Cognassier

Cognassier en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Cognassier

  • Nom(s) latin(s)

    Cydonia oblonga

  • Famille

    Rosacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Arbre fruitier | Arbre à fleurs

    Plante comestible ▶ Arbre fruitier

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    5 à 10 m
  • Largeur à maturité

    3 à 5 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Marcottage Greffe
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide
  • Densité

    4 m d'espacement en tous sens

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Verger Haie Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le cognassier (Cydonia oblonga) fait partie de la famille des Rosacées. Unique représentant de son genre (Cydonia), il est originaire du Moyen-Orient, des régions tempérées du Caucase et d'Iran.

Il ne faut pas le confondre avec le cognassier du Japon, ou cognassier à fleurs (Chaenomeles), aux magnifiques fleurs blanches, roses ou rouges en hiver, mais dont les fruits sont seulement comestibles une fois cuits.

Le cognassier préfère le soleil, mais c'est un arbre rustique qui peut supporter le gel et des températures allant jusqu'à -25 °C. Il s'adapte à tous les climats et pousse sur tous les sols, c'est pourquoi il est cultivé dans de nombreuses régions du monde. En France, on le trouve partout, surtout dans le Midi où il profite bien du soleil.

On cultive le cognassier pour ses fruits ou pour son aspect décoratif. Avec son port érigé et buissonnant, il peut être planté pour agrémenter une haie ou embellir un jardin. Son feuillage vert foncé est pubescent, c'est-à-dire couvert d'un léger duvet de poils très fins sous ses feuilles.

En mai, le cognassier produit des fleurs à 5 pétales très odorantes et de couleur blanc rosé. Elles se transforment ensuite en fruits charnus en forme de poires (piriformes) : les coings.

D'abord verts et recouverts d'un léger voile cotonneux en surface, les coings deviennent jaune doré à maturité. Lourds, volumineux et beaucoup plus gros que les poires, ils mesurent en moyenne 10 cm de long pour 8 cm de large. Certaines variétés de cognassiers produisent des fruits qui dépassent le kilo, comme le Cydonia oblonga 'Monstrueux de Vranja', dont les coings peuvent peser jusqu'à 1,5 kg !

Les coings sont comestibles. Souvent trop acides et astringents pour être consommés crus – sauf quelques variétés méditerranéennes –, ils sont utilisés cuits pour de nombreuses recettes. Leur goût aromatique les prédestine aux préparations sucrées : on en fait des gelées, des confitures, des pâtes de fruits et des gâteaux.

Vous pouvez aussi les utiliser pour confectionner un plat salé, associés à des pommes de terre par exemple. Leur texture dense amènera une bonne consistance au plat et leur parfum typique saura surprendre vos invités !

Les coings sont en outre excellents pour la santé, riches en vitamines et en fibres. Ils possèdent des propriétés adoucissantes, antidiarrhéiques, digestives et toniques.

Par ailleurs, le bois du cognassier, odorant et veiné de blond, est recherché par les ébénistes pour la marqueterie et par les luthiers pour fabriquer des instruments de musique.

Espèce et variétés de cognassier

Il existe de nombreuses variétés de cognassier, dont les sélections successives ont permis de créer des variétés productives aux fruits charnus. Celles-ci sont parfois rangées selon la forme des coings : en poire (piriforme) ou en pomme (maliforme).

Cydonia oblonga

'Champion'

Cydonia oblonga 'Champion'
  • Fleurs et fruits : Variété d’origine américaine créée en 1870 dans le Connecticut. Gros fruits piriformes, pouvant peser jusqu’à 500 g, jaune vif et à la chair tendre, juteuse et bien parfumée.
  • Taille de l’arbre, aspect et période de floraison : Arbre de taille moyenne, vigoureux, rustique, au port très ramifié et avec de grandes feuilles. Variété très productive. Récolte fin octobre-début novembre et possible dès les premières années.
  • Qualités et usages : Fruits très aromatiques, parfaits pour confectionner les compotes, les confitures et les pâtes de coings.

Cydonia oblonga

var. maliformis (en forme de pomme)

Cognassier var.  maliformis  (en forme de pomme)
  • Fleurs et fruits : Fruits presque sphériques, en forme de pomme et mesurant de 5 à 6 cm de diamètre.
  • Taille de l’arbre, aspect et période de floraison : Produit même des fruits sous les climats les plus froids. Variété assez productive, mais peu qualitative.
  • Qualités et usages : Convient au climat peu ensoleillé pour un usage décoratif, en haie ou au jardin.

Cydonia oblonga

'Bourgeaut' (ou 'Bourgeaud')

Cognassier 'Bourgeaut' (ou 'Bourgeaud')
  • Fleurs et fruits : Fruits de petite taille, jaune doré et bien parfumés.
  • Taille de l’arbre, aspect et période de floraison : Arbre au port vigoureux et dressé. Variété à la fois esthétique et d’une excellente productivité. Arrive à maturité de manière précoce (car ses fruits sont de petite taille) et récolte dès septembre.
  • Qualités et usages : Fruits pour de nombreuses recettes, dans des plats salés ou sucrés.

Cydonia oblonga

'Leskovacz'

Cognassier 'Leskovacz'
  • Fleurs et fruits : Fruits de taille moyenne, jaune verdâtre et très parfumés.
  • Taille de l’arbre, aspect et période de floraison : Variété au port buissonnant et dotée de petites feuilles.
  • Qualités et usages : Insensible à la tavelure qui attaque feuilles et fruits. Pas autofertile.

Cydonia oblonga

'Portugal' (ou var. lusitanica)

Cydonia oblonga 'Portugal' (ou var. lusitanica)
  • Fleurs et fruits : Grosses fleurs et gros fruits d’une belle couleur jaune foncée, très durs, à la chair très parfumée, allongés, légèrement côtelés et mesurant de 8 à 15 cm de long.
  • Taille de l’arbre, aspect et période de floraison : Port buissonnant. Très vigoureux, peut atteindre jusqu’à 7 m de haut. Variété assez précoce et productive, les fruits arrivant à maturité début octobre.
  • Qualités et usages : Variété peu rustique et craignant le froid, à réserver aux régions méridionales. Fruits moins astringents et plus aromatisés que l’espèce type. À utiliser pour réaliser des gelées, des pâtes de fruits et des boissons.

Cydonia oblonga

'Kuganskaya'

Cognassier 'Kuganskaya'
  • Fleurs et fruits : Fruits parfumés à chair tendre.
  • Taille de l’arbre, aspect et période de floraison : Variété au port érigé.
  • Qualités et usages : D’origine transcaucasienne. Fruits qui peuvent se consommer crus.

Cydonia oblonga

'Rea's Mammoth'

Cognassier 'Rea's Mammoth'
  • Fleurs et fruits : Gros fruits jaunes dorés et délicatement parfumés.
  • Taille de l’arbre, aspect et période de floraison : Arbre au port étalé, de vigueur moyenne et à petites feuilles. Fruits à maturité fin octobre-début novembre.
  • Qualités et usages : Variété apparue aux États-Unis vers 1900. Fruits se conservant bien dans le temps après la récolte.

Cydonia oblonga

'Monstrueux de Vranja' (ou 'Géant de Vranja')

Cydonia oblonga 'Monstrueux de Vranja' (ou 'Géant de Vranja')
  • Fleurs et fruits : Fruits énormes, allongés, à peau très fine et quasiment glabre, avec des marques brunes près du pédoncule. Chair très parfumée et jaune blanchâtre. Fruits atteignant jusqu’à 1,5 kg.
  • Taille de l’arbre, aspect et période de floraison : Arbre puissant à port érigé, vigoureux, assez peu branchu, avec de longues branches sur lesquelles poussent de grandes feuilles pendantes. Fleurs rose clair, en avril. Fruits à maturité mi-octobre.
  • Qualités et usages : Variété obtenue dans la ville Serbe de Vranja en 1898, tout indiquée pour une culture sur tige. Variété très productive. Fruits qui se conservent bien après la récolte.

Cydonia oblonga

'Aromatnaya' (ou 'Krymsk')

Cydonia oblonga 'Aromatnaya' (ou 'Krymsk')
  • Fleurs et fruits : Fruits jaune d’or, à la chair tendre et sans astringence, à l’odeur et au goût proches de ceux l’ananas.
  • Taille de l’arbre, aspect et période de floraison : Autofertile, fructifiant dès la 3e ou 4e année. Plus résistante aux maladies que les autres variétés. Récolte en octobre.
  • Qualités et usages : Nouvelle variété qui est un hybride récent du sud de la Russie et l’une des plus plantées aux États-Unis. Fruits à chair tendre sans astringence à maturité. Variété au cycle de végétation court. Fruits pouvant arriver à maturité dans les pays les plus chauds et se manger crus.

Plantation du cognassier

Plantation du cognassier

Où le planter ?

Le cognassier est un arbre facile, qui s'adapte à tous les climats.

Installez-le en pleine terre, au soleil ou en situation mi-ombragée, dans un endroit dégagé et abrité des vents froids. Le sol idéal est neutre, voire légèrement acide, mais le cognassier s'adapte à tous les terrains. Les terres légèrement calcaires peuvent lui convenir (jusqu'à 7-8 %), mais sa fructification sera plus irrégulière.

Pour favoriser une bonne fructification au verger, laissez au cognassier la place de bien se développer. Espacez-le des autres arbres fruitiers de 4 à 7 m en tous sens.

Conseil : le cognassier est autofertile, mais planter d'autres sujets à proximité maximise la production.

Pour un usage décoratif, vous pouvez le planter au jardin. Même seul au milieu de votre pelouse, il fait bel effet et ravit par son parfum et la beauté de sa floraison. Laissez-lui un espace de 3-4 m autour du tronc pour le mettre en valeur.

Dans une haie, au milieu d'autres essences, son port buissonnant et ses fleurs blanc rosé agrémentent joliment une haie naturelle. Installez-le à 2-2,50 m des autres plantes. Laissez-le ensuite pousser en buisson libre.

Le cognassier peut aussi être planté dans un massif. Là encore, sa floraison de mai est un enchantement au milieu d'autres fleurs.

Si vous disposez de peu de place, vous pouvez le cultiver en palmette (espalier).

Quand planter le cognassier ?

Plantez votre cognassier en période de repos végétatif, de fin octobre à mi-mars, et en dehors des périodes de gel.

Comment le planter ?

  • Avant la plantation, préparez bien votre sol en le débarrassant de toutes les mauvaises herbes. Votre cognassier peut ainsi bénéficier des apports d'eau au maximum.
  • Créez un trou assez large, car les racines du cognassier ont une tendance naturelle à s'étaler.
  • Lors de la plantation, incorporez dans le trou un fertilisant organique bien décomposé. Plantez également un tuteur au fond du trou.
  • Rebouchez le trou, puis confectionnez une cuvette au pied de l'arbre pour diriger l'eau de pluie et d'arrosage vers les racines. Arrosez copieusement.

Attention : ne taillez pas les rameaux lors de la plantation.

Culture et entretien du cognassier

Culture et entretien du cognassier

Arrosez abondamment par temps sec, surtout les premières années. Conservez la terre humide si elle a tendance à se dessécher.

Au printemps, vous pouvez incorporer chaque année un engrais pour arbre fruitier.

Taille du cognassier

Quand le tailler ?

Le cognassier réclame une taille de formation la première année après la plantation, afin de lui donner la forme souhaitée. Puis, les années suivantes, effectuez seulement des tailles de nettoyage et de régularisation.

Effectuez les tailles d'entretien chaque année en hiver, en période de repos végétatif.

Comment tailler le cognassier ?

La taille de formation :

La première année après la plantation, taillez le cognassier afin d'établir une charpente de rameaux fructifères. Les années suivantes, l'arbre se transforme en buisson et a seulement besoin de taille d'entretien.

La taille d'entretien :

  • Équilibrez les branches charpentières chez les sujets jeunes.
  • Supprimez le bois mort et les pousses mal placées ou en surnombre.
  • Dégagez le centre de la ramure pour assainir l'arbre.
  • Éliminez les rejets au pied.

Pour les cognassiers palissés, réduisez aux 2/3 les pousses de l'année précédente, en coupant de préférence au-dessus d'un bouton à fruit.

Maladies, nuisibles et parasites

Les cognassiers peuvent être victimes de parasites et maladies comme le carpocapse, les pucerons, la tordeuse, ainsi que le corynéum, la moniliose ou l'oïdium.

La moniliose est un petit champignon très répandu dans les vergers. Il fait pourrir les fruits sur l'arbre. Ceux-ci se couvrent de taches de pourriture de couleur marron, ornées de pustules blanches, voire beiges, placées en cercles concentriques.

Pour lutter contre la moniliose, supprimez les fruits momifiés restés sur l'arbre. Éliminez aussi les fruits touchés qui sont tombés au sol ou ceux que vous souhaitez conserver ou qui présentent des signes de pourriture.

En traitement préventif, vous pouvez pulvériser des produits cuivrés ou soufrés dès la floraison, en renouvelant plusieurs fois l'application. On peut également vaporiser du purin de consoude ou une décoction de prêle.

Récolte des coings

Quand et comment les récolter ?

Suivant l’endroit où pousse le cognassier, et suivant le climat, les fruits atteindront leur maturité plus ou moins tôt. Ils se récoltent en automne de septembre à novembre.

Cueillez les coings le plus tard possible, mais avant la première gelée, ceci pour deux raisons : d’une part, ils se conservent difficilement et, d’autre part, ils ne grossissent plus une fois séparés de l’arbre. À part quelques variétés poussant dans des pays méditerranéens, les coings restent durs, même bien mûrs.

Conseil : cueillez de préférence les coings sur l’arbre. N’attendez pas qu’ils tombent d’eux-mêmes (sauf si vous les cuisinez rapidement), car cela les fragilise et réduit leur temps de conservation.

La conservation des coings

Les coings sont difficiles à conserver. Utilisez-les de préférence rapidement. Faites-en des confitures, des pâtes de fruits, des gâteaux...

Pour les conserver, placez-les dans une caissette en une seule couche, dans un endroit sombre et frais. Isolez les coings des autres fruits pour éviter que ces derniers s’imprègnent de leur odeur puissante. Contrôlez l’humidité de la pièce de stockage pour éviter la pourriture. Si un fruit présente des signes de pourriture, séparez-le des autres.

Les coins se conservent environ 2-3 mois.

Multiplication du cognassier

Multiplication du cognassier

La multiplication du cognassier s'effectue par marcottage ou greffage.

Le marcottage

Marcottez votre cognassier à la fin de l'hiver.

Le marcottage en cépée est particulièrement adapté au cognassier, qui est un arbre à rameaux rigides poussant en touffe érigée.

Le greffage

Le greffage s'effectue à œil dormant de mi-juillet à mi-août.

Pour multiplier votre cognassier par greffage, réalisez une greffe en écusson à œil dormant sur un cognassier franc (né d'un semis en pépinière).

Bon à savoir : les poiriers francs peuvent aussi servir de porte-greffes, mais ils sont moins vigoureux que les cognassiers francs.

Conseils écologiques

Le cognassier fructifie pleinement dans une terre qui reste humide. Pour l’aider à profiter au maximum de l’eau de pluie et distribuer au mieux l’eau d’arrosage, désherbez autour du tronc dans un rayon de 50 à 60 cm. Cela évite la concurrence en eau avec la flore spontanée et favorise son irrigation.

Par Robin COUDEVYLLE

Un peu d’histoire…

Les cognassiers étaient déjà cultivés dans la Grèce antique. L’histoire raconte que les Grecs offraient un coing en cadeau lors des mariages et que la mariée, avant d’entrer dans la chambre nuptiale, en croquait un morceau pour parfumer sa bouche. La variété la plus appréciée venait de la région de La Canée, appelée « Kydonia » ou « Cydon », d’où le nom scientifique attribué au genre Cydonia.

Les Romains consommaient également les coings, notamment en ragoût avec du miel, comme l’atteste le livre de cuisine d’Apicius, un riche Romain gastronome qui a compilé les recettes de l’époque.

Les coings apparaissent également dans la mythologie grecque, notamment dans les Travaux d’Héraklion, appelés aussi « Travaux d’Hercule » plus tard par les Romains. Ce sont les fabuleuses « pommes d’or » poussant dans le jardin des Hespérides –ces nymphes peuplaient un verger fabuleux sur les pentes du mont Atlas – qu’Héraklès doit ramener pour réussir sa onzième épreuve.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides