Queue de lézard

Queue de lézard en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Queue de lézard

  • Nom(s) latin(s)

    Saururus

  • Famille

    Saururacées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

    Plante comestible ▶ Autres plantes médicinales

    Plante de bassin ▶ Hélophytes (pieds dans l'eau)

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,45 à 0,60 m
  • Largeur à maturité

    60 cm

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide
  • Densité

    5 à 7 au m²
  • Profondeur (aquatique)

    Moins de 30 cm

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation extérieure

    Couvre-sol Massif ou bordure Bassin
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Plante aquatique
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Saururus est un genre comprenant actuellement deux espèces de queues de lézard, plantes herbacées, vivaces et rhizomateuses qui ont donné leur nom à la famille des Saururacées.

S. cernuus est originaire d’Amérique du Nord (du Canada à la Louisiane). Aussi appelée saurure penchée, queue de lézard, lézardelle penchée ou plante de Leiden, c’est une plante vivace, semi-aquatique, haute de 50 à 60 cm sur 50 cm de large, à feuilles simples, alternes, en cœur lancéolé, et à épis serrés, penchés, composés de petites fleurs crème, odorantes, à longues étamines (les inflorescences peuvent en grouper de 200 à 350).

C’est au tout début du printemps qu’elle est la plus jolie, voire rigolote, lorsque les jeunes pousses glissent à la surface du sol comme une myriade de queues de lézards s’entremêlant les unes dans les autres, avec, au bout, la première jeune feuille en forme de fer de lance. Au fil des jours, cette plante redresse la tête, les feuilles exhalant une délicate senteur acidulée.

Utilisez la queue de lézard en bassins, mares, étangs, fossés, marécages : rustique, épuratrice, c’est une excellente fixatrice des berges à l’ombre, même dans une terre très argileuse.

Un peu moins connue que S. cernuus, S. chinensis est une ravissante plante originaire d’Asie tropicale et tempérée. On la trouve dans les lieux humides, les prairies, les friches et les berges des cours d’eau, en Inde, au Japon, en Chine (Sichuan et Yunnan entre autres), aux Philippines, en Corée…

Vivace rhizomateuse, elle mesure en moyenne 50 à 60 cm mais peut atteindre 1 m de hauteur si elle se sent bien ! Plus décorative que sa cousine, ses grandes feuilles en forme de cœur vert sont souvent marquées de blanc pur, ressemblant ainsi à des spathes d’arum. Elles peuvent mesurer jusqu’à 15 cm de long sur 7 à 8 cm de large. Les fleurs parfumées sont groupées en longs racèmes de 12 à 20 cm.

Saururus vient de saurus qui signifie lézard et oura, queue, allusion aux inflorescences qui ressemblent à des queues de lézard. Cernuus veut dire incliné, allusion à la forme des épis.

Espèces de queue de lézard

Saururus cernuus

Saururus cernuus
  • Type : Vivace semi-aquatique
  • Emploi : Bords d’étang, de bassin, lagunage.
  • Rusticité : Très rustique.
  • Qualités : Plante dépurative. Aime l’ombre et la mi-ombre.

Vivace de milieu humide

Vivace de milieu humide
  • Type : Saururus chinensis
  • Emploi : Massif de fraîcheur.
  • Rusticité : Rustique jusqu’à -12 °C, voire -15 °C si le sol est drainé en hiver.
  • Qualités : Très joli feuillage bicolore. Soleil léger et mi-ombre.

Plantationdelaqueuede lézard

Plantationdelaqueuede lézard

Shinchuan/CC BY-SA 2.0/Flickr

Où la planter ?

S. cernuus se plaît surtout à l'ombre et à mi-ombre, mais si elle a les pieds au frais, elle accepte le soleil. Elle aime un sol léger, humide à détrempé. C'est la plante idéale pour les bassins et les bords d'étang, car elle se plaît aussi bien en berges qu'immergée jusqu'à 10 ou 20 cm. Elle a besoin d'espace.

S. chinensis aime le soleil doux ou la mi-ombre. Plantez-la en tout sol frais, dans un endroit où les températures ne descendent pas en dessous de -12 °C ou -15 °C si le sol est drainé en hiver. Installez-la en couvre-sol au pied des hortensias et autres arbustes aimant la fraîcheur. Cette queue de lézard peut avoir les pieds dans l'eau pendant quelques jours, jusqu'à 20 cm de profondeur.

Quand planter la queue de lézard ?

Pratiquez la plantation au printemps pour S. chinensis, au printemps ou à l'automne pour S. cernuus.

Comment la planter ?

  • Faites tremper le conteneur pendant 5 min dans une cuvette d'eau.
  • Préparez un trou de 3 fois le volume de la motte en tout sens.
  • Ajoutez du compost à la terre, rebouchez partiellement.
  • Dépotez la plante, posez-la dans le trou, rebouchez, tassez. Paillez.

Culture et entretien de laqueuede lézard

Culture et entretien de laqueuede lézard

KENPEI/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Arrosez pendant les semaines qui suivent la plantation, renouvelez le paillage pour S. chinensis, et arrosez en été, en cas de sécheresse.

Concernant S. cernuus, s'il n'est pas planté les pieds dans l'eau, arrosez régulièrement et renouvelez le paillage.

Maladies, nuisibles et parasites

Ces plantes semblent exemptes d’attaques de toutes sortes.

Multiplication de laqueuede lézard

Multiplication de laqueuede lézard

Suzanne Cadwell/CC BY-NC 2.0/Flickr

La queue de lézard se propageant par stolons, elle forme vite de belles touffes, au port simple et élégant.

Quand diviser ?

La division se pratique au printemps pour S. chinensis, au printemps ou à l'automne pour S. cernuus.

Comment diviser ?

Sortez la touffe à l'aide d'une fourche bêche, divisez à la main, en prenant garde que chaque éclat ait un départ de végétation. Replantez les éclats aussitôt, en pleine terre ou en godet.

Conseils écologiques

La queue de lézard est une plante extrêmement mellifère, qui mérite d'être plantée pour attirer les insectes pollinisateurs.

S. cernuus est une plante fort appréciée en lagunage. Le lagunage est une filtration naturelle. Dérivé des procédés d'épuration des eaux domestiques ou industrielles, ce principe permet de filtrer l'eau grâce à l'action coordonnée des supports bactériens et des plantes aquatiques.

Cette technique d'épuration s'est développée en France dans les années 1970, mais c'est surtout depuis une dizaine d'années que les particuliers s'y intéressent, pour l'épuration des eaux de la maison aussi bien que pour les piscines naturelles.

Un peu d’histoire…

Le nom du genre est donné, en 1693, par Charles Plumier en raison de leur inflorescence longue et recourbée, pouvant faire penser à une queue de lézard. En 1753, Linné reprend le nom donné par Charles Plumier pour l’espèce dénommée soit Saururus foliis profunde cordatis ovato-lanceolatis, soit Serpentaria repens, espèce qu’il rebaptise Saururus cernuus et qui en devient l’espèce-type du genre. En 1820, Ivan Ivanovič Martinov définit la famille des Saururacées dont le genre Saururus en est le type.

Le rhizome et les fleurs de S. chinensis sont utilisés en médecine traditionnelle depuis la nuit des temps en Asie. S. cernuus était considéré par les Indiens Ojibwés comme un remède miracle. Les Ojibwés représentent le troisième groupe d’Amérindiens, après les Cherokees et les Navajos. Ils sont répartis entre les États-Unis et le Canada.

Des aquariophiles hollandais ont sélectionné des souches de S. cernuus et mis au point une technique de culture immergée pour les aquariums, ce qui lui vaut le surnom de « plante de Leiden » (Leiden est une ville des Pays-Bas). Cultivée ainsi, elle demande un puissant éclairage et une température ne dépassant pas 25 °C.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides