Lobélia

Lobélia en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Lobélia, Lobélie, Cardinale des marais

  • Nom(s) latin(s)

    Lobelia

  • Famille

    Campanulacée

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace Annuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Semi-persistant Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0 à 1 m
  • Largeur à maturité

    0,30 à 0,90 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide
  • Densité

    3 à 6 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Massif ou bordure Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Lobelia, de la famille des Campanulacées, comprend près de 400 espèces. Annuelles, vivaces ou arbustives, elles sont réparties dans les zones tropicales et tempérées sur tous les continents, mais celles que nous cultivons viennent principalement d'Amérique, à l'exception notable de Lobelia erinus, aux petites fleurs bleues si prisées dans nos bordures et nos suspensions, vivace d'origine sud-africaine non rustique, cultivée comme une annuelle chez nous.

Le lobélia peut prendre des formes très diverses selon les espèces, mais toutes ont des feuilles simples, étroites, et dentées, et des fleurs tubulaires à deux lèvres divisées en 5 lobes : 2 en haut et 3 en bas, étalés comme un éventail.

Le lobélia dit annuel a des tiges grêles et ramifiées et ne dépasse pas 0,20 m de hauteur, tandis que les espèces vivaces forment des touffes érigées plus ou moins raides de 0,50 à 1 m de hauteur. Réputé comme étant l'une des plantes les plus florifères, et même baptisé le roi des suspensions, le lobélia annuel s'épanouit sans interruption du printemps à l'automne dans différents tons de bleu, blanc ou rose. L'abondante floraison masque le feuillage.

Le lobélia annuel allège et illumine les jardinières et les suspensions, en compagnie de pétunias, némésias ou verveine. Les variétés tapissantes sont idéales en rocaille ou en bordure, associées à des feuillages argentés (cinéraire, hélichrysum…)

Les lobélias vivaces sont plus ou moins rustiques selon les espèces et les conditions de culture. Ce sont des vivaces éphémères qu'il convient de diviser souvent pour les conserver. S'ils affectionnent tous un terrain humide en été, cela peut être fatal à certaines espèces s'il le reste en hiver, tandis que d'autres se plaisent dans des terrains détrempés. Certains arborent un feuillage pourpre très décoratif. Les fleurs en longues panicules terminales rouges, roses, bleues ou violettes, qui attirent les papillons, sont généralement épanouies entre juillet et septembre.

En fond de massif, les grandes lobélies vivaces apporteront hauteur et verticalité en compagnie de graminées aux tons jaunes. Plantez-les en grosses touffes de différentes couleurs. On peut aussi installer L. cardinalis et L. siphilitica sur les berges d'un plan d'eau. Enfin, les lobélias vivaces composent de beaux bouquets qui ont une très bonne tenue en vase.

Le lobélia est traditionnellement reconnu en Amérique pour ses propriétés médicinales. La lobéline, un alcaloïde qu'il contient (surtout l'espèce L. inflata) stimule la dilatation des bronchioles, facilitant ainsi la respiration. Elle est utilisée pour traiter l'asthme, la coqueluche ou la bronchite chronique.

Les Amérindiens fumaient le lobélia pour soulager les troubles des voies respiratoires et ils le consommaient pour provoquer des vomissements en cas d'empoisonnement.

Bon à savoir : la lobéline a des effets proches de ceux de la nicotine. Le lobélia a été un temps utilisé comme substitut à cette dernière dans des cas de sevrage tabagique, avant d'être retiré du marché pour cause d'efficacité non démontrée.

Espèces et variétés de lobélia

Lobélias vivaces

Lobélie cardinale, cardinale des marais (Lobelia cardinalis)

Lobélias vivaces Lobélie cardinale, cardinale des marais (Lobelia cardinalis)
  • Floraison : Fleurs en grappes érigées rouge écarlate, d’août à octobre.
  • Végétation : Hauteur : 0,80 m. Touffe dressée, feuilles étroites, lancéolées et dentées, vert vif, tiges teintées de pourpre.
  • Qualités : Rusticité : -25 °C. Résiste assez mal à l’humidité hivernale, mais se ressème spontanément. Difficile à trouver.

Lobélie à fleurs lâches (Lobelia laxiflora)

Lobélias vivaces Lobélie à fleurs lâches (Lobelia laxiflora)
  • Floraison : Fleurs tubulaires, longues et fines, rouge orangé, terminées par deux lèvres jaunes, de mai à octobre.
  • Végétation : Hauteur : 0,50 à 0,80 m. Touffe rhizomateuse buissonnante, ramifiée et étalée. Longues feuilles lancéolées, étroites, à nervure centrale marquée, finement dentelées.
  • Qualités : Rusticité : -8 °C. Résistante à la sécheresse. Pour massif de vivaces, bordure, couvre-sol pour la mi-ombre en terrain sec.

Lobélie bleue (Lobelia siphilitica)

Lobélias vivaces Lobélie bleue (Lobelia siphilitica)
  • Floraison : Fleurs bleues en grappes dressées, longtemps épanouies, d’août à octobre.
  • Végétation : Hauteur : 0,70 à 1 m. Touffe dressée, très ramifiée. Feuillage dense, grandes feuilles larges et lancéolées, duveteuses, vert clair.
  • Qualités : Très rustique. Se ressème naturellement en sol humide. Pour massif, berges de bassin et de rivière.

Lobélie hybride (Lobelia x speciosa)

Lobélias vivaces Lobélie hybride (Lobelia x speciosa)
  • Floraison : De juillet à octobre, grappes de fleurs tubulaires rouge vif, rose foncé, bleues ou violettes.
  • Végétation : Hauteur : 0,60 à 0,90 m. Port buissonnant. Rosette basale de feuilles pointues, ovales, vert vif teinté de bronze, de rouge ou de pourpre selon la variété.
  • Qualités : Rusticité : -7 °C (souvent cultivé comme une annuelle).

Tabac du diable (Lobelia tupa)

Lobélias vivaces Tabac du diable (Lobelia tupa)
  • Floraison : De juillet à octobre, longs épis de fleurs rouge sombre à calice violet.
  • Végétation : Hauteur : 2 à 4 m x largeur 0,90 m. Port trapu, ramifié, feuilles lancéolées, charnues, un peu velues, vert-gris. Tiges pourpres terminées par une rosette de feuilles.
  • Qualités : Rusticité : -5 °C. Utilisé par les Indiens Mapuche pour ses vertus hallucinogènes.

Lobélia annuel

Lobelia erinus

Lobélia annuel Lobelia erinus
  • Floraison : Nombreuses petites fleurs bleues à violettes à œil blanc, parfois roses ou blanches. Floraison ininterrompue de juin à octobre.
  • Végétation : Hauteur 0,10 à 0,15 m × longueur 0,20 à 0,50 m. Touffe dense et ramifiée, parfois étalée. Tiges grêles, feuilles éparses, petites, étroites et dentées, vert moyen à foncé ou bronze.
  • Qualités : Se décline en plusieurs dizaines de variétés, certaines à port compact ('Crystal Palace', race Moon…), utilisées en potées ou jardinières ou bordures, d’autres à port retombant, pour les suspensions (race Cascade, 'Sapphire'…).

Semis et plantation du lobélia

Semis et plantation du lobélia

Où le planter ?

Installez le lobélia dans un sol bien drainé et riche en humus, frais, voire humide en été, mais bien drainé en hiver, ce qui l'aidera à supporter le froid.

Il aime le soleil, mais pas les rayons brûlants. Privilégiez une exposition mi-ombragée l'été.

Quand semer et planter le lobélia ?

Semez les lobélias annuels en février, les vivaces dès la maturité des graines, en automne, ou en février-mars.

Plantez de mars à juin selon le climat, après les dernières gelées.

Comment semer et planter le lobélia annuel ?

Les jeunes plants de lobélias annuels étant très fragiles, il vaut mieux les semer en godets pour ne pas avoir à les manipuler, les godets de tourbe étant préférables.

Semez sous abri à 16-18 °C, dans un terreau spécial semis préalablement humidifié. Mélangez les graines très fines à du sable pour semer clair. Ne recouvrez pas les graines, elles ont besoin de lumière pour germer, mais tassez pour qu'elles adhèrent au substrat. Maintenez humide à l'aide d'un pulvérisateur.

La levée a lieu en 2 à 3 semaines. Arrachez les plants en surnombre et endurcissez les restants en les sortant quelques heures par jour avant de les mettre en place, à 20 ou 30 cm d'écartement ou en potée.

En pot, installez plusieurs plants dans le même contenant pour créer un effet de masse.

Comment semer et planter le lobélia vivace ?

Semez les lobélias vivaces en pleine terre à l'automne (ajoutez du terreau ou du sable à la terre pour l'alléger pendant l'hiver) ou en terrine sous abri à 18 à 22 °C, comme les lobélias annuels.

Repiquez-les en godets individuels au bout de 5 semaines et placez-les à une température de 12 °C minimum.

Plantez-les après les gelées espacés de 30 cm. En terre lourde, apportez du compost ou du terreau pour améliorer le drainage. Arrosez fréquemment pour favoriser une reprise rapide et un beau développement de la plante.

La floraison apparaît dès la première année.

Culture et entretien du lobélia

Culture et entretien du lobélia

Pincez les jeunes tiges pour favoriser leur ramification.

Arrosez très régulièrement, la terre doit rester fraîche. Paillez pour conserver l'humidité du sol. Pour les sujets en pots, maintenez le substrat toujours frais. Un paillage de surface (billes d'argile, gravier, paillette de lin…) économisera les arrosages.

Pour fleurir abondamment, la plante doit être nourrie. Tous les mois, de mai jusqu'à août, apportez un engrais pour plantes fleuries aux plantes cultivées en pot ou en suspension.

Apportez du compost mûr ou un engrais organique aux vivaces tous les ans au début du printemps.

Rasez les lobélias annuels après la première floraison pour renforcer le pied et stimuler une remontée.

Dans les régions septentrionales, protégez les souches des vivaces avec une épaisse couche de feuilles mortes après avoir coupé les hampes florales. Ailleurs, rabattez la touffe à la fin de l'hiver.

Tous les deux ans, divisez les pieds au printemps pour les rajeunir.

Maladies, nuisibles et parasites

En terrain humide et froid, les lobélias peuvent être victimes de la pourriture du collet.

Les escargots et les limaces peuvent occasionner des dégâts sur les jeunes feuilles au printemps. Des moyens écologiques existent pour protéger vos plants (barrières de cendres ou de coquilles d'œufs par exemple).

Multiplication du lobélia

Multiplication du lobélia

Le lobélia se multiplie par semis (voir partie plantation) ou par division de touffe au printemps.

Séparez les petites rosettes qui se sont formées à la base du pied et replantez-les.

Conseils écologiques

Le lobélia est résistant dans des conditions qui lui conviennent. En régions chaudes et sèches ou en terrain froid et humide, il faudra dépenser beaucoup d’énergie, d’eau et peut-être de traitements pour le faire survivre, et souvent pour un résultat décevant. Mieux vaut respecter le biotope de chaque espèce.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides