Raifort

Raifort en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Raifort

  • Nom(s) latin(s)

    Armoracia rusticana

  • Famille

    Brassicacées, Crucifères

  • Type(s) de plante

    Plante comestible ▶ Légume racine | Aromatiques et condiments | Plante à tisane

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,45 à 1 m
  • Largeur à maturité

    0,80 à 0,90 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division Bouturage
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    2 ou 3/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Verger Plantation isolée Potager
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le raifort (Armoracia rusticana), de la famille des Brassicacées (Crucifères), est une plante aux très grandes feuilles vert brillant, allongées, radicales, découpées, en forme de lance, mesurant environ 40 à 50 cm de long sur 12 cm de large. Les tiges florales mesurent jusqu'à 60 cm de haut et la touffe développe une envergure de 80 à 90 cm. La racine est longue, charnue, biscornue, jaune brun à chair blanche. Elle mesure 50 cm de long, sur 3 à 7 cm de large. Les petites fleurs blanches ou jaunes à calice, en grappes, apparaissent de mai à juillet. Elles sont généralement stériles.

Le raifort est originaire d'Europe orientale et d'Asie occidentale.

Cette vivace est si solide qu'elle ne craint rien, avec sa racine épaisse et charnue ! Avant de l'installer, soyez sûr de vous, car ensuite il est impossible de l'éradiquer. Au jardin d'herbes, elle prend beaucoup de place. N'hésitez pas à la planter au verger ou en isolé, dans un coin un peu oublié du jardin.

C'est la racine que nous utilisons comme condiment, après l'avoir épluchée. Sa saveur est forte et piquante. Prenez quelques précautions en la maniant, et ne vous touchez surtout pas les yeux et les muqueuses avant de vous être lavé les mains. Râpée, elle remplace la moutarde. Elle est très employée dans les pays nordiques, en Allemagne et en Alsace.

Le raifort figure fréquemment sur les tables juives lors du Séder, pour la fête de Pessa'h. Le khrain, une sauce rouge faite de raifort et de betterave rouge, est préparé pour accompagner le gefilte fisch – la fameuse carpe farcie, avec laquelle on peut aussi faire des boulettes de poissons –, préparé pour le shabbat.

Il est rare de trouver des racines fraîches sur les étals des commerçants, par contre le raifort se trouve mariné dans du vinaigre ou présenté en sauces, parfois avec une quantité énorme d'additifs : s'il fait partie de votre alimentation régulière, lisez bien les étiquettes ou, encore mieux, cultivez-le !

La racine de raifort possède de nombreuses propriétés médicinales (dépuratives, digestives, rubéfiantes, stimulantes). Elle est également très riche en vitamines C et B.

Attention : la consommation de racine de raifort à grosses doses est contre-indiquée en cas de grossesse ou d'allaitement, d'hypothyroïdie, d'ulcères d'estomac ou intestinaux…

Espèces et variétés de raifort

Armoracia rusticana

Armoracia rusticana
  • Nom commun : Raifort
  • Variété : Espèce type.
  • Qualités : Feuillage vert.
Armoracia rusticana
  • Nom commun : Raifort panaché
  • Variété : 'Variegata'.
  • Qualités : Feuillage panaché de blanc.

Plantation du raifort

Plantation du raifort

Où le planter ?

Plantez le raifort au soleil, en tout sol frais, profond, riche en humus, léger, bien ameubli. Dans le midi, il se plaît plutôt à mi-ombre.

Ne vous trompez pas d'endroit : lorsque le raifort est installé, c'est à vie, même si vous n'en voulez plus !

Quand planter le raifort ?

Installez les plants de raifort au printemps ou en début d'automne.

Comment le planter ?

  • Faites un trou de 30 ou 40 cm en tout sens. Faites tremper le conteneur dans une cuvette d'eau pendant 5 min.
  • Ajoutez à la terre d'origine deux poignées de compost.
  • Rebouchez le trou partiellement, placez la motte après l'avoir dépotée, rapportez la terre autour et tassez.
  • Arrosez, paillez.

Culture et entretien du raifort

Culture et entretien du raifort

Arrosez pendant les semaines qui suivent la plantation printanière. À l'automne, ce n'est pas indispensable, en principe les pluies d'arrière-saison suffisent.

Renouvelez le paillage, pour conserver le pourtour net.

Sachez qu'il est impossible de se débarrasser du raifort, même si vous l'arrachez régulièrement et le tondez chaque semaine.

Maladies, nuisibles et parasites

Cette plante n’est guère sujette aux attaques de maladies ou de nuisibles.

Récolte

Quand et comment récolter le raifort ?

Planté en mars, le raifort peut être récolté l’hiver suivant, mais si vous le laissez une année de plus, les racines seront davantage développées.

L’arrachage se fait, de septembre à avril, au fil des besoins, au moyen d’une fourche-bêche. Plantez-la suffisamment loin du pied pour ne pas blesser les racines.

La conservation du raifort

Une racine fraîche, entamée ou non, peut rester dans le bac à légumes du réfrigérateur pendant quelques jours, roulée dans un torchon humide.

Pour conserver plusieurs mois la racine fraîche, avec un couteau supprimez le feuillage en coupant juste au-dessus du collet, partie située entre le haut de la racine et la base des feuilles. Installez cette racine dans une cave fraîche et aérée, enterrée dans du sable.

Si vous souhaitez fabriquer votre condiment, râpez la racine à la râpe fine et mélangez en parts égales avec le vinaigre de votre choix. Ou avec du jus de citron. Ajoutez du sel. Remuez soigneusement, mettez en pot, à conserver au réfrigérateur pour quelques semaines. Ou au congélateur pour un an maximum.

Comme la racine de raifort perd très rapidement son piquant une fois râpée, préparez-la à la dernière minute.

Multiplication du raifort

Multiplication du raifort

Le raifort ne produit pratiquement jamais de graines, aussi la division, à pratiquer au printemps ou à l'automne, reste le moyen de multiplication le plus courant. Vous pouvez aussi essayer le bouturage de racines, au printemps.

  • Divisez la touffe à l'aide d'une fourche bêche, en faisant attention à ne pas blesser les racines. Replantez aussitôt.
  • Multipliez par bouturage de tronçons de racines, repérer les « éclats » de 10 cm environ, pourvus de pousses. Replantez-les aussitôt.

Conseils écologiques

Installez quelques pieds de raifort au verger. Il a tout loisir de s'étaler, et surtout, cette plante possède une action fongicide sur la moniliose. Ce champignon attaque pommes, poires, prunes, pêches, etc., et peut décimer rapidement une récolte.

Pour une action encore plus efficace, préparez un purin de raifort, à pulvériser contre la moniliose et la fonte des semis. Et pour éloigner les doryphores.

  • Arrachez des racines de raifort, mettez-les dans un récipient de plastique, comme une poubelle. Couvrez d'eau de pluie : 1 kg de racines fraîches pour dix litres d'eau.
  • Une fois par jour, pendant une dizaine de jours, mélangez. La fermentation du purin de raifort est terminée lorsque les bulles de la fermentation ont cessé de se former à la surface.
  • Pour les pulvérisations, diluez à 10 pour 100.

Un peu d’histoire…

Autres noms français ou régionaux : moutarde à capucines, moutarde des Allemands, moutarde des moines, cran de Bretagne, cran des Anglais, cranson de Bretagne, radis de cheval – que les Anglais traduisent en horseradish –, herbe aux cuillers, moutardelle, raifort sauvage, cranson, herbe au scorbut…

Le raifort était connu des Égyptiens 1 500 ans avant notre ère, ainsi que des Grecs et des Romains qui lui attribuaient de nombreuses propriétés médicinales. Tant les feuilles que les graines ou la racine étaient employées. Au XIIe siècle, il était déjà cultivé en Europe centrale. Sa popularité ne s’est jamais démentie dans cette région du globe. Il a certainement joué un rôle de conservateur pour nombre d’aliments, ses propriétés bactéricides étant puissantes. Il est très apprécié en Scandinavie et en Angleterre depuis fort longtemps.

Le raifort est mentionné dans l’Exode de l’Ancien Testament, comme faisant partie des herbes amères de la Pâque juive. Il est aujourd’hui cultivé dans toute l’Europe et aux États-Unis.

Au Moyen Âge, cette plante était utilisée pour soigner les rhumatismes.

Le mot « raifort » est apparu en France au XVe siècle. Il vient de l’ancien français raïz, qui signifie « racine », et fort dont le sens était autrefois « âpre ».

Le nom de « cran », qui était jadis donné à la plante, est probablement emprunté à une langue slave. En effet, dans toute l’Europe de l’Est, on retrouve ce mot sous différentes graphies : kren, khren, krin, chrzan, etc.

Il est aujourd’hui cultivé dans la plupart des régions tempérées du globe où il s’est naturalisé, se comportant, en certains endroits, comme une mauvaise herbe envahissant les cultures. La plus grosse production actuelle vient des États-Unis, de l’Illinois pour être plus précis. Il en serait produit environ 60 % de la production mondiale.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides