Bignone

Bignone en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Bignone, Trompette de Jéricho

  • Nom(s) latin(s)

    Campsis

  • Famille

    Bignoniacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant Semi-persistant Caduc
  • Forme

    Grimpant
    Palissable
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    2 à 10 m et +
  • Largeur à maturité

    2 à 6 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Marcottage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante Moyenne Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    1 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Couvre-sol
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

De la famille des Bignoniacées, le genre Campsis, la bignone de nos jardins, compte deux espèces, une originaire de Chine (Campsis grandiflora, la bignone à grandes fleurs) et l’autre d’Amérique du Nord (Campsis radicans, la bignone commune). Vigoureuse grimpante ligneuse à feuillage caduc vert foncé, pouvant s’élever à plus de 10 m, la bignone a la particularité d’émettre des racines adventives (d’où son nom latin de radicans) sur les tiges, sous forme de crampons qui lui permettent de s’accrocher seule à son support, qu’elle recouvre rapidement. La croissance est en effet assez rapide, les tiges peuvent s’allonger de 1 m par an.

Les feuilles composées, pennées, à folioles lancéolées et dentées sont très élégantes et mettent les fleurs en valeur. Mais c’est surtout pour sa floraison que la bignone est appréciée. De l’été jusqu’en automne, elle porte de nombreuses fleurs en trompette de 6 à 8 cm de long, aux couleurs chaudes, orange, rouge ou jaune, groupées en bouquets (cymes) de 4 à plus de 20 fleurs selon les variétés, à l’extrémité des tiges secondaires. Diversement rustique selon l’espèce et les variétés, la bignone offre une floraison optimale en climat doux, car elle a besoin de beaucoup de soleil pour bien fleurir. Plus tardive au nord de la Loire, elle y fleurit cependant sans problème. Certaines variétés récentes sont moins exigeantes en soleil pour fleurir.

Les bignones supportent en moyenne -10 °C dans de bonnes conditions (au soleil, en sol sec, dans un emplacement à l’abri des vents), jusqu’à -20 °C pour Campsis radicans. Rarement parasitée ou malade, elle résiste à la chaleur et la sécheresse, supporte les vents salins et la pollution atmosphérique.

La bignone est la grimpante la plus florifère en été. Installez-la dans un lieu où vous pourrez profiter de ses fleurs, au pied d’un mur aveugle, d’une façade, d’une tonnelle ou d’un grillage où elle s’accrochera. La bignone peut aussi former un excellent couvre-sol, plantée au sommet d’un talus. Elle sera toujours mieux mise en valeur dans la mesure où ses tiges donnent une impression de cascade. Vous pouvez tenter de former votre bignone en arbre, le résultat est très satisfaisant, mais la route est longue…

En pot, optez pour la variété Indian Summer®, spécialement conçue pour cette utilisation, à la végétation plus sage et plus compacte, et qui offre aussi l’avantage de s’épanouir dans des conditions moins bien ensoleillées.

Espèces et variétés de bignone

Le nom de bignone désigne un ensemble de plantes grimpantes, autrefois espèces regroupées dans le genre Bignonia, aujourd’hui dispersées dans plusieurs genres. La seule espèce conservée dans le genre est Bignonia capreolata. La bignone commune de nos jardins a migré vers le genre Campsis. Il en existe de nombreuses variétés. Quant à la bignone rose, il faut aller la chercher dans le genre Podranea, et la bignone du Cap, dans celui de Tecoma.

Bignonia capreolata (syn. Doxantha capreolata)

Bignone à vrilles

Bignonia capreolata (syn. Doxantha capreolata) Bignone à vrilles
  • Floraison : En avril-mai, fleurs en petites trompettes panachées, rouge brique à cœur jaune, de 4 à 5 cm de long, en grappes denses à l’aisselle des feuilles, au parfum de café.
  • Végétation : Hauteur : 5 à 10 m. Vigoureuse liane semi-persistante. Feuilles composées vert brillant, dont deux folioles en forme de vrille permettent à la plante de s’accrocher.
  • Qualités : Origine sud-est des États-Unis. Rustique jusqu’à -15 °C.

Campsis grandiflora

Bignone à grandes fleurs, bignone de Chine

Campsis grandiflora Bignone à grandes fleurs, bignone de Chine
  • Floraison : De juillet à octobre, gros bouquets pendants à l’extrémité des tiges, composés de trompettes de 8 à 10 cm de diamètre, écarlates ou orange.
  • Végétation : Hauteur : 6 à 10 m. Feuillage caduc vert foncé, feuilles pennées à folioles dentées.
  • Qualités : Origine Chine. Doit être attachée au support. Résiste jusqu’à -5 °C en terrain sec.

Campsis radicans

Bignone de Virginie, trompette de Jéricho

Campsis radicans Bignone de Virginie, trompette de Jéricho
  • Floraison : De juillet à octobre, cymes terminales composées de bouquets de 4 à 12 longues fleurs en trompette jaunes, orange ou rouges, selon les variétés.
  • Végétation : Hauteur 10 m et plus. Grande vigueur, feuillage caduc, vert foncé, feuilles pennées à folioles dentées.
  • Qualités : Origine sud-est des États-Unis. Plus rustique (jusqu’à -15 à -20 °C), mais moins spectaculaire que C. grandiflora. S’attache seule au support.

Campsis x tagliabuana

'Mme Galen'

Campsis x tagliabuana 'Mme Galen'
  • Floraison : D’août à octobre, cymes de de 20 à 30 grandes trompettes rose saumon à orange mandarine.
  • Végétation : Hauteur 10 m. Vigoureux croisement des deux précédentes, regroupe les qualités des deux parents.
  • Qualités : Peut se conduire en petit arbre. Rustique. Les tiges s’accrochent seules.

Campsis x tagliabuana

Indian Summer®

Campsis x tagliabuana Indian Summer®
  • Floraison : Bouquets de 15 à 25 trompettes orange clair à gorge rouge saumoné.
  • Végétation : Hauteur : 3 m. Tiges grimpantes assez raides, végétation moins vigoureuse et port plus compact que les autres bignones.
  • Qualités : Variété récente, florifère et rustique, celle qui réussit le mieux à la mi-ombre ou dans les régions peu ensoleillées (au nord). Convient aux petits espaces et à la culture en pot.

Podranea ricasoliana

Bignone rose

Podranea ricasoliana Bignone rose
  • Floraison : De la fin de l’été à l’automne, inflorescences terminales portant de nombreuses fleurs en trompette, rose veiné de rouge, aux bords ondulés plus clairs.
  • Végétation : Hauteur : 5 m. Feuillage fin et luisant, persistant en climat doux, caduc ailleurs. Folioles lancéolées à pointe grêle, sans vrille terminale.
  • Qualités : Afrique du Sud. Supporte jusqu’à -5 °C. Doit être palissée sur le support.

Tecoma capensis

Bignone du Cap

Tecoma capensis Bignone du Cap
  • Floraison : En fin d’été et automne, grappes de fleurs tubulaires étroites, de 8 cm de longueur, orange à écarlate.
  • Végétation : Hauteur : jusqu’à 8 m. Arbuste érigé, faiblement grimpant. Feuillage lustré, vert sombre, persistant en climat doux, caduc en limite de zone de rusticité.
  • Qualités : Afrique du Sud. Non rustique. À palisser sur le support.

Pandorea jasminoïdes

Pandorea jasminoïdes
  • Floraison : Corymbes de fleurs tubulaires, blanches à cœur rose, de mai à septembre.
  • Végétation : Hauteur : 5 à 6 m. Liane volubile au feuillage persistant. Feuilles luisantes, de couleur vert olive.
  • Qualités : Origine Australie. Non rustique, à réserver aux climats sans gel ou à cultiver en serre.

Plantation de la bignone

Plantation de la bignone

Où la planter ?

Diversement rustique selon l'espèce, la bignone doit cependant toujours être plantée au soleil pour bien fleurir. Installez-la contre un mur bien exposé et abrité des vents froids et desséchants.

Peu exigeante sur la nature du sol, pourvu qu'il soit bien drainé, elle apprécie toutefois les terres profondes et riches, même calcaires. Une fois bien installée, elle supporte des périodes de sécheresse.

Cultivez les espèces frileuses dans la zone de l'oranger ou en serre froide ou en véranda.

Quand planter la bignone ?

Plantez-la au printemps, de mars à juin. En climat doux et sec, installez-la en automne afin qu'elle bénéficie des pluies.

Comment la planter ?

Plantez la bignone dans un grand trou, la motte légèrement inclinée vers son support. Allégez les terres trop argileuses avec un apport de gravier au fond du trou de plantation.

Dans les régions fraîches, vous pouvez placer une tuile dressée contre le support pour protéger le pied.

Seule la bignone commune (Campsis radicans) produit suffisamment de crampons pour s'accrocher seule au support. Pour les autres, placez un treillage ou tendez quelques fils pour les aider dans leur ascension durant les premières années.

Plantez la bignone en pot ou les espèces cultivées en serre froide dans de grands bacs, dans un mélange de terreau de feuilles et de terre franche.

Arrosez peu, mais régulièrement jusqu'à la reprise.

Culture et entretien de la bignone

Culture et entretien de la bignone

Dirigez et attachez les rameaux jusqu'à ce que les racines aériennes soient bien ancrées.

Maintenez le sol frais si l'été est chaud en arrosant régulièrement les premières années et en paillant le pied. Une fois établie, elle résiste bien à la sécheresse.

Tous les printemps, apportez une bonne couche de compost au pied qui contribuera à maintenir la fraîcheur tout en nourrissant.

Si les parties aériennes sont endommagées par le gel, attendez le printemps avant de les supprimer, la plante peut repartir de la souche ou des plus grosses branches l'année suivante. Ne vous précipitez pas pour l'arracher !

En pot, la bignone a besoin d'un apport d'engrais mensuel entre avril et septembre (engrais pour arbustes ou pour rosiers). Arrosez régulièrement durant la belle saison. Protégez le pot ou rentrez-le en hiver.

Rempotez ou surfacez (renouvelez le substrat en surface) au printemps lorsqu'elle donne des signes d'épuisement.

Taille de la bignone

Quand tailler ?

Les fleurs s’épanouissent en été sur les rameaux de l’année. La taille doit donc avoir lieu en fin d’hiver, en février-mars.

Bignonia capreolata et Podranea se taillent immédiatement après la floraison, pour favoriser une bonne ramification.

Comment tailler ?

  • Supprimez au sécateur les branches mortes, faibles et mal placées.
  • Taillez les pousses de l’année précédente à 2 ou 3 yeux à partir de leur point de départ.
  • Conservez des branches principales.

Maladies, nuisibles et parasites

La bignone commune n'est généralement la proie d'aucune maladie ni ravageur. Elle peut cependant subir exceptionnellement les attaques des pucerons, des cochenilles et des araignées rouges, lors des étés chauds et secs. Parfois aussi, l'oïdium se développe.

  • Pucerons : douchez la plante suffit souvent à les déloger.
  • Araignées rouges : elles se développent en atmosphère sèche, douchez la plante en n'oubliant pas le revers des feuilles.
  • Cochenilles : elles sont protégées par un amas cotonneux ou un bouclier cireux et se trouvent souvent sur la tige ou au revers des feuilles. Une pulvérisation d'eau savonneuse ramollit leur protection, les rendant ainsi plus vulnérables.
  • Oïdium : coupez les branches atteintes et détruisez-les.

Multiplication de la bignone

Multiplication de la bignone

La bignone se multiplie facilement par marcottage au printemps.

Laissez une branche ramper sur le sol. Enterrez-la sur une vingtaine de centimètres, au niveau de racines aériennes, en la maintenant avec deux cavaliers. Redressez l'extrémité du rameau et attachez-la à un tuteur planté dans le sol.

Vous pouvez aussi placer un pot rempli de terreau sous la branche, et enterrer les racines aériennes dedans, la séparation se fera plus en douceur.

Lorsqu'il y a suffisamment de racines, à l'automne ou au printemps suivant, séparez la marcotte du pied mère et cultivez-la dans un grand pot jusqu'au moment de la plantation.

Avec une longue branche, vous pouvez faire plusieurs marcottes en l'enterrant à plusieurs endroits, telle une vague. C'est ce qu'on appelle une marcotte en serpenteau.

Note : le bouturage est possible mais difficile à réaliser, le marcottage s'avère bien plus aisé !

Conseils écologiques

Contre l’oïdium, vous pouvez pulvériser une solution de lait écrémé (10 % de lait).

Contre les araignées rouges, pulvérisez une macération d’ortie (800 g de racines et feuilles macérées à froid dans 10 l d’eau pendant 2 jours) diluée à 10 %.

Par Pascaline FERLIN-VINCENS



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides