Lotus

Lotus en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Lotus sacré, Lotus des Indes, Lotus d'Orient, Lotus du Nil, Fève du Nil, Lotus d'Amérique, Lotus jaune

  • Nom(s) latin(s)

    Nelumbo nucifera, Nelumbo lutea

  • Famille

    Nélumbonacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante de bassin ▶ Immergées à feuillage flottant

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,45 à 2 m
  • Largeur à maturité

    1 à 2 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol humide
  • Densité

    1 pied/m²
  • Profondeur (aquatique)

    Moins de 30 cm Entre 30 et 60 cm

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Bassin
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Plante aquatique
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Aucun jardinier ne peut rester insensible à la beauté rare et exotique du lotus sacré ! Sa floraison est un spectacle extraordinaire en été, quand les pieds de lotus sont plantés nombreux dans des étangs ou de grands bassins, comme à l'étang de Font Merle à Mougins (Alpes maritimes), au Parc Floral et Tropical de la Court d'Aron à Saint-Cyr-en-Talmondais (Vendée) ou aux Jardins des Martels à Giroussens (Tarn), où se déroule chaque été un Festival du lotus. Plus modestement, vous pouvez aussi vous offrir un lotus. Il vous faut pour cela disposer d'un bassin, même petit, voire d'un grand contenant installé sur une terrasse ensoleillée ou dans une grande serre… Et lui épargner les gelées les plus sévères, qu'il ne supporterait pas.

Le lotus sacré est en effet une plante frileuse originaire de contrées chaudes. Nelumbo nucifera, de la famille des Nélumbonacées, est parfois appelé lotus d'Orient, lotus des Indes, lotus du Nil ou encore fève d'Égypte. Ces différentes appellations renseignent le jardinier sur son origine géographique, et par conséquent sur certaines de ses exigences culturales. Le lotus sacré pousse à l'état sauvage dans diverses régions chaudes d'Asie, dont l'Inde, la Chine, la Corée, le Japon…, ainsi que dans le nord de l'Australie.

Comptant parmi les fleurs les plus anciennes apparues sur la Terre et n'ayant pas beaucoup évolué depuis son apparition, le lotus sacré est paradoxalement au centre des recherches technologiques les plus récentes… Ce sont ses feuilles qui intéressent au plus haut point les chercheurs, et en particulier leurs propriétés hydrophobes et autonettoyantes, qui leur permettent d'éliminer toutes les salissures, même les plus tenaces. C'est « l'effet lotus » dû à une combinaison de propriétés électriques et physiques à l'échelle du nanomètre, qui fait que les gouttes d'eau ne peuvent pas adhérer à la feuille, roulent sur elle en emportant les salissures. Les chercheurs sont aujourd'hui capables de fabriquer des vitres autonettoyantes s'inspirant de ces propriétés.

Le lotus sacré a aussi surpris les scientifiques il y a quelques années à cause de la longévité exceptionnelle de ses graines. En Chine, ils ont retrouvé des graines de lotus datant de plus de 1 000 ans dans le lit asséché d'un ancien lac. Ils les ont mis en culture… et ils ont réussi à les faire germer ! Cette propriété est sans doute due à la dureté et à l'étanchéité de l'enveloppe qui protège les graines.

Ils ont enfin constaté que les fleurs du lotus sacré sont « thermorégulatrices » : pendant la période de pollinisation, elles génèrent de la chaleur et peuvent augmenter la température ambiante jusqu'à 30 °C ! Il s'agirait d'un mécanisme sélectionné au cours de l'évolution pour attirer les animaux pollinisateurs.

Apprécié pour orner les bassins, le lotus sacré se distingue du nénuphar par la disposition de ses feuilles, qui ne flottent pas (excepté en début de croissance), mais s'érigent bien au-dessus du niveau de l'eau, parfois à 1 ou 2 m de hauteur. Larges et nombreuses, en forme de coupe aux bords ondulés, elles peuvent atteindre 50 cm de diamètre et forment rapidement une touffe impressionnante. Elles disparaissent en hiver, détruites par le gel dès -1 °C, de nouvelles feuilles repoussent au printemps suivant.

En été, les fleurs de 15 à 30 cm de diamètre s'épanouissent juste au-dessus, portées par de longues tiges florales. Elles ne durent que quelques jours, mais se succèdent entre début juillet et fin septembre dans les régions aux étés les plus chauds et ensoleillés. Selon les variétés, elles déclinent toutes les teintes du blanc pur au rose soutenu. Elles s'ouvrent au petit matin, dégageant un agréable parfum, se referment en fin de journée. Quand elles fanent, au bout de quelques jours, les pétales tombent et laissent place à de larges capsules en forme de pomme d'arrosoir, dont chaque alvéole contient une graine. Ces capsules étonnantes font merveille dans les bouquets secs.

Comme le nénuphar et de nombreuses autres plantes aquatiques, le lotus sacré est doté d'un rhizome (une tige souterraine) épais, charnu, et très traçant. S'il se plaît dans une pièce d'eau, il peut devenir envahissant et concurrencer les autres espèces.

Une autre espèce de lotus existe, Nelumbo lutea, originaire de la Colombie et des régions les plus chaudes d'Amérique du Nord. Il ressemble beaucoup au lotus sacré, présente le même type de rhizomes et de feuilles. Les caractéristiques de sa floraison ainsi que ses origines lui valent les noms de lotus jaune ou lotus d'Amérique. Il est beaucoup moins connu que le lotus sacré, mais un peu plus rustique et tout aussi intéressant sur le plan esthétique, avec ses grandes fleurs jaunes s'épanouissant en été à 1 m au-dessus de la surface de l'eau.

Espèces et variétés de lotus

Outre les deux espèces de Nelumbo, il existe plusieurs dizaines de variétés issues de la sélection horticole, appelées cultivars. Certaines présentent des caractéristiques qui n’existent pas dans la nature, mais qui sont intéressantes au jardin d’ornement : des fleurs doubles particulièrement esthétiques, un développement moins important que l’espèce type permettant leur installation dans un petit bassin ou dans un grand bac.

Grand et moyen développement

Lotus sacré 'Alba grandiflora' (Nelumbo nucifera 'Alba grandiflora')

Grand et moyen développement Lotus sacré 'Alba grandiflora' (Nelumbo nucifera 'Alba grandiflora')
  • Floraison : Grandes fleurs simples aux pétales blancs et aux étamines jaune d’or.
  • Développement : De grand développement, il peut atteindre 2 m de hauteur, avec des feuilles de 50 cm de large.
  • Qualités : Une variété « classique » avec ses fleurs d’un blanc pur. À réserver aux grands bassins.

Lotus sacré 'Alba striata' (Nelumbo nucifera 'Alba striata')

Grand et moyen développement Lotus sacré 'Alba striata' (Nelumbo nucifera 'Alba striata')
  • Floraison : Grandes fleurs simples aux pétales blanc rosé marginés et striés de rose tyrien.
  • Développement : De développement moyen.
  • Qualités : Il est particulièrement beau, du stade bourgeon à la fleur bien épanouie découvrant une capsule jaune beurre.

Lotus sacré 'Osiris' (Nelumbo nucifera 'Osiris')

Grand et moyen développement Lotus sacré 'Osiris' (Nelumbo nucifera 'Osiris')
  • Floraison : Grandes fleurs semi-doubles rose soutenu, étamines et jeunes capsules jaune beurre.
  • Développement : De développement moyen à grand.
  • Qualités : Une couleur des fleurs intéressante. Cette variété est vigoureuse et florifère.

Lotus jaune (Nelumbo lutea)

Grand et moyen développement Lotus jaune (Nelumbo lutea)
  • Floraison : Grandes fleurs simples de couleur jaune paille, au centre d’un jaune plus soutenu, se développant bien au-dessus du feuillage.
  • Développement : Grand développement, les touffes peuvent atteindre 1 m de hauteur.
  • Qualités : Parmi les plus grands lotus, à réserver à un grand bassin.

Petit développement

Lotus sacré 'Pink and Yellow' (Nelumbo nucifera 'Pink and Yellow')

Petit développement Lotus sacré 'Pink and Yellow' (Nelumbo nucifera 'Pink and Yellow')
  • Floraison : Fleurs semi-doubles dont les pétales présentent un dégradé original, du centre jaune au bord rose.
  • Développement : Variété naine, pour la terrasse et les petits bassins.
  • Qualités : Son petit développement se conjugue à une grande facilité de culture et un caractère très florifère.

Lotus sacré 'Momo Botan' (Nelumbo nucifera 'Momo Botan')

Petit développement Lotus sacré 'Momo Botan' (Nelumbo nucifera 'Momo Botan')
  • Floraison : Fleurs très doubles aux pétales rose soutenu, plus foncés sur le pourtour.
  • Développement : Variété de petit développement, pour la terrasse et les petits bassins.
  • Qualités : Très intéressant pour sa floraison originale alliée à sa petite taille.

Plantation du lotus

Plantation du lotus

Où le planter ?

Pour bien fleurir, les lotus doivent bénéficier de beaucoup de chaleur pendant la période estivale. Placez le vôtre dans un bassin bien ensoleillé, à l’abri des vents froids.

Pour une variété de grand développement, le bassin doit avoir une surface d’au moins 12 m². Les variétés naines ou de petit développement se contenteront de pièces d’eau plus petites, voire d’un simple conteneur disposé sur une terrasse.

Tous les lotus doivent être immergés, sous 10 à 25 cm pour les variétés les plus petites, 25 à 50 cm pour les plus vigoureuses. Ces derniers peuvent être immergés plus profondément, jusqu’à 2 m, à condition toutefois que les étés ne soient pas trop frais, car une telle profondeur d’eau aurait alors du mal à se réchauffer suffisamment vite.

Quand planter le lotus ?

Plantez le lotus au printemps. Ne vous précipitez pas, attendez que l’eau du bassin se soit réchauffée, en avril ou en mai, voire juin, selon les régions.

Comment le planter ?

Vous pouvez vous procurer votre lotus sous forme de rhizome à planter au printemps, ou bien en conteneur disponible en début d’été. Procédez délicatement pour installer le rhizome dans un grand panier pour plantes aquatiques, car il est très fragile, de même que la jeune pousse qu’il porte.

  • Remplissez chaque panier de terreau pour plantes aquatiques.
  • Plantez le rhizome, garnissez de gravier sans recouvrir la jeune pousse.
  • Ajoutez une pastille d’engrais dans le terreau, car le lotus est une plante très gourmande.
  • Placez le panier à faible profondeur pour commencer (5 cm), vous l’enfoncerez au fur et à mesure de la croissance du feuillage.

En bac, choisissez un grand modèle, remplissez d’une couche de 20 cm de fertilisant organique recouverte d’une couche de même épaisseur de terreau pour plantes aquatiques. Plantez le rhizome, ajoutez une couche de graviers, puis remplissez le bac d’eau.

Culture et entretien du lotus

Culture et entretien du lotus

Les lotus ont besoin d’être nourris régulièrement. Ajoutez un engrais retard spécialement conçu pour les plantes aquatiques à la reprise de végétation, en mars ou avril, puis tous les mois, jusqu’en juillet. Enfoncez une pastille dans chaque panier.

Si l’été est très sec, pensez à asperger les feuilles de lotus de temps en temps, car ces plantes adaptées à la chaleur humide peuvent souffrir de la sécheresse.

Les feuilles peuvent être abîmées par la grêle ou par une forte pluie. Ne vous précipitez pas pour les enlever, attendez qu’elles soient suffisamment décomposées pour pouvoir les arracher facilement, sans risquer d’abîmer les tiges.

Dans la plupart de nos régions, les lotus doivent être protégés du gel en hiver. Il suffit généralement de les installer assez profond, sous au moins 60 cm d’eau, pour que la souche ne souffre pas : on considère dans ce cas qu’ils peuvent supporter des températures de -15 °C. Vous pouvez aussi extraire le panier qui contient le lotus et l’installer en véranda ou en serre, dans une grande poubelle remplie d’eau. Une température moyenne de 10 °C suffit.

Maladies, nuisibles et parasites

Les lotus peuvent servir de déjeuner aux ragondins, qui apprécient leurs rhizomes. Si vous habitez dans une région où ils sont fréquents, mieux vaut protéger le bassin avec du grillage le temps que vos lotus se développent bien, pour éviter des dégâts irrémédiables.

En extérieur, les parasites les plus envahissants sont les pucerons noirs. Il est préférable de s'en débarrasser manuellement, sans utiliser de produits phytosanitaires (voir le conseil écologique ci-dessous).

En intérieur, où la culture des lotus est plus délicate, ils peuvent aussi subir des attaques d'araignées rouges et d'aleurodes. Essayez de maintenir une atmosphère humide autour de la plante par des brumisations régulières, cela diminuera ces attaques.

Multiplication du lotus

Multiplication du lotus

Le lotus se multiplie par semis ou division.

Division

  • Prélevez une portion de rhizome munie d’une jeune pousse au printemps.
  • Replantez le bout de rhizome dans un autre bassin ou en bac.

Attention : bien que ce rhizome paraisse solide et vigoureux, cette opération s’avère délicate. Si vous cassez la jeune pousse, qui est très fragile, l’opération sera ratée.

Semis

Pour récolter les graines, attendez la maturité de la capsule : vous repérerez ce stade facilement, quand la capsule commencera à pencher vers le sol. Avant le semis, les graines doivent subir un traitement en trois étapes pour pouvoir germer :

  • Commencez par poncer la surface des graines avec du papier de verre pour les rendre poreuses.
  • Laissez-les ensuite tremper dans l’eau tiède pendant trois jours pour ramollir leur enveloppe.
  • Enfin, faites une entaille avec un cutter dans le sens de la longueur, puis remettez-les dans l'eau. Prévoyez un récipient assez large, car les graines vont germer et émettre racines et tiges au bout d'une semaine environ, et les nouvelles plantules vont rapidement prendre du volume.

Après la germination dans l’eau, vous attendrez que vos nouveaux lotus présentent au moins 5 feuilles avant de les planter en panier dans le bassin ou en bac. Vous les placerez d'abord à faible profondeur, puis vous les enfoncerez progressivement au fur et à mesure du développement des tiges. Ces lotus issus de semis ne fleuriront qu’à partir de l’année suivante.

Conseils écologiques

Il est déconseillé de faire un traitement phytosanitaire contre les pucerons noirs, les parasites les plus fréquents des lotus. Même les produits utilisables en culture biologique ne sont pas anodins, en particulier pour la faune du bassin. Mieux vaut vous débarrasser des pucerons par des méthodes mécaniques. Vous pouvez asperger au jet les feuilles, de manière à chasser les pucerons et les faire tomber dans l’eau où ils se noieront et serviront de nourriture aux poissons. Ou bien immerger les feuilles dans l’eau et les débarrasser doucement de leurs parasites.

Un peu d’histoire…

Le lotus est connu depuis l’Antiquité en Égypte : il aurait été introduit dans ce pays par les Perses environ 500 ans avant notre ère. Mais il ne doit pas être confondu avec deux espèces de nénuphar, Nymphea caerulea et N. lotus, elles aussi surnommées « lotus sacré » par les Égyptiens, et qui apparaissent stylisées sur de nombreuses fresques et sur les chapiteaux des temples.

Le lotus asiatique est pourvu d’une signification forte, toujours présente dans la culture et les religions de cette partie du monde. C’est la fleur nationale de l’Inde et du Vietnam, mais aussi une fleur sacrée, présente dans tous les temples, pour les religions bouddhique et brahmanique. Dans leur symbolique, il représente la pureté, la légèreté, l’élévation au-dessus de la boue dont il est pourtant issu, et au final l’immortalité.

Le lotus sacré est courant dans l’alimentation de nombreuses populations asiatiques. Tout est consommé : les graines bouillies ou grillées, les jeunes feuilles sautées ou braisées, les rhizomes entrant dans de nombreuses préparations et dont on extrait une farine. Les graines mélangées à du sucre forment une pâte entrant dans la composition de diverses pâtisseries. Les grandes feuilles peuvent servir d’assiettes, les pétales orner les plats, les étamines être séchées pour confectionner des tisanes.

Le lotus sacré entre dans la composition de différents produits cosmétiques et en parfumerie. Les Chinois l’on intégré depuis longtemps dans leur médecine traditionnelle. Le rhizome possède en particulier des propriétés médicinales particulièrement intéressantes de nos jours : anti-diabétique et anti-obésité. Des études récentes ont montré qu’il est très pauvre en acides gras saturés.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides