Calibrachoa

Calibrachoa en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Calibrachoa

  • Nom(s) latin(s)

    Calibrachoa

  • Famille

    Solanacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace Annuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Étalé ou tapissant
    Pleureur ou tombant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 0,30 m
  • Largeur à maturité

    0,20 à 0,50 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    15 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Massif ou bordure Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Proche du pétunia et appartenant à la même famille des Solanacées, le calibrachoa s'en distingue par des fleurs plus petites (3 à 5 cm de diamètre) et un port retombant. Il est aussi plus résistant à la sécheresse et aux intempéries, qui n'abîment pas ses fleurs.

Moins volumineux que le surfinia (un hybride issu du croisement entre différents pétunias), il porte de grandes tiges souples, qui poussent vite et peuvent atteindre 50 cm de long. Les variétés les plus compactes ne dépassent pas 20 cm de long.

Les petites feuilles lancéolées, persistantes, duveteuses et un peu collantes couvrent les tiges sur toute leur longueur.

Les fleurs, en forme de petites clochettes (d'où l'appellation Million Bells® des premiers hybrides de calibrachoas), se succèdent sans arrêt de mai aux premières gelées et sont particulièrement abondantes au cœur de l'été. Elles se parent de nombreux coloris. La tendance actuelle est de proposer 3 variétés mélangées dans un même pot, associant 3 couleurs différentes.

Ces différentes qualités esthétiques font du calibrachoa une plante bien adaptée au fleurissement des balcons et des terrasses. Mais sa résistance à la sécheresse et à un peu de froid, ainsi que son entretien réduit, permettent aussi de l'utiliser en pleine terre au jardin, pour composer des bordures à la floraison de longue durée.

Séries et variétés de calibrachoa

Depuis l’apparition des premiers Million Bells®, les variétés hybrides de calibrachoas se sont abondamment diversifiées. Elles offrent désormais une soixantaine de coloris, des fleurs simples ou doubles, toutes petites ou un peu plus larges, parfois bicolores ou tricolores… Les sélectionneurs continuent leur travail et en créent de nouvelles chaque année. Ils s’orientent désormais vers une résistance plus grande aux champignons parasites.

Million Bells®

'Crackling Fire'

Million Bells® 'Crackling Fire'
  • Port : Une variété classique au port retombant.
  • Floraison : Un dégradé de rose tendre, saumon, jaune orangé et cuivré.
  • Qualités : Une teinte lumineuse, fort appréciée des jardiniers.

'Compact Cherry'

Million Bells® 'Compact Cherry'
  • Port : Une variété au port retombant plus compact.
  • Floraison : Fleurs de la même taille que celles des variétés classiques, d’un intense rouge cerise au cœur jaune d’or.
  • Qualités : Une variété intéressante pour fleurir les petites jardinières.

'Bouquet Gold'

Million Bells® 'Bouquet Gold'
  • Port : Un port retombant classique.
  • Floraison : De nombreuses fleurs entièrement jaune d’or.
  • Qualités : Une nouveauté 2014 particulièrement lumineuse et bien adaptée à une exposition à l’est.

Super Bells®

'Cherry Star'

Super Bells® 'Cherry Star'
  • Port : Un port retombant classique.
  • Floraison : Des fleurs aux pétales rose tyrien et au cœur jaune d’or, dont la teinte se poursuit en traits fins sur les pétales.
  • Qualités : Une variété très tendance, bicolore, au motif jaune en forme d’étoile.

'Lemon Slice'

Super Bells® 'Lemon Slice'
  • Port : Un port retombant classique.
  • Floraison : Des fleurs bicolores jaune citron aux larges bandes blanches, qui semblent d’un jaune homogène, plus doux, vues de loin.
  • Qualités : Variété récente, qui donne l’impression d’avoir deux fleurs en une, selon que l’on s’éloigne ou que l’on se rapproche.

Mini Famous®

'Double Blue'

Mini Famous® 'Double Blue'
  • Port : Un port retombant assez compact.
  • Floraison : Des petites fleurs bleu violacé aux pétales doubles
  • Qualités : Adorables petites fleurs doubles. La série Double se décline en plusieurs coloris (blanc, jaune, rose, orange, rouge, pourpre…).

'Neo Coral et Red Eye'

Mini Famous® 'Neo Coral et Red Eye'
  • Port : Un port retombant classique.
  • Floraison : Des petites fleurs tricolores, aux pétales rose corail sur le pourtour et rose orangé plus soutenu près du cœur, lui-même jaune.
  • Qualités : Neo est une nouvelle variante des Mini Famous®, qui offre d’autres trios de couleurs de fleurs, très appréciés actuellement.

Plantation du calibrachoa

Plantation du calibrachoa

Où le planter ?

Les calibrachoas préfèrent une exposition bien ensoleillée (qui favorise leur floraison), mais ils supportent aussi une mi-ombre lumineuse (la façade est ou ouest d'une maison leur convient), à l'abri du vent.

Ils sont généralement cultivés en pots, jardinières ou suspensions, mais vous pouvez aussi les planter au jardin pour réaliser une jolie bordure ou fleurir une rocaille. Dans ce cas, la terre doit être fertile et bénéficier surtout d'un drainage efficace. Évitez enfin les terres calcaires.

  • En jardinières, pots et suspensions, choisissez des contenants de grande taille, qui contiendront assez de terreau pour nourrir ces plantes très gourmandes. Plantez assez serré pour avoir un bel effet de masse : 1 pied pour un pot de 25 cm de diamètre, 3 pieds pour une suspension de 40 cm de diamètre ou une jardinière de 40 cm de long.
  • En pleine terre, espacez les pieds de 20 cm pour que la bordure soit bien garnie.

Quand planter le calibrachoa ?

Attendez de préférence que les dernières gelées ne soient plus à craindre (avril ou mai, selon la région) avant d'installer les calibrachoas en extérieur. Même s'ils peuvent supporter les températures basses du mois de mars, mieux vaut ne pas exposer au froid des plants tout juste sortis de serre et, de ce fait, très fragiles.

Comment le planter ?

  • En pot, jardinière ou suspension, garnissez le contenant d'un terreau pour géranium. Dépotez le plant et enterrez la motte de manière qu'elle affleure la terre. Tassez et arrosez après la plantation.
  • En pleine terre, désherbez et ameublissez le sol. Versez quelques pelletées de terreau pour géranium et mélangez-le à la terre. Plantez les calibrachoas de la même façon que précédemment. Disposez-les en quinconce.

Culture et entretien du calibrachoa

Culture et entretien du calibrachoa

La différence essentielle entre les calibrachoas et les pétunias est la meilleure résistance à la sécheresse des premiers.

  • En pots et suspensions, vous devez les arroser régulièrement, mais avec modération : laissez sécher le terreau entre deux arrosages. En effet, les calibrachoas ont les défauts de leurs qualités : ils sont sensibles aux excès d'eau, qui favorisent les attaques de champignons pathogènes. Veillez à limiter les arrosages à la mi-ombre et par temps couvert. Ne laissez pas d'eau stagnante dans les soucoupes ou les réserves des pots.
  • En pleine terre, arrosez de temps en temps, en particulier lors des périodes de sécheresse.

Les calibrachoas ont une autre qualité très appréciable pour les jardiniers amateurs : leurs fleurs fanées tombent spontanément quand de nouvelles fleurs apparaissent… Fini la corvée de suppression des fleurs fanées, particulièrement désagréable sur les tiges collantes !

Comme les pétunias, ils sont très gourmands en éléments nutritifs :

  • En pots et suspensions, apportez un engrais liquide pour plantes fleuries du type géraniums (riche en potasse) une fois tous les 15 jours, entre juin et septembre. Vous pouvez aussi opter pour un engrais longue durée en pastille ou granulés, à apporter en début de saison végétative.
  • En pleine terre, apportez un engrais longue durée en granulés, une fois au printemps.

Au cours de l'été, les calibrachoas deviennent parfois moins jolis, attaqués par les maladies ou les parasites, n'hésitez pas dans ce cas à les raccourcir du tiers ou de moitié. Les tiges se développent ensuite et fleurissent à nouveau sans aucun problème. Pensez à nettoyer votre sécateur à l'eau de Javel entre deux plantes, pour ne pas transmettre les maladies de l'une à l'autre.

Les calibrachoas ne supportent pas les fortes gelées (au-dessous de -5 °C, voire -10 °C dans certains cas, quand la terre est bien drainée) :

  • Quand ils sont installés en pleine terre, vous pouvez les couper à 10 cm du sol en fin de floraison et les pailler (les recouvrir d'une couche de protection : paille, paillette de lin ou de chanvre, feuilles mortes, etc.) pendant les périodes de grands froids.
  • Quand ils sont plantés en pots et suspensions, ils sont généralement cultivés en annuelles et jetés en fin de floraison.

Mais vous pouvez les conserver d'une année sur l'autre, si vous possédez une serre ou une véranda maintenue hors gel :

  • Au moment de les rentrer en véranda, coupez toutes les tiges à environ 10 cm de la surface du terreau. Cela les régénère.
  • Pendant l'hivernage, arrosez une fois tous les 15 jours environ, pour maintenir le terreau légèrement humide. N'apportez pas d'engrais.
  • Au printemps, quand de nouvelles pousses commencent à se développer, recommencez la fertilisation.

Maladies, nuisibles et parasites

Les principaux ennemis des calibrachoas sont les champignons racinaires, tels que Thielaviopsis, Pythium, Phytophthora et Rhizoctonia, qui peuvent faire pourrir les racines et totalement détruire un pied au cours de la saison. Une fois que le champignon s'est installé dans la plante, la lutte est quasiment impossible. Il faut donc agir préventivement : évitez absolument les excès d'eau, qui favorisent ce champignon, ainsi que les contrastes importants entre la température de l'eau d'arrosage et celle de la terre ou du terreau.

Les calibrachoas sont moins sensibles que les pétunias à la chlorose ferrique, qui décolore les feuilles et affaiblit la plante. Ils supportent mieux les arrosages à l'eau calcaire, mais ne doivent pas être installés en terre calcaire, ce qui risque d'être un facteur aggravant pour les attaques de champignons pathogènes.

Ils peuvent subir des attaques de pucerons et d'aleurodes (mouches blanches) au cours de la saison chaude. Un insecticide bio et une taille des tiges infestées en viendront à bout.

Multiplication du calibrachoa

Multiplication du calibrachoa

Quand le bouturer ?

Attendez le 15 août pour prélever vos boutures. Vous pouvez procéder à cette opération de multiplication jusqu'à la fin du mois de septembre.

Comment bouturer le calibrachoa ?

  • Prélevez vos boutures à l'extrémité de jeunes tiges, sans fleur. Chaque bouture, longue de 5 à 8 cm, doit comporter 2 ou 3 nœuds.
  • Recoupez chaque bouture avec un couteau bien affûté, quelques millimètres au-dessous du premier nœud. C'est à ce niveau-là, enfoncé dans le terreau, que se formeront les racines. Supprimez les feuilles du bas, gardez seulement les 2 feuilles terminales.
  • Enfoncez chaque bouture de 1 ou 2 cm dans le terreau d'un godet. Tassez avec le doigt autour de la bouture.
  • Arrosez en pluie fine.
  • Placez le godet à la lumière et à la chaleur.
  • Laissez les godets à l'intérieur pendant toute la saison froide et continuez à arroser régulièrement, mais sans saturer le terreau d'eau, car cela risquerait de faire pourrir les boutures.
  • Rempotez les boutures racinées en fin d'hiver.
  • Installez-les dans leurs potées définitives, à l'extérieur, en avril ou mai, selon la région.

Conseils écologiques

La plupart des terreaux proposés dans les jardineries et magasins de bricolage comportent de la tourbe. Ce matériau leur apporte deux qualités essentielles pour garnir les potées du balcon ou de la terrasse : la légèreté et la capacité de retenir l’eau.

Mais son extraction pose un grave problème écologique. Elle conduit à la destruction des tourbières, ces écosystèmes fragiles à la faune et à la flore particulièrement rares, et à l’émission d’importantes quantités de dioxyde de carbone, qui étaient piégées dans ces tourbières depuis des millénaires.

Certains fabricants ont toutefois fait l’effort de rechercher des alternatives à la tourbe. Il s’agit, selon les cas, d’écorces de résineux compostées, de fibres de bois issues d’un traitement mécanique et thermique de copeaux de bois, de fibres de noix de coco...

Ces terreaux sont généralement repérables par une mention du type « sans tourbe », bien visible. Ils ne présentent pas tous les mêmes caractéristiques. Essayez-en plusieurs, d’abord en petit conditionnement, pour choisir celui qui vous convient le mieux.

Un peu d’histoire…

Les calibrachoas de nos jardins sont tous des hybrides issus de la sélection végétale et n’ont pas grand-chose à voir avec les plantes sauvages originaires d’Amérique du Sud (sud du Brésil et de l’Argentine, nord de l’Uruguay).

Le genre Calibrachoa que nous connaissons aujourd’hui est une création récente (1990), car les calibrachoas ont longtemps été considérés comme des sortes de pétunias. Mais deux botanistes, qui s’étaient lancés dans l’étude approfondie des pétunias horticoles – dont l’origine était encore mal connue –, ont eu la surprise de constater que le nombre de chromosomes de certains d’entre eux (les futurs calibrachoas à 18 chromosomes) n’était pas identique à celui des autres pétunias (14 chromosomes) ! Ils relevèrent aussi diverses différences morphologiques et constatèrent, en particulier, que les futurs calibrachoas étaient des vivaces à tiges ligneuses – voire des sous-arbrisseaux –, alors que les pétunias étaient des plantes herbacées annuelles. Ils divisèrent donc le vaste genre Petunia en deux et renommèrent 25 espèces, qu’ils placèrent dans le genre Calibrachoa.

La société japonaise Suntory, qui avait obtenu les fameux surfinias (hybrides de pétunias au port retombant et à la floribondité exceptionnelle), mit au point en 1992 des hybrides de calibrachoas, qui allaient aussi rencontrer un grand succès : les Millions Bells®.

Depuis, divers obtenteurs, de par le monde, ont créé leurs propres séries (Mini Famous®, Super Bells®, Celebration®, Noa®…). Il en existe désormais une quinzaine, chacune se déclinant en diverses variétés (parfois plus de 20) aux coloris différents.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides