Asclépiade

Asclépiade en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Asclépiade, Herbe aux perruches, Herbe à la ouate

  • Nom(s) latin(s)

    Asclepias

  • Famille

    Apocynacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante comestible ▶ Autres plantes médicinales

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,60 à 1,50 m
  • Largeur à maturité

    0,30 à 1 m et +

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division Bouturage
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol calcaire Sol sableux Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide
  • Densité

    1 à 6 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation intérieure

    Serre froide Serre tempérée
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Prairie Massif ou bordure Plantation isolée Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Asclepias est un genre de la famille des Apocynacées qui comprend environ 110 espèces de vivaces persistantes ou caduques, de sous-arbrisseaux et d’arbustes. Originaire d’Amérique tropicale, d’Amérique du Nord et d’Afrique du Sud, elle pousse dans les sols bien drainés, les prairies sèches, ou au contraire dans les marécages et au bord des pièces d’eau.

Son nom vient du grec Asklêpios nom du dieu de la médecine dans la mythologie grecque (devenu Esculape en latin), cette plante possédant de nombreuses vertus médicinales.

On en trouve 4 ou 5 espèces en culture chez nous, d’une rusticité variable selon leur origine. Les espèces non rustiques sont soit cultivées en pot sous abri, soit traitées en annuelles, l’asclépiade se reproduisant facilement par semis, souvent spontané.

Toutes forment une touffe buissonnante évasée ou dressée, de 0,60 à plus de 1,50 m de hauteur, aux feuilles entières simples, oblongues ou lancéolées, longues de 10 à 25 cm. Elles produisent un nectar odorant qui attire les insectes.

Attention : l’asclépiade produit du latex, toxique pour les animaux et les humains en cas d’absorption (il peut causer des crampes musculaires et des vomissements). Son contact peut provoquer des irritations cutanées chez les personnes sensibles.

De l’été à l’automne, de nombreuses petites fleurs étoilées, aux étamines en forme de corne, s’épanouissent en cymes ressemblant à des ombelles de 5 à 10 cm de diamètre. Souvent mellifères, parfois parfumées, elles sont orange, jaunes, blanches, crème, roses ou rouges selon les espèces, et laissent place à de gros fruits fusiformes vert clair, sortes de cosses contenant des graines plates munies d’une aigrette blanche et soyeuse qui facilite leur envol à la fin de l’hiver. Il faut compter 2 ou 3 ans à partir du semis pour avoir des fruits.

Comme beaucoup de plantes des grandes prairies d’Amérique du Nord, l’asclépiade démarre tard, en mai, mais pousse vite ensuite.

L’asclépiade aime le soleil et les sols légers, plus ou moins drainants. C’est une plante peu exigeante, qui croît très bien dans un sol pauvre. Certaines, notamment l’herbe aux perruches, peuvent se révéler envahissantes par leurs racines drageonnantes ou leurs semis spontanés, attention à bien choisir leur emplacement à la plantation.

Au jardin, l’asclépiade peut s’insérer partout, en massif, en isolée, en rocaille, où sa floraison éclatante ou parfumée attirera tous les regards. C’est aussi une excellente fleur pour les bouquets.

Cuite, l’herbe aux perruches est comestible. Les jeunes pousses ont un goût qui se rapproche de l’asperge ; les fleurs sucrées, mélangées à du citron donnent un vin. Les rhizomes sont aussi consommés bouillis.

Durant la Seconde Guerre mondiale, les aigrettes des graines, légères et imperméables, furent utilisées pour remplacer le kapok dans les gilets de sauvetage. Elle a aussi de nombreux usages dans la pharmacopée. Les graines contiennent des substances aux propriétés cardiotoniques. Le suc est réputé pour ses propriétés diurétique, émétique et expectorante, purgative et verrucide.

Le saviez-vous ? L’asclépiade est la nourriture exclusive de la chenille du monarque (Danaus plexippus), le fameux papillon migrateur d’Amérique, ce qui la rend toxique, tout comme le papillon adulte, pour ses prédateurs, en particulier les oiseaux.

Espèces et variétés d’asclépiades

Asclepias curassavica

Asclepias curassavica
  • Nom commun : Asclépiade de Curaçao
  • Floraison : Multitude de petites fleurs en forme d’ombelle aux couleurs chaudes, orange vif, rouge et jaune, de fin mai/début juin jusqu’aux premières gelées. Fruits érigés de 8 cm.
  • Végétation : Hauteur 1 m. Grande touffe vivace à souche ligneuse. Port érigé. Feuilles persistantes, lancéolées, étroites, vert moyen.
  • Qualités : Rusticité : -5 °C. Pour potée fleurie, massif, rocaille ou fleurs coupées.

Asclepias incarnata

Asclepias incarnata
  • Nom commun : Asclépiade incarnate
  • Floraison : Petites fleurs étoilées, rose vif à étamines blanches, groupées en fausses ombelles, au parfum de vanille, de juin à août.
  • Végétation : Hauteur : 0,70 à 0,80 m. Vivace très touffue au port buissonnant. Feuillage lancéolé, glauque.
  • Qualités : Résiste au froid jusqu’à -25 °C. Pousse en sol humide.

Asclepias syriaca (syn. A. cornuti)

Asclepias syriaca (syn. A. cornuti)
  • Nom commun : Asclépiade commune, Herbe aux perruches
  • Floraison : Petites fleurs roses au parfum de miel, très prisées des abeilles, en mai-juin. À l’automne, fruits décoratifs épineux, vert pâle, ressemblant à une perruche.
  • Végétation : Hauteur : 1,50 m. Touffe dressée, racines charnues traçantes. Tiges velues, grandes feuilles ovales, glauques au revers.
  • Qualités : Rustique jusqu’à -30 °C. Peut se révéler très envahissante. Comestible une fois cuite.

Asclepias tuberosa

Asclepias tuberosa
  • Nom commun : Asclépiade tubéreuse
  • Floraison : Petites fleurs orange brillant et jaune de juillet à septembre.
  • Végétation : Hauteur : 0,60 m. Grosse touffe arrondie à racine tubéreuse. Longues feuilles vert moyen, bleutées au revers, insérées en spirale autour de la tige.
  • Qualités : Rustique en sol bien drainé. Excellente fleur à couper. Préfère la pleine terre.

Plantation de l’asclépiade

Plantation de l’asclépiade

Où la planter ?

Toutes les espèces d'asclépiade apprécient le plein soleil et la chaleur.

Elles sont en général peu exigeantes sur la nature du sol, pourvu qu'il soit léger et bien drainé. L'asclépiade de Curaçao préfère une terre riche, humifère et fraîche, tandis que l'asclépiade commune et l'asclépiade tubéreuse poussent en sol sec et pauvre.

Seule Asclepias incarnata préfère les milieux humides, mais elle peut s'accommoder d'un sol relativement sec.

En pot, plantez-les dans un mélange de terre franche, de terreau et de sable.

Quand la planter ?

Installez-la au jardin au printemps, après les derniers risques de gel.

Comment la planter ?

Drainez le sol en apportant terreau, gravier ou sable si nécessaire. N'enterrez pas trop la racine de Asclepias tuberosa, elle doit se trouver très légèrement sous le niveau du sol.

Attention au choix de l'emplacement de l'herbe aux perruches, elle peut se révéler envahissante. Certains jardiniers n'hésitent pas à l'entourer d'une barrière anti-rhizomes, comme les bambous.

Arrosez régulièrement jusqu'à la reprise et durant le premier été.

Culture et entretien de l’asclépiade

Culture et entretien de l’asclépiade

L'asclépiade nécessite parfois un tuteurage pour résister aux fortes pluies et aux vents violents.

Supprimez les fleurs fanées pour prolonger la floraison.

Rabattez la touffe en fin d'automne, sauf si vous souhaitez qu'elle se ressème. Comme elle n'apparaît que tard au printemps, marquez son emplacement afin de ne pas risquer de la déranger.

Installez un paillis d'écorces ou d'aiguilles de pin, ou bien de feuilles mortes, pour protéger les racines en hiver.

Divisez la touffe tous les 3 ou 4 ans pour la régénérer.

Arrosez modérément en été, quand la plante est en fleur, et apportez un engrais liquide très dilué tous les mois.

En pot :

  • Pincez les tiges dès le printemps pour obtenir un port compact.
  • En hiver :
    • Rentrez les potées au frais (10 °C) et à la lumière.
    • Rabattez les vieux sujets à ras, ils repartiront de la souche.
    • N'arrosez plus que pour éviter que le terreau ne s'assèche complètement.
  • Rempotez en mars.

Maladies, nuisibles et parasites

Les chenilles des papillons monarque se nourrissent de l'asclépiade, qu'elles peuvent entièrement défolier. Mais – heureusement ou pas, selon le point de vue – ce papillon magnifique ne vit pas dans nos contrées.

En extérieur, l'asclépiade n'a à redouter que les limaces et escargots qui dévorent goulûment les jeunes pousses, allant jusqu'à compromettre la survie du jeune plant.

Sous abri, la mouche blanche attaque parfois la plante. Plantez des capucines à proximité, elles ont un effet répulsif.

Les feuilles jaunissent et tombent en cas d'excès de chaleur ou de sécheresse. Placez la plante en situation très aérée. Arrosez plus souvent et effectuez des bassinages.


Multiplication de l’asclépiade

Multiplication de l’asclépiade

La multiplication de l'asclépiade peut s'effectuer par semis, bouturage des tiges ou division des touffes.

Semis

Semez en février sous abri Asclepias curassavica :

  • Semez en terrine remplie de terreau pour semis maintenue à une température de 16 à 18 °C.
  • Lorsque les plantules sont assez grandes pour être manipulées, repiquez-les en godets individuels.
  • Pincez les tiges pour favoriser la ramification.

Pour les autres espèces :

  • En février, semez les espèces rustiques en godets sous abri froid, repiquez à l'extérieur quand les plantules ont une dizaine de centimètres de haut.
  • Ou bien semez en place d'avril à mai. Éclaircissez le semis après la levée.

La reprise est assurée par un arrosage régulier, sans détremper, la première année.
Le jeune plant peut prendre jusqu'à 2 ans pour fleurir.

Bouturage

Bouturez au printemps la base des jeunes tiges.

  • Prélevez de jeunes tiges de 12 cm.
  • Coupez l'extrémité tendre et plantez dans un substrat léger et sablonneux.
  • Maintenez humide, sans plus, jusqu'à l'enracinement en conservant à une température d'environ 20 °C.
  • Lorsque les jeunes pousses mesurent 15 cm, pincez-les et rempotez-les en pots individuels.

Division de touffe

Divisez les touffes au printemps, avant la montée de sève, tous les 3 ou 4 ans.

Portez des gants pour éviter le contact avec le latex.

Conseils écologiques

Outre son aspect décoratif, l'asclépiade produit un nectar prisé par les abeilles, papillons et autres insectes. De par sa propension à s'étaler, c'est une bonne plante à installer dans une prairie sauvage, pour attirer les insectes.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides