Hoheria

Hoheria en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Hoheria

  • Nom(s) latin(s)

    Hoheria spp

  • Famille

    Malvacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Arbre ▶ Arbre feuillu

    Arbuste ▶ Arbuste Feuillu | Arbuste à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant Semi-persistant Caduc
  • Forme

    Élancé ou colonnaire
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    2 à 10 m
  • Largeur à maturité

    3 à 4 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage Marcottage
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Bosquet ou forêt Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

En août et septembre, les fleurs étoilées, groupées en bouquet, des Hoherias, plantes de la famille des Malvacées, ressemblent à celle d’un arbre fruitier qui fleurirait en été. Très nombreuses, légèrement parfumées et mellifères, elles sont suivies de fruits en capsules, parfois ailées. Les fleurs sont hermaphrodites, c’est-à-dire que chaque fleur porte des organes mâles et femelles. Leurs nombreux étamines leur donnent un aspect aérien.

Originaires de Nouvelle-Zélande, ces grands arbustes ou petits arbres, persistants ou caducs suivant les espèces et les températures hivernales, se plaisent particulièrement bien en climat maritime, sur toute la côte ouest, jusqu’au Cotentin. Ils supportent les embruns et des gelées jusqu’à -8, même -12 °C si le sol est ben drainé et s’ils sont plantés à l’abri des vents dominants. Si les rameaux gèlent, la plante émet souvent de nouvelles pousses au printemps.

Le port est colonnaire, mais souple, ce qui permet à l’arbuste de danser sous le vent. Le feuillage est denté et lustré. Soleil ou mi-ombre, sol pas trop riche : il est facile de leur trouver une place. Ils peuvent atteindre 6 à 8 m de haut, mais restent plus souvent à une taille plus raisonnable, entre 4 ou 5 m.

Trop méconnues, ces plantes méritent de faire partie de tous les jardins où les hivers ne sont pas froids. Les hoherias ont leur place aussi bien en isolé, qu’en haie brise-vent ou en massif d’arbustes.

Plusieurs espèces sont commercialisées, toutes avec un port élégant et une ravissante floraison estivale, toute blanche.

Espèces et variétés de hohéria

Hoheria sexstylosa

Espèce type

Hoheria Espèce type
  • Port et taille : Peut atteindre 6 à 7 m de haut. Le port devient de plus en plus souple, presque pleureur au fil des années.
  • Feuillage et floraison : Espèce impressionnante par la quantité de fleurs, en juillet. Feuillage semi-persistant. Les grandes feuilles vertes, grises au revers, semi-persistantes, mesurent environ 7 cm de long sur les jeunes arbres, mais peuvent atteindre 20 cm par la suite.
  • Particularités : Au bout de 10 ans, son tronc bien droit arbore une écorce joliment ornée de plaques ivoire, brunes et vert de gris.

'Stardust'

Hoheria 'Stardust'
  • Port et taille : Dépasse rarement 4 à 5 m de haut.
  • Feuillage et floraison : --
  • Particularités : Restant à une taille raisonnable, il est facile à placer. C’est l’hoheria que l’on trouve le plus facilement en pépinière.

Hoheria glabrata

Espèce type

Hoheria Espèce type
  • Port et taille : Peut atteindre 5 à 7 m de haut dans son pays d’origine, tout en conservant un port très souple, mais dans nos jardins il mesure plutôt 3 à 4 m.
  • Feuillage et floraison : Fleurs presque transparentes, éclairées de belles étamines d’or. Feuillage caduc, lisse. Les jeunes feuilles sont larges et très découpées, les feuilles adultes sont en forme de cœur à bord dentelé.
  • Particularités : L’un des plus rustiques

'Glory of Amlwch'

Hoheria 'Glory of Amlwch'
  • Port et taille : --
  • Feuillage et floraison : S’épanouit en grandes fleurs tardives, en août-septembre. Son feuillage est semi-persistant.
  • Particularités : Hybride, venu d’une île au large du Pays de Galles.

Hoheria lyallii

Espèce type

Hoheria Espèce type
  • Port et taille : Haut de 3 à 5 m.
  • Feuillage et floraison : Floraison précoce d’un blanc pur (début juillet, parfois fin juin). Belles feuilles gris vert, duveteuses des deux côtés, caduques. Les feuilles des jeunes arbustes sont lisses.
  • Particularités : Assez rustique.

Hoheria populnea

Espèce type

Hoheria populnea Espèce type
  • Port et taille : Atteint 6 m de haut.
  • Feuillage et floraison : Feuilles persistantes ressemblant à celles du peuplier.
  • Particularités : L’écorce, brune et blanche, s’exfolie à maturité.

'Alba Variegata'

Hoheria  'Alba Variegata'
  • Port et taille : --
  • Feuillage et floraison : Feuillage vert foncé, marginé de crème pour ce cultivar qui s’ombre de rose au débourrement.
  • Particularités : Cet hoheria préfère la mi-ombre.

'Holbrook'

Hoheria 'Holbrook'
  • Port et taille : --
  • Feuillage et floraison : Sélection aux fleurs très parfumées et aux pétales moins larges. Les feuilles sont très finement dentées.
  • Particularités : --

'Moonlight'

Hoheria 'Moonlight'
  • Port et taille : --
  • Feuillage et floraison : Feuillage panaché, jaune pâle et vert foncé.
  • Particularités : --

'Purple shadow'

Hoheria 'Purple shadow'
  • Port et taille : --
  • Feuillage et floraison : Feuillage pourpre au revers, superbe dans le vent.
  • Particularités : --

'Variegata'

Hoheria 'Variegata'
  • Port et taille : --
  • Feuillage et floraison : Feuilles vert foncé, ornées d’un centre jaune.
  • Particularités : --

Hoheria angustifolia, syn. Hoheria microphylla

Espèce type

Hoheria angustifolia, syn. Hoheria microphylla Espèce type
  • Port et taille : Peut atteindre 6 m de haut, mais le plus souvent il reste à 3 m.
  • Feuillage et floraison : Les jeunes feuilles ont trois lobes, pour devenir, adultes, longues et étroites. Les pétales des fleurs sont bien séparés les uns des autres.

Plantation de hoheria

Plantation de hoheria

Où le planter ?

Plantez l’hoheria en région à climat doux en hiver : dans le Midi, le long des côtes atlantiques et de la Manche, jusqu’au Cotentin.

Plantez-les en situation abritée du vent, au soleil ou à ombre légère en sol ordinaire, léger, neutre ou acide.

Quand planter hoheria ?

De préférence au printemps, afin qu’il ait le temps de former de belles racines avant l’hiver.

Comment le planter ?

  • Faites un trou de trois fois le volume de la motte, en tout sens.
  • Plongez le conteneur dans un seau d’eau pendant 15 min.
  • Ajoutez du compost à la terre d’origine, remettez les 2/3 de terre dans le trou.
  • Positionnez l’arbuste après l’avoir dépoté, rebouchez, tassez.
  • Arrosez généreusement.
  • Leurs racines étant superficielles, paillez pour protéger la souche du froid en hiver, et pour conserver l’humidité en été.

Culture et entretien des hohérias

Culture et entretien des hohérias

Arrosez pendant les six mois qui suivent, ensuite, seulement en cas de sécheresse estivale.

Renouvelez le paillage chaque automne.

Si, en hiver, le gel semble avoir fait des ravages, attendez avril pour couper les parties endommagées : il est possible que la plante reparte de la souche.

Taillede hoheria

En principe, il n’est pas nécessaire de tailler ces arbustes, sauf si des parties sont à éradiquer, car abîmées par le gel.

Si vous souhaitez contenir l’arbuste, agissez légèrement en mars ou avril. Ne coupez jamais plus du tiers d’une branche.

Maladies, nuisibles et parasites

Pas de parasites à signaler. La rouille parfois fait une apparition. Elle est favorisée par un temps chaud et humide.

Multiplication de hoheria

Multiplication de hoheria

Les hoherias se multiplient par bouturage en juillet, août ou septembre, par marcottage au printemps et par semis en automne.

Bouturage

  • Coupez une tige saine de 20 cm environ, sans fleur, et ayant poussé dans l'année. Supprimez les feuilles du bas, sur les 2/3.
  • Plantez les boutures dans un pot rempli de substrat composé à parts égales de terreau, de tourbe et de sable, en les espaçant de 7 à 8 cm. Arrosez. Placez le pot à l'ombre. Arrosez dès que la terre commence à sécher.
  • Début novembre, placez le pot sous châssis, ou dans un endroit bien protégé, comme un angle de mur, orienté au sud ou sud-ouest. Paillez, avec de la paille, des feuilles mortes sèches, des fougères sèches.
  • En mars ou avril, rempotez-les individuellement. Dès le printemps suivant, mettez-les à leur place définitive.

Marcottage par couchage

  • Choisissez une branche basse et souple suffisamment longue pour être enterrée à 20 ou 30 cm de l'arbuste, en situation dégagée.
  • Choisissez la partie qui sera enterrée, enlevez les feuilles sur une vingtaine de centimètres, grattez l'écorce sur 3 ou 4 cm, et faites une légère incision au milieu.
  • Prévoyez une tranchée de 30 cm sur 15 cm de profondeur. Couchez le rameau dans la tranchée, en mettant la partie incisée au milieu. Maintenez ce rameau avec un cavalier fabriqué avec un fil de fer assez rigide bien fiché dans le sol, un morceau de bois en forme de fourche ou des crochets. Recouvrez de terreau. Tassez avec le dos de la main.
  • Dégagez l'extrémité, tuteurez à la verticale. Arrosez.
  • Désherbez régulièrement autour afin que la plante ne soit pas étouffée. Deux ans plus tard, lorsque la marcotte est bien racinée, sevrez-la, en coupant le rameau avant la marcotte.
  • Rempotez cette nouvelle plante dans un pot, dans un mélange composé à parts égales de terre de jardin, de terreau et de sable, ou directement en place.

Marcottage aérien

À pratiquer si les branches ne sont pas assez souples :

  • En mars ou avril, sélectionnez une tige bien lignifiée, c'est-à-dire qui forme du bois, ôtez les feuilles sur une partie de la tige. Incisez-la et enlevez une partie de l'écorce sur 1 ou 2 cm.
  • Confectionnez un manchon avec un sac plastique opaque autour de la blessure. Garnissez ce manchon de sphaigne, de mousse des bois ou d'un mélange spécial orchidées. Maintenez-le à la base à l'aide de ruban adhésif, puis d'une ficelle ou d'un lien de raphia. Vaporisez, à l'aide d'un vaporisateur, de l'eau non calcaire. Fermez le sac en haut.
  • Surveillez régulièrement. Lorsque la marcotte est bien racinée, au bout de quelques mois, parfois au bout de deux ans, ôtez le manchon, sevrez-la en coupant la tige au sécateur, juste au-dessus d'un nœud.
  • Mettez la marcotte en pot, dans un mélange de terreau et de sable. Attendez un an avant de placer la nouvelle plante à sa place définitive.

Semis

Le semis est simple : lorsque les graines sont mûres en automne, semez directement en pot, dans un mélange terreau sableux. Il donne des plantes très variables. Et ces arbres se ressèment aussi très bien spontanément. Observez les environs.

Conseils écologiques

Si l'arbuste subit une attaque de rouille, un traitement n'est pas nécessaire, l'agression étant en général légère. Si vous souhaitez traiter, faites-le à l'aide d'une infusion de prêle.

Cette plante mellifère enchante papillons et abeilles pendant une partie de l'été.

Un peu d’histoire…

Des petits noms, pour ces arbres et arbustes si peu connus ? Oui, mais des noms vernaculaires anglais, où ces plantes sont couramment adoptées dans les jardins. Houhere, lacebark (écorce lacérée) et ribbonwood (bois ruban). Le nom Hoheria vient du maori 'Houhere', c’est pourquoi les Anglais les appellent souvent ainsi.

Les Maoris tiraient de l’écorce de Hoheria poplunea, espèce poussant à la lisière des forêts et le long des rivières au nord de la Nouvelle-Zélande, une fibre qu’ils utilisaient comme cordage.

Hoheria lyallii est appelé ainsi en hommage au botaniste écossais, David Lyall (1817-1895, médecin et botaniste, a exploré l’Antarctique, la Nouvelle-Zélande, l’Arctique et l’Amérique du Nord et fait de nombreuses découvertes botaniques).

Hoheria sexstylosa 'Stardust' a reçu en 1995 une prestigieuse récompense : un Award of Garden Merit. L’équivalent d’une palme d’or, d’un oscar…



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides