Tamarillo

Tamarillo en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Tamarillo, Tomate en arbre, Arbre à tomates

  • Nom(s) latin(s)

    Cyphomandra betacea, Solanum betaceum

  • Famille

    Solanacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste fruitier

    Plante comestible Arbuste fruitier

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1,50 à 5 m
  • Largeur à maturité

    0,80 à 1m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Difficile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    1 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Verger Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Originaire des Andes Péruviennes le tamarillo est encore appelé « Tomate en arbre » ou « tomate de la Paz ». Il s'agit un petit arbre (pouvant atteindre 5 m de hauteur) très esthétique. Il se couvre de grandes feuilles veloutées, empourprées puis vertes. Ses petites fleurs étoilées, blanches et roses, illuminées d'un cœur d'étamines dorées, dégagent une délicieuse fragrance de caramel ; elles laissent place à de jolis fruits ovales, de la taille d'un œuf de pintade, qui deviennent oranges ou, plus souvent, bordeaux à maturité. Ces tamarilles sont alors comestibles, offrant une saveur sucrée et acidulée très désaltérante. Dans les pays où elles sont cultivées, à savoir essentiellement la Colombie, l'Équateur, le Pérou et la Nouvelle-Zélande, elles sont aussi bien utilisées en fruit de bouche que comme un légume, à l'instar de la tomate. Le tamarillo appartient effectivement à la famille des Solanacées.

Le tamarillo est une plante non rustique qui ne supporte aucune gelée même occasionnelle. Son feuillage est détruit dès que les températures atteignent -3 °C. En conséquence, il ne pourra être cultivé en pleine terre que dans les zones aux températures très clémentes en hiver, celles où s'épanouissent aussi les agrumes (dans ses régions de culture, il est d'ailleurs généralement associé en plein champ au citronnier). Ailleurs, vous devrez le cultiver en pot (il ne dépassera alors pas le mètre) à hiverner en serre froide ou en véranda, dans une pièce fraîche (de 10 °C maximum) et lumineuse.

Espèces et variétés du tamarillo

Tamarillo à fruits orange

 Tamarillo à fruits orange
  • Fruits : Fruits orange et à la chair dorée.
  • Qualités : --

Tamarillo à fruits rouge

 Tamarillo à fruits rouge
  • Fruits : Baies bordeaux et à la chair orangée.
  • Qualités : Les graines de tamarillo commercialisées appartiennent généralement à ce dernier type qui offre des baies jugées plus attractives et à la saveur plus accentuée.

Cyphomandra corymbiflora

 Cyphomandra corymbiflora
  • Fruits : Fruits comestibles verts, rayés de stries noires à maturité.
  • Qualités : Autre espèce parfois commercialisée sous le nom de « tomate en arbre ». Se distingue du tamarillo par sa rusticité : peut supporter des températures atteignant -10 °C. Cultivée surtout pour son aspect ornemental : ses feuilles souples dévoilent de grandes corymbes de fleurs bleues, mauves et enfin violettes du plus bel effet.

Semis du tamarillo

Semis du tamarillo

Maja Dumat/CC BY 2.0/Flickr

Où le semer ?

Le tamarillo exige un terrain riche mais léger, voire sableux et très bien drainé.

Il nécessite également de la chaleur et une belle exposition mais il est sensible aux coups de soleil. Et plus particulièrement s'il est cultivé sous serre. Il demande donc un ombrage, et ce dès le mois de juin dans le Midi (plus tard ailleurs).

Ne supportant aucune gelée, le tamarillo se cultive plutôt en pot en serre sous nos latitudes, mis à part dans les régions méditerranéennes bénéficiant d'hivers cléments. Dans ce cas, il doit impérativement être installé à l'abri du vent ! Derrière une haie, un mur ou tout autre écran. En effet, les branches de cette plante, alourdies par les fruits, sont fragilisées et peuvent se casser facilement sous l'effet de bourrasques.

Quand semer le tamarillo ?

Sauf rare exception, le tamarillo est commercialisé sous forme de graines. Semez celles-ci, de janvier à avril au chaud.

Comment le semer ?

Semez au chaud, en terrine placée à 20-25 °C jusqu'à la levée des plants.

Dès que les plants sont au stade « cotylédons étalés » (c'est à dire les organes du germe qui précèdent les premières feuilles), repiquez-les dans des pots de 18 cm de diamètre.

Poursuivez l'élevage au chaud (18-20 °C) jusqu'à ce que les derniers risques de gel soient passés et installez le tamarillo à l'extérieur (uniquement dans les régions aux hivers doux). Allégez le sol (ou le terrain) où vous installerez vos plants avec du sable, du gravier voire de la pouzzolane.

Ailleurs, installez le tamarillo dans un grand conteneur d'au moins 60 cm de diamètre. La profondeur du pot est de moindre importance : l'enracinement du tamarillo est superficiel.

Culture et entretien du tamarillo

Culture et entretien du tamarillo

Stefano/CC BY-NC-SA 2.0/Flickr

Le tamarillo est une plante assez exigeante. Elle ne supporte pas d'eau stagnante qui entraîne une asphyxie des racines. Mais elle exige d'être à l'abri de tout risque de sécheresse et donc d'avoir une irrigation régulière. Arrosez donc de façon à ce que le substrat dans lequel pousse la plante reste toujours frais.

Limitez ces apports d'eau durant la période d'hivernage du tamarillo qui réclame une période de repos végétatif.

Plutôt que fertiliser, préférez faire un apport régulier de matière organique au pied de l'arbuste.

Maladies, nuisibles et parasites

Dans les pays où le tamarillo fait l'objet de cultures commerciales, l'arbre peut être affecté par des maladies (cercosporiose, mildiou et oïdium principalement) ainsi que par quelques ravageurs comme des chenilles, des pucerons. Mais ces problèmes sanitaires ne touchent pas les plantes cultivées en France et ne nécessitent pas de traitement.

Récolte et cuisine du tamarillo

Quand récolter ?

La mise à fruit des tamarillos a souvent lieu un an après le semis ! Les fruits peuvent donc se former dès le mois d’avril mais les fruits restent verts très longtemps. Hors des régions méditerranéennes les plus douces, la maturation des tamarilles ne débute qu’après l’hivernage pour s’étaler sur plusieurs semaines. On les cueille donc de novembre à janvier, lorsque les fruits sont parfaitement colorés et souples au toucher.

La conservation du tamarillo

Ces fruits peuvent se conserver une semaine et plus dans le réfrigérateur.

Multiplication du tamarillo

Multiplication du tamarillo

Le tamarillo doit être multiplié tous les 5 ans environ. Il s'agit en effet d'un arbre à la vie brève, qui n'excède pas 10 ans. Il est généralement produit par semis mais il peut aussi être multiplié par bouturage.

Prélevez, au printemps ou en été, sur les rameaux de l'année, des boutures de 10 cm de longueur, chacune dotée d'une paire de feuilles.

Enfoncez-les, par 4 ou 5, dans un pot de 18 cm de diamètre rempli de terreau fortement allégé en sable. Enveloppez ce contenant dans un sac plastique perforé.

Il faudra attendre 8 semaines pour que les plants s'enracinent et développent une végétation. Installez-les alors dans un pot plus grand.

Conseils écologiques

Pour l’apport de matière organique, privilégiez paille, déchets de tonte, compost… divers mulch peuvent également être déposés sur la terre des tamarillos cultivés à l’extérieur.

Pour les plantes en pots, préférez de la poudre de corne, du fumier décomposé, du lombricompost…



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides