Sumac de Virginie

Sumac de Virginie en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Sumac de Virginie

  • Nom(s) latin(s)

    Rhus typhina

  • Famille

    Anacardiacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Arbre feuillu

    Arbuste ▶ Arbuste Feuillu

    Plante ornementale ▶ Plante à fruits décoratifs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Étalé ou tapissant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1,50 à 10 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Bosquet ou forêt Haie Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Originaire d'Amérique du Nord, comme l'indique son nom, le Rhus tiphina, sumac de Virginie (appelé aussi communément sumac vinaigrier comme Rhus coriaria, ou sumac amarante comme Rhus mollis) appartient au genre Rhus qui contient une centaine d'autres espèces présentes dans les régions chaudes ou tempérées du globe. La famille des Anacardiacées, encore plus vaste, contient de nombreuses espèces toxiques dont les Toxicodendron.

Ne confondez pas le sumac de Virginie avec d'autres sumacs méditerranéens tels que le sumac des corroyeurs, Rhus coriacea, qui est de taille inférieure et a moins de folioles, ou le sumac Fustet, Rhus cotinus, petit et étalé, portant des inflorescences légères en forme de perruques, qui pousse spontanément dans les garrigues et les collines arides de Provence ou du Languedoc et qui ont des folioles plus petites et ovales.

Arbustes ou petits arbres, jusqu'à 5 m de hauteur, les sumacs de Virginie ont une ramure étalée qui leur donne au fil des ans un port érigé en forme de parasol, assez clairsemé, avec la cime arrondie. Leurs branches tortueuses poussent de façon assez anarchique et sont très cassantes. Les jeunes rameaux, velus, semblent recouverts d'un velours brun-rosé.

Leurs grandes feuilles sont découpées en folioles, plus ou moins dentées selon les variétés, de forme lancéolée et pouvant atteindre jusqu'à 7 à 10 cm. Ces folioles que l'on prend à tort pour des feuilles sont groupées par une à trois dizaines. D'un beau vert profond au printemps, elles virent progressivement à l'automne du jaune tendre à l'orangé et au rouge flamboyant. Elles sont ensuite caduques.

Les fleurs verdâtres, groupées en panicules pyramidaux portés uniquement par les plants femelles (l'espèce étant dioïque, fleurs mâles plus petites et fleurs femelles plus grandes sont portées par des pieds différents) apparaissent en juin-juillet. Elles donnent de gros agglomérats de fruits velus, dressés en forme de pointe de lance, dès l'automne et d'un bel effet pendant une partie de l'hiver. Les fruits sont des drupes rouge brique à rouge bordeaux garnies de poils longs et nombreux. Ils ont un goût acide et sont riches en tanins et vitamine C.

Le sumac de Virginie est assez répandu dans les jardins pour son effet décoratif qui dure de l'été, avec ses fructifications, à une partie de l'hiver, avec les couleurs de son feuillage et ses fruits.

Mise en garde : la plupart des variétés de sumac de Virginie sont des plantes envahissantes dont la propagation végétative par drageonnage est rapide. Il convient donc de contenir régulièrement son extension.

Le latex des Rhus typhina est irritant et son contact avec la peau peut entraîner des irritations ou des allergies.

Variétés de sumac de Virginie

Vous trouverez dans le commerce des cultivars de différentes tailles adultes, aux feuillages un peu différents et aussi des variétés ne drageonnant quasiment pas. Il s'agit le plus souvent de pieds femelles :

Espèce type

Sumac de Virginie (Rhus typhina)

Espèce type Sumac de Virginie (Rhus typhina)
  • Feuillage et floraison : Feuillage devenant rouge orangé en automne. Panicules de fleurs jaune-vert en juillet-août. Fruits rouge amarante en hiver.
  • Caractères de la plante : Petit arbre pouvant atteindre 5 m de haut × 6 m de large. Port érigé étalé, cime arrondie.
  • Qualités et usage : Rustique jusqu'à -20 °C au moins. À cultiver en isolé comme un petit arbre.

Variété ne drageonnant pas

Sumac de Virginie œil de tigre (Rhus typhina 'Tiger Eyes'® 'Bailtiger' )

Variété ne drageonnant pas Sumac de Virginie œil de tigre (Rhus typhina 'Tiger Eyes'® 'Bailtiger' )
  • Feuillage et floraison : Feuillage jaune, orange et rouge à l'automne. Rameaux duvetés bruns. Inflorescences pyramidales plus grandes sur pieds mâles. Panicules de fruits pourpres, ronds et duveteux sur pieds femelles.
  • Caractères de la plante : Environ 3 m × 2 m. Port érigé étalé, cime arrondie, plus compact.
  • Qualités et usage : Rustique jusqu'à -20 °C au moins. À planter en isolé ou en groupe, ainsi qu'en association dans des haies libres.

Autres variétés

Rhus typhina 'Laciniata'

Autres variétés Rhus typhina 'Laciniata'
  • Feuillage et floraison : Feuillage aux spectaculaires couleurs d'automne.
  • Caractères de la plante : Variété d'environ 3 m de hauteur.
  • Qualités et usage : Rustique jusqu'à -20 °C au moins. À planter en isolé.

Sumac amarante (Rhus typhina 'Dissecta')

Autres variétés Sumac amarante (Rhus typhina 'Dissecta')
  • Feuillage et floraison : Feuillage vert devenant rouge orangé en automne. Panicules de fleurs jaune-vert en juillet-août. Fruits rouge amarante persistants une partie de l'hiver.
  • Caractères de la plante : Port touffu étalé. Environ 2 m × 3 m.
  • Qualités et usage : Rustique jusqu'à -20 °C au moins. À planter en isolé.

Plantation du sumac de Virginie

Plantation du sumac de Virginie

Où le planter ?

Vous pourrez le planter dans tout type de sol pourvu qu'il ne soit pas trop humide. Il aime les sols acides mais pousse aussi dans les terres sablonneuses ou calcaires et résiste bien à la sécheresse.

Il pousse à mi-ombre mais a besoin du soleil pour prendre ses teintes automnales et sa croissance y sera plus rapide.

Du fait de sa bonne rusticité (jusqu'à – 20 °C) et de sa résistance à la pollution de l'atmosphère, on peut le cultiver en pleine terre dans de nombreuses régions françaises.

Enfin, pour les variétés drageonnantes, prenez la précaution de les installer assez loin d'un mur ou d'une terrasse.

Quand planter le sumac de Virginie ?

Plantez de préférence le sumac acheté en conteneur à l'automne ou à défaut au printemps.

Comment le planter ?

  • Pour des plants en conteneur, creusez au préalable un trou d'environ deux fois le volume de la motte.
  • Plantez puis rebouchez avec un mélange de terreau ou compost, sable grossier et terre.
  • Arrosez et tassez autour du pied.
  • Tuteurez éventuellement selon la taille du plant.

Attention : en le manipulant, évitez tout contact avec la sève (principalement, mais aussi les feuilles et les racines) du sumac de Virginie qui est très irritante pour la peau et les muqueuses. Pour cela, protégez-vous avec des gants et portez des manches longues.

Culture et entretien du sumac de Virginie

Culture et entretien du sumac de Virginie

Le seul entretien nécessaire pour la majorité des variétés qui sont drageonnantes est l'élimination régulière des rejets qui apparaissent autour du pied, parfois à bonne distance.

Il n'est pas indispensable de faire des apports d'eau ou d'engrais réguliers.

Une taille régulière n'est pas nécessaire.

Taille du sumac de Virginie

Vous pourrez être amené à tailler votre sumac de Virginie pour limiter son importance, pour lui donner un port plus régulier, ou pour réparer son allure car ses branches cassent facilement. Mais faites attention car une taille trop courte stimulera encore plus le développement et la multiplication de votre arbre.

Quand tailler ?

Vous effectuerez cette opération de la fin de l'automne à la fin de l'hiver avant reprise de la végétation, entre février et avril s'il s'agit d'une taille importante. Sinon, vous pouvez l'effectuer jusqu'en mai-juin.

Le bois mort peut être supprimé en toutes saisons.

Comment tailler ?

Pour lui redonner un port régulier, vous pouvez raccourcir des branches s'échappant trop de la forme générale, supprimer quelques autres trop irrégulières ou en surnombre au centre (les gourmands en particulier).

Profitez-en pour éliminer le bois mort et les drageons.

Attention : portez des gants et évitez tout contact avec la peau lorsque vous le taillerez car ce sumac possède un latex (sève blanche épaisse) qui est irritant pour la peau et les muqueuses.

Maladies, nuisibles et parasites

On ne connaît pas de maladies habituelles chez le sumac de Virginie. Il peut cependant présenter, comme les sumacs Fustet ou d'autres arbres d'ornement, des cas de verticilliose au printemps ou en été dans un sol gardant trop l'humidité, ainsi que de maladie du corail, une autre maladie cryptogamique due à Nectria cinnabarina.

En cas de verticilliose, apparaissent des zones où le feuillage devient jaune puis se dessèche. Elles s'étendent progressivement et des branches entières finissent par mourir. Dans le sol, les racines attaquées par un verticillium pourrissent, empêchant progressivement l'apport de sève dans l'arbre qui peut mettre plusieurs années à mourir :

  • Les traitements antifongiques sont inefficaces.
  • Essayez de la prévenir en prenant des précautions de culture.
  • Ou tentez d'empêcher sa diffusion en éliminant puis brûlant les plants atteints.

La maladie du corail se manifeste d'abord sur l'écorce par l'apparition de craquelures. Parallèlement, des plaques épaisses orangées apparaissent sur les branches, les rameaux et le tronc. Les parties infestées se dessèchent.

Il est également difficile de lutter. Si l'attaque n'est pas encore très étendue, vous pouvez essayer de l'éliminer mécaniquement :

  • Coupez les branches atteintes.
  • Grattez soigneusement toutes les plaques d'écorce colorée sur le tronc et les grosses branches. Appliquez sur ces lésions de grattage un baume cicatrisant désinfectant à base de goudron type Pelton.
  • Brûlez tous les déchets et branches coupées.
  • Pulvérisez ensuite de la bouillie bordelaise et renouvelez quelques temps après.

Multiplication du sumac de Virginie

Multiplication du sumac de Virginie

Vous pouvez multiplier le sumac de Virginie en semant des graines récoltées (à condition qu'il y ait des pieds mâle et femelle à proximité) ou en récupérant des drageons, méthode la plus simple et la plus rapide. En effet, le sumac émet spontanément de nombreux drageons qui peuvent être facilement prélevés.

Semis

Vous pouvez récolter des fruits non stériles lorsqu'ils seront devenus rouges. Si vous souhaitez semer ces graines seulement au printemps, débarrassez les drupes de leur pulpe et faites sécher les graines avant de les placer au réfrigérateur jusqu'à la période de semis.

Effectuez au printemps les semis de graines :

  • Immergez d'abord vos graines quelques minutes dans de l'eau bouillante.
  • Puis faites-les tremper 3 jours dans de l'eau à température ambiante, à environ 20 °C, pour scarifier les coques des graines.
  • Semez-les ensuite en terrine, que vous maintiendrez humide et à une température comprise entre 20 et 25 °C.

Ou bien placez directement les graines en stratification dans une terrine dès la fin de l'automne.

Repiquez les plantules germées à 3 ou 4 feuilles individuellement dans de petits conteneurs remplis d'un mélange terreau-sable grossier et placez-les en pépinière à l'extérieur à l'abri du soleil direct. Maintenez le substrat frais durant les chaleurs. Vous pourrez implanter les jeunes sumacs en pleine terre à l'automne de l'année suivante.

Prélèvement des drageons

Sevrez à l'automne une repousse drageonnée de l'année précédente et récupérez-la au printemps suivant pour l'installer en pépinière dans un conteneur ou installez-la en place définitive.

Conseils écologiques

Plantez un sumac de Virginie dans votre jardin. Rustique et résistant aux maladies, il ne demande pas d'apports d'eau important en été et ne nécessite pas la mise en œuvre de traitements néfastes pour l'environnement. Enfin, il est peu sensible à la pollution.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides