Hellébore

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Hellébore en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Hellébore, Rose de Noël

  • Nom(s) latin(s)

    Helleborus sp

  • Famille

    Renonculacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,30 à 1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Massif ou bordure Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Helleborus, de la famille des Renonculacées, comporte environ 15 espèces, vivaces par leurs rhizomes, originaires de diverses régions méditerranéennes d'Europe et d'Asie.

Ce sont des plantes intéressantes au jardin en raison de leur feuillage persistant et de leur floraison qui intervient en hiver, période où les jardins manquent de fleurs et sont dénudés. Leurs fleurs délicates présentent une grande palette de couleurs dont certaines peu courantes comme le noir ou le vert.

Les hellébores vous donneront de beaux massifs, des bordures colorées ou des jardinières fleuries durant toute la saison froide de novembre à avril-mai.

Les feuilles d’hellébore varient selon les espèces, mais toutes forment une jolie touffe de feuilles plus ou moins lobées, dentées et coriaces dont la couleur varie du vert foncé au vert pâle. Certaines sont caduques :

  • Helleborus atrorubens ;
  • Helleborus cyclophyllus.

D'autres sont persistantes :

  • Helleborus orientalis ;
  • Helleborus niger, etc.

Les fleurs variables également, ont toutes 5 tépales et de nombreuses étamines bien visibles. Elles sont regroupées en cymes.

Les tiges qui les portent sont robustes, en général de 0, 30 m à 0,40 m de hauteur et parfois jusqu'à 0,70 m, leur permettent de se détacher au-dessus d'un petit manteau neigeux. Elles permettent aussi de composer de jolis bouquets de fleurs coupées.

Note : les hellébores sont très toxiques pour les humains comme pour les animaux et ne doivent pas être consommés, quelle que soit la partie de la plante.

Variétés d'hellébores

Les variétés les plus cultivées sont les suivantes :

  • Helleborus orientalis ;
  • Helleborus foetidus ;
  • Helleborus corsicus ;
  • et enfin Helleborus niger (le nom d'espèce, niger, qui signifie noir, concerne la couleur des racines et non des fleurs).

À partir d'Helleborus orientalis, on a créé une multitude d'hybrides. Leurs grandes fleurs penchées offrent toutes sortes de couleurs allant du blanc au vert, du rose au pourpre, parfois tachetées et du jaune pâle à la couleur abricot. Il se plaît autant en pleine terre qu'en pot et se ressème facilement. Il préfère les sols calcaires.

Helleborus foetidus, ou hellébore fétide ou pied de griffon doit son nom à l'odeur désagréable qui se répand lorsque l'on froisse ses feuilles. Il s'adapte à toutes sortes de sols et d'expositions (y compris au soleil) et est très florifère. Parmi ses variétés connues, on peut citer 'Wester Flisk' aux tiges rouges ou 'Chedglow' au feuillage doré. Il peut atteindre 0,80 m de haut avec des fleurs campanulées.

L'hellébore de Corse, Helleborus argutifolius, pousse rapidement jusqu'à 0,80 m de haut. Il résiste bien au froid et s'adapte à toutes les situations. Il ne vit que 5 à 6 ans mais se ressème facilement.

Enfin Helleborus niger, ou rose de Noël, est le plus connu. C'est une des rares espèces d'hellébores qui peut présenter des variétés à fleurs doubles. Il est long à s'installer (3 à 4 ans), ne supporte pas les terrains acides et aime les sols frais. Par contre, il peut s'épanouir sous la neige et ses touffes sont magnifiques. Parmi ses variétés H. niger 'Praecox' est la plus précoce, H. niger 'Potter's Wheel' à grandes fleurs et H. niger ssp. macranthus dont les fleurs sont plus hautes.

Note : l'appellation commune de rose de Noël concerne Helleborus niger et différentes variétés et hybrides obtenus à partir de cette espèce (Early Purple est un groupe d'hellébores d'Orient).

Hellébore de Corse (Helleborus argutifolius)

 Hellébore de Corse (Helleborus argutifolius)
  • Floraison : Fleurs vert clair, de fin janvier à fin avril.
  • Feuillage et port : Magnifique feuillage vert foncé, découpé. Hauteur 1 m.
  • Qualités : S'adapte à tous les sols et expositions. Croissance rapide.

Hellébore fétide (Helleborus foetidus)

 Hellébore fétide (Helleborus foetidus)
  • Floraison : Fleurs campanulées en grappe, vert clair avec liseré rougeâtre. De février à avril.
  • Feuillage et port : Feuilles très découpées. Port étalé. Hampes solides de 0,30 m à 0,80 m de hauteur.
  • Qualités : Se rencontre à l'état sauvage mais est aussi cultivé. Nombreuses variétés.

Rose de Noël (Helleborus niger)

 Rose de Noël (Helleborus niger)
  • Floraison : Jolies fleurs blanc rosé. De novembre à mars.
  • Feuillage et port : Feuilles persistantes coriaces. De 0,30 à 0,45 m.
  • Qualités : Rusticité excellente, peut fleurir sous la neige. Ne supporte pas les terrains acides. Aime les sols frais légers, calcaires et résiste au sec.

Hellébore d'Orient (Helleborus orientalis)

 Hellébore d'Orient (Helleborus orientalis)
  • Floraison : Grandes fleurs pendantes rosées, et nombreuses autres couleurs selon les variétés : 'Barbara' noire à cœur ivoire, 'Frou-frou' fleurs doubles blanches ombrées de vert, 'Lucie' toute blanche, etc.
  • Feuillage et port : Touffes compactes. De 0,50 m à 0,80 m de hauteur selon les variétés.
  • Qualités : Très nombreux variétés et hybrides. Aime les sols calcaires. En pot ou en bordures, massifs à l'ombre.

Hybrides

Série Gold Collection, groupe Early Spring 'Green Corsican'

Hybrides Série Gold Collection, groupe Early Spring 'Green Corsican'
  • Floraison : Clochettes blanches veinées de crème ou de vert. En février-mars.
  • Feuillage et port : Buissonnant. Jusqu'à 0,50 m de haut.
  • Qualités : Floraison tardive. Rustique jusqu'à -20 °C. Bordures, massifs, rocailles à l'ombre.

Hellébore de Stern (Helleborus x sternii)

Hybrides Hellébore de Stern (Helleborus x sternii)
  • Floraison : Fleurs vertes et roses. De février à avril.
  • Feuillage et port : Feuillage gris-vert pourpré à la pointe. 0,40 m.
  • Qualités : Moyennement rustique. À protéger du vent. À planter en pot.

Plantation de l'hellébore

Plantation de l'hellébore

Quand planter l'hellébore ?

Plantez l'hellébore en automne de préférence, particulièrement dans les régions aux étés chauds et secs, qu'il supportera très bien une fois installé. Une plantation au printemps est également possible.

Attention : l'hellébore est toxique, portez des gants pour les manipuler !

Où planter l'hellébore ?

En pleine terre, choisissez un emplacement à la mi-ombre (sauf pour Helleborus argutifolius) à l'abri des vents forts, au nord sous un arbuste ou un arbre à feuilles caduques par exemple. Certains comme Helleborus niger ou Helleborus x sternii ont cependant besoin de suffisamment de lumière pour fleurir.

En pot ou en bac, sur un balcon ou une terrasse, installez-les à l’ombre d’un mur, dans des conteneurs nettement plus grands que les plants qui ont besoin d'espace pour se développer.

Les hellébores en général aiment les sols frais profonds et assez riches en humus. Une terre argileuse mais bien drainée conviendra parfaitement.

La plupart, très rustiques, résistent à des températures allant jusqu'à -15 °C. On peut donc les planter dans la plupart des régions françaises.

Comment planter l'hellébore ?

  • Plantez-les dans des trous de 40 cm environ en tous sens dans un terrain drainé (où l'eau ne stagne pas) et espacez les plants de 40 à 50 cm environ.
  • Déposez au fond du trou un terreau de plantation ou une poignée d'engrais organique.
  • Manipulez les plants avec des gants en prenant soin des racines qui sont fragiles et qui ne doivent pas se dessécher.
  • Regroupez-les par 3 ou 4, ou en bordures pour un meilleur effet décoratif.

Idées d'association

Epimedium

Les épimédiums sont de parfaits compagnons des hellébores d'Orient.

Ophiopogon

Le feuillage presque noir de l'ophiopogon valorise les floraisons vert acide ou blanches.

Cyclamen

Tapissez le sol entre les hellébores avec des cyclamens coum.

Pulmonaire

Les fleurettes des pulmonaires assurent un beau contraste avec les hellébores.

Culture et entretien de l'hellébore

Culture et entretien de l'hellébore

En été, évitez à vos hellébores de souffrir de sécheresse, surtout si vous les avez plantés au printemps. Maintenez la terre au pied humide mais ne les arrosez pas trop abondamment.

Si vous paillez pour conserver la fraîcheur du sol, faites attention de ne pas créer un excès d'humidité qui provoquera l'apparition de pourriture noire ou des taches sur les feuilles.

Faites, 2 fois par an, au printemps et en automne, après et avant leur floraison, un apport de compost ou de fumier ancien au pied des plants pour les stimuler. Car ces fleurs ont besoin de sols riches et humifères pour prospérer.

Vous pouvez, pour l'esthétique, supprimer les feuilles anciennes ou abîmées au moment de la floraison. Mais ce n'est pas indispensable car de nouvelles feuilles apparaîtront après la floraison. De même, vous pouvez supprimer les fleurs fanées, mais après la libération des graines.

Il vaut mieux éviter de déplacer un hellébore déjà bien installé. En cas de nécessité, faites-le au printemps en prélevant une grosse motte de façon à perturber le moins possible le système racinaire. Et maintenez une humidité suffisante tout l'été pour la nouvelle plantation.

Maladies, nuisibles et parasites de l'hellébore

Les hellébores sont des plantes rustiques et résistantes peu sujettes aux maladies. Toutefois dans des conditions de sécheresse et de chaleur, elles peuvent subir des attaques de nuisibles et de parasites :

  • Contre les pucerons, une pulvérisation d'eau savonneuse dès le début de l'invasion devrait être suffisante pour vous en débarrasser.
  • Escargots et limaces apprécient les feuilles d'hellébore :
    • En prévention, une barrière de sciure répandue tout autour du pied devrait être suffisante.
    • Vous pouvez aussi les éliminer manuellement en les attirant d'abord dans des pièges à bière.
    • En cas d'attaques massives sur des surfaces importantes vous pourrez aussi utiliser des anti-limaces du commerce.

L'apparition de pourriture noire ou grise est le signe d'un terrain non drainé ou un arrosage excessif. Supprimez et détruisez les parties atteintes et corrigez les mauvaises conditions de culture, en faisant aussi un apport revitalisant.

Multiplication de l'hellébore

Multiplication de l'hellébore

Pour multiplier l’hellébore, préférez la division des touffes au début de l'automne. C'est la méthode la plus sûre et la plus rapide.

Vous pouvez également faire un semis en serre froide (ou sous châssis froid dès la maturation des graines), mais à partir d'un hybride ou d'une variété vous n'obtiendrez pas une floraison identique.

Quelle que soit la méthode choisie, les prochaines fleurs n’apparaîtront qu'au bout de 2 ou 3 ans.

Note : les hellébores de Corse et les hellébores orientaux sont des cas particuliers car ils se ressèment spontanément. Cependant, ces espèces s'hybridant facilement, il est rare d'obtenir des variétés identiques aux pieds mères.

Conseils écologiques

Entourer les pieds d'une barrière de cendres de bois est également très efficace pour empêcher les limaces de dévorer vos plants.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides