Hottonia palustris

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Hottonia palustris en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Hottonie des marais, Violette d'eau

  • Nom(s) latin(s)

    Hottonia palustris

  • Famille

    Primulacées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

    Plante de bassin ▶ Totalement immergées

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,60 à 1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol humide
  • Densité

    3 pieds/m²
  • Profondeur (aquatique)

    Entre 30 et 60 cm Plus de 60 cm

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Bassin
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Plante aquatique
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

L'hottonie des marais, Hottonia palustris, est connue sous plusieurs noms communs comme la violette d'eau, le mille-feuille aquatique, la plume d'eau. C'est une plante aquatique utilisable en étang, en bassin de jardin, en grande potée aquatique ou encore en aquarium d'eau douce continentale. Comme plante oxygénante, la densité de cette palustre doit rester modérée car elle risque de rendre le milieu incompatible avec les poissons (trop de gaz carbonique en période nocturne).

H. palustris est présente dans toute l'Europe centrale et en Asie du Nord, mais elle est moins commune ou absente aux extrémités nord et sud. Elle est dispersée dans le bassin méditerranéen, principalement en Italie et dans les Balkans et absente de certaines parties de la Scandinavie. L'hottonie est encore assez présente naturellement en France.

Ses hampes florales blanches ou rosées s'épanouissent hors de l'eau en mai-juin, pointant au-dessus d'un feuillage quasi-immergé. Les fleurons ont une gorge jaune. Les petits bouquets de fleurs rappellent un peu les primevères.

L'hottonie se développe lentement, en forme de touffe, et plus tard dans la saison, les tiges se détachent pour être émergées.

Hottonia palustris se plaît en eau fraîche, riche en éléments nutritifs mais non calcaire. Elle doit être immergée dans 20 à 50 cm d'eau. La plante est vivace, plutôt rustique et résistante au gel jusque -15 °C car elle est originaire d'Europe. Comme la plupart des plantes oxygénantes, l'hottonie craint les eaux polluées !

Note et utilisation médicinale : Hottonia palustris a été répertoriée comme l'une des 38 plantes utilisées pour préparer l'élixir des « Fleurs de Bach », une sorte de médecine alternative promue pour son effet sur la santé.

Espèces de Hottonia palustris

Hottonia palustris

Hottonia palustris
  • Nom commun : Hottonie des marais, violette d'eau, mille-feuille aquatique, plume d'eau
  • Floraison : Belles hampes florales blanches ou roses, de mai à juin, jusque 30 cm au-dessus de la surface.
  • Végétation : Feuillage fin et décoratif en surface.
  • Qualités : Plante oxygénante, rustique, utile en bassin de jardin et en plan d'eau stagnante.

Plantation de Hottonia palustris

Plantation de <em>Hottonia palustris</em>

Christian Fischer/CC BY SA 3.0/Wikimedia

Où la planter ?

L'hottonie des marais doit être plantée dans un bassin de jardin, dans une potée aquatique, en aquarium ornemental ou tout système aquatique d'eau douce fraîche (voire froide) de type lentique, sans courant notable, en eau stagnante.

L'hottonie doit disposer d'un bon ensoleillement, mais pas trop en été pour éviter les coups de chaud, et rester dans un lieu lumineux en hiver sous peine de la voir péricliter.

Quand planter Hottonia palustris ?

Hottonia palustris apprécie la fraîcheur, il est donc intéressant de la planter en bassin à partir de l'arrêt du gel, par exemple en mars.

Comment la planter ?

Disposez les pieds d'hottonie avec un espacement important, afin de ne pas dépasser 3 pieds/m². La plante aquatique dépasse 1 m de long sous la surface de l'eau, elle a besoin d'espace.

Plantez dans un substrat enrichi, meuble comme du sable ou un terreau aquatique, directement dans le fond du bassin ou du plan d'eau.

Conseil : laissez les plantes immergées s'enraciner durant quelques semaines avant d'installer des poissons dans un bassin, sinon, elles risquent d'être entièrement grignotées dès leur mise en place.

Culture et entretien de Hottonia palustris

Culture et entretien de <em>Hottonia palustris</em>

Marco Schmidt/CC BY SA 2.5/Wikimedia

En tant que plante aquatique oxygénante, l'hottonie doit être élaguée pour éviter d'étouffer le milieu.

Elle préfère les eaux riches en nutriments mais ne tolère pas les milieux eutrophiés, pollués ! L'eutrophisation est son pire ennemi avec la chaleur.

Hottonia palustris, plantée en eau douce et acide, est assez peu tolérante aux coups de chaud prolongés : la température idéale de maintien se situe aux environs de 18 °C. Un ombrage du bassin en été peut être utile.

L'hiver pose quelques difficultés, même si cette plante est originaire de nos latitudes. Il est indispensable de mettre l'hottonie au frais durant l'hiver mais sans qu'elle puisse subir de trop fortes gelées. La difficulté réside dans l'éclairement : il doit continuer à être assez fort en hiver.

Taille de Hottonia palustris

L'hottonie peut être taillée, élaguée, divisée à peu près tout le temps, en évitant toutefois l'hiver où elle devient plus fragile. Prélevez simplement le surplus en coupant dans les longues tiges.

Maladies, nuisibles et parasites

Sans nuisible notable, ni sujette aux maladies, l'hottonie ne demande aucune mesure préventive.

Attention : elle ne supporte définitivement pas les milieux pollués, en cours d'eutrophisation !

Multiplication de Hottonia palustris

Multiplication de <em>Hottonia palustris</em>

Steve Chilton/NC ND 2.0/Flickr

Hottonia palustris se multiplie par voie végétative, il suffit de séparer un bout de tige de quelques centimètres et de le replanter en eau fraîche, sous 20 à 50 cm d'eau.

Conseils écologiques

Son feuillage, qui semble plumeux, permet une excellente photosynthèse. Idéalement placée en zone bien éclairée aux saisons intermédiaires (printemps, automne), mais dans une eau ne chauffant pas trop (ombrée en été), la photosynthèse va apporter beaucoup d'oxygène en journée. En contre-partie, la période nocturne est sensible pour les poissons en cas de surpeuplement en plantes aquatiques oxygénantes car celles-ci dégagent alors du CO2 néfaste si la concentration devient importante.

Quand l'hottonie des marais devient dense et donc envahissante, la récolte des plants peut être insérée dans un composteur pour apporter de l'azote au cours de sa décomposition.

Un peu d'histoire…

Hottonia palustris est une espèce de plante aquatique présente en France mais devenue rare, elle est inscrite sur la liste rouge de l'IUCN en Europe avec un statut de protection dans les régions Aquitaine, Alsace, Bourgogne, Centre, Franche-Comté, Haute-Normandie, Nord-Pas-de-Calais et Rhône-Alpes.

L'hottonie des marais est classée en voie de disparition en Croatie et en Suisse et il existe des preuves d'un déclin à long terme continu au Royaume-Uni ; ailleurs, la plupart des populations semblent stables.

Son nom générique est dédié à Petrus Hotton, professeur en Allemagne au XVIIsiècle.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides