Agave

Agave en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Agave

  • Nom(s) latin(s)

    Agave sp.

  • Famille

    Agavacées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif | Plante grasse, succulente ou cactus

    Plante comestible ▶ Autres plantes médicinales

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,45 à 2 m
  • Largeur à maturité

    0,50 à 1,20 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec
  • Densité

    1 à 3 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation intérieure

    Entrée Salon/Cuisine Véranda Serre froide
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Plantation isolée Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Ces rosettes de feuilles énormes surmontées de chandelles de plusieurs mètres de hauteur qui fleurissent le long des routes menant vers l'Espagne offrent un spectacle inattendu. Les agaves nés en Amérique centrale (Caraïbes, sud des États-Unis et Mexique) poussent entre 0 et 3 000 m d'altitude dans les régions sèches et désertiques sur sols caillouteux, calcaires ou pas, associés à des Cactées et arbustes. On recense plus de 300 taxons car les agaves présentent une forte variabilité, mais seules une centaine d'espèces sont vraiment admises. Elles appartiennent à la famille des Agavacées avec notamment les yuccas et les beschornérias.

Les rosettes de feuilles présentent des dimensions allant de seulement 10 cm de diamètre chez l'Agave pumila jusqu'à 3 m chez A. americana. Cette dernière est l'espèce la plus répandue dans nos jardins méditerranéens. Un sujet âgé entouré de ses rosettes-filles peut ainsi couvrir un disque de 9 m de diamètre ! Les feuilles coriaces et fibreuses sont en forme de lanières rigides ou de raquettes plus ou moins arrondies qui se terminent en gouttière par un aiguillon acéré. Les bords présentent une série de dents crochues brunes plus ou moins remarquables. La plupart des espèces d'agaves sont acaules, si bien que les feuilles reposent directement sur le sol. Cependant, certaines espèces comme A. sisalana produisent une tige.

L'inflorescence est tout aussi impressionnante chez les grandes espèces. Elle apparaît une fois que la plante a atteint sa pleine maturité puisqu'elle entraîne souvent la mort de la plante (plante dite « monocarpique »). Chez A. americana, l'épi floral frôle les 10 m de haut et paraît seulement au bout de 10 à 30 ans. Heureusement, la floraison entraîne la naissance de rejets tout autour de la rosette initiale assurant la descendance avec les semis et les bulbilles produits au niveau de l'inflorescence. Les fruits ont cependant du mal à parvenir à maturité dans le Bassin méditerranéen. Certaines espèces sont polycarpiques et fleurissent donc tous les ans sans épuiser la rosette. Les fleurs sont groupées en épi ou panicule géante. A. americana porte plusieurs étages de fleurs en tubes serrés, d'un joli vert chartreux et ceux pendant plus d'un mois. Elles sont fécondées en Amérique centrale par une chauve-souris du nom de Rhynchonycteris naso, inscrite sur la liste rouge des espèces en voie de disparition.

Des plantules issues de bulbilles se développent quelquefois au sommet de l'inflorescence et prennent racine lorsque la hampe s'affaisse.

Les agaves fournissent différents produits comme le sisal et la tequila. Le sisal, issu des fibres contenues dans les feuilles de l'Agave sisalana et de quelques autres espèces, est devenu une production anecdotique au Mexique. Cependant, il atteint avec le hennequen (issu de Agave fourcroydes) 300 000 tonnes au niveau mondial (chiffre 2009 de la FAO). Il est principalement exploité au Brésil, en Afrique de l'Est et en Chine. Il servait en Europe à produire de la ficelle pour lier les bottes de foin jusque dans les années 1970. On le trouve aujourd'hui incorporé aux matériaux composites de l'industrie automobile, de l'ameublement, de la construction, aux plastiques… Les pédoncules longs et rigides des inflorescences sont parfois utilisés pour la construction de maisons, de clôtures ou pour couvrir les toits. On exploite également la cire très dure qui recouvre la cuticule des feuilles ainsi que la pectine des feuilles.

La tequila provient du bourgeon floral coupé à la base au moment de sa formation de l'espèce A. tequilana. La sève qui s'écoule est ainsi récupérée pendant plusieurs mois puis mise à fermenter. On obtient une sorte de bière, le pulque, que l'on distille pour avoir la tequila. Les sucres contenus dans la pulpe (fructane) ont la particularité de traverser directement la paroi de l'estomac sans être détruits par les sucs digestifs. Des applications en médecine sont envisagées pour soigner la maladie de Crohn et le cancer du côlon, par exemple.

Le nom agave pourrait venir du grec agauos qui signifie « splendide ». Americana informe sur sa provenance américaine.

Espèces et variétés d’agave

Agave americana

Espèce type

Agave americana Espèce type
  • Végétation : Rosettes de feuilles coriaces, vert glauque, mesurant jusqu’à 2 m de long.
  • Fleurs et fruits : Inflorescence estivale jusqu’à 10 m de haut, à fleurs verdâtres. Monocarpique (mort de la rosette après floraison).
  • Qualités : Géante populaire, naturalisée dans l’ensemble des pays méditerranéens. Résistante à -5 °C, -10 °C en conditions sèches.

'Marginata'

Agave americana 'Marginata'
  • Végétation : Feuilles bordées de jaune.
  • Fleurs et fruits : --
  • Qualités : --

'Mediopicta'

Agave americana 'Mediopicta'
  • Végétation : Feuilles marquées d’une large bande jaune centrale.
  • Fleurs et fruits : --
  • Qualités : --

Agave picta

Espèce type

Agave Espèce type
  • Végétation : Grand agave souvent confondu avec A. americana. Feuilles de 2 m aux bords crème armés de fortes épines crochues.
  • Fleurs et fruits : Inflorescence de 10 m de haut.
  • Qualités : Ne tolère pas le gel. Il existe une forme non panachée moins courante.

Agave montana

Espèce type

Agave montana Espèce type
  • Végétation : Feuilles gris-vert parfois bleutées, terminées par une pointe rouge orangé. Rosette jusqu’à 1,20 m de diamètre.
  • Fleurs et fruits : --
  • Qualités : Vient du nord-est du Mexique à 3 000 m d’altitude. Résiste de -12 à -15 °C. Tolère l’humidité, la neige, les sols acides et l’ombre légère.

Agave colorata

Espèce type

Agave colorata Espèce type
  • Végétation : Rosette dense à feuilles glauques pruineuses de 80-100 cm, marquées par les empreintes des autres feuilles. Marge très ondulée munie d’épines crochues, rouge foncé à rouge vif sur les jeunes feuilles puis beiges.
  • Fleurs et fruits : Floraison au bout de 15 ans en grande panicule jaune à orangée de 3,50 m.
  • Qualités : Côte Ouest du Mexique. Résiste à -7 °C. Belle coloration des jeunes feuilles.

Agave parrasana (syn. A. wislizenii)

Espèce type

Agave parrasana (syn. A. wislizenii) Espèce type
  • Végétation : Rosette de taille moyenne, à feuilles glauques imbriquées lui donnant l’apparence d’un bouton de fleur. Les épines crochues qui bordent la feuille laissent des empreintes sinueuses décoratives dans la pruine des feuilles voisines.
  • Fleurs et fruits : Inflorescence spectaculaire.
  • Qualités : Très belle espèce occupant les falaises sèches calcaires de la Sierra de Parra, au Mexique, entre 1 400 et 2 400 m d’altitude. Résiste à -8 °C.

Agave à cou de cygne (Agave attenuata)

Espèce type

Agave à cou de cygne (Agave attenuata) Espèce type
  • Végétation : Forme un tronc ramifié de 1,50 m de haut portant des rosettes vert pâle. Feuilles souples non épineuses de 50-70 cm de long.
  • Fleurs et fruits : Épi en cou de cygne de 3 m paraissant au printemps et en été, couvert de fleurs jaune verdâtre.
  • Qualités : Résiste à -7 °C. La variété 'Nerva' est à feuilles glauques. Espèce très décorative.

Agave de Couès (Agave parryi)

Espèce type

Agave de Couès (Agave parryi) Espèce type
  • Végétation : Rosette presque sphérique de 60 cm de diamètre. Feuilles grises, larges, bordées ou non d’épines espacées brun orangé, crochues.
  • Fleurs et fruits : Panicules de 4,50 m à bouquets de fleurs jaunes ou orange pâle.
  • Qualités : Vient des montagnes arides d’Arizona et Mexique. Bonne rusticité (-12 °C). La variété A. p. var. huachucensis est plus grande.

Agave féroce (Agave ferox)

Espèce type

Agave féroce (Agave ferox) Espèce type
  • Végétation : Rosette jusqu’à 1,20 m de diamètre, à très larges feuilles vert sombre brillantes, bordées d’épines triangulaires de 35 mm et terminées par un aiguillon de 8 cm.
  • Fleurs et fruits : Inflorescence de 9 m de haut, en panicules jaunes.
  • Qualités : Résiste à -7 °C.

Agave victoria reginae

Espèce type

Agave victoria reginae Espèce type
  • Végétation : Rosette sphérique de 60 cm ressemblant à un artichaut. Feuilles vert sombre bordées et striées de blanc.
  • Fleurs et fruits : Inflorescence jaune-vert de 3,50 m au bout de 20 ans.
  • Qualités : Originaire du Mexique. Tolère de légères gelées. Se multiplie par semis uniquement.

Agave polianthiflora

Espèce type

Agave polianthiflora Espèce type
  • Végétation : Rosette de 30 cm de diamètre. Feuilles étroites, vert marqué d’empreintes blanches, effilochées sur les bords. Épine terminale de 1 cm.
  • Fleurs et fruits : Hampe de 1 à 2 m, à fleurs rouges.
  • Qualités : Vit dans le nord-ouest du Mexique entre 1 200 et 2 000 m où règnent de fortes précipitations (1 000 mm/an). Résiste au moins à -10 °C. Tolère l’ombre en hiver. Se multiplie surtout par semis.

Agave bleu (Agave tequilana)

Espèce type

Agave bleu (Agave tequilana) Espèce type
  • Végétation : Rosette de feuilles étroites et glauques.
  • Fleurs et fruits : Inflorescence monocarpique apparaissant au bout de 7 à 10 ans. Fleurs tubulaires verdâtres.
  • Qualités : Espèce exploitée. Cultivée pour l’alcool avec A. salmiana. Fibres également exploitées. Originaire du Mexique (État de Jalisco).

Agave sisalina

Espèce type

Agave sisalina Espèce type
  • Végétation : Tige courte et épaisse de 120 cm sur 20 cm de diamètre. Limbe vert foncé cireux, en forme de glaive, de 75 à 185 cm de long sur 12 cm de large, et 2-4 cm d’épaisseur. Les bords sont lisses et l’épine terminale mesure 3 cm de long.
  • Fleurs et fruits : Inflorescence verdâtre de 3 à 9 m. Monocarpique.
  • Qualités : Espèce exploitée. Produit la fibre de sisal. Forme sauvage inconnue. Probablement d’origine hybride, avec pour parents possibles Agave angustifolia et A. kewensis.

Agave des buveurs (Agave potatorum)

Espèce type

Agave des buveurs (Agave potatorum) Espèce type
  • Végétation : Rosette très symétrique de 80 cm de diamètre. Feuilles larges de 20 cm, vert bleuté mat, fortement crochues (épines tourmentées brun orangé). Jeunes feuilles extérieures rougeâtres.
  • Fleurs et fruits : Épis de 4,50 m. Fleurs jaune verdâtre.
  • Qualités : Centre du Mexique. On en tire une boisson alcoolisée. Résiste à -8 °C bien au sec. Il existe de nombreuses variantes à cette espèce.

Plantation de l’agave

Plantation de l’agave

Où le planter ?

Les agaves apprécient les climats chauds, arides et les terres un peu fortes. Cependant, pour accroître la résistance au froid, l'eau ne doit pas stagner dans le pot : A. americana résiste à -10 °C dans les conditions d'un froid sec et d'un sol bien drainé, mais seulement à -5 °C dans d'autres cas. Une plantation sur talus ou dans une rocaille facilite le drainage du sol.

Si vos hivers sont humides et assez froids, pensez à choisir des espèces plus rustiques comme Agave montana (-12 à -15 °C), découvert au nord-est du Mexique à plus de 3 000 m d'altitude, sous le couvert de pins et de chênes. Il tolère davantage l'humidité, la neige, les sols acides et l'ombre légère.

L'agave, comme la plupart des plantes succulentes (ou grasses), peut se cultiver en pot que l'on rentre si nécessaire durant l'hiver. Choisissez un large pot en terre cuite et placez des tessons de poterie au fond, afin de favoriser la circulation de l'eau et de l'air dans le substrat. Réalisez un mélange composé de 50 % de terreau et 50 % de sable grossier de rivière.

Choisissez un emplacement ensoleillé, mais prenez garde aux coups de soleil lorsque vous sortez la plante au printemps. Installez une ombrière temporaire ou déplacez les pots progressivement vers le plein soleil afin d'éviter les brunissures irrémédiables du feuillage. Certaines espèces comme A. attenuata ont la cuticule fragile et peuvent brûler derrière une vitre.

Quand planter l'agave ?

Plantez au printemps ou en été.

Comment le planter ?

  • Creusez une large fosse pour les grands agaves.
  • Façonnez un sol bien drainé en ajoutant des cailloux ou du sable.
  • Paillez avec du gravier pour améliorer le drainage.

Culture et entretien de l’agave

Culture et entretien de l’agave

L'arrosage des agaves peut être important durant l'été afin d'accroître leur taille, mais il est clair que la plante peut se contenter de très peu d'eau. Durant l'hiver, inutile d'arroser sauf si la plante est en serre chauffée ou dans la maison. Un excès d'eau entraîne facilement l'apparition de maladies cryptogamiques au niveau des racines et leur pourriture.

Pour les plantes en pot, réalisez un apport d'engrais durant la période de croissance 1 fois par mois.

Maladies, nuisibles et parasites

Les cochenilles farineuses ou à boucliers apparaissent fréquemment dans les serres surtout si vous collectionnez des cactées. Contrôlez régulièrement l'insertion des feuilles des agaves. Ôtez les individus avec un coton imbibé d'alcool.

Multiplication de l’agave

Multiplication de l’agave

Le recueil des bulbilles au sein de l'inflorescence est un moyen parfois utilisé pour la multiplication.

Division

Divisez au printemps ou en été.

Séparez les rejets qui se forment autour de la rosette d'un agave qui a fleuri. Laissez sécher pendant une journée au soleil afin de cicatriser la plaie puis plantez.

Semis

Semez au printemps ou en été.

La germination peut être assez lente chez les agaves. Il existe deux méthodes. Faites tremper les graines dans de l'eau à 25 °C :

  • Pendant 24 h puis semez dans une caissette remplie de 70 % de sable, 10 % de terre de jardin et 20 % de terreau tamisé que vous humidifiez la veille. Recouvrez légèrement les graines.
  • Ou bien jusqu'à ce que le germe apparaisse, soit au bout de 7 à 15 jours puis repiquez dans un substrat identique.

Placez au soleil et vaporisez de temps en temps.

Conseils écologiques

Les agaves sont des plantes qui s’adaptent facilement aux milieux secs et pauvres. Elles constituent une manne financière importante dans les pays pauvres du globe, avec notamment la production de fibres dures utilisées dans l’industrie et dont les déchets peuvent se valoriser jusqu’au bout de la chaîne.

Un peu d’histoire…

En Amérique centrale, l’agave est utilisé comme source d’aliments, de boissons et de fibres depuis au moins 9 000 ans. Les agaves ont été introduits en Europe vers 1560.

La légende dit que les agaves fleurissent au bout de 100 ans. En réalité, les espèces monocarpiques doivent avoir accumulé suffisamment de réserves (souvent des sucres) dans la hampe florale pour assurer leur développement atteignant parfois 10 m de hauteur. Cet effort exige environ 10 années de croissance, mais cette durée varie en fonction des conditions du milieu.

L’Agave sisalana, un hybride cultivé depuis longtemps dans le sud du Mexique, a été largement introduit dans les régions tropicales et subtropicales à la fin du XIXe et début du XXe siècle, d’abord en Inde, en Tanzanie, au Brésil et enfin au Kenya (entre 1903 et 1908). Jusque dans les années 1960, la Tanzanie était le plus grand producteur de sisal, mais aujourd’hui le Brésil l’a largement devancée même si sa production demeure artisanale, suivi de la Tanzanie, du Kenya, de Madagascar et de la Chine. Dans l’est de l’Afrique, la production du sisal est fortement mécanisée et les déchets bien valorisés.

La récolte du sisal s’effectue sur des sujets plantés depuis 2 ans et jusqu’à l’âge environ de 12 ans. Les feuilles sont coupées depuis la base au ras de la tige de façon à récupérer des fibres aussi longues que possible. Le limbe est raclé jusqu’à extraire les fibres dont le rendement moyen est de 1 t/ha (4 t/ha en Afrique de l’Est). Les produits artisanaux comme les tapis, nattes, sacs, hamacs continuent à être fabriqués et connaissent même un regain d’intérêt, mais la principale utilisation réside dans la fabrication de matériaux composites de l’industrie automobile, de l’ameublement, de la construction, du textile… Le sisal remplace la fibre de verre, l’amiante dans les toitures ou les plaquettes de frein, etc. Ces fibres riches en cellulose sont aussi mélangées aux fibres de bois pour renforcer des papiers ou augmenter leur porosité. Elles servent également à fabriquer des papiers spéciaux comme le papier à cigarettes, le papier carbone, le papier infalsifiable des billets de banque, etc.

Les résidus de feuilles peuvent produire des plaquettes de bois énergie, du biocarburant ou des aliments pour animaux, des engrais, des logements écologiques, du biogaz, des produits pharmaceutiques (hécogénine des feuilles précurseur de la cortisone)… On consomme même les champignons (Coprinus cinereus) qui poussent en grandes quantités sur les tas de déchets de sisal en Tanzanie. Différentes parties de la plante sont utilisées en médecine traditionnelle africaine, marocaine, indienne.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides