Immortelle vivace

Immortelle vivace en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Immortelle des dunes, Immortelle d'Italie, Immortelle orientale, Immortelle laineuse

  • Nom(s) latin(s)

    Helichrysum stoechas, Helichrysum italicum, Helichrysum orientale, Helichrysum petiolare

  • Famille

    Astéracées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Étalé ou tapissant
    Buissonnant
    Arrondi, en boule ou ovale
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 0,60 m
  • Largeur à maturité

    0,40 à 0,80 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    6 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Couvre-sol Massif ou bordure
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

La plupart des immortelles sont des sous-arbrisseaux aux tiges ligneuses et au feuillage fortement aromatique, que l'on utilise dans les massifs fleuris au jardin d'ornement ou plantées en solitaires dans les potées de la terrasse. Avec leurs fleurs déclinant au cours de l'été tous les tons de jaune et leur feuillage aux reflets bleutés, elles offrent une palette tout en douceur, très à la mode aujourd'hui. Leur cousine annuelle, l'immortelle à bractées (Helichrysum bracteatum, aujourd'hui appelée par les botanistes Xerochrysum bracteatum) aux fleurs multicolores, s'utilise plutôt en mélange avec d'autres fleurs annuelles, ou se sème dans le coin des fleurs à bouquets.

Les immortelles vivaces ont un feuillage persistant très duveteux, parfois carrément laineux, qui leur confère leur aspect bleuté. Elles forment de petits arbustes (sous-arbrisseaux) aux tiges ligneuses à la base, de forme arrondie, atteignant 0,25 à 0,60 cm de hauteur selon les espèces. Ajoutez à cela des feuilles étroites et fines, et vous obtenez des plantes ressemblant étrangement à la lavande… Mais il suffit de s'en approcher pour bien les différencier de la lavande, grâce à leur odeur caractéristique évoquant le curry. Une odeur que l'on adore ou que l'on déteste ! Prenez soin de bien humer les plants à la jardinerie pour savoir avant l'achat à quelle catégorie vous appartenez ! Une autre plante émet une odeur similaire et porte un feuillage bleuté, la santoline (Santolina chamaecyparissus), mais ses feuilles sont beaucoup plus fines, ce qui lui vaut d'ailleurs le surnom de « petit cyprès ».

Les immortelles vivaces fleurissent en été, entre juin et août. Les hampes fleuries s'élèvent au-dessus du feuillage, mettant ainsi en valeur les groupes de « fleurs » qu'elles portent à leurs sommets. Ces « fleurs » en forme de pompons jaunes sont en fait des capitules du type de ceux des marguerites ou des asters, c'est-à-dire des inflorescences regroupant les nombreuses vraies fleurs, minuscules et tubulaires, qui composent le cœur jaune. Certaines s'ornent de bractées à leur pourtour, moins nombreuses que celles de l'immortelle à bractées.

Les immortelles vivaces forment de jolis bouquets secs. Cueillez les hampes les plus hautes et les plus droites quand les fleurs sont épanouies. Formez des brassées que vous lierez et suspendrez la tête en bas dans un endroit maintenu au sec, sombre et bien aéré. Attendez que la tige ait séché avant de composer vos bouquets.

L'immortelle d'Italie est connue depuis longtemps pour ses propriétés médicinales. Ses fleurs étaient autrefois utilisées contre les hématomes et les brûlures, ainsi que contre les rhumes. Elle est transformée aujourd'hui en huile essentielle et entre dans la composition de différentes crèmes et lotions encore appliquées pour soigner les hématomes et les brûlures légères, ou bien pour diminuer la couperose ou soigner l'acné. Les fleurs, infusées dans de l'eau bouillante, soignent aussi les maux d'estomac. Attention, cette plante a un effet anticoagulant et ne doit pas être utilisée par les personnes suivant un traitement du même type.

L'immortelle des dunes (Helichrysum stoechas) et l'immortelle laineuse (Helichrysum petiolare) ont des propriétés médicinales similaires.

En cuisine, les immortelles ne valent pas le vrai curry, un mélange d'épices complexe au parfum plus subtil et tenant beaucoup mieux à la cuisson. En Espagne, les fleurs de l'immortelle des dunes sont toutefois utilisées en infusion et fournissent une tisane improprement appelée « manzanilla », ce qui signifie camomille.

Espèces et variétés d’immortelle vivace

Contrairement à l’immortelle à bractées proposée sous forme de graines, les immortelles vivaces sont vendues en plants présentés dans des petits godets. Les pépiniéristes les mieux achalandés en proposent quatre ou cinq espèces.

Espèces et variétés au port dressé

Immortelle des dunes, immortelle commune, immortelle à toupet (Helichrysum stoechas)

Espèces et variétés au port dressé Immortelle des dunes, immortelle commune, immortelle à toupet (Helichrysum stoechas)
  • Appareil végétatif : Tiges érigées aux feuilles persistantes, étroites et duveteuses. De 0,30 à 0,50 m de hauteur. Craint les fortes gelées (-12 °C).
  • Floraison : Petits capitules groupés au bout de chaque hampe. Cœur jaune d’or entouré de bractées jaune clair. Floraison en juin-juillet.
  • Qualités : Originaire du sud-ouest de l’Europe. Elle donne de bons résultats dans les jardins de bord de mer, elle est même utilisée pour la fixation des dunes.

Immortelle d’Italie, hélichryse d’Italie (Helichrysum italicum)

Espèces et variétés au port dressé Immortelle d’Italie, hélichryse d’Italie (Helichrysum italicum)
  • Appareil végétatif : Tiges ligneuses aux feuilles persistantes, étroites et plus ou moins duveteuses. De 0,40 à 0,60 m de hauteur. Craint les fortes gelées (-12 °C).
  • Floraison : Petits capitules groupés au bout de chaque tige, jaune d’or. Floraison entre juin et août.
  • Qualités : Originaire du pourtour méditerranéen. La plus courante dans les jardins d’ornement. Utilisée aussi pour ses propriétés médicinales. La sous-espèce H. i. spp. serotinum présente les mêmes caractéristiques.

Immortelle d’Italie 'Weisses Wunder' (Helichrysum italicum 'Weisses Wunder')

Espèces et variétés au port dressé Immortelle d’Italie 'Weisses Wunder' (Helichrysum italicum 'Weisses Wunder')
  • Appareil végétatif : Tiges ligneuses aux feuilles persistantes, étroites et très duveteuses. 0,30 m de hauteur. Craint les fortes gelées (-12 °C).
  • Floraison : Capitules identiques à ceux de l’espèce type. Épanouis entre juin et août.
  • Qualités : Elle présente les mêmes caractéristiques que l’immortelle d’Italie, en plus compacte et plus régulière. Variété améliorée issue de la sélection horticole.

Espèces au port très compact ou étalé

Immortelle orientale (Helichrysum orientale)

Espèces au port très compact ou étalé Immortelle orientale (Helichrysum orientale)
  • Appareil végétatif : Tiges ligneuses au feuillage persistant et duveteux, ne dépassant pas 0,25 m de hauteur et formant des coussins compacts. Sensible aux fortes gelées (-8 °C).
  • Floraison : Petits capitules groupés, évoluant du jaune pâle au jaune plus foncé au fur et à mesure de leur épanouissement, entre juin et août.
  • Qualités : Originaire de l’est du pourtour méditerranéen. Une plante très basse, idéale pour les rocailles.

Immortelle laineuse, immortelle réglisse (Helichrysum petiolare)

Espèces au port très compact ou étalé Immortelle laineuse, immortelle réglisse (Helichrysum petiolare)
  • Appareil végétatif : Tiges ligneuses aux feuilles persistantes et arrondies. Présente un port étalé et peut atteindre 1 m de long, mais ne dépasse pas 0,30 m de hauteur. Moins résistante au froid (-8 °C) que les précédentes. Il existe de nombreuses variétés, se différenciant par les tons du feuillage : 'Argenteum', feuillage argenté ; 'Limelight', vert chartreuse ; 'Variegata', vert panaché de crème…
  • Floraison : Petits capitules groupés, au cœur jaune et aux bractées blanc crème. Cette floraison étant sporadique, l’immortelle laineuse est plutôt utilisée pour les qualités décoratives de son feuillage.
  • Qualités : Originaire de l’Afrique du Sud. Cette espèce est généralement utilisée en annuelle retombante, associée dans les suspensions fleuries avec d’autres espèces annuelles. Elle n’a pas le temps dans ce cas de former des tiges ligneuses.

Plantation de l’immortelle vivace

Plantation de l’immortelle vivace

Où la planter ?

Les immortelles vivaces apprécient une exposition ensoleillée et chaude, ainsi qu'un sol bien drainé. Elles supportent la sécheresse et les sols pauvres, ainsi que les terres calcaires. Elles redoutent en revanche l'humidité hivernale et les terres très acides.

Quand planter l'immortelle ?

Procédez de préférence au printemps, quand le sol s'est un peu réchauffé (mars, avril ou mai selon la région). Si les hivers ne sont pas trop rudes, vous pouvez aussi planter en septembre, la plante aura le temps de s'installer avant l'arrivée des grands froids.

Comment la planter ?

Dans un massif ou une rocaille, plantez les immortelles en quinconce, espacées entre elles ou des autres plantes de 30 cm environ. Pour chacune d'elle, creusez un trou un peu plus large et profond que la motte. Dépotez la plante et placez la motte de manière qu'elle affleure. Rebouchez et arrosez.

Pour une culture en pot sur le balcon ou la terrasse, utilisez pour chaque plante un pot de 30 cm de diamètre environ, sans réserve d'eau mais muni d'une soucoupe, et rempli d'un terreau ordinaire.

Culture et entretien de l’immortelle vivace

Culture et entretien de l’immortelle vivace

Les immortelles demandent peu de soins :

  • Si l'été est sec l'année suivant la plantation, arrosez quelques fois pour que les jeunes racines de la nouvelle plante ne se dessèchent pas. Par la suite, les arrosages seront inutiles.
  • En fin de floraison, faites une première taille qui consiste simplement à supprimer les hampes florales. Cela évitera que les immortelles s'épuisent à produire des graines.
  • Taillez une deuxième fois le feuillage en début de printemps (mars-avril) : raccourcissez toutes les tiges qui ont fleuri à 2 ou 3 cm du vieux bois. C'est la façon la plus efficace de maintenir le caractère compact de la plante sans compromettre sa croissance. Attention, si vous taillez plus court, au niveau du vieux bois, les tiges ne repartiront pas.
  • Sur la terrasse ou le balcon, faites quelques arrosages si le temps est sec et chaud, car la petitesse du contenant peut rendre le stress hydrique très important. Ajoutez un peu d'engrais organique à action lente chaque printemps. Enlevez la soucoupe en début d'hiver pour éviter que l'eau s'accumule dans le pot et asphyxie les racines.
  • L'immortelle laineuse (Helichrysum petiolare) s'entretient comme les autres fleurs annuelles de la potée : arrosages et apports d'engrais liquide pendant l'été, puis jetée en fin de saison.

Maladies, nuisibles et parasites

Les immortelles sont généralement peu affectées par les maladies ou les parasites.

Elles peuvent subir des attaques d'oïdium, en particulier en début ou en fin de saison, quand les différences de température entre le jour et la nuit sont importantes. Il est difficile de lutter contre ce champignon quand il est bien développé, mais l'application d'une préparation végétale à base de prêle en début d'attaque peut limiter les dégâts.

Elles sont parfois la cible des pucerons, mais sans conséquence pour leur croissance et sans trop de dommages sur le plan esthétique.

Multiplication de l’immortelle vivace

Multiplication de l’immortelle vivace

La façon la plus simple et la plus efficace de multiplier les immortelles vivaces est le bouturage, à effectuer au printemps ou en août.

Prélevez des tronçons terminaux de 10 à 12 cm de long de tiges herbacées et non fleuries. Plantez-les en godets, dans un terreau ordinaire. Attendez que leurs bourgeons recommencent à se développer avant de les installer à leur emplacement définitif.

Conseils écologiques

Jardiner de façon écologique, c’est d’abord choisir des plantes adaptées au type de sol du jardin. Quand celui-ci est léger et sableux, il n’est pas question de planter des espèces gourmandes en eau et de passer l’été à les arroser ! Il faut sélectionner des plantes xérophites, c’est-à-dire adaptées à la vie dans des milieux pauvres en eau. Les immortelles vivaces en font partie, comme toutes les plantes au feuillage duveteux ou laineux. Cet aspect s’explique par les poils qui recouvrent plus ou moins densément les feuilles : ils servent à retenir la moindre goutte d’eau présente et à limiter l’évaporation au niveau des stomates, ces pores à la surface des feuilles.

Les plantes grasses, encore appelées succulentes sont aussi des plantes xérophites, caractérisées par le stockage d’eau dans leurs feuilles et/ou leurs tiges renflées, qui leur permet de tenir longtemps sans apport d’eau. Dans leur cas, les poils sont souvent remplacés par une cuticule épaisse qui limite elle aussi les déperditions d’eau au niveau des feuilles.

Un peu d’histoire…

Les immortelles vivaces appartiennent au vaste genre Helichrysum, qui regroupe plus de 500 espèces, et à la famille des Astéracées, anciennement nommée Composées. Certaines d’entre elles, faisant partie de la flore sauvage de nos contrées, sont connues depuis des temps immémoriaux et appartiennent à la pharmacopée traditionnelle. Elles se rencontrent dans le maquis et la garrigue des régions méditerranéennes, ainsi que sur la côte atlantique. D’autres proviennent d’Afrique australe, d’Australie et de Nouvelle-Zélande.

L’immortelle d’Italie, fréquente sur tout le pourtour méditerranéen, est appréciée depuis l’Antiquité. La mythologie grecque raconte qu’Apollon se coiffait d’une tiare composée de ces fleurs « immortelles » (ayant la propriété de ne pas faner même après la cueillette) quand il rendait ses oracles à Delphes, pour rappeler à tous sa propre immortalité.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides