Myrte

Myrte en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Myrte

  • Nom(s) latin(s)

    Myrtus

  • Famille

    Myrtacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs | Arbuste fruitier

    Plante comestible ▶ Arbuste fruitier | Plante à tisane | Petits fruits

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1 à 5 m
  • Largeur à maturité

    1 à 2 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    1 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation intérieure

    Serre froide
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Massif ou bordure Haie Plantation isolée Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le myrte (Myrtus) a donné son nom à la famille des Myrtacées, qui comprend aussi l'eucalyptus et le rince-bouteilles, mais aussi le goyavier, le giroflier et le quatre-épices. Le genre ne comprend que 3 ou 4 espèces, dont une seule est couramment cultivée chez nous. Elle se décline en plusieurs variétés, adaptées au sol et au climat de nombreuses régions.

Originaire du pourtour méditerranéen, Europe du Sud, Afrique du Nord, Proche-Orient, le myrte est l'arbuste de maquis par excellence. Près de chez nous, on le trouve dans le massif de l'Estérel, le golfe de Saint-Raphaël et surtout en Corse, d'où le nom vernaculaire du myrte commun, appelé aussi myrte de Corse.

Son nom, myrte, vient du latin myrtus, traduction du nom grec dont le radical signifie « parfum ». Le myrte possède une forte valeur symbolique dans de nombreuses civilisations antiques. Dans la mythologie grecque et romaine, il était dédié à la déesse Aphrodite ou Vénus et symbole de la beauté, de la jeunesse et de la chasteté. À ce titre, il a longtemps été utilisé pour les couronnes et les bouquets de mariées et dans les décorations florales lors des mariages.

C'est un arbuste à feuillage persistant dense et parfumé, portant de petites feuilles ovales lancéolées ou rondes, vert foncé, luisantes et coriaces. Elles sont plus ou moins serrées sur la tige selon les variétés. Lorsqu'on les froisse, elles dégagent un agréable parfum résineux. Par transparence, elles apparaissent criblées de petites glandes translucides le long de la nervure centrale, qui contiennent de l'huile essentielle.

Au printemps ou en été, selon la région et la variété, apparaissent, à l'aisselle des feuilles, de petites fleurs blanches solitaires très parfumées, aux longues et nombreuses étamines. De petites baies ovoïdes comestibles, noir bleuâtre ou blanches, recouvertes de pruine, leur succèdent.

D'une taille de 2 à 3 m, il a un port buissonnant, divisé en nombreux rameaux dès la base. Sur les sujets âgés, le tronc se desquame, laissant apparaître une belle écorce rougeâtre.

Moyennement rustique, le myrte supporte occasionnellement des températures de -10 °C en terrain sec, mais les pointes des jeunes pousses sont souvent grillées par le froid dès -6 à -8 °C. Il est préférable de l'installer dans un endroit protégé, près d'un mur au sud par exemple et de le cultiver en pot, à rentrer l'hiver, dans les régions froides. Il résiste en revanche très bien à la sécheresse une fois bien installé, même s'il apprécie un terrain frais.

Le myrte peut adopter à peu près toutes les situations : isolé, en arrière-plan d'un massif de vivaces, en bordure taillée, en haie libre, palissé contre mur, et même en topiaire… Il se prête également bien à la culture en pot. Optez, dans ce cas, pour une variété à port compact.

De par ses origines, c'est l'hôte parfait d'un jardin sec en bord de mer. Il se prête également à l'art topiaire, mais ne fleurit pas ce cas.

On extrait des feuilles une huile essentielle riche en tanin qui, couplée à ses principes actifs aromatiques, a des propriétés
 antibiotiques et antiseptiques. Elle est recommandée dans les infections respiratoires et urinaires. On la trouve aussi en parfumerie et cosmétologie. Elle entre notamment dans la préparation de dentifrices, savons, shampoings, après-rasages… On l'utilise aussi en application externe contre les inflammations pulmonaires ou les sinusites. Les feuilles de myrte prises en infusion ont des propriétés astringentes et digestives, utilisées pour combattre la diarrhée infantile.

Bon à savoir : en Grèce antique, on mâchait des baies de myrte pour rafraîchir l'haleine.

En cuisine aussi le myrte est très apprécié, surtout en Corse et en Sardaigne. On y fabrique une liqueur avec les fruits, la myrte (seul cas où ce nom est féminin !), aux vertus stomachiques, qui se déguste glacée après le repas, mais aussi des vins apéritifs, de l'alcool, de la gelée… Comme elles sont astringentes, il est préférable de consommer les baies une fois cuites et après avoir ôté les graines âpres et dures.

Séchées, les baies aromatisent la charcuterie et le vin, elles sont utilisées dans les pâtés, les marinades en remplacement du genièvre. Elles peuvent être intégrées à des sauces pour arroser le gibier et les viandes grasses. Les feuilles s'invitent également dans de nombreux plats en sauce.

Les rameaux brun-rouge, à la fois flexibles et durs, servent à confectionner des paniers odorants, des nasses à poissons ou des pièges à crustacés.

Espèces et variétés de myrte

Myrtus communis

Myrte commun

Myrtus communis Myrte commun
  • Floraison/fructification : Fleurs blanches de juillet à septembre, suivies de fruits bleu-noir en automne et hiver.
  • Végétation : Hauteur 2 à 3 m × largeur 1,50 m. Feuilles persistantes très aromatiques, vert foncé.
  • Qualités : Rusticité : -10 à -12 °C. Pousse en sol acide.

'Alhambra'

'Alhambra'
  • Floraison/fructification : Fruits blancs.
  • Végétation : Feuillage très dense.
  • Qualités : Tolère bien le calcaire.

'Flore Pleno'

Myrtus communis 'Flore Pleno'
  • Floraison/fructification : Grandes fleurs doubles en abondance de juillet à octobre, suivies de petites baies pruineuses violacées.
  • Végétation : Hauteur 3 m × largeur 2 m. Végétation vigoureuse.
  • Qualités : Pousse en tous sols.

'Variegata'

Myrte 'Variegata'
  • Floraison/fructification : Petites fleurs parfumées en août-septembre, suivies de baies de couleur noire bleutée.
  • Végétation : Hauteur 3 m × largeur 2 m. Port touffu, feuillage vert panaché de jaune.
  • Qualités : Pousse en tous sols.

Myrtus communis ssp. tarentina

Myrte de Tarente

Myrtus communis ssp. tarentina Myrte de Tarente
  • Floraison/fructification : Fleurs simples crème suivies de baies noires bleutées.
  • Végétation : Hauteur : 1,50 à 2 m × largeur 1,50 m. Espèce plus compacte, petites feuilles serrées le long des tiges.
  • Qualités : Tolère bien le calcaire et les sols argileux.

'Vieussan'

'Vieussan'
  • Végétation : Hauteur × largeur 0,40 m. Variété naine, à toutes petites feuilles, port étalé, compact et tapissant.
  • Qualités : Pour les rocailles ou les talus. Croissance lente.

Semis et plantation du myrte

Semis et plantation du myrte

Où le planter ?

Plantez le myrte dans un sol léger, plutôt acide, bien drainé, à exposition ensoleillée et abritée des vents froids. Installez-le par exemple au pied d'un mur plein sud. Dans ces conditions, il peut résister à des gels passagers de -10 °C.

S'il ne supporte pas l'excès d'eau, il est tolérant aux terrains calcaires et résiste bien à la sécheresse.

Dans les régions les plus froides, il est conseillé de le cultiver en pot afin de pouvoir le rentrer en véranda ou en serre froide durant l'hiver.

Quand planter le myrte ?

Plantez le myrte au printemps, d'avril à juin, ou en septembre-octobre dans les régions chaudes, afin qu'il puisse profiter des pluies d'automne pour s'installer.

Comment le planter ?

En pleine terre :

  • À la plantation, apportez un amendement organique (compost) et si nécessaire, du terreau ou du sable grossier pour alléger la terre.
  • Arrosez régulièrement après la plantation et tout l'été qui suit afin de favoriser la reprise de végétation.
  • Espacez les pieds de 1 m en massif et de 0,80 m en haie.

En pot, installez-le dans un grand bac garni d'une couche de drainage (tessons, gravier, billes d'argile) et de terreau de rempotage ou, mieux, d'un mélange de terreau de feuilles, de terre de bruyère, de tourbe et de terreau.

Culture et entretien du myrte

Culture et entretien du myrte

Une fois installé, le myrte ne nécessite aucun entretien. Il offre une bonne résistance à la sécheresse, mais apprécie toutefois des arrosages.

En pot, arrosez-le de façon à toujours conserver le substrat à peine humide. Veillez à ce que la soucoupe soit toujours vide. Réduisez la fréquence des arrosages lorsque les températures baissent en automne.

Attention : l'eau calcaire tache les feuilles.

Apportez un engrais complet tous les ans au départ de la végétation.

Protégez le pot du gel, qui détruirait les racines, ou rentrez-le sous abri hors gel, à une température n'excédant pas 10 °C.

Rempotez le myrte au printemps, au redémarrage de la végétation.

Taille du myrte

La taille n’est pas indispensable, elle sert surtout à donner une forme esthétique à l’arbuste.

Quand tailler ?

Opérez en hiver, après la récolte des fruits, jusqu’en février-mars.

Comment tailler ?

Supprimez les tiges mal placées, raccourcissez légèrement les extrémités.

Maladies, nuisibles et parasites

Aucun.

Récolte

Quand et comment récolter ?

Les feuilles se récoltent de mai à septembre, en veillant à ne pas affaiblir la plante par des récoltes trop importantes.

Les baies sont récoltées dès qu'elles ont pris leur couleur sombre et que leur peau se fripe, de décembre à février.

La conservation du myrte

Les baies myrte se conservent transformées, en confiture ou dans l'alcool.

Les feuilles se conservent séchées dans une boîte métallique ou un sachet en papier.

Multiplication du myrte

Multiplication du myrte

Le myrte a la réputation d'être difficile à multiplier. Il faudra compter environ 4 ans pour obtenir une plante adulte. On opère par semis ou par bouturage.

Semis

Semez au printemps, en terrine placée sous châssis froid ou en pépinière bien exposée. Rempotez les plants individuellement un mois après la levée. Cultivez-les en pot pendant un an ou deux avant de les installer en pleine terre.

Bouturage

Bouturez le myrte de mai à juillet :

  • Prélevez des boutures à talon (avec un lambeau d'écorce de la tige principale). Effeuillez-les sur les deux tiers inférieurs.
  • Trempez la base dans de l'hormone de bouturage, retirez l'excédent. Plantez dans un mélange humide de sable et de tourbe.
  • Recouvrez d'un plastique transparent ou installez dans une terrine de multiplication.
  • Placez à l'abri du soleil direct, à une température de 18 °C. Aérez tous les jours pour éviter la condensation.
  • Lorsque les nouvelles pousses apparaissent, au bout de 2 à 3 mois, retirez le plastique.
  • Rempotez en pots individuels au printemps suivant en pinçant les tiges pour forcer l'arbuste à se ramifier.

Conseils écologiques

Plutôt que des bâtonnets d’encens, aux vertus contestées, faites brûler des rameaux de myrte pour purifier l’air de la maison.

Les baies de myrte sont très appréciées des oiseaux. Laissez-leur une partie de la récolte pour les attirer en hiver.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides