Aralia

Aralia en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Aralia, Angélique épineuse, Angélique du Japon, Aralia du Japon

  • Nom(s) latin(s)

    Aralia

  • Famille

    Araliacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste Feuillu | Arbuste à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif | Plante à fruits décoratifs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Ouvert ou divergeant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    5 à 10 m
  • Largeur à maturité

    2 à 3 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen , à vaporiser
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide
  • Densité

    0,5 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation intérieure

    Véranda Serre froide
  • Utilisation extérieure

    Bosquet ou forêt Massif ou bordure Haie Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

L’aralia a donné son nom à la famille à laquelle il appartient : les Araliacées. Aralia spinosa porte plusieurs noms communs, comme « angélique épineuse », « bâton du diable », « massue d’Hercule », « angélique en arbre »... Il produit en août de grosses panicules vaporeuses de petites fleurs blanches, suivies par des fruits globuleux noirs de 6 mm de diamètre. Rustique, il supporte des températures négatives jusqu’à -20 °C.

C’est un arbuste pouvant atteindre plusieurs mètres de hauteur, avec de longues feuilles comportant près de 80 folioles, qui prennent de belles couleurs cuivrées et orangées en automne avant de tomber. Ces feuilles forment comme un parapluie au sommet de tiges nues.

Aralia elata présente des tiges moins épineuses, mais aussi des feuilles plus grandes. Il est donc encore plus décoratif en automne, avec une masse végétale plus importante. Ses panicules de minuscules fleurs blanches atteignent 60 cm de longueur.

Espèces et variété d’aralia

Angélique du Japon, aralia du Japon (Aralia elata)

Angélique du Japon, aralia du Japon (Aralia elata)
  • Hauteur : Arbrisseau de 8 à 10 m de haut.
  • Port : Port érigé.
  • Qualités : Grandes feuilles de 1,20 m de long. Tiges moins épineuses que celles d’Aralia spinosa.

Aralia elata 'Variegata'

Aralia elata 'Variegata'
  • Hauteur : Arbrisseau de 8 m de haut.
  • Port : Port érigé.
  • Qualités : Folioles irrégulièrement bordées de blanc crème.

Angélique épineuse (Aralia spinosa)

Angélique épineuse (Aralia spinosa)
  • Hauteur : Arbrisseau de 10 m de haut.
  • Port : Port érigé.
  • Qualités : Grandes feuilles de 1,50 m de long.

Aralia cordata 'Sun King'

Aralia Abrisseau de 1,20 m sur 1 m.
  • Hauteur : Abrisseau de 1,20 m sur 1 m.
  • Port : Touffe ramifiée.
  • Qualités : Feuilles jaune lumineux.

Plantation de l’aralia

Plantation de l’aralia

Où le planter ?

L'aralia affectionne les terres légères, toujours fraîches. En terre trop riche, il produit des branches fines, fragiles et plus sensibles aux gelées sévères.

Évitez de le planter dans les zones trop exposées au vent pour que ses grandes feuilles ne se transforment pas en lambeaux. Il préfère les régions douces, au climat frais et humide, ainsi que les expositions mi-ombragées.

Il se plaît au sein d'une haie bocagère, dans un sous-bois ou éventuellement sur la berge d'une pièce d'eau.

Veillez enfin à ce que l'arbuste ne soit pas trop près des lieux de jeux des enfants, à cause de ses nombreuses épines.

Quand planter l'aralia ?

S'il est en conteneur, l'aralia peut être planté toute l'année, sauf en période de gel ou de sécheresse importante. Si vous le trouvez à racines nues, plantez-le en hiver.

Comment le planter ?

Confectionnez un trou au moins trois fois plus large que le volume de la motte ou de la touffe de racines. Une profondeur de 50 cm suffit.

Si la motte est sèche, faites-la tremper avec son conteneur dans un baquet d'eau pendant un quart d'heure. Rebouchez le trou en partie avec la terre extraite et placez l'arbuste au centre du trou.

Le sommet de la motte doit affleurer le niveau du sol environnant. Au besoin, retirez l'arbuste et corrigez le niveau de la terre dans le trou. Une fois la bonne hauteur obtenue, rebouchez complètement en tassant légèrement avec le pied.

Avec la terre en excès, formez un boudin de 10 cm tout autour de la motte. Cette cuvette retiendra l'eau d'arrosage et la forcera à s'infiltrer au niveau des racines. Arrosez d'ailleurs immédiatement après la plantation, même s'il pleut, pour achever de bien mettre la terre en contact avec les racines. Comptez deux gros arrosoirs d'eau par arbuste. Il est inutile de tuteurer.

Culture et entretien de l’aralia

Culture et entretien de l’aralia

L’aralia est de culture très simple, presque trop. Il craint seulement la sécheresse du sol, comme celle de l’air. Attention : il s’étend par drageons et peut devenir envahissant.

Taille de l’aralia

Quand le tailler ?

Taillez-le en hiver.

Comment tailler l’aralia ?

L’aralia produit de longues branches souvent hirsutes. N’hésitez pas à couper les branches qui nuisent au bon équilibre visuel de la ramure.

Chez les variétés à feuillage panaché, soyez particulièrement vigilant en guettant l’apparition de branches porteuses uniquement de feuilles vertes. Supprimez-les dès que possible. Sinon, l’arbuste va perdre son caractère panaché.

Éliminez également tous les rejets pour limiter l’expansion de la plante.

Maladies, nuisibles et parasites

Seuls les pucerons s'attaquent à l'aralia, et encore, seulement sur les pédoncules floraux, toujours assez frêles. Ces parasites n'ont aucune incidence sur la vigueur ou la vie de l'arbuste, qui vit très bien avec. Il est donc inutile de traiter.

Multiplication de l’aralia

Multiplication de l’aralia

Multipliez l'aralia entre novembre et mars par séparation des rejets. Repérez un beau rejet en périphérie de la souche. Avec une bêche bien affûtée, découpez verticalement une motte carrée de 15 cm de côté sur la profondeur du fer de l'outil. Coupez les racines avec la bêche. Soulevez la motte, puis replantez le jeune plant à l'endroit désiré.

Conseils écologiques

Le caractère drageonnant de l'aralia permet de créer rapidement des haies denses pouvant abriter la faune utile.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides