Abricotier

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Abricotier en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Abricotier

  • Nom(s) latin(s)

    Prunus armeniaca

  • Famille

    Rosacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Arbre fruitier

    Plante comestible ▶ Arbre fruitier

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Arrondi, en boule ou ovale
    Palissable
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    2 à 10 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Greffe
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec
  • Densité

    1 plant tous les 6 m

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Verger Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

De la famille des Rosacées, le Prunus armeniaca est originaire d'Asie centrale. Les Romains le découvrirent en Arménie. Il sera plus tard, dès la Renaissance, introduit en France. À Versailles, le jardinier de Louis XIV plante des abricotiers dont le fruit est très apprécié. Mais il faut attendre le XVIIIe siècle, pour le voir se développer à plus grande échelle.

Par sa floraison rosée précoce succédant à celle de l'amandier et par son élégance du printemps jusqu'à l'automne, l'abricotier illumine le verger. Au port naturellement étalé, l'abricotier dépasse rarement les 6 m de hauteur. Sa longévité est comprise entre 40 et 45 ans. Trois ou quatre années après sa plantation, il peut donner des fruits.

Aujourd'hui, la France est reconnue pour ses variétés qualitatives qui s'adaptent bien au climat, notamment au climat méditerranéen. Pouvant résister à des températures très basses en période hivernale (-25°C pour certaines variétés), on le retrouve volontiers dans des régions situées au nord de la Loire avec une récolte cependant plus aléatoire sur des variétés à floraison tardive.

Le nom « abricot », Praecoquum malum, signifie « la pomme précoce » et renvoie à la précocité de la floraison. Pour profiter au mieux de sa chair sucrée, il faut prendre soin de le cueillir bien mûr. Il se déguste tel quel mais aussi en confiture ou en conserve au sirop (oreillons).

Espèces et variétés d'abricotiers

Plusieurs critères permettent de choisir entre les variétés d’abricotiers : précocité ou non de la floraison, précocité de la récolte ou plutôt qualité des fruits, pollinisation autofertile ou non…

Sachez que les variétés à floraison précoce sont risquées par rapport au gel. Le choix de floraisons tardives étant plus sûr pour la production, il est à privilégier. Les variétés à floraison précoce sont surtout intéressantes pour l'aspect décoratif d'une des premières floraisons de l'année avec celle des amandiers.

Note : les dates de floraison et de récolte varient selon les régions pour une même variété.

Variétés à floraison tardive

'Ampuis' ou 'Abricot de Hollande'

Variétés à floraison tardive 'Ampuis' ou 'Abricot de Hollande'
  • Maturité : Mi-juillet.
  • Autofertile : Oui
  • Qualités : Variété de petit calibre intéressante pour la transformation (confiture, fruits au sirop).

'Polonais' ou 'Orangé de Provence'

Variétés à floraison tardive 'Polonais' ou 'Orangé de Provence'
  • Maturité : Juillet-août.
  • Autofertile : Oui
  • Qualités : Fruit de taille moyenne, chair fine, fondante et particulièrement juteuse. Saveur sucrée, légèrement acidulée, très aromatique. Aussi pour confitures.

'Luizet'

Variétés à floraison tardive 'Luizet'
  • Maturité : Mi-juillet à fin juillet. Adapté au nord de la Loire.
  • Autofertile : Oui
  • Qualités : Belle floraison odorante. Fruit jaune orangé assez gros.

'Rouge du Roussillon'

Variétés à floraison tardive 'Rouge du Roussillon'
  • Maturité : Précoce : juin-juillet. À réserver au Sud.
  • Autofertile : Oui
  • Qualités : Fruit de taille moyenne, orangé clair tacheté de rouge. Arôme, saveur et richesse en jus exceptionnels.

'Early Blush'

Abricotier 'Early Blush'
  • Maturité : Précoce : juin-juillet (fin mai dans le sud).
  • Autofertile : Non
  • Qualités : Fruit orangé clair, goûteux, se conservant mal.

'Goldrich'

Variétés à floraison tardive 'Goldrich'
  • Maturité : Mi-juin à mi-juillet.
  • Autofertile : Non
  • Qualités : Peu goûteux, peu sucré, surtout pour usage culinaire.

Variétés à floraison précoce

'Muscat'

Variétés à floraison précoce 'Muscat'
  • Maturité : Mi-juillet.
  • Autofertile : Oui
  • Qualités : Résistante à la sécheresse.

'Pêche de Nancy'

Variétés à floraison précoce 'Pêche de Nancy'
  • Maturité : Mi-juillet-début août. Adapté au climat continental.
  • Autofertile : Non
  • Qualités : Gros fruits, chair fondante sucrée et parfumée.

Variétés à maturité tardive

'Alberge de Montgamé'

Abricotier 'Alberge de Montgamé'
  • Maturité : Août
  • Autofertile : Non
  • Qualités : Variété ancienne, vigoureuse mais peu productive, qui a pratiquement disparu. Fruits moyens, autrefois recherchés pour les confitures.

'Bergeron'

Variétés à maturité tardive 'Bergeron'
  • Maturité : Du 15 juillet au 20 août environ
  • Autofertile : Oui
  • Qualités : Beau fruit charnu, chair ferme, parfumée, légèrement acidulée et rafraîchissante.

'Royal Roussillon'

Abricotier 'Royal Roussillon'
  • Maturité : Juillet
  • Autofertile : Oui
  • Qualités : Gros fruits orangés. Arômes typiques, saveur douce, sucrée, légèrement acidulée. Aussi pour confitures.

Semis et plantation de l'abricotier

Semis et plantation de l'abricotier

Les variétés anciennes, telles que 'Alberge' ou 'Ampuis', peuvent être reproduites, au printemps, par semis de noyaux.

  • À partir de novembre, installez les graines en strates dans un substrat composé de 50 % de terreau et de 50 % de sable.
  • Déposez au fond d'un pot quelques graviers nécessaires au drainage.
  • Dans le mélange humide de terreau et de sable, déposez quelques noyaux en les espaçant.
  • Recouvrez-les du mélange sur 3 cm d'épaisseur et recommencez l'opération.
  • Disposez le pot au nord près d'un mur.

Note : pour une stratification réussie, veillez à ce que le substrat ne soit ni trop sec ni trop humide. Pour ce faire, déposez sur le dessus du pot une couche de paille ainsi qu'un grillage protecteur.

L'objectif de cette première étape consiste à éviter le gel des noyaux qui vont se ramollir au fil du temps grâce au froid et à l'humidité du mélange sable et terreau.

  • La surveillance de la germination des noyaux commence entre février et mars.
  • En renversant le pot avec précaution, vous remarquerez que les graines du fond sont à un stade de germination plus avancé.
  • Installez les graines germées dans des godets et attendez que les jeunes pousses s'enracinent avant de les replanter directement en terre.

Note : en présence d'humidité excessive ou d'un substrat de mauvaise qualité, vous observerez un phénomène de pourrissement. Il faut alors recommencer l'opération.

Où planter l'abricotier

Plantez votre abricotier dans un endroit chaud, exposé au soleil et à l'abri du vent pour qu'il donne les meilleurs fruits. Si vous demeurez dans une région aux hivers plutôt rigoureux, placez-le de préférence contre un mur orienté au sud.

Le principal critère pour le sol est le drainage. L'abricotier s'épanouit dans un substrat bien drainé. Il affectionne particulièrement les sols légers et sablonneux mais aussi les sols ordinaires, neutres ou calcaires. Il ne supporte pas les excès d'humidité.

Quand planter l'abricotier

Plantez l'abricotier de préférence au début de l'hiver, en période de repos végétatif.

Vous pouvez aussi procéder à sa plantation au printemps (jusqu'à mi-avril). Veillez alors, pour lui permettre une bonne reprise, à l'arroser durant l'été.

Si vous souhaitez en planter plusieurs côte à côte, prenez soin d'espacer les plants d'au moins 6 m.

Idées d'association

Muscari

Les muscaris fleurissent en même temps que l'abricotier, profitez-en !

Tulipe

Les tulipes "Apricot Beauty" s'imposent sous l'arbre.

Égopode

Un couvre-sol comme l'égopode panaché éclairera son couvert.

Culture et entretien de l'abricotier

Culture et entretien de l'abricotier

Au début du printemps, dans l'objectif d'optimiser la fructification, n'hésitez pas à griffer le sol au pied de l'arbre en veillant à ne pas abîmer les racines superficielles et à répandre du compost ou du fumier décomposé. L'opération peut être renouvelée à l'automne.

Sauf en période de sécheresse particulièrement longue, l'abricotier planté depuis plusieurs années n'a généralement pas besoin d'être arrosé. Retenez qu'il redoute les excès d'humidité et ne survit pas dans une terre constamment détrempée.

Cependant, pour l'arbre plus jeune, notamment durant sa première année et en cas de plantation en fin d'hiver, arrosez-le régulièrement. En bac, veillez à laisser sécher la terre sur 5 cm environ entre deux arrosages.

Bon à savoir : feuilles jaunissantes, ramollies ou pendantes sont les signes d'un manque d'eau de l'abricotier.

Taille de l'abricotier

La taille de l'abricotier s'effectue généralement en dehors des périodes de froid mais plutôt au printemps ou à l'automne :

  • tous les 2 ou 3 ans, à l'automne, sur les formes libres (de plein vent) ;
  • tous les ans en février et après la récolte sur les formes palissées.

L'objectif de cette taille vise essentiellement à équilibrer l'arbre.

Conseil : supprimez les branches fragiles. Privilégiez les branches qui poussent vers l'extérieur. Maintenez une forme aérée.

Maladies, nuisibles et parasites

L'abricotier et le pêcher sont sujets aux mêmes ravageurs et affectés par les mêmes maladies, en particulier la cloque du pêcher qui est provoquée par un champignon (Taphrina deformans), causant d'importants dommages aux arbres. Les feuilles, les jeunes pousses et parfois même les fruits sont altérés en surface. La maladie évolue par un brunissement des feuilles qui se flétrissent et tombent.

À la fin de l'automne et au début du printemps, traitez préventivement l'arbre au cuivre par une soigneuse pulvérisation de bouillie bordelaise.

Attention : ne pas traiter en cas de conditions atmosphériques défavorables comme la pluie par exemple.

Un traitement à la bouillie bordelaise au printemps permet aussi de prévenir les autres maladies cryptogamiques (oïdium, moniliose). Surveillez également le chancre bactérien, la sharka (causée par un virus et la mouche des fruits).

Parmi les problèmes fréquents sur l'abricotier, on note les écoulements de gomme (substance épaisse et collante qui apparaît sur l'écorce). Ce n'est pas une maladie en soi mais ils témoignent en général d'une mauvaise adéquation de l'arbre avec le sol, d'un excès d'humidité, d'une blessure, d'un déséquilibre nutritionnel ou encore d'une attaque par un insecte ou un champignon. Pour traiter ce problème :

  • Grattez la gomme.
  • Supprimez les parties malades avant de reboucher la plaie avec un mastic cicatrisant.

La gomme peut réapparaître. Pour y remédier :

  • Nettoyez le pied de l'arbre.
  • Procédez à des apports de compost deux fois l'an.
  • Effectuez les traitements d'hiver sans omettre de supprimer les fruits momifiés ainsi que les branches mortes.

Récolte des abricots

Floraison et pollinisation

La magnifique floraison de l'abricotier, avec ses fleurs d'un blanc rosé, se tient entre février et avril en fonction des régions et des variétés.

Sa floraison précoce le rend néanmoins sensible aux conditions climatiques. Ses jolies fleurs et ses jeunes fruits au stade de la nouaison sont en effet menacés par le gel printanier. Moins de 2 degrés au-dessous de zéro suffisent pour détruire les fleurs.

Par ailleurs, retenez qu'un temps pluvieux au moment de la floraison nuit à la pollinisation.

Généralement, l'abricotier se pollinise tout seul. Toutefois, pour certaines variétés, il est nécessaire d'avoir la présence d'un autre arbre compatible et fleurissant en même temps (pêcher, amandier…), pour obtenir une bonne pollinisation et par conséquent une bonne récolte.

Quand et comment récolter ?

  • Un abricotier en pleine santé peut donner entre 30 et 50 kg de fruits joufflus et dorés à croquer.
  • Après la fin de la floraison, comptez environ trois bons mois avant de procéder à la récolte de vos abricots.
  • Un geste simple : pour vérifier leur état de maturité, tournez-les légèrement entre vos doigts. S'ils se détachent d'eux-mêmes sans aucune difficulté, ils sont prêts pour la cueillette.
  • L'abricot est récolté à la main ou à l'aide d'un cueille-fruit à manche télescopique.

Conseil : si vous vous lancez dans la plantation d'abricotiers, pensez à choisir plusieurs variétés dont la maturité des fruits s'échelonne sur plusieurs mois. Votre récolte se verra d'autant prolongée.

La conservation de l'abricot

  • Attention : les fruits se conservent peu de temps. Consommez-les aussitôt la cueillette terminée. Il s'agit là de fruits arrivés à maturité. Toutefois, lorsqu'ils sont cueillis un peu fermes, vous pourrez les conserver deux, voire trois semaines en les entreposant sur des clayettes dans un local frais et aéré ou encore au réfrigérateur.
  • Lors d'une récolte abondante, n'hésitez pas à utiliser vos abricots pour réaliser de la confiture, de la marmelade, de la gelée, des fruits confits ou des fruits au naturel.
  • On peut aussi conserver les fruits en les congelant. Après les avoir dénoyautés et déposés dans un récipient, versez sur les fruits un jus de citron. Ajoutez du sirop de sucre. Une fois congelés, ils se conservent ainsi quasiment une année.

Multiplication de l'abricotier

Multiplication de l'abricotier

Greffer l'abricotier

C'est par greffe que la plupart des abricotiers sont reproduits en été.

Le choix du porte-greffe est primordial (prunier, abricotier franc, pêcher franc, amandier franc). En effet, il permettra d'adapter le greffon au climat, à la nature du sol ainsi qu'à la forme que vous souhaitez donner à l'arbre.

Par ailleurs, l'opération permet de renforcer la plante contre diverses maladies.

Greffez l'abricotier sur un porte-greffe de 2 à 3 ans.

Greffe en écusson (dite à œil dormant) en été

La greffe en écusson, utilisée courant juillet et août, limite, d'une part, les gaspillages de greffons (un seul œil est suffisant) et d'autre part, donne des résultats au bout de 2 semaines seulement.

  • Arrosez le porte-greffe durant les 2 semaines qui précèdent le greffage.
  • Sur la zone à greffer, éliminez rameaux et feuilles.
  • Sur la partie nettoyée, effectuez une entaille en forme de T à l'aide d'un greffoir.
  • Écartez minutieusement l'écorce.

Note : si vous constatez des difficultés à décoller l'écorce, cela indique que le porte-greffe n'est pas suffisamment en sève. Stoppez l'opération. La greffe ne prendra pas.

  • Pour le prélèvement de l'écusson, choisissez un œil développé (situé à l'attache de la feuille) sur un rameau de l'année du sujet à multiplier.
  • Sur une longueur d'environ 3 cm, découpez l'écorce tout autour de l'œil.
  • Soulevez les bords de l'incision en T et insérez l'écusson.
  • Ligaturez la greffe avec du raphia.

Important : pour prélever l'écusson, supprimez la feuille mais laissez une partie de son pétiole. Si ce dernier tombe au bout de 15 jours en laissant une cicatrice verte sur l'écusson, cela signifie que la greffe a pris.

Après le greffage de l'abricotier

  • Le sujet greffé doit non seulement être bien arrosé mais aussi placé à l'abri du vent et du soleil.
  • Une fois que la greffe a bien démarré, supprimez les ligatures.
  • Lorsque la pousse aura atteint une dizaine de centimètres, coupez la partie du porte-greffe située au-dessus du point de greffe.

Conseils écologiques

Dans certaines régions, il n'est pas rare qu'à maturité des fruits, des régiments de fourmis remontent depuis le sol le long du tronc et des branches pour faire la récolte à votre place.

L'usage de pesticides étant impossible au moment de la récolte, le seul moyen de lutte naturel consiste à installer autour du tronc un piège enduit de glu, une colle non toxique, qui piégera ces prédatrices jusqu'à la fin de la récolte.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides