Camellia sinensis

Camellia sinensis en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Théier

  • Nom(s) latin(s)

    Camellia sinensis

  • Famille

    Théacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

    Plante comestible ▶ Aromatiques et condiments | Plante à tisane | Autres plantes médicinales

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1,50 à 5 m
  • Largeur à maturité

    0,60 à 1,50 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Terre de bruyère Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Haie Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

D'une longévité exceptionnelle, Camellia sinensis est un arbuste persistant au port dressé d'environ 5 à 8 m de haut quand il pousse dans son milieu naturel, et quand on le laisse se développer sans contraintes. Ailleurs, il peut atteindre 2 à 4 m dans de bonnes conditions. Cet arbuste est en effet l'une des nombreuses espèces du genre Camellia qui ont conquis les jardiniers occidentaux pour leur feuillage vernissé et coriace, décoratif toute l'année, et leurs fleurs extraordinaires s'épanouissant en période hivernale.

Cependant, si les espèces proposées en Europe pour l'ornement des jardins ont toutes des fleurs très attirantes, celles de Camellia sinensis le sont beaucoup moins car cette espèce n'a jamais été cultivée pour sa floraison. Destinée à avoir son feuillage récolté pour la fabrication du thé, elle ne rivalise pas avec les autres au niveau de sa floraison. Cette dernière est blanche, de taille moyenne (3 à 5 cm de diamètre), simple et ouverte sur un gros bouquet d'étamines jaune doré légèrement odorantes.

L'arbuste est rustique dans son aire d'origine, habitué aux terrains d'altitude où il fait frais. Sous nos climats, il résiste à des gels jusqu'à -12 °C grâce à sa robustesse mais si ces périodes ne sont pas trop longues. Il ne faut pas oublier que son climat de prédilection reste tempéré et océanique, donc plutôt doux, assez humide, nuageux et avec des écarts de températures minimes entre les saisons. Le littoral atlantique est donc le meilleur endroit où le cultiver en France. Dans les autres régions, une situation abritée en hiver et mi-ombragée est recommandée.

On peut employer le théier (Camellia sinensis) dans tous les types de jardin, dès l'instant où la nature acide du sol est avérée. Sa plantation dans une haie libre donne du volume à cette dernière, et la persistance de son feuillage agit comme un brise-vue toute l'année. Planté en isolé, Camellia sinensis aura besoin d'être entouré par des vivaces fleuries telles que des bruyères fleurissant avant ou après lui de façon à toujours avoir une animation colorée.

Sa culture en pot est tout à fait possible sur des terrasses et balcons abrités du plein soleil. En hiver, il sera nécessaire de le protéger du gel et des vents glacés, pot compris.

À noter : le nom latin de la plante, comme de tous les camélias, comporte deux « l » : Camellia. Alors que le nom commun n'en comporte qu'un : camélia. C'est l'une des particularités de la nomenclature botanique transcrite dans le langage courant. On trouve également la plante sous le non de Camellia chinensis et Camellia thea.

Espèces et variétés de Camellia sinensis

Cette espèce a servi aux nombreuses hybridations des camélias d’ornement que l’on recense par centaines. Elle est aussi cultivée sur de gigantesques parcelles de production à travers le monde dans des climats tempérés chauds et humides. Elle est rarement proposée à la vente en Europe.

Théier (Camellia sinensis var. sinensis)

 Théier (Camellia sinensis var. sinensis)
  • Floraison : Fleurs blanches odorantes à corolle simple. Étamines jaunes proéminentes.
  • Végétation : Arbuste bien touffu.
  • Qualités : Les petites feuilles vernissées et finement dentées fournissent un joli décor toute l’année.

Plantation de Camellia sinensis

Plantation de <em>Camellia sinensis</em>

Où le planter ?

Privilégiez une situation mi-ombragée lumineuse, ou abritée du plein soleil aux heures les plus chaudes de la journée. Il n'y a que dans les régions où le soleil joue en permanence avec les nuages, comme sur le littoral breton, que l'arbuste peut rester à exposition très ensoleillée toute la journée. Il lui faut cependant un minimum de 3 h de soleil par jour.

Comme tous les camélias, le théier demande un sol acide, le mieux étant une terre de bruyère légère et fraîche.

Évitez les endroits battus par les vents et les zones de courants d'air.

Quand planter Camellia sinensis ?

Plantez de préférence en début d'automne, afin de laisser ce persistant s'installer avant l'hiver en profitant au mieux des pluies de la saison.

On peut également planter au printemps et jusqu'en juin. Plus on va vers l'été et plus il faut être soucieux de l'arrosage. Le jeune arbuste mis en terre ne doit en effet pas souffrir de sécheresse.

Il est déconseillé de planter en hiver.

Comment le planter ?

Pour la plantation en pleine terre, creusez un trou assez large et profond (2 fois la taille de la motte) pour placer la motte dans un mélange par tiers de terre de bruyère, terreau, et terre de jardin. Si votre terre est déjà suffisamment acide et aérée, ajoutez simplement du terreau dans le trou de plantation.

Pour la plantation en pot, faites un mélange par moitié de terreau « arbustes à fleurs » avec de la terre de bruyère.

Bon à savoir : il ne faut jamais planter uniquement dans de la terre de bruyère car elle n'est pas assez nutritive.

Culture et entretien de Camellia sinensis

Culture et entretien de <em>Camellia sinensis</em>

Arrosage

Camellia sinensis, comme les autres arbustes du genre Camellia, développe des racines superficielles. Il a besoin d'une terre fraîche qui ne s'assèche pas en surface.

L'arrosage doit donc se faire sur une aire assez large autour du pied (60 cm à 1 m selon la taille de la plante), pour que l'ensemble des racines en profite. Arrosez sans excès mais assez souvent, car le type de sol dans lequel pousse cet arbuste reste poreux.

Un arrosage très régulier pendant la première année de plantation est obligatoire pour aider l'arbuste à reprendre dans son nouvel environnement. Ensuite, il faut conserver un sol frais pendant les périodes de sécheresse, qu'elles soient printanières, estivales, automnales ou hivernales. En effet, l'arbuste persistant demande aussi un apport d'eau en hiver si cette saison est très sèche. Un arrosage de temps à autre lui permet de maintenir un beau feuillage. L'arrosage se fait dans ce cas en milieu de journée, et jamais pendant les périodes de gel.

Hivernage

Camellia sinensis résiste mieux au froid en pleine terre qu'en pot. Il supporte jusqu'à -12 °C au maximum. Pour une culture en pot, on emmaillote le pot et la ramure avec du voile d'hivernage quand le gel est rude et persiste plusieurs jours d'affilée.

Paillez le sol autour de l'arbuste pour conserver la fraîcheur du sol et protéger les racines du froid.

La neige aura tendance à abîmer le feuillage si on la laisse. Secouez la ramure pour la faire tomber.

Engrais et amendement

Un apport de terreau de feuilles en automne ou au printemps renouvelle les éléments nutritifs disponibles et conserve l'acidité du sol. Si besoin, en sol neutre ou peu acide, apportez aussi un complément de terre de bruyère au pied chaque année à la même période.

On peut remplacer le terreau de feuilles par un engrais spécifique pour plantes de terre de bruyère, en particulier pour la culture en pot à raison de deux apports dans l'année, au printemps et en automne. Cet engrais permet également de rétablir les choses quand la plante a subi une chlorose (décoloration des feuilles) suite à une carence ou à un pH trop alcalin du sol. En pleine terre, un complément de terre de bruyère et de terreau de feuilles sera aussi nécessaire dans ce cas.

Taille de Camellia sinensis

La croissance lente de Camellia sinensis n’exige en général pas de taille. Celle-ci n’est pas nécessaire pour les cultures en haie libre où on laisse la forme naturelle de l’arbuste.

De la même façon, la taille est rarement pratiquée pour la culture en pot car l’arbuste se développe moins dans ces conditions. Cultivé en grands bacs de terrasse, il peut cependant prendre plus d’ampleur et demander une taille de rééquilibrage de la ramure.

La taille se pratique après la floraison, donc en fin d’hiver pour éviter les périodes de grand froid, en raccourcissant les tiges dégingandées à l’aide d’un sécateur bien affûté.

Maladies, nuisibles et parasites

Les camélias résistent de façon générale aux parasites et maladies et n'y sont que très peu sujets. Mais de mauvaises conditions de culture peuvent entraîner l'apparition de pucerons, de cochenilles puis d'un champignon formant un voile noir semblable à de la suie sur les feuilles. C'est ce que l'on appelle la fumagine. Améliorez l'arrosage et nourrissez plus régulièrement la plante pour que ces attaques disparaissent.

Récolte

Si vous voulez fabriquer votre thé, récoltez quelques jeunes feuilles de votre théier (Camellia sinensis). Ce sont les jeunes pousses tendres que l'on coupe au printemps quand elles sont en pleine période de croissance. Prélevez le bourgeon (appelé « pekoe »), qui est une feuille encore enroulée sur elle-même, plus les deux ou trois feuilles suivantes. La cueillette traditionnelle du bourgeon plus une seule feuille est dite « impériale ». La coupe se fait par pincement de la jeune tige terminale, entre le pouce et l'index. Un petit sécateur ou un ciseau à bouquet permettent aussi cette cueillette. Il faut ensuite faire sécher les feuilles avant de les utiliser.

Multiplication de Camellia sinensis

Multiplication de <em>Camellia sinensis</em>

Quand bouturer ?

La multiplication du Camellia sinensis se fait par bouturage à l'étouffée, en été.

Comment bouturer ?

Le bouturage à l'étouffée se fait à partir de tronçons terminaux prélevés sur de jeunes tiges, en laissant 3 feuilles. Plantez les boutures dans un mélange de tourbe et de sable ou de terreau de bouturage. Couvrez avec un film en plastique transparent pour conserver l'humidité et arrosez régulièrement en aérant tous les jours ou tous les 2 jours. Les boutures restent ainsi pendant une année.

Le rempotage se fait en petits godets individuels au bout d'un an, les boutures sont ensuite transplantées dans des conteneurs plus grands et y restent encore deux ans avant d'être replantées au jardin.

Conseils écologiques

Si le sol du jardin est calcaire ou très engorgé et ne se prête pas à la culture du théier (Camellia sinensis) ni à celle des plantes de terre de bruyère, il vaut mieux ne pas s’entêter. Cultiver la bonne plante au bon endroit reste le meilleur gage de réussite.

Un peu d’histoire…

Le théier (Camellia sinensis) est originaire de Chine, mais il a très vite été cultivé dans la plupart des régions chaudes et humides du continent asiatique. L’usage des feuilles de cet arbuste dans de l’eau bouillie daterait de 2 737 avant notre ère.

Avant d’être intégré dans le genre Camellia, le théier avait pour nom Thea sinensis, ce qui simplifiait un peu les choses pour les néophytes, on comprenait ainsi très bien que l’on parlait du thé ! Ce classement en Camellia sinensis date de 1887, mais « l’arbre à thé » était déjà connu des Occidentaux depuis le XVIIe siècle. Introduit en 1610 en Hollande, le théier fut acclimaté par le botaniste suédois Karl Von Linné puis cultivé sans succès en France pour la production.

Le véritable thé de Chine (sinensis) se nomme Camellia sinensis var. sinensis, mais l’espèce qui est aujourd’hui principalement cultivée dans toute l’Asie par les producteurs de thé vient à l’origine de la région d’Assam en Inde. Elle est donc appelée Camellia sinensis var. assamica. Ce théier aux feuilles plus souples destiné aux plantations et récoltes commerciales n’est pas cultivé sous nos climats.

Le nom de Camellia viendrait d’un hommage au père Kamel, célèbre jésuite du XVIIe siècle très féru de botanique et dont les lettres portaient la signature de Pater Camellus.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides