Sorbier

Sorbier en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Sorbier, Sorbier des oiseaux, Sorbier des oiseleurs

  • Nom(s) latin(s)

    Sorbus aucuparia

  • Famille

    Rosacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Arbre fruitier | Arbre à fleurs

    Plante comestible ▶ Petits fruits | Arbre fruitier

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Conique ou pyramidal
    Pleureur ou tombant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    2 à 10 m et +
  • Largeur à maturité

    2 à 6 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage Greffe
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol caillouteux Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Bosquet ou forêt Haie Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le sorbier ou sorbier des oiseaux, Sorbus aucuparia, appartient au genre Sorbus qui compte une centaine d’espèces dans l’hémisphère Nord. Ce genre est lui-même rattaché à la vaste famille des Rosacées.

Ce petit arbre au port conique peut vivre plus de 100 ans et atteindre 12 à 15 m de hauteur sur 6 à 8 m de large environ. Il est très rustique et peut pousser jusqu’à 2 000 m d’altitude. L’écorce du tronc et des grosses branches est grisâtre et lisse.

Ses longues feuilles allongées sont composées de 15 à 17 folioles lancéolées (7 à 8 paires + 1 terminale) entièrement et finement dentées. Vert foncé dès leur apparition au printemps, elles prennent à l’automne de jolis tons jaune orangé.

À partir du mois de mai et jusqu’en juin, le sorbier des oiseaux se couvre de petites fleurs blanches groupées en corymbes. Leur odeur forte n’est pas très agréable. Celles-ci donnent pendant l’été des grappes de petites baies charnues qui deviennent rouges à maturité à l’automne (ou jaunes chez certains cultivars). Ce sont les sorbes, très décoratives et persistant une bonne partie de l’hiver. Les oiseaux s’en nourrissent volontiers. Ces fruits très âpres et toxiques lorsqu’ils sont verts ne sont pas comestibles en l’état. Cependant, on les utilise traditionnellement, bien mûrs et cuits, pour confectionner des confitures, des gelées ou des liqueurs.

Que vous le plantiez en isolé, en haie libre ou en alignement, le sorbier des oiseaux est très décoratif. Son bois coloré et très dur était utilisé pour confectionner des outils, par exemple des rabots, des manches d’outils…

Espèces et variétés de sorbier

Vous pourrez trouver dans le commerce une quinzaine de variétés ou d’hybrides de Sorbus aucuparia, ainsi que quelques espèces très voisines, vendues en conteneur ou en motte.

Le cormier, Sorbus domestica, est une espèce très proche du sorbier des oiseaux. Il s’en distingue par ses feuilles qui ne sont dentées que sur les deux tiers supérieurs, ses fleurs plus grosses (8 à 10 mm de diamètre), et ses fruits, les cormes, plus gros que les sorbes, en forme de petites poires et de couleur jaune puis marron. Enfin, au contraire du sorbier, le cormier ne pousse que jusqu’à 900 m d’altitude environ. Ses fruits comestibles étaient cuisinés et servaient aussi à préparer des confitures et liqueurs. C’est une espèce qui, autrefois cultivée en zone rurale, tend à disparaître.

L’alisier, autre espèce proche, peut atteindre seulement 5 m une fois adulte, possède un feuillage simple non découpé, avec des feuilles vertes sur le dessus et blanc feutré dessous. Celles-ci deviennent marron-rouge clair en automne. Ses fruits sont aussi des baies rouges. Enfin, il pousse bien dans les sols calcaires.

Variétés ou hybrides de sorbier des oiseaux à fruits rouges

Sorbier des oiseaux (Sorbus aucuparia)

Variétés ou hybrides de sorbier des oiseaux à fruits rouges Sorbier des oiseaux (Sorbus aucuparia)
  • Caractères des fruits et du feuillage : Longues feuilles découpées en folioles, vert foncé puis rouge orangé en automne. Floraison blanche, odeur forte désagréable à partir de mai. Fruits rouges.
  • Caractères de l’arbre : Croissance lente. Port pyramidal jusqu’à 12 à 15 m de hauteur.
  • Qualités et usages : Rustique jusqu’à -20 °C au moins. À planter en isolé, en haie ou en alignement.

Sorbier pleureur (Sorbus aucuparia 'Pendula')

Sorbier pleureur ( Sorbus aucuparia  'Pendula')
  • Caractères des fruits et du feuillage : Feuillage jaune-rouge en automne. Fleurs blanches en corymbe. Fruits rouge orangé.
  • Caractères de l’arbre : Branches retombantes, port pleureur. Environ 6 m de haut × 7 m de large.
  • Qualités et usages : Rustique jusqu’à -20 °C au moins. À planter en isolé, en haie ou en alignement.

Sorbier à feuilles de fougère (Sorbus aucuparia 'Asplenifolia')

Sorbier à feuilles de fougère  ( Sorbus aucuparia  'Asplenifolia')
  • Caractères des fruits et du feuillage : Feuilles à folioles découpées comme des fougères. Fruits rouges.
  • Caractères de l’arbre : Variété compacte jusqu’à 5 m × 3 m.
  • Qualités et usages : Rustique jusqu’à -20 °C au moins. À planter en isolé, en haie ou en alignement.

Variétés ou hybrides de sorbier des oiseaux à fruits autres que rouges

Sorbus aucuparia 'Golden Wonder'

 Sorbus aucuparia  'Golden Wonder'
  • Caractères des fruits et du feuillage : Feuillage jaune-rouge en automne. Fleurs blanches en corymbe. Fruits jaunes.
  • Caractères de l’arbre : Variété compacte jusqu’à 5 m × 3 m.
  • Qualités et usages : Rustique jusqu’à -20 °C au moins. À planter en isolé, en haie ou en alignement.

Sorbier fastigié (Sorbus aucuparia 'Fastigiata')

Variétés ou hybrides de sorbier des oiseaux à fruits autres que rouges Sorbier fastigié (Sorbus aucuparia 'Fastigiata')
  • Caractères des fruits et du feuillage : Feuillage brun doré à l’automne. Fleurs blanches en corymbe. Fruits jaunes à l’automne restant longtemps, car boudés par les oiseaux.
  • Caractères de l’arbre : Variété hybride de 3-4 m × 1-2 m à 10 ans. Jusqu’à 15 × 5 m. Port étroit et dressé.
  • Qualités et usages : Rustique jusqu’à -20 °C au moins. À planter en isolé, en haie ou en alignement.

Sorbus aucuparia 'Joseph Rock'

Variétés ou hybrides de sorbier des oiseaux à fruits autres que rouges Sorbus aucuparia 'Joseph Rock'
  • Caractères des fruits et du feuillage : Feuillage jaune-rouge en automne. Fruits de couleur ambrée.
  • Caractères de l’arbre : Variété plus compacte, jusqu’à 6 à 10 m de hauteur.
  • Qualités et usages : Rustique jusqu’à -20 °C au moins. À planter en isolé, en haie ou en alignement.

Sorbus aucuparia hybrida 'White Wax'

Sorbier  Sorbus aucuparia hybrida  'White Wax'
  • Caractères des fruits et du feuillage : Floraison fin de printemps-début d’été. Fruits blancs.
  • Caractères de l’arbre : Variété hybride de 2-5 m × 2-3 m à 10 ans.
  • Qualités et usages : Rustique jusqu’à -20 °C au moins. À planter en isolé, en haie ou en alignement.

Sorbier des oiseleurs 'Autumn Spire' (Sorbus aucuparia 'Autumn Spire')

Sorbier Sorbier des oiseleurs 'Autumn Spire'  ( Sorbus aucuparia  'Autumn Spire')
  • Caractères des fruits et du feuillage : Fleurs blanches de mai à juin. Fruits orangés en automne.
  • Caractères de l’arbre : Forme compacte colonnaire jusqu’à 4 m ×  1 m.
  • Qualités et usages : Rustique jusqu’à -20 °C au moins. À planter en isolé, en haie ou en alignement.

Sorbier commixta du Japon (Sorbus commixta)

Variétés ou hybrides de sorbier des oiseaux à fruits autres que rouges Sorbier commixta du Japon (Sorbus commixta)
  • Caractères des fruits et du feuillage : Superbe feuillage rouge automnal. Corymbes blancs. Fruits rouge orangé.
  • Caractères de l’arbre : 3-5 m × 2-3 m à 10 ans. Jusqu’à 15 m de hauteur.
  • Qualités et usages : Rustique jusqu’à -20 °C au moins. À planter en isolé, en haie ou en alignement.

Autres espèces de Sorbus très proches

Alisier blanc (Sorbus aria)

Autres espèces de Sorbus très proches Alisier blanc (Sorbus aria)
  • Caractères des fruits et du feuillage : Feuilles simples vertes dessus et blanc feutré en dessous, virant au rouge orangé en automne. Nombreuses fleurs blanches au printemps. Fruits rouges (alises).
  • Caractères de l’arbre : Jusqu’à 15 m de hauteur environ.
  • Qualités et usages : Convient pour les sols calcaires. Rustique jusqu’à -20 °C au moins. À planter en isolé, en haie ou en alignement.

Sorbier Pink Pagoda (Sorbus hupehensis 'Pink Pagoda')

Autres espèces de Sorbus très proches Sorbier Pink Pagoda (Sorbus hupehensis 'Pink Pagoda')
  • Caractères des fruits et du feuillage : Feuillage intensément coloré en rouge orangé en automne. Fruits très décoratifs, blancs avec une tache de rose au sommet.
  • Caractères de l’arbre : Environ 6 m × 3 m à 20 ans.
  • Qualités et usages : Rustique jusqu’à -20 °C au moins. À planter en isolé, en haie ou en alignement.

Cormier (Sorbus domestica)

Autres espèces de Sorbus très proches Cormier (Sorbus domestica)
  • Caractères des fruits et du feuillage : Fleurs blanches plus grosses et parfumées à partir d’avril. Fruits plus gros jaune-marron en forme de petites poires.
  • Caractères de l’arbre : Grand arbre à croissance lente, 10 m au bout de 20 ans. Jusqu’à 20 m de hauteur.
  • Qualités et usages : Rustique jusqu’à -20 °C au moins. À planter en isolé, en haie ou en alignement.

Sorbier de Hupey (Sorbus hupehensis 'Rosea')

Autres espèces de Sorbus très proches Sorbier de Hupey (Sorbus hupehensis 'Rosea')
  • Caractères des fruits et du feuillage : Belle floraison rose de juin à juillet. Fruits rose foncé blanchissant avec le temps.
  • Caractères de l’arbre : Croissance moyenne de 4-6 m × 2-3 m à 40 ans. Branches arquées.
  • Qualités et usages : Rustique jusqu’à -20 °C au moins. À planter en isolé, en haie ou en alignement.

Plantation d’un sorbier

Plantation d’un sorbier

Où le planter ?

Le sorbier (ou sorbier des oiseaux) pousse bien dans des sols frais, neutres ou légèrement calcaires. Il tolérera également un sol argileux.

Vous pourrez planter votre sorbier à mi-ombre dans un sol pauvre ou en pleine lumière dans un terrain plus riche mais frais, où il croîtra plus rapidement.

Il est très rustique (-20 °C au moins) mais il craint les sécheresses prolongées.

Quand planter un sorbier ?

Vous pouvez planter un plant acheté en conteneur à peu près toute l'année hors périodes de gel. Mais vous obtiendrez une meilleure reprise pour une installation en pleine terre à l'automne (indiqué également pour les plants en motte). À défaut, installez-le au printemps.

Comment le planter ?

  • Creusez un trou d'environ le double du volume de la motte.
  • Placez un tuteur sans briser la motte.
  • Rebouchez autour de la motte avec un mélange de terre, terreau ou compost et sable grossier.
  • Arrosez abondamment le tour du pied puis tassez bien.

Culture et entretien d’un sorbier des oiseaux

Culture et entretien d’un sorbier des oiseaux

Le sorbier des oiseaux ne demande pas de soins particuliers après reprise.

Toutefois, en cas de sécheresse prolongée à laquelle il est sensible, maintenez le sol frais par des apports d'eau réguliers. Mais évitez l'excès d'eau dans le sol pouvant entraîner des maladies cryptogamiques telles que le pourridié.

Vous pouvez apporter un engrais complet au printemps durant les 4 ou 5 premières années pour favoriser la croissance de votre jeune plant.

De même, si votre sol est plutôt sec, maintenez le sol frais par un paillage autour du pied tant que votre arbre est jeune.

Taille d’un sorbier des oiseaux

La taille d'un sorbier des oiseaux n'est pas indispensable.

Toutefois, si vous le plantez en isolé et qu'il est encore jeune, vous pouvez intervenir pour lui donner et maintenir une jolie forme.

Quand tailler ?

Pour une taille assez légère de maintien de forme, intervenez tout l'été à partir de la fin de la floraison pour ne pas trop éliminer la fructification décorative.

Pour une taille plus sévère supprimant des grosses branches, attendez le repos hivernal entre fin octobre et février.

Comment tailler ?

Pour un arbre cultivé en solitaire, si vous voulez un beau tronc, supprimez toutes les branches les plus basses, sans attendre qu'elles deviennent trop grosses, ce qui aura aussi pour effet de remonter la couronne.

Ensuite, taillez régulièrement la couronne du sorbier des oiseaux pour l'éclaircir et sélectionner les branches en éliminant celles qui sont mal dirigées, trop irrégulières, en surnombre… ainsi que le bois mort.

Faites attention de ne pas couper les branches les plus grosses trop à ras du tronc pour que les plaies de coupe cicatrisent bien. De même, n'oubliez pas d'appliquer un baume cicatrisant sur les plaies de coupe.

Maladies, nuisibles et parasites du sorbier

Le sorbier est un arbre rustique qui résiste assez bien aux maladies et ravageurs.

Toutefois, il peut subir au printemps et en été des attaques de pucerons, cochenilles, araignées rouges (en période de sécheresse) ou fausses chenilles (larves de tenthrède). De même que des maladies cryptogamiques comme le pourridié, le plomb parasitaire ou les chancres. Enfin, en cas de présence de feu bactérien dans son environnement proche, il peut en être atteint.

Lorsqu'une attaque se produit, intervenez le plus rapidement possible pour éviter sa diffusion qui rendra tout traitement plus difficile.

Contre le feu bactérien, qui sera déjà présent sur d'autres arbres des environs, vous n'aurez pas d'autre solution que de couper puis brûler votre sorbier s'il est atteint, puis d'éviter ensuite de replanter des espèces sensibles à cette maladie telle que certaines aubépines.

Récolte

Les sorbes contiennent de 1 à 4 pépins semblables à ceux des pommes. Ce sont eux que l’on utilisera pour le semis.

Quand et comment récolter ?

Vous pourrez récolter les sorbes en automne dès qu’elles seront bien mûres, c’est-à-dire bien rouges. Pour la confiture ou les gelées, elles seront encore meilleures si vous les récoltez après qu’elles auront subi les premiers gels.

La conservation

Si vous voulez récolter les graines pour un semis, utilisez un tamis pour éliminer la pulpe après avoir écrasé les sorbes. Séchez soigneusement et conservez au sec dans un récipient étanche placé dans un réfrigérateur.

Si vous récoltez les sorbes pour un usage alimentaire, lavez-les soigneusement puis utilisez-les sans enlever au préalable la peau et les pépins. Il existe de nombreuses recettes de gelées qui vous permettront de les conserver plusieurs mois.

Bon à savoir : comme les amandes amères et autres fruits de Prunus, les graines de sorbes, surtout lorsqu’elles sont jeunes, contiennent de l’amygdaline toxique (mais détruite par la chaleur) lorsqu’on en consomme beaucoup. C’est pourquoi il ne faut récolter les sorbes que bien mûres. D’autre part, leur richesse en tanins leur confère un goût âpre prononcé, qui diminue à maturité et notamment dans les confitures et gelées.

Multiplication du sorbier

Multiplication du sorbier

Vous pouvez théoriquement semer, bouturer ou greffer un sorbier des oiseaux. Toutefois, le semis n'est valable que pour l'espèce directe. Pour les variétés, le résultat est aléatoire, à moins de vouloir simplement obtenir un porte-greffe. Le bouturage a un taux de réussite d'environ 65 % seulement, mais il donne une bouture rigoureusement identique au pied mère. Le greffage, plus délicat à exécuter, est également une bonne solution.

Semis

Effectuez vos semis dès l'automne directement après la récolte.

  • Semez en caissette sous châssis froid.
  • Repiquez les plantules sorties à 3 ou 4 feuilles dans des godets ou conteneurs individuels.
  • Laissez-les ensuite à l'extérieur à l'abri du vent et du soleil direct.
  • Conservez en pépinière 3 à 5 ans en adaptant la taille du conteneur si nécessaire avant de les installer à leur place définitive.

Bouturage

Pratiquez le bouturage dès la mi-mai et jusqu'à mi-août.

  • Utilisez un substrat à base de sable grossier et de tourbe, ou mieux, de vermiculite qui stocke bien l'eau.
  • Trempez au préalable vos boutures dans une solution d'hormone de bouturage.
  • Après reprise, et repiquage, leur croissance peut atteindre 2 m en 2 ans.

Greffage

Les greffes s'effectuent de mars-avril à juillet-août selon la technique choisie.

Utilisez comme porte-greffe l'espèce spécifique du sorbier des oiseaux ou un plant d'aubépine.

Vous pourrez par exemple essayer une greffe en demi-fente ou à l'anglaise sur le collet en mars-avril avec de jeunes rameaux de l'année précédente. Ou bien, en écusson en juin-juillet avec de jeunes rameaux de l'année.

Conseils écologiques

Les sorbiers à fruits rouges sont très appréciés par les oiseaux qui y trouvent une nourriture en hiver. Les sorbes d’une autre couleur sont moins appréciées, voire complètement ignorées.

Au printemps, les fleurs de tous les sorbiers, très mellifères, attirent de nombreux insectes pollinisateurs. Les sorbiers ont donc toute leur place dans une haie libre nourricière.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides