Pamplemoussier

Pamplemoussier en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Pamplemoussier, Pomelo

  • Nom(s) latin(s)

    Citrus x paradisi

  • Famille

    Rutacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Arbre fruitier

    Plante comestible ▶ Arbre fruitier

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Arrondi, en boule ou ovale
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    2 à 10 m
  • Largeur à maturité

    3 à 5 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Difficile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage Marcottage Greffe
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    1 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Verger Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le pamplemoussier, du genre Citrus, appartient à la famille des Rutacées. Ce genre est celui des agrumes, parmi lesquels on trouve l'oranger et le citronnier. Le pamplemoussier est originaire d'Asie.

C'est un arbre au port dressé et ramifié qui peut atteindre plus de 6 m de hauteur. Il présente de grandes feuilles persistantes, vert foncé et pointues, qui ont des pétioles ou queues ailées propres aux agrumes. Ses fleurs, parfumées et blanches, ont le plus souvent quatre pétales.

Elles laissent la place aux fruits qui sont mûrs dès le milieu de janvier. Réunis en grappes, ils sont de forme sphérique, avec une écorce mince, le plus souvent jaune ou rose. Leur pulpe peut être jaune, rose ou rouge avec un goût acidulé, sucré ou un peu amer selon les variétés. C'est un agrume dont le fruit comestible est appelé pamplemousse ou pomelo. Il se consomme cru ou cuit, en confiture, fruits confits, zestes, liqueurs, etc.

Le pamplemoussier se cultive à l'extérieur, en serre, en véranda et en verrière, en pleine terre et en grand pot. Il a besoin d'être protégé ou rentré dans les régions froides. Sa culture n'est pas forcément simple.

Le pamplemousse est riche en vitamine C. Il en contient autant que l'orange et présente l'avantage d'être deux fois moins sucré. Il contient aussi de la vitamine A, du potassium, du phosphore, du calcium et du cuivre. On lui prête de nombreuses vertus médicinales, en particulier digestives, diurétiques, antiseptiques et anti-oxydantes.

On cultive le plus souvent les variétés sans pépins, plus agréables à la consommation.

Espèces et variétés de pamplemoussier

Il faut différencier le Citrus grandis ou Citrus maxima du Citrus x paradisi.

Le premier, Citrus grandis, est originaire d’Asie du Sud-Est. C’est le véritable pamplemoussier, mais il n’est quasiment pas cultivé en Europe. C’est un arbre très vigoureux et grand, avec de grandes feuilles, très larges, vert foncé et de très grosses fleurs blanches. Ses fruits sont énormes : ils pèsent entre 500 g et 8 kg et mesurent entre 10 cm et 30 cm de diamètre. Ils sont en forme de poire ; leur peau est épaisse, de couleur jaune ou verdâtre ; leur goût est très acide ; leur chair est peu juteuse.

Le second, Citrus x paradisi, est celui que nous consommons couramment et qui est cultivé dans tout le bassin méditerranéen. Ses fruits viennent du pomelo qui est un hybride du pamplemoussier (Citrus maxima ou Citrus grandis) et de l’oranger (Citrus sinensis). Le tableau ci-dessous présente les quatre principales variétés ou catégories.

Grapefruit ou pomelo (Citrus x paradisi)

Pamplemousse blanc

Pamplemoussier Pamplemousse blanc
  • Chair : Croquante et juteuse, blanche ou jaune. Divisée en une douzaine de quartiers. Le 'Marsh d’Israël' et le 'Blond' ont une chair bien jaune.
  • Goût : Acidulé, plus ou moins sucré, un peu amer. Le 'Royal sans pépins' est doux et sucré. Le 'Marsh d’Israël' a une légère amertume.
  • Qualités : Aspect bien jaune de la peau. Forme plutôt ronde aux extrémités aplaties. Il a peu de pépins.

Pamplemousse rosé

Grapefruit ou pomelo (Citrus x paradisi) Pamplemousse rosé
  • Chair : Croquante et juteuse, rose ou rouge clair. Le 'Thompson', le 'Shambar' ou le 'Pink Marsh' ont une chair bien rose. Le 'Ruby' a une chair rouge.
  • Goût : Sucré, délicatement acidulé, bien parfumé, moins amer que le pamplemousse blanc. Le 'Ruby' est très sucré. Le 'Red Blush' est sucré et très juteux.
  • Qualités : Aspect jaune vif et parfois un peu rosé de la peau.

Pamplemousse sanguin

Grapefruit ou pomelo (Citrus x paradisi) Pamplemousse sanguin
  • Chair : Croquante et juteuse, rouge vif. Le 'Burgundy' et le 'Star ruby' ont une chair rouge foncé.
  • Goût : Plus sucré, délicatement acidulé, bien parfumé.
  • Qualités : Aspect jaune vif et parfois un peu rosé de la peau.

Pamplemousse pomelo

Grapefruit ou pomelo (Citrus x paradisi) Pamplemousse pomelo
  • Chair : Croquante et juteuse, chair blanche ou rose. Divisée en quartiers charnus, moins réguliers que le pamplemousse blanc.
  • Goût : Sucré et parfumé.
  • Qualités : Aspect plus large de la base du fruit. Possède une pulpe ferme, granuleuse, avec quelques filaments.

Plantation du pamplemoussier

Plantation du pamplemoussier

Où le planter ?

Le pamplemoussier aime les sols sableux, frais, riches en matières organiques, non calcaires, acides et bien drainés.

Pour la plantation en pot, préparez un mélange de 1/3 de terreau et de 2/3 de terre riche en matières organiques.

Il apprécie les climats chauds qui ne connaissent pas de brusques variations de température. Il lui faut une exposition chaude et ensoleillée et des hivers lumineux et doux. Il est important de lui éviter les courants d'air et les endroits venteux. En France, on le cultive sur la Côte d'Azur et en Corse. Dans les autres régions, il faut le rentrer l'hiver en serre froide.

Quand planter le pamplemoussier ?

Plantez de préférence au printemps.

Comment le planter en pleine terre ?

Veillez à ne pas enterrer le point de greffe. Celui-ci doit dépasser d'au moins 5 cm de la surface.

  • Creusez un trou suffisamment profond et large pour que les racines soient bien enfouies. Comptez 1 m en tous sens.
  • Drainez le fond du trou en préparant un lit épais de 30 cm de graviers ou de billes d'argile.
  • Faites un apport d'engrais riche en phosphore et potasse ou ajoutez du fumier décomposé ou de la poudre d'os et du compost.
  • Plantez un tuteur solide.
  • Sortez la motte du contenant et placez-la bien au centre, la greffe tournée du côté le plus abrité possible, comblez avec la terre et tassez bien.
  • Attachez le sujet au tuteur.
  • Arrosez abondamment. Vous pouvez créer une petite cuvette autour du pied pour optimiser l'arrosage.

À savoir : espacez les plantations de 5 m environ en tous sens.

Comment planter le pamplemoussier en pot ?

Là encore, prenez garde à ne pas enterrer le collet qui doit dépasser de 5 cm.

  • Choisissez des pots ou des caisses en bois suffisamment grands. Leur diamètre doit être à peu près égal au 2/3 de la cime de l'arbre.
  • Préparez un mélange adapté de terre fertile et légère.
  • Remplissez le fond d'un peu de terre et ajoutez une épaisse couche de billes d'argile pour favoriser le drainage.
  • Plantez un tuteur solide.
  • Placez votre sujet bien au centre, comblez avec le reste du mélange auquel vous ajouterez une poignée d'engrais à libération lente et tassez bien.
  • Attachez le sujet au tuteur.
  • Arrosez modérément.

Culture et entretien du pamplemoussier

Culture et entretien du pamplemoussier

Ji-Elle/Domaine Public/Wikimedia

Arrosez abondamment surtout les premières années, au printemps et en été, périodes où le pamplemoussier a besoin de beaucoup d'eau.

Faites un apport d'engrais spécial agrumes tous les 6 mois pour les sujets en pleine terre et 3 fois par an pour les sujets en pot (avant la floraison, lorsque les fruits sont mûrs et en début d'automne).

En hiver, abritez le pamplemoussier de pleine terre pour le maintenir à une température avoisinant 2 °C. Protégez les plants extérieurs en pot ou rentrez-les à l'abri dans une véranda lumineuse, à une température comprise entre 6 °C et 8 °C.

Au printemps, pincez les jeunes pousses pour favoriser la prochaine fructification. Sortez les pots ou les bacs en les plaçant d'abord à l'ombre et à l'abri du vent pendant une semaine. Puis installez-les au soleil ou à la lumière plus vive.

Paillez en été.

Taille du pamplemoussier

Taillez de façon légère à la fin de l'hiver, juste pour conserver à l'arbre une forme régulière et compacte.

Il est conseillé de tailler les jeunes pousses à la moitié, un mois après leur plantation. Cela fortifiera l'arbre et lui donnera un port plus équilibré.

En mars et avril, pensez à aérer l'intérieur du feuillage, à supprimer les gourmands des branches principales et du tronc et à éliminer le bois sec si nécessaire.

Bon à savoir : utilisez un sécateur bien propre, afin d'éviter toute transmission de maladies.

Maladies, nuisibles et parasites

Il faut veiller aux attaques de ravageurs et aux maladies qui sont assez courantes chez tous les agrumes.

Les araignées rouges attaquent le feuillage du pamplemoussier qui perd de sa couleur. Les pucerons ou les mouches blanches envahissent les feuilles et les jeunes pousses. Les cochenilles se massent sur les feuilles, les rameaux et même les fruits en laissant des traces grises et poisseuses. Les chenilles de la teigne des fleurs dévorent leurs étamines, leur pistil, empêchant ainsi la fructification.

De façon systématique :

  • Nettoyez le tronc de l'arbre à l'aide d'une brosse et dégagez le sol autour.
  • Pulvérisez un mélange d'eau et de savon noir ou de purin d'orties et bassinez le feuillage.
  • Coupez les parties trop envahies.
  • Faites des lâchers de coccinelles.

La chlorose sévit lorsque les feuilles deviennent jaunes à l'exception de leurs nervures. C'est souvent le signe d'un sol trop calcaire. L'anthracnose se manifeste par des taches noires sur le feuillage. Les viroses déforment les rameaux et les fruits et affaiblissent tout l'arbre.

De façon préventive :

  • Préparez de la bouillie bordelaise et pulvérisez 2 fois par an (en automne et au printemps) sur le tronc et le feuillage.
  • Coupez et brûlez toutes les parties infectées.
  • Cicatrisez toutes les plaies apparentes avec du mastic.
  • Utilisez absolument des outils propres et désinfectés.

Récolte du pamplemousse

Le pamplemousse se récolte à la main, lorsqu’il est bien coloré et qu’il se détache facilement.

Une fois cueilli, il se conserve une quinzaine de jours.

Multiplication du pamplemoussier

Multiplication du pamplemoussier

Duncan Hull/CC BY 2.0/Flickr

Le pamplemoussier se multiplie par semis, par bouturage, par greffage et par marcottage.

Semis

Procédez au mois de mars et en plein air :

  • Préparez la terre en la retournant et en éliminant les mauvaises herbes.
  • Semez les graines et recouvrez-les de 2 cm ou 3 cm de terre.
  • Arrosez et laissez germer environ 3 ou 4 mois.
  • Lorsque les plantules apparaissent, repiquez-les en les espaçant de 30 cm les unes des autres. Créez des rangs espacés de 1 bon mètre.
  • Laissez en place et cultivez normalement.

Bouturage

Procédez du mois de mai jusqu'au mois d'août. C'est une méthode simple et rapide qui permet d'obtenir des pieds identiques au pied mère.

  • Coupez avec un sécateur propre et bien tranchant un rameau terminal de l'année, mesurant 15 cm de long.
  • Supprimez les feuilles et gardez uniquement 3 feuilles en haut du rameau coupé.
  • Préparez un pot rempli d'un mélange moitié tourbe, moitié sable.
  • Badigeonnez la base de la bouture avec de la poudre d'hormone.
  • Creusez un trou au centre du pot et placez délicatement le rameau.
  • Tassez bien et arrosez afin de détremper la terre.
  • Recouvrez la bouture d'un sac plastique fermé par un élastique autour du pot.
  • Placez le pot dans un endroit lumineux, mais à l'abri des rayons directs du soleil.
  • Lorsque la bouture prend, enlevez le sac plastique.
  • Arrosez abondamment et laissez le pot hiverner dans un endroit lumineux et à une température comprise entre 10 °C et 14 °C.
  • Repiquez au printemps suivant dans un pot comme pour la plantation.
  • Pensez à arroser régulièrement les premières années.

Greffage en fente simple

Procédez aux mois de mai et de juin. C'est une méthode fiable et qui donne les sujets les plus vigoureux.

Prévoyez une préparation du porte-greffe, 15 jours avant la réalisation de la greffe.

  • Choisissez des rameaux jeunes d'environ 1,5 cm de diamètre pour le greffon et le porte-greffe.
  • 15 jours avant : rabattez le porte-greffe à 20 cm environ au-dessus du sol.
  • Le jour du greffage : taillez en biseau un morceau de greffon ne comprenant pas plus de 3 ou 4 yeux.
  • Fendez le milieu du porte-greffe et maintenez ouverte l'échancrure, à l'aide d'une cale ou d'un outil propre.
  • Insérez le greffon dans la fente, en veillant à placer l'œil inférieur du greffon juste au-dessus de la partie du porte-greffe.
  • Entourez toute la zone fendue et un peu au-delà avec du raphia.
  • Posez du mastic sur le raphia.
  • Maintenez le sujet greffé en pleine lumière et à une température de 20 °C.
  • Enlevez le raphia lorsque la jeune pousse commence à prendre.

Marcottage aérien

Procédez aux mois d'avril et de mai. C'est la méthode la plus efficace de multiplication.

  • Choisissez une branche verticale et robuste.
  • Supprimez les feuilles en en gardant quelques-unes sur la partie haute.
  • Prélevez un morceau d'écorce sur 2 cm à l'aide d'un couteau propre et tranchant.
  • Recouvrez la plaie avec de la sphaigne humidifiée.
  • Entourez l'ensemble avec un plastique que vous maintiendrez aux deux extrémités par du raphia.
  • Au bout de 3 à 4 mois, lorsque les racines sont bien apparentes, coupez la tige pour la détacher du pied mère et enlevez le plastique.
  • Préparez un pot rempli d'un mélange spécial agrumes et plantez-y la tige.
  • Arrosez et attendez le mois de mai suivant pour installer la plante dans l'endroit choisi, puis cultivez comme un sujet adulte.

Conseils écologiques

À la fin de l’hiver, vous pouvez pulvériser de l’huile blanche sur les deux faces du feuillage du pamplemoussier, afin de lui redonner un peu de vigueur.

Il est préférable de protéger tout l’arbre, y compris son feuillage, dans du papier à bulles ou de le recouvrir d’un grand voile, si le froid sévit.

Un peu d’histoire…

Le pamplemoussier est cultivé depuis des temps anciens : plus de 2 000 ans avant J.-C. en Chine et en Malaisie. Il est introduit en Europe au XIIe siècle.

Ce sont les pays aux conditions climatiques chaudes qui le cultivent le plus : Malaisie, Chine, Vietnam, Thaïlande… On le trouve aussi beaucoup en Israël et aux États-Unis, notamment en Californie et en Floride.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides