Pastèque

Pastèque en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Pastèque

  • Nom(s) latin(s)

    Citrullus lanatus

  • Famille

    Cucurbitacées

  • Type(s) de plante

    Plante comestible ▶ Autres légumes

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Annuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Étalé ou tapissant
    Grimpant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 0,45 m
  • Largeur à maturité

    1 à 2 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Potager
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le terme « pastèque » désigne à la fois le fruit et la plante herbacée annuelle, rampante ou grimpante, atteignant jusqu'à 4 m de long et qui s'accroche par des vrilles, à la tige côtelée, aux feuilles profondément lobées et aux fleurs jaunes monoïques (fleurs mâles et femelles distinctes sur le même pied), à l'aisselle des feuilles.

La pastèque est cultivée pour ses fruits qui se récoltent en été et comptent parmi les plus gros de la famille des Cucurbitacées. De forme ronde ou ovale, de 5 à 70 cm de long et d'un poids de 2 à 30 kg, elle a une écorce dure et lisse, d'un vert uniforme ou bien marbré, tacheté ou strié.

Fruit emblématique de l'été en raison de sa forte teneur en eau (92 %) la chair est de couleur rouge, jaune, verdâtre ou blanche avec de nombreuses graines noires ou rouges. On en distingue trois types, selon la couleur de leur chair et de leurs graines :

  • chair rouge et graines noires, ce sont les plus courantes sur les marchés ;
  • chair jaune et graines noires ou blanches ;
  • chair blanche ou verdâtre et graines rouges, c'est la pastèque à confiture (Citrullus lanatus var. citroides), appelée citre ou méréville dans le sud de la France. Elle ne se consomme que cuite.

Au point de vue nutritionnel, la pastèque est l'un des aliments les plus riches en citrulline, un acide aminé qui présente un grand intérêt pour les seniors présentant une baisse dʼ'énergie au niveau musculaire, permet de bien récupérer après un exercice en transformant l'ammoniaque du foie (produite par l'exercice physique intensif) en urée évacuée par les reins, et peut améliorer les performances athlétiques. En clair, elle augmente les protéines des muscles, leur donnant une meilleure tonicité.

Les pastèques à chair orangée ou jaune contiennent généralement plus de citrulline que celles à chair rouge.

La pastèque contient du lycopène, un antioxydant qui a un effet sur la baisse du cholestérol et prévient les inflammations. Les pépins de la pastèque contiennent de la vitamine C.

Grâce à sa richesse en eau, la pastèque est l'un des fruits les moins caloriques et les moins riches en sucre, moins que les fraises et les framboises. Sa pulpe est diurétique et contient très peu de fibres pour les personnes fragiles des intestins.

En Israël, les pépins sont dégustés à l'apéritif, séchés et salés.

Bon à savoir : en Afrique, la plupart des variétés cultivées, appelées « égousi » ou « beref », le sont pour les graines comestibles qu'elles renferment, considérées comme un mets de choix dans la région du Kalahari d'où la pastèque est originaire. La chair de ces cultivars est trop amère pour être consommée par l'homme. Une fois grillées, les graines sont ensuite moulues en une pâte nourrissante au goût agréable de noisette. On en extrait aussi une huile végétale très appréciée en cuisine, en cosmétologie, et à laquelle l'industrie pharmaceutique s'intéresse.

Variétés de pastèque

Dans les climats tempérés, choisissez des variétés précoces afin que les fruits aient le temps de mûrir avant les gels.

Pastèques fruits

'Charleston Gray'

Pastèques fruits 'Charleston Gray'
  • Caractères de la chair : Chair rouge de texture fine, juteuse, fondante et sucrée, saveur rappelant la groseille. Grosses graines de couleur brun-noir.
  • Caractères des fruits : Gros fruits oblongs de 12 à 15 kg à épiderme épais, marbré, de couleur vert clair. Croissance : 85 jours.
  • Qualités : Bonne productivité. Très résistante aux maladies et aux chaleurs de l’été.

'Crimson Sweet'

Pastèques fruits 'Crimson Sweet'
  • Caractères de la chair : Chair ferme, rouge vif, très juteuse, de texture fine et de saveur particulièrement douce (très riche en sucre), contenant peu de graines. Les graines sont petites et de couleur brun-noir.
  • Caractères des fruits : Fruits presque ronds, de 25-30 cm de diamètre, de 5 à 12 kg. Épiderme peu épais, vert clair avec des bandes sombres. Semi-précoce, croissance : 85 jours.
  • Qualités : Variété d’excellente qualité gustative, résistante aux maladies. Se cultive essentiellement dans le Midi.

'Moon and Stars' ('Lune et étoiles')

Pastèques fruits 'Moon and Stars' ('Lune et étoiles')
  • Caractères de la chair : Chair rouge, juteuse et sucrée.
  • Caractères des fruits : Fruits ovales de 5 à 10 kg. Épiderme vert foncé constellé de nombreuses petites taches jaunes et d’un rond plus gros, qui rappellent un ciel étoilé.
  • Qualités : Variété productive, très bonne résistance à la sécheresse. Convient au nord de la Loire.

'Sugar Baby'

Pastèques fruits 'Sugar Baby'
  • Caractères de la chair : Chair rouge, ferme, juteuse et bien sucrée, rafraîchissante. Graines peu nombreuses de couleur noire.
  • Caractères des fruits : Fruits légèrement ovales, vert foncé à noirs, de 3 à 4 kg. Variété très précoce.
  • Qualités : La pastèque à croquer la plus classique, très productive et résistante à la sécheresse. Meilleure en climats chauds, tant pour la croissance que pour le goût. À cultiver sous abri au nord de la Loire.

Pastèques à confiture

'À graine rouge à confire à chair verte'

Pastèques à confiture 'À graine rouge à confire à chair verte'
  • Caractères de la chair : Chair assez ferme, blanc verdâtre.
  • Caractères des fruits : Fruits ronds de 30 à 40 cm de diamètre et de 3 à 4 kg. Écorce lisse, vert panaché de lignes gris-beige.
  • Qualités : Variété productive et vigoureuse, la plus adaptée pour les confitures. Mûrit bien en climats doux.

'À confire allongée à graine verte'

Pastèques à confiture 'À confire allongée à graine verte'
  • Caractères de la chair : Chair ferme blanc verdâtre.
  • Caractères des fruits : Gros fruits ovales de 7 à 15 kg. Écorce vert pâle marbrée de taches argentées.
  • Qualités : Ne se consomme que cuite. On peut cuisiner les fruits après une année de maturité.

Semis et plantation de la pastèque

Semis et plantation de la pastèque

Où la planter ?

La pastèque étant fort exigeante en chaleur, réservez-lui le coin le plus chaud et le plus ensoleillé du jardin. Les températures optimales pour la faire pousser vont de 24 à 26 °C.

Au nord de la Loire, cultivez-la dans un endroit abrité, voire sur couche ou dans une serre.

Elle aime les sols riches, profonds, meubles et plutôt sablonneux.

Quand planter la pastèque ?

Il est possible de semer la pastèque directement en pleine terre en mai, mais la plupart des jardiniers préfèrent démarrer leurs plants à l'intérieur, 4 ou 5 semaines avant la plantation.

Semez en godets sous abri entre 20 °C et 25 °C de février à avril. Plantez après les dernières gelées, vers la mi ou la fin mai.

En climat chaud, semez directement en pleine terre en mai.

La levée a lieu en 6 à 8 jours. Les cotylédons se déploient au bout de 10-12 jours et la première vraie feuille apparaît une semaine plus tard.

Comment la planter ?

Semez dans des godets individuels. Mettez deux graines par godet dans un terreau pour semis. Après la levée, ne conservez que le plant le plus précoce ou le plus beau.

Repiquez en mai-juin avec la motte, dans des trous remplis de compost et espacés de 1 à 2 m selon la variété. Comme toutes les Cucurbitacées, la pastèque a horreur qu'on dérange ses racines, transplantez avec la plus grande délicatesse.

Assurez-vous que le sol est bien réchauffé avant la plantation : étalez une bâche de plastique noir quelques jours à l'avance pour le réchauffer davantage. Si les nuits sont encore fraîches, installez des cloches individuelles ou un tunnel plastique qu'il faudra laisser jusqu'à la fin juin, en aérant progressivement.

En régions aux étés chauds, semez en mai, directement dans des trous remplis de compost et espacés de 1 à 2 m en tous sens. Semez en poquets de 4 à 5 graines par trou enterrées de 2 cm, ne conservez que deux plants après la levée.

En terrain lourd ou en régions septentrionales, cultivez la pastèque sur des buttes, qui présentent l'avantage d'être mieux drainées et de se réchauffer plus vite. Formez des buttes de 20 à 40 cm de haut et espacées de 2 m. Aplanissez le sommet et creusez-y des trous espacés de 1 à 2 m selon la vigueur de la variété. Remplissez de compost ou de fumier décomposé et installez le plant ou semez les graines dedans.

Culture et entretien de la pastèque

Culture et entretien de la pastèque

Binez et sarclez pour aérer le sol, installez un paillage pour maintenir sa fraîcheur. Arrosez régulièrement, mais sans excès, au pied.

Si elles ne le font pas naturellement, répartissez bien les tiges coureuses soient sur toute la surface disponible.

Contrairement au melon, la pastèque ne nécessite pas de taille.

Maladies, nuisibles et parasites

La pastèque est peu sujette aux maladies, son plus grand ennemi est le froid.

Récolte

Quand et comment récolter ?

La récolte s’étale de juillet à septembre, selon la région et la variété. Elle commence généralement 4 à 5 mois après le semis et entre 30 et 35 jours après la floraison. Elle se poursuit pendant plusieurs semaines.

Cueillez les fruits bien mûrs, au fur et à mesure des besoins. Pour savoir si c’est le bon moment pour récolter, il existe plusieurs « trucs » (mais rien ne vaut l’expérience !).

  • Observez l’écorce : elle devient mate (une pruine la recouvre, qui lui donne un aspect cireux), plus foncée, et la partie qui touche le sol jaunit.
  • Le fruit doit être lourd et résonner lorsqu’on tape dessus avec le doigt.
  • La petite vrille accolée au pédoncule et la fausse feuille situées près du fruit doivent être desséchées.

N’attendez pas trop car la pastèque passe du stade pas tout à fait assez mûr au stade blet en 10 à 14 jours seulement.

La conservation de la pastèque

La pastèque n’aime pas le froid. Entière, il est préférable de la garder au frais, mais hors du réfrigérateur, à une température de 15 à 20 °C.

Bien qu’elle ne mûrisse plus une fois coupée, sa saveur s’améliore sur une période de 7 jours lorsqu’elle est placée à température ambiante. Un stockage en dessous de 10 °C sur une période prolongée peut entraîner des dommages causés par le froid. Entre 10 et 13 °C, elle peut être conservée pendant 2 à 3 semaines après la récolte. Cependant, même dans ces conditions, la couleur rouge se pâlit peu à peu.

Une fois ouverte, conservez-la quelques jours au réfrigérateur, la partie découverte enveloppée dans du film alimentaire.

Pour la conserver dans la durée, vous pouvez couper la pastèque en tranches ou en cubes, ou prélever de petites boules avec une cuillère parisienne et les mettre dans un sac à congeler. On peut également extraire le jus et le congeler.

Bon à savoir : une fois la pastèque coupée, il est préférable de la consommer dans les 4 jours, car la teneur en lycopène d’une pastèque coupée en morceaux diminue rapidement au-delà de ce délai.

Multiplication de la pastèque

Multiplication de la pastèque

La pastèque se multiplie par semis (voir partie plantation).

Conseils écologiques

La pastèque est très gourmande en eau, mais certaines variétés sont plus résistantes à la sécheresse. En optant pour ces dernières et en paillant le sol, vous ferez un geste pour économiser l’eau.

Un peu d’histoire…

Tout comme le melon, la pastèque, Citrullus lanatus, de la famille des Cucurbitacées, est originaire d'Afrique centrale, dans la région occidentale du Kalahari, en Namibie et au Botswana, où de nombreuses formes se trouvent encore à l'état sauvage. Domestiquée en Afrique australe dès la période préhistorique, elle a ensuite été cultivée il y a plus de 3 000 ans au Moyen-Orient et en Inde, qui deviendra un important centre de culture.

En Égypte, il y a plus de 5 000 ans, les paysans avaient coutume d'offrir de la pastèque aux voyageurs pour étancher leur soif. Les Grecs et les Romains la préféraient au melon, réputé plus délicat. Elle fut introduite en Espagne par les Maures, et de là gagna l'Amérique avec les premiers colons, au XVe siècle. Par la suite, les esclaves en rapportèrent d'Afrique. Elle fut immédiatement adoptée par les tribus indigènes.

Appréciée dans les pays chauds, où elle pallie en partie le manque d'eau, la pastèque (Citrullus lanatus) est très peu cultivée en France. Celles que nous trouvons sur nos étals proviennent surtout d'Espagne, d'Italie, des États-Unis, d'Afrique et de Turquie.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides