Héliopsis

Héliopsis en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Héliopsis, Héliopside

  • Nom(s) latin(s)

    Heliopsis

  • Famille

    Astéracées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,60 à 2 m
  • Largeur à maturité

    0,50 à 1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol calcaire Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec
  • Densité

    3 à 7 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Massif ou bordure Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Très proche du soleil et du tournesol (Helianthus), l'héliopsis, ou héliopside, appartient comme lui à la famille des Astéracées. Le genre compte 13 espèces de vivaces, originaires des prairies sèches et des bois clairs d'Amérique du Nord (du Canada au Nouveau-Mexique), dont une seule se trouve en culture sous nos climats, déclinée en environ 50 cultivars.

C'est une vivace caduque au port buissonnant, de 0,80 à 1,80 m de hauteur et de 0,50 à 1 m d'étalement, à la croissance rapide et la floraison longue et abondante entre juin et octobre. Contrairement aux soleils dont elle est proche, la souche n'est pas drageonnante. Il n'y a donc aucun risque d'envahissement.

Les tiges raides et ramifiées, aux feuilles dentées, ovales, lancéolées et vert soutenu, se tiennent bien. Elles sont terminées par des capitules solitaires formés de ligules jaunes ou orangées autour d'un disque pouvant être jaune, vert, orangé, plus ou moins brun. Contrairement aux tournesols, les fleurons rayonnants, qui entourent le disque central, sont fertiles.

Les cultivars se distinguent par leur hauteur, les différents tons de jaune des fleurs, leur caractère simple, semi-double ou double, ainsi que la forme et la couleur du disque central.

Rustique, robuste et florifère, l'héliopsis pousse partout, il est très facile à cultiver, résiste à la chaleur comme au froid, et n'a pour toute exigence qu'un sol frais au moment de sa floraison généreuse. Sa culture en pot est possible.

Il trouve sa place dans les massifs de vivaces ou d'arbustes, ou dans des bordures mixtes en compagnie de graminées. Mieux vaut l'installer en fond pour masquer son feuillage qui risque d'être rendu inesthétique en fin de saison par l'oïdium. C'est la plante idéale pour donner du volume ou habiller un fond de massif en plein soleil. Mais il peut aussi être installé en isolé ou en groupe dans une pelouse ou aux abords d'une pièce d'eau.

C'est une excellente fleur à couper, qui constitue des bouquets durables, et convient parfaitement à la réalisation de bouquets de fleurs séchées.

On fabrique une huile comestible avec les graines, mais on peut aussi en nourrir les volailles, les oiseaux…

Son nom Heliopsis vient du grec helios, « soleil ». Scabra, « rugueux », fait référence au feuillage de cette variété.

Espèces et variétés d’héliopsis

Héliopsis fausse hélianthe (Heliopsis helianthoides)

Espèce type

Héliopsis fausse hélianthe (Heliopsis helianthoides) Espèce type
  • Floraison : De juillet à septembre. Grandes fleurs jaune d’or au centre brun.
  • Végétation : Hauteur : 1,20 m. Touffe érigée et souple à la fois, tiges raides, rougeâtres ramifiées. Feuilles lancéolées, dentées, vert moyen.
  • Qualités : Pour massif, isolé sur une pelouse, haie temporaire.

'Summer Pink'®

Héliopsis fausse hélianthe (Heliopsis helianthoides) 'Summer Pink'®
  • Floraison : De juillet à septembre. Fleurs simples, jaune d’or, cœur proéminent orangé.
  • Végétation : Hauteur : 0,70 m. Tiges rouge sombre, feuillage panaché rose et crème, veiné de pourpre.
  • Qualités : Pour massif, potée, rocaille, même dans un petit jardin.

'Loraine Sunshine'®

Héliopsis fausse hélianthe (Heliopsis helianthoides) 'Loraine Sunshine'®
  • Floraison : De juillet à septembre. Fleurs simples, jaune d’or, cœur orangé.
  • Végétation : Hauteur : 0,70 à 0,80 m. Feuillage panaché, blanc aux nervures vert foncé.
  • Qualités : Très vigoureux, ne grille pas au soleil.

Héliopsis rugueux (Heliopsis helianthoides var. scabra)

Espèce type

Héliopsis rugueux (Heliopsis helianthoides var. scabra) Espèce type
  • Floraison : Fleurs simples, jaune d’or, moins nombreuses mais plus grosses que chez l’espèce.
  • Végétation : Hauteur : de 1 à 1,50 m. Touffe érigée, tiges et feuilles rugueuses, garnies de poils grossiers.
  • Qualités : --

'Asahi'

Héliopsis rugueux (Heliopsis helianthoides var. scabra) 'Asahi'
  • Floraison : D’août à octobre. Petites fleurs en pompon, doubles, jaune d’or.
  • Végétation : Hauteur : 0,90 m. Tiges fortes, feuillage dense, vert tendre.
  • Qualités : Très florifère. Pour massif et potées.

'Sommersonne'

Héliopsis rugueux (Heliopsis helianthoides var. scabra) 'Sommersonne'
  • Floraison : Capitules semi-doubles à doubles, jaune d’or parfois orangé, disque central orangé à brun.
  • Végétation : Hauteur : de 0,90 à 1,20 m.
  • Qualités : Se reproduit fidèlement par semis.

'Mars'

Héliopsis 'Mars'
  • Floraison : De juin à septembre. Gros capitules semi-doubles jaune d’or, disque jaune orangé virant au brun.
  • Végétation : Hauteur : de 1,50 à 1,70 m.

'Summer Nights'

Héliopsis rugueux (Heliopsis helianthoides var. scabra) 'Summer Nights'
  • Floraison : De juillet à octobre. Multitude de fleurs simples, jaunes teintées de prune et de rouge, avec un centre rouge orangé.
  • Végétation : Hauteur : 1,20 m. Touffe érigée, tiges rouge sombre dressées au-dessus du feuillage pourpre au printemps, qui verdit ensuite.

Plantation de l’héliopsis

Plantation de l’héliopsis

Où le planter ?

L'héliopsis s'adapte à tout sol ordinaire bien drainé ; il ne craint que l'excès d'humidité hivernale. Cependant, il apprécie un sol fertile, meuble et frais, pas trop sec en été.

Il aime le plein soleil et ne craint pas la chaleur.

En pot, installez-le dans un contenant de grande taille, en rapport avec sa hauteur, dans un mélange de terreau de plantation et de terre.

Quand planter l'héliopsis ?

Plantez-le de préférence au printemps, jusqu'en mai.

Rempotez les potées au printemps également.

Comment le planter ?

En sol lourd, apportez du sable grossier ou du gravier dans le trou de plantation. Apportez un peu de compost en surface.

Respectez une distance de 40 à 60 cm entre les pieds selon leur développement futur.

Arrosez régulièrement après la plantation.

Culture et entretien de l’héliopsis

Culture et entretien de l’héliopsis

E. Dronkert/CC BY 2.0/Flickr

Apportez tous les ans au printemps un épais paillage de compost ou de fumier bien décomposés.

Pincez les jeunes pousses pour obtenir des plantes plus trapues. Vous retardez ainsi la floraison, mais elle n'en sera que plus abondante.

Par grande chaleur, arrosez régulièrement afin de maintenir le sol toujours frais. À défaut, la floraison s'épuise. Arrosez régulièrement les potées et apportez de l'engrais une fois par mois.

Il peut être nécessaire de tuteurer certaines variétés.

Si vous en avez le temps – car il y en a beaucoup –, supprimez les fleurs fanées au fur et à mesure afin de stimuler l'apparition de nouvelles inflorescences.

Pour maintenir un bon niveau de floraison, il est recommandé de diviser la touffe tous les 2 ou 3 ans.

Taille de l’héliopsis

Quand tailler ?

En novembre, après la floraison. Cette taille est importante car elle induit la prochaine floraison.

Comment tailler ?

Rabattez la touffe à 10-15 cm du sol avec une cisaille ou un sécateur.

Maladies, nuisibles et parasites

Les jeunes pousses peuvent être attaquées par les limaces. Installez des pièges (cendres, coquilles d'œufs…)

Selon le climat, certaines variétés peuvent se montrer sensibles à l'oïdium, un champignon formant un feutrage blanc à la surface des feuilles et des tiges. Les dommages sont surtout esthétiques, ce dernier n'arrivant qu'en fin de saison.

Préventivement, veillez à bien espacer les plants pour laisser passer l'air. Évitez de mouiller le feuillage par temps chaud et arrosez plutôt le matin, car l'humidité nocturne favorise l'apparition de la maladie.

On traite généralement cette maladie avec des poudrages de soufre, mais au-delà de 30 °C, le soufre risque d'intoxiquer les plantes.

Multiplication de l’héliopsis

Multiplication de l’héliopsis

L'héliopsis se multiplie par semis ou par division de touffe.

Semis

Semez l'héliopsis en terrine sous abri froid en mars-avril. Repiquez les jeunes plants en godets individuels un mois plus tard. Installez au jardin en mai.

Division

Divisez l'héliopsis au printemps ou en automne.

Avec une fourche-bêche, soulevez la touffe. Sortez-la complètement et, à l'aide d'un couteau ou tout autre outil tranchant, divisez-la en plusieurs éclats qui doivent tous comporter des départs de tiges et des racines. Replantez immédiatement comme indiqué plus haut.

Conseils écologiques

Contre l'oïdium, plusieurs traitements non toxiques sont envisageables :

  • pulvérisez une solution de lait écrémé (1 l pour 9 l d'eau) ;
  • pulvérisez du permanganate de potassium dilué dans de l'eau (1,5 g pour 1 l d'eau) sur le feuillage deux fois par jour.

Vous pouvez ne rabattre la touffe d'héliopsis qu'au printemps et laisser les capitules fanés à la disposition des oiseaux tout l'hiver.

Nectarifère, l'héliopsis est visité par les abeilles et les papillons.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides