Lavatère

Lavatère en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Lavatère, Mauve en arbre

  • Nom(s) latin(s)

    Lavatera

  • Famille

    Malvacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant Semi-persistant
  • Forme

    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,60 à 2 m
  • Largeur à maturité

    1 à 1,50 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    1 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Massif ou bordure Haie Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Lavatera, appartenant à la famille des Malvacées, comme la rose trémière ou l'hibiscus, compte environ 25 espèces d'arbustes, d'annuelles ou de vivaces, originaires de régions tempérées. Les lavatères arbustives sont issues d'espèces poussant naturellement dans les zones rocheuses du bassin méditerranéen ou d'Asie centrale.

Arbuste à croissance très rapide, la lavatère forme un buisson touffu plus ou moins haut selon les variétés, pouvant atteindre 2 m en quelques mois. Les rameaux partent de la souche et se couvrent d'un feuillage duveteux persistant (en climat doux) à semi-persistant dans les régions plus froides. Ils sont généralement détruits par les gelées hivernales, mais de nouvelles pousses se développent à partir de la base au printemps. De couleur gris-vert, les feuilles à lobes palmés et peu profonds sont très décoratives.

Mais c'est durant tout l'été, et jusqu'au début de l'automne, que les lavatères resplendissent, grâce à leur floraison abondante et de longue durée. Les fleurs en coupe simples, de 5 à 7 cm de diamètre, de couleur rose plus ou moins foncé ou blanches, parfois bicolores, s'installent pour plusieurs mois, étagées sur la partie haute des tiges, solitaires ou en grappes. Elles apparaissent en juin et se renouvellent jusqu'en octobre.

Les lavatères arbustives ne vivent pas longtemps (4 ou 5 ans), mais se bouturent très facilement au cours de l'été.

La lavatère se plante en isolé ou en groupe, dans un massif d'arbustes ou en haie libre. Elle se marie facilement à d'autres arbustes, particulièrement avec les rosiers. Elle apporte du volume dans les massifs de vivaces.

Vous pouvez créer un jardin méditerranéen en associant lavatère, armoise, euphorbe characias, gaura, lavande, santoline

Espèces et variétés de lavatère

Les avis des botanistes ont longtemps divergé concernant le nom d’espèce des lavatères arbustives. D’abord nommées Lavatera olbia, Lavatera thuringiaca, puis Lavatera arborea, la plupart sont aujourd’hui soit nommées directement par leur nom de cultivar, soit regroupées sous le nom d’hybride Lavatera x clementii, car leur origine est incertaine.

Grandes lavatères

Lavatère maritime (Lavatera maritima)

Grandes lavatères Lavatère maritime (Lavatera maritima)
  • Floraison : De juillet à octobre, très nombreuses fleurs rose pâle avec des veines et un cœur rouge pourpré.
  • Végétation : Hauteur : 1,20 à 1,50 m. Feuilles duveteuses, arrondies, gris cendré, persistantes en climat doux.
  • Qualités : Espèce protégée dans la nature. Rustique à -10 °C. Pour climats maritimes.

Lavatères hybrides

Lavatera x clementii 'Barnsley'

Lavatères hybrides Lavatera x clementii 'Barnsley'
  • Floraison : De juin à octobre, nombreuses fleurs rose clair, puis blanches, au cœur rose vif.
  • Végétation : Hauteur : 1,50 à 2 m × largeur : 1 m. Port buissonnant, feuilles gris-vert, lobées et palmées, semi-persistantes.
  • Qualités : À tailler plus long que les autres variétés.

Lavatère d’Hyères (Lavatera x clementii 'Rosea', syn. Lavatera olbia 'Rosea')

Lavatères hybrides Lavatère d’Hyères (Lavatera x clementii 'Rosea', syn. Lavatera olbia 'Rosea')
  • Floraison : De juin à octobre, fleurs rose clair strié de rouge, cœur rose foncé.
  • Végétation : Hauteur : 1,50 m × largeur : 1 à 2 m Port en touffe buissonnante, arrondie. Feuillage semi-persistant gris-vert.
  • Qualités : Très rustique jeune, plus sensible ensuite. À bouturer tous les ans par précaution.

Lavatera x clementii 'Burgundy Wine'

Lavatères hybrides Lavatera x clementii 'Burgundy Wine'
  • Floraison : Fleurs rose foncé pourpré de juin à octobre.
  • Végétation : Hauteur : 1,50 m × largeur : 1,20 m. Buisson semi-persistant et vigoureux, feuilles palmées gris-vert.
  • Qualités : À planter en isolé, en arrière de massif ou en haie libre, en bord de mer.

Petites lavatères

Chamallow®

Petites lavatères Chamallow®
  • Floraison : Fleurs roses striées de rose foncé, de juin à octobre.
  • Végétation : Hauteur : 1 à 1,20 m × largeur : 0,70 à 1,20 m. Port compact, touffu et arrondi. Feuillage vert clair duveteux.
  • Qualités : Rustique avec un paillage hivernal. Adapté à la culture en bac. Idéal en fond de massif ou avec de petits arbustes.

Lavatera x clementii Memories®

Petites lavatères Lavatera x clementii Memories®
  • Floraison : Fleurs blanches à cœur rose de juin à septembre.
  • Végétation : Hauteur × largeur : 1 m. Port buissonnant, feuillage semi-persistant.
  • Qualités : Rustique jusqu’à -10 °C. Adapté à la culture en bac.

Blue Bird®

Lavatère Blue Bird®
  • Floraison : De juin à octobre, fleurs aux pétales mauve clair finement veinés de violet plus foncé.
  • Végétation : Hauteur × largeur : 1 à 1,30 m. Buisson vigoureux et florifère, port compact, feuillage vert-gris.
  • Qualités : Rustique jusqu’à -10 °C. À planter en massif ou dans un grand pot.

Plantation de la lavatère

Plantation de la lavatère

Où la planter ?

La lavatère arbustive apprécie beaucoup le climat doux du bord de mer. Ailleurs, elle se plaît dans un sol léger, profond, bien drainé en hiver, même un peu sec en été, et plutôt riche, au soleil de préférence (la mi-ombre est tolérée dans le Midi), à l'abri des vents violents et des grands froids (-10 à -15 °C). Plante idéale en sol calcaire, elle a souvent du mal à passer l'hiver dans les sols argileux.

En pot, choisissez un contenant d'au moins 40 cm en tous sens rempli d'un mélange de terre et de terreau pour rosiers à parts égales.

Quand planter la lavatère arbustive ?

Il est préférable de l'installer au printemps, après les gelées.

Dans les régions aux hivers doux, la plantation peut se faire dès la fin de l'été.

Comment la planter ?

Préparez le terrain en le nettoyant des racines des mauvaises herbes. Incorporez un amendement organique (fumier ou compost bien décomposé).
Si votre terre est lourde, ajoutez du terreau à hauteur de 50 %.

Taillez les branches d'un tiers afin que l'arbuste s'enracine plus facilement et s'étoffe naturellement.

Espacez les pieds de 1 à 1,50 m en massif ; 0,80 m en haie.

Arrosez copieusement (10 à 15 l) pour favoriser la reprise.

Culture et entretien de la lavatère arbustive

Culture et entretien de la lavatère arbustive

Arrosez régulièrement mais sans excès après la plantation et jusqu'à la reprise, ainsi que le premier été s'il est sec. Ensuite, la plante se débrouille seule lorsqu'elle est en pleine terre. La lavatère supporte en effet une sécheresse passagère, mais sa floraison durera plus longtemps si le sol est frais.

En pot aussi, maintenez le substrat frais : dès que la température dépasse 20 °C, arrosez tous les 3 ou 4 jours en ajoutant, une fois par mois entre mai et août, un engrais liquide pour soutenir la croissance.

Vous pouvez pailler le pied pour conserver la fraîcheur.

Dans les régions à hiver rigoureux, protégez la souche en hiver avec un paillis de feuilles mortes.

Apportez quelques poignées de compost mûr au début du printemps.

Taille de la lavatère arbustive

La lavatère fleurit abondamment à condition d’être taillée sévèrement à la fin de l’hiver.

Quand tailler ?

  • Au démarrage de la végétation, courant mars.
  • En cours d’été, lorsque la floraison s’amenuise, vous pouvez retailler légèrement.

Comment tailler ?

En mars, supprimez toutes les branches mortes ou meurtries, rabattez tous les autres rameaux à 10-15 cm du sol. De nouvelles pousses vigoureuses se développeront avant l’été et porteront de nombreuses fleurs.

En été, coupez les tiges défleuries de moitié afin de provoquer la naissance de nouvelles pousses florifères.

Non taillée, la lavatère peut dépérir rapidement.

Maladies, nuisibles et parasites

Comme beaucoup de plantes de la même famille, la lavatère peut être sujette à la rouille, qui provoque des tâches brun-rouge sur les feuilles et des pustules orange-marron dessous. Les feuilles atteintes finissent par sécher et tomber, et l'aspect d'ensemble est inesthétique. La rouille est favorisée en climat humide ; elle affaiblit la plante, qui peut devenir la proie d'autres ravageurs, mais ne la tue pas directement.

En prévention, espacez suffisamment les plants afin que l'air circule. Coupez et brûlez immédiatement les feuilles atteintes. Réduisez les arrosages et ne mouillez pas le feuillage.

La pourriture de la souche et autres infections cryptogamiques sont généralement dues à un sol trop lourd.

Multiplication de la lavatère arbustive

Multiplication de la lavatère arbustive

Il est possible de bouturer la lavatère en été, de juillet à septembre, en hivernant les jeunes plants sous châssis pour les préserver des fortes gelées.

Bouturez des extrémités de rameaux que vous planterez dans un mélange de sable et de tourbe à parts égales. Conservez à l'ombre. Lorsque les racines sont formées (1 1/2 à 2 mois), plantez en pot individuel et placez hors gel durant l'hiver.

Conseils écologiques

Contre la rouille, vous pouvez utiliser du purin d’absinthe.

Faites macérer quelques jours 1 kg de plante fraîche (tiges, feuilles, fleurs) dans 10 l d’eau. Pulvérisez pur.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides