Salvinia natans

Salvinia natans en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Salvinie commune

  • Nom(s) latin(s)

    Salvinia natans

  • Famille

    Salviniacées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

    Plante de bassin ▶ Flottantes

Esthétique

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Annuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Étalé ou tapissant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    < 0,15 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol acide

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Bassin
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Plante aquatique
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Salvinia natans est une fougère aquatique dont une partie du végétal forme des racines toujours immergées (mais c’est en fait une feuille à fonction dérivée). Les deux autres feuilles, sur les trois, flottent à la surface pour profiter de la photosynthèse.

Les jolies feuilles vert clair à foncé, selon les conditions environnementales, créent un tapis végétal à la surface de l’eau, filtrant la lumière et apportant de l’ombre aux espèces subaquatiques. Certaines espèces de poissons et de crustacés, voire d’autres plantes aquatiques vivant immergées, apprécient ce filtre naturel.

Si la fougère flottante est caduque, elle connaît une croissance « explosive » en été avec la chaleur et la forte luminosité. Parfois difficile à contrôler en bassin de jardin, elle se régule assez facilement en étang, ou en petite surface comme un aquarium d’eau douce.

Très décorative, Salvinia natans est originaire de l’Eurasie, principalement de l’Europe méditerranéenne jusqu’en Asie du Sud-Est, en passant par l’Inde. Très tolérante à la chaleur, elle apprécie plus facilement les coups de chaud que les coups de froid.

En aquarium, ou en milieu d’aquaculture pour des poissons d’ornement, les feuilles-racines offrent un abri aux alevins et favorisent le développement de micro-organismes comme les infusoires (paramécies).

Espèces de Salvinia natans

Seule l’espèce Salvinia natans se cultive en extérieur. Salvinia auriculata, originaire d’Amérique du Sud, est impossible à tenir en extérieur sous nos latitudes, c’est une pure plante d’aquarium.

Salvinia natans

Salvinia natans
  • Nom commun : Salvinie commune
  • Floraison : En été, mais presque invisible : c’est une fougère !
  • Végétation : Caduque, la fougère meurt en hiver après avoir disséminé ses spores dans l’eau.
  • Qualités : Décorative, elle se contrôle facilement par récolte dans un petit plan d’eau. Elle apporte une ombre salvatrice pour bon nombre d’espèces en été.

Plantation de Salvinia natans

Plantation de <em>Salvinia natans</em>

Où la planter ?

La salvinie commune est un organisme végétal simple, une fougère aquatique sans grande exigence : il suffit de quelques centimètres d'eau douce légèrement acide à neutre pour satisfaire ses besoins.

Salvinia natans, quoique d'origine européenne, aime bien la chaleur ! Une température de 12 à 30 °C dans l'eau ne la gêne pas, et au contraire, une forte température associée à une forte luminosité va littéralement faire exploser la croissance de cette fougère. L'été est une période vraiment propice pour son développement. Une baisse notable de l'exposition lumineuse peut provoquer son déclin.

Quand planter Salvinia natans ?

La saison idéale pour commencer avec cette plante est le printemps, car caduque, elle périra en hiver dehors (mais survivra en aquarium).

Comment la planter ?

Salvinia natans étant une plante aquatique de surface, nul besoin de planter : disposez quelques ensembles de feuilles-racines en surface d'un récipient d'eau.

Culture et entretien de Salvinia natans

Culture et entretien de <em>Salvinia natans</em>

L’éclairage artificiel, en cas de culture en intérieur (aquarium), doit être intense et fort. Les nutriments ne doivent pas être en excès car elle supporte mal les doses massives de phosphates ou nitrates : une eau propre est idéale.

Salvinia natans est un végétal caduc qui dépérit en hiver. Afin de conserver une souche de la salvinie en bassin de jardin, isolez quelques groupes de feuilles dans un récipient d’eau, à part, dans un intérieur bien éclairé et chaud. Placez-les dans un aquarium avec de l’eau acide et douce, quelques feuilles devraient survivre pour faire revivre la souche au printemps suivant.

Taille de Salvinia natans

Cette fougère aquatique ne se taille pas, il suffit de séparer des feuilles ou d'en enlever si l'objectif est de diminuer la surface colonisée.

En aquarium, une dizaine de feuilles peut rapidement coloniser 1 m² de surface en quelques jours en bonne saison (printemps-été) : il n'y aura pas d'autre choix que d'enlever des groupes de feuilles-racines pour faire de la place.

Maladies, nuisibles et parasites

La salvinie n'a pas de parasites notables en milieu aquatique, et seules de mauvaises conditions de culture (nature de l'eau : eutrophisation en particulier) peuvent lui nuire.

Les poissons phytophages ne s'intéressent pas vraiment à cette plante peu appétissante (comme la plupart des fougères aquatiques qui sont ignorées des herbivores).

Multiplication de Salvinia natans

Multiplication de <em>Salvinia natans</em>

Rafael Medina/CC BY-NC-ND 2.0/Flickr

Salvinia natans est une structure végétale simple et complexe. La multiplication en environnement contrôlé (aquarium, bassin de jardin, fontaine) se fait par expansion végétative : beaucoup de lumière améliore la multiplication végétative de la fougère.

Dans la nature, la multiplication par voie sexuée existe : très compliquée, il n’est pas envisageable de la reproduire en environnement captif. La reproduction sexuée des salvinies passe par des sporocarpes (à mégasporanges et microsporanges) fixés sur les feuilles-racines immergées. Les mégasporanges donnent des mégaspores qui montent à la surface et flottent. Les microsporanges donnent des microspores, lesquels libèrent des spermatozoïdes. Finalement, les prothalles mâles et femelles finissent par s’unir pour former un zygote puis une plantule.

Conseils écologiques

L’été est une période propice au développement de la salvinie. N’hésitez pas à l’exploiter dans un petit système aquaponique en petit bassin : les feuilles-racines fournissent un véritable abri pour des infusoires qui apporte une première nourriture à de petits alevins, par exemple.

Bonne idée : placez quelques salvinies dans des aquariums de reproduction pour poissons-combattants, les feuilles (plutôt stables) sont appréciées du mâle pour la construction du nid de bulles. Ainsi, les alevins (minuscules chez les Betta) trouvent une première nourriture avec les infusoires présents dans les feuilles-racines.

Un peu d’histoire…

Initialement décrites par Linné en 1753, puis reprises en 1785 par l’Italien Carlo Allioni, sous le taxon Marsilea natans, les salvinies sont des fougères aquatiques désormais classées dans le genre Salvinia.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides