avril jusqu’à l’été. Petites fleurs crème, roses, rouges groupées en cymes en haut de hampes fines.
  • Végétation : Hauteur : 0,15 m × largeur 0,30 m. Coussin de rosettes denses. Feuillage filiforme vert intense.
  • Qualités : Espèce très vaste et multiforme, qui regroupe plusieurs hybrides et mutations d’espèces. Sol humifère, légèrement frais et exposition modérément ensoleillée. Pour rocaille, dallage, bordure, ou en pot.

Gazon turc (Saxifraga exarata ssp. moschata 'Cloth of Gold')

Espèces persistantes Gazon turc (Saxifraga exarata ssp. moschata 'Cloth of Gold')
  • Floraison : Du printemps à l’automne. Fleurs blanches ou jaune pâle, réunies en cymes aplaties en haut de tiges rouges.
  • Végétation : Hauteur : 0,10 m × largeur 0,25 m. Rosettes de feuilles dorées, formant une touffe ou un coussin.
  • Qualités : Pour éboulis, rocaille alpine, serre alpine, auge ou pot de terre cuite semi-enterré. Mi-ombre, à l’ombre totale dans une terre humifère fraîche et bien drainée. Déteste les étés chauds et humides qui favorisent le développement du botrytis sur son feuillage et les situations de sécheresse.

Saxifrage paniculée (Saxifraga paniculata)

Espèces persistantes Saxifrage paniculée (Saxifraga paniculata)
  • Floraison : En mai-juin. Panicules de fleurs arrondies, généralement blanches, parfois mouchetées de rouge, sur des tiges raides.
  • Végétation : Hauteur : 0,10 à 0,15 m × largeur 0,25 m. Coussin dense de rosettes. Feuilles épaisses, dentées, gris-vert, aux bords incrustés de calcaire.
  • Qualités : À planter en rocaille, serre alpine, auge ou fissures de rochers. Sol léger, plutôt calcaire, pas trop sec à frais, alcalin à légèrement neutre, surtout pas acide. Très rustique, jusqu’à -25 °C.

Désespoir-des-peintres (Saxifraga umbrosa)

Espèces persistantes Désespoir-des-peintres (Saxifraga umbrosa)
  • Floraison : En juin-juillet. Inflorescences en panicule lâche de petites fleurs blanches ponctuées de jaune et de rouge.
  • Végétation : Hauteur × largeur 0,30 m. Rosettes aplaties formant un tapis. Feuilles coriaces, plates, vert vif dessus, rouges au revers.
  • Qualités : Très rustique. Pour rocaille ombragée, sous-bois nu. Sol ordinaire, frais. Exposition ensoleillée. Robuste, ne craignant absolument pas la sécheresse.

Saxifrage araignée (Saxifraga stolonifera 'Cucustiformis')

Espèces persistantes Saxifrage araignée (Saxifraga stolonifera 'Cucustiformis')
  • Floraison : De juin à août. Inflorescences en panicules retombantes, portées par de fines hampes lie-de-vin. Fleurs blanches, parfois maculées de rose ou de jaune, pétales inférieurs plus longs que les autres.
  • Végétation : Hauteur : 0,35 m × largeur 0,50 m. Port rampant ou retombant grâce à ses stolons rouges. Rosettes de feuilles poilues et épaisses, vert bronze marbré de nervures argentées, pourpres au revers.
  • Qualités : Variété plus rustique que l’espèce d’origine chinoise. Se cultive aussi bien en pot ou en suspension à l’intérieur qu’en pleine terre. Bon couvre-sol pour les endroits ombragés.

Espèce caduque

Saxifrage japonaise (Saxifraga fortunei)

Espèce caduque Saxifrage japonaise (Saxifraga fortunei)
  • Floraison : De septembre à décembre. Panicules retombantes de petites fleurs blanches asymétriques, bien au-dessus du feuillage.
  • Végétation : Hauteur × largeur : 0,30 m. Touffe de feuilles caduques, arrondies, lobées, aux bords festonnés, vert vif, pourpres au revers, d’une texture épaisse, presque succulente.
  • Qualités : Contrairement aux autres espèces, cette saxifrage d’origine asiatique n’est pas une plante de rocaille, mais une vivace d’ombre. À installer au pied d’une haie ou en sous-bois. Moyennement rustique (-12 °C).

Semis et plantation de la saxifrage

Semis et plantation de la saxifrage

Où la planter ?

La saxifrage est peu exigeante, mais elle apprécie les sols fertiles, humifères, frais et très bien drainés, généralement neutres ou calcaires. Selon les espèces et la région, elle préférera l'ombre, la mi-ombre ou le soleil (dans les régions froides).

Cependant, elle est capable de s'adapter aux sols sableux les plus pauvres ou aux expositions ombragées.

Contrairement aux autres espèces, Saxifraga stolonifera n'est pas des plus rustiques, c'est d'ailleurs la raison pour laquelle elle est souvent cultivée en pot ou en suspension. Dans les régions les plus froides, vous pourrez l'installer dans une suspension remplie d'un mélange riche de terreau et de compost et la rentrer en hiver.

Les saxifrages asiatiques préfèrent une exposition ombragée à mi ombragée, un sol frais, humifère et plutôt acide. Elles peuvent être installées entre les racines des arbres, arbustes ou bambous, qui assureront un bon drainage, dans un mélange humifère.

Saxifraga paniculata quant à elle préfère le soleil et un sol franchement calcaire et caillouteux, elle craint l'humidité hivernale.

Quand planter la saxifrage ?

Les saxifrages se plantent de préférence au tout début du printemps, en mars-avril.

Comment la planter ?

Respectez une distance de 15 à 20 cm entre les plants.

Pour améliorer le drainage, incorporez du compost et du sable dans la zone de plantation et recouvrez le sol entre les touffes de galets, pierres ou gravier.

Dans un mur, sur des rochers ou un muret, remplissez les trous entre les pierres de terre additionnée de sable et de compost.

Culture et entretien de la saxifrage

Culture et entretien de la saxifrage

Arrosez régulièrement après la plantation, jusqu'à la reprise et l'été qui suit. Par la suite, adaptez la quantité d'eau distribuée à chaque espèce.

Maintenez le sol propre avant que la plante ne le recouvre. Un paillage (plutôt minéral, ou d'écorces) sera le bienvenu.

Apportez chaque année au printemps du compost ou du fumier décomposé au pied.

En pot, arrosez de façon que le mélange ne sèche jamais complètement entre deux apports. Apportez de l'engrais pour plantes fleuries une fois par mois, ou ajoutez un engrais à libération lente à la plantation.

La taille n'est pas nécessaire, mais vous pouvez nettoyer les touffes avec une cisaille ou un sécateur, en automne ou au début du printemps.

Maladies, nuisibles et parasites

Dans l'ensemble, les saxifrages sont assez résistantes. Attention aux limaces au printemps et à l'excès d'eau, qui les fait pourrir. Pensez à entourer les pieds de galets, de gravier…

En cas de saison très sèche, les araignées rouges peuvent causer des dégâts. Maintenez une ambiance fraîche autour des pieds et aspergez-les en cas de forte attaque.

Multiplication de la saxifrage

Multiplication de la saxifrage

Les saxifrages s'étalent par les rosettes qui se forment à la périphérie de la touffe. Il suffit de les prélever, au début du printemps ou après la floraison, après deux ou trois ans de culture. Séparez les plus grosses plantules apparaissant au bout des stolons de Saxifraga stolonifera et Saxifraga fortunei en mai.

Prélevez les rosettes, enlevez quelques feuilles de la base. Plantez en godets remplis de sable et de tourbe, sans trop enfoncer le cœur. Placez à la mi-ombre, jusqu'à ce que les racines se forment. Installez les pieds en automne ou au printemps suivant.

Conseils écologiques

Fabriquez-vous un mini-jardin alpin dans une tuile canal en déposant dedans quelques galets entourés d’un peu de mélange de terre et de terreau, dans lequel vous planterez quelques saxifrages. Réussite assurée !



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides