Pachysandra

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Pachysandra en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Pachysandra, Pachysandre du Japon

  • Nom(s) latin(s)

    Pachysandra terminalis

  • Famille

    Buxacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Étalé ou tapissant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 0,30 m
  • Largeur à maturité

    0,40 à 0,60 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    4 à 6 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
    Ombre
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Un feuillage persistant et coriace à l'aspect décoratif le caractérise sur 20 à 30 cm de haut. Vert sombre et brillantes ou bien panachées, les feuilles sont regroupées en bouquets mais s'étalent en se superposant pour cacher le moindre recoin de terre dans lequel la plante pousse. Elles persistent environ trois ans puis de nouvelles pousses prennent le relais.

Le pachysandra met un certain temps à s'installer, en général deux à trois ans. Il faut donc de la patience, mais le jardinier qui sait attendre peut ensuite compter sur ce magnifique et robuste couvre-sol. Celui-ci se densifie en effet jusqu'à donner un tapis d'une très forte densité. Ce port tapissant reste homogène et se contrôle aisément par l'arrachage des pieds en trop. La plante se multiplie naturellement par stolons mais elle n'est pas envahissante, elle donne un couvert végétal régulier ne dépassant pas dans les allées.

La plante fleurit en mai-juin, en petits panicules de couleur crème apparaissant au centre de chaque touffe, portée par la pousse de l'année précédente et arrivant au-dessus du feuillage. Cette vivace est bien rustique, elle résiste à des températures de l'ordre de -15 °C en hiver quand le terrain reste bien drainé. Dans les régions aux hivers rigoureux, la neige lui sert de protection contre les températures très basses.

Le pachysandra est employé depuis longtemps dans les grands jardins de campagne et a connu le succès dans les jardins de ville en Angleterre et en Belgique avant d'être adopté en France. Son adaptation aux situations ombragées est mise à profit partout où la lumière manque, mais surtout son peu d'exigences au niveau du sol lui donne un sérieux avantage sur beaucoup d'autres espèces couvre-sol. Il supporte très bien la concurrence racinaire des arbres et arbustes, il est donc possible de l'implanter à leur pied sans avoir besoin d'apporter régulièrement de l'engrais.

L'ombre, qui lui sied à merveille, lui procure aussi une protection contre le dessèchement rapide du sol. Il préfère en effet pousser dans un sol assez frais. Mais dès qu'il s'est bien étoffé, il protège lui-même le sol. Quatre pieds au mètre carré suffisent en général car au bout de trois ans ils auront chacun pris 40 à 50 cm de largeur et continueront à croître pour s'entremêler. Il ne faut donc pas les serrer de trop même si la plante paraît toute petite au départ.

Le pachysandra s'associe vraiment bien avec les hostas et les fougères. Vu son mode de développement par stolons (tiges rampantes donnant de nouvelles pousses), il peut orner le pied des arbustes en bacs sur les terrasses mais il aura du mal à s'adapter à la culture en pot.

Note : on emploie aussi bien le nom de pachysandre que la dénomination latine de pachysandra dans le langage courant.

Espèces et variétés de pachysandra

Une seule espèce se rencontre couramment et se décline en une dizaine de variétés. On trouve facilement un tiers d’entre elles dans les surfaces de vente habituelles, parfois plus chez les spécialistes de plantes vivaces.

Pachysandra terminalis

Espèce type

Pachysandra terminalis Espèce type
  • Floraison : Fleurs blanches
  • Végétation : Feuillage assez élevé où l’on distingue bien chaque touffe. Bord des feuilles découpé vers la pointe.
  • Qualités : Très belle plante couvre-sol, haute de 25 à 30 cm. Un tapis mature se remarque par sa forme régulière et son feuillage décoratif également intéressant quand on le regarde de près.

'Variegata'

Pachysandra terminalis 'Variegata'
  • Floraison : Fleurs blanches
  • Végétation : Feuillage panaché de blanc.
  • Qualités : C’est la variété la plus connue après l’espèce type. Son attrait décoratif à mi-ombre est spectaculaire.

'Green Carpet'

Pachysandra terminalis 'Green Carpet'
  • Floraison : Fleurs blanches
  • Végétation : Feuillage très dense plus petit que celui de l’espèce type.
  • Qualités : Cette variété forme un tapis de 10 à 15 cm de haut, dense et très homogène.

'Green Sheen'

Pachysandra terminalis 'Green Sheen'
  • Floraison : Fleurs blanches
  • Végétation : Feuillage peu découpé, d’un vert brillant vif.
  • Qualités : Son développement atteint 60 cm par pied pour une hauteur assez faible de 20 cm.

'Silver Edge'

Pachysandra 'Silver Edge'
  • Floraison : Fleurs blanches
  • Végétation : Feuillage finement marginé de crème.
  • Qualités : Variété très élégante, à garder le long de la maison ou dans les allées ombragées que l’on emprunte régulièrement. Hauteur 20 à 25 cm.

Plantation du pachysandra

Plantation du pachysandra

Où le planter ?

Un sol ordinaire convient à cette vivace peu exigeante. Dans un sol humifère qui reste assez frais en été la plante pousse mieux.

L'exposition ombragée est conseillée, le pachysandra se développe très bien dans les endroits ne recevant pas de soleil direct. Il se plaît sous une couverture arborée ou arbustive, mais également au bord d'une allée dans les endroits un peu plus lumineux. Par contre, l'exposition au soleil brûlant n'est pas recommandée, et la plante n'aime pas les grandes chaleurs du sud de la France. Quand on installe la plante à exposition directe, les régions nuageuses sont plus appropriées.

Quand planter le pachysandra ?

Le printemps et l'automne sont les deux périodes de plantation des vivaces, entraînant une meilleure reprise soit avant les chaleurs de l'été, soit avant le froid hivernal.

Si vous plantez en automne, faites-le assez tôt, avant les premières gelées car la plante est persistante, et au printemps, attendez que les gelées soient passées.

Comment le planter ?

Creusez un trou plus grand que la motte mais pas trop, le pachysandra s'achète souvent en petits godets que l'on transplante rapidement au jardin en casant les mottes entre les racines des arbres et arbustes.

Quatre plants au mètre carré suffisent, car le pachysandra s'étale ensuite beaucoup. Il est parfois conseillé de planter 6 pieds au mètre carré, le couvert végétal sera alors beaucoup plus touffu dès la troisième année. Arrosez copieusement après la plantation.

Culture et entretien du pachysandra

Culture et entretien du pachysandra

Kingsbrae Garden/CC BY-NC-SA 2.0/Flickr

Poursuivez les arrosages réguliers pendant les deux premières années de plantation, pour aider la reprise et favoriser l'étalement du pachysandra. La pose d'un tuyau perforé qui serpente entre les pieds et relié à un programmateur facilite l'apport d'eau ensuite. Attention, si vous installez ce système au départ, placez le tuyau assez près de chaque pied de façon à ce qu'aucun ne soit lésé. Vérifiez la fraîcheur du sol régulièrement.

Paillez le sol entre les pieds la première année, avec un paillis organique. Vous laisserez ensuite ce paillage se décomposer sous le feuillage du couvre-sol. Le paillage permet de conserver le sol frais et d'empêcher la pousse des plantes spontanées. Mais n'en remettez pas la seconde année, pour laisser le pachysandra se multiplier. Il couvre si bien le sol ensuite que les adventices ne poussent pas.

Apportez un peu de terreau de feuilles si le sol est très pauvre, en particulier au pied des grands arbres.

Aucun entretien n'est requis par la suite, en dehors de l'arrosage quand le temps est sec. Si la plante prend trop d'ampleur, prélevez des pieds et replantez-les ailleurs.

Maladies, nuisibles et parasites

Les escargots et limaces aiment les jeunes pousses. Une fois la plante mature, elle reste exempte de maladies et parasites.

Multiplication du pachysandra

Multiplication du pachysandra

Anna/CC BY-NC 2.0/Flickr

On peut diviser les touffes au printemps.

Il suffit de prélever des pieds avec leur motte en creusant autour avec une petite bêche. Replantez aussitôt dans un endroit à l'abri du soleil direct.

Conseils écologiques

Le pachysandra s’étale au bout de trois ans. Soyez patients et ne plantez pas plus de pied que nécessaire, sinon les plants auront tendance à s’étouffer les uns les autres. Faire confiance à la nature et attendre que cette vivace prenne sa place revient ainsi moins cher et ne demande ensuite presque aucun entretien !

Un peu d’histoire…

Le pachysandra est aussi appelé pachysandre du Japon, cependant on le trouve autant en Asie qu’au nord du continent américain.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
philippe chevalier

d.g (moc,moe,economiste,bet,negoce technologies) | s.a.s. biostart.eu

Expert

BM
bâtir moins cher

vente en ligne de matériel électrique, chauffage | www.batirmoinscher.com

Expert

michel daniel lys

paysagiste, formateur, auteur | humeur de jardinier

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Produits



Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides