Aronia

Aronia en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Aronia, Aronie

  • Nom(s) latin(s)

    Aronia

  • Famille

    Rosacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs | Arbuste fruitier

    Plante comestible ▶ Arbuste fruitier | Autres plantes médicinales | Petits fruits

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1,50 à 2 m
  • Largeur à maturité

    1 à 1,50 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol sableux Sol caillouteux Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide
  • Densité

    1 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Massif ou bordure Haie Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

L'aronia compte 3 espèces d'arbustes caducs nord-américains de la famille des Rosacées. Ces arbustes compacts sont plantés dans les jardins pour leurs couleurs automnales et la production de petites baies rouge luisant ou noires, comestibles. Aronia arbutifolia 'Brilliant' est le plus commercialisé mais l'espèce melanocarpa qui possède une silhouette plus basse et étalée a produit des hybrides comme 'Nero' et 'Viking' très appréciés pour leurs fruits. Ces 2 espèces poussent souvent ensemble dans les fourrés ou en sous-bois clair, sur des talus humides. La troisième espèce serait un hybride des deux premières (Aronia x prunifolia).

Les aronias forment des arbustes caducs buissonnants de 1,50 à 3 m, au port légèrement étalé. L'enracinement est assez superficiel, composé de racines fines et fibreuses. Les feuilles étroites de 5 à 8 cm de long sont alternes et à bords finement dentés, d'un vert luisant et se démarquent par des tons rouge orange ou rouge pourpre à l'automne.

L'Aronia appartient à la famille des Rosacées comme le pommier et forme des bouquets de petites fleurs blanches à 5 pétales, mellifères. Les corymbes comprennent 10 à 25 fleurs blanches qui éclosent au printemps. La plante est autofertile, il n'est nul besoin de planter 2 pieds pour avoir des fruits et le rendement est excellent : le taux de fécondation atteint 90 %, 50 % en cas de pluie au moment de la floraison.

Les petites baies rouges – noires chez A. melanocarpa – sont très décoratives et comestibles de surcroît. Les oiseaux les apprécient également, bien qu'elles soient astringentes et un peu aigres. Mais une fois cuites, elles développent une saveur puissante de cassis, agréable pour accompagner les viandes ou pour colorer les sauces, réaliser du vinaigre fin. Leur jus est souvent utilisé pour teinter les vins, les sirops, les bonbons… Les baies sont très parfumées et riches en vitamines C, B1 et B2, provitamine A, en fibres, en antioxydants, notamment en flavonoïdes, anthocyanes… Ces propriétés rendent intéressante la consommation du jus d'aronia pour limiter les maladies cardio-vasculaires, les cancers, pour réduire la glycémie chez les diabétiques, lutter contre la dégénérescence maculaire, protéger la peau contre les effets du soleil… Ces antioxydants servent à lutter contre le vieillissement et les phénomènes d'oxydation des cellules. Le taux d'anthocyanes et de flavonoïdes est beaucoup plus élevé que chez la canneberge et le goji par exemple.

Aronia vient du grec aria grec qui désigne le sorbier ou le néflier. Melanocarpa vient du grec melanos qui signifie « noir » et karpos le « fruit ». Arbutifolia fait référence aux feuilles qui ressemblent à celles de l'arbousier (Arbutus en latin).

En anglais l'aronia (ou aronie) est appelée chokeberry car les oiseaux auraient tendance à s'étouffer avec.

Espèces et variétés d’aronia

Espèces types

Aronie rouge, aronie à feuilles d’arbousier (Aronia arbutifolia, syn. Photinia arbutifolia)

Espèces types Aronie rouge, aronie à feuilles d’arbousier (Aronia arbutifolia, syn. Photinia arbutifolia)
  • Végétation : Buisson dressé assez diffus, de 2 à 4 m de haut, jusqu’à 6 m. Feuilles vert clair à vert foncé, luisantes, simples dentées, de 5 à 8 cm de long. Coloration orange rouge à l’automne.
  • Fleurs et fruits : Fleurs blanches à rose pâle, de 1 cm, en avril-mai, groupées en corymbes de 9 à 20 fleurs. Drupes rouges sucrées, de 4 à 7 mm de diamètre, en septembre-octobre.
  • Qualités : Peuple les bois et fourrés clairs de l’est des États-Unis depuis le Massachusetts jusqu’au Texas. Résiste à -35 °C. Invasif en France.

Aronie noire (Aronia melanocarpa)

Espèces types Aronie noire (Aronia melanocarpa)
  • Végétation : Arbuste dense de 1 à 2 m de hauteur sur 1,50 m de large. Feuilles vert foncé moins luisantes que chez arbutifolia, rouge pourpre à l’automne.
  • Fleurs et fruits : Nombreuses fleurs rosées en mai, de 1,5 cm groupé en corymbes de 6 à 12 fleurs. Fruits rouges puis noirs de 6 à 9 mm, légèrement amers, en août-septembre.
  • Qualités : Croissance moyenne de 30 cm/an. Résiste à -35 °C. Apprécié pour ses fruits en tant que colorant ou pour ses bienfaits pour la santé.

Hybrides et cultivars

Aronia arbutifolia 'Brilliant'

Hybrides et cultivars Aronia arbutifolia 'Brilliant'
  • Végétation : Croissance moyenne de 30 cm/an. Résiste à -35 °C. Apprécié pour ses fruits en tant que colorant ou pour ses bienfaits pour la santé.
  • Fleurs et fruits : Comme l’espèce type.
  • Qualités : Le plus commercialisé. Arbuste très ornemental, pour haie libre, massif.

Aronia x prunifolia 'Viking' (syn. Aronia x prunifolia 'Viking', A. melanocarpa 'Viking')

Hybrides et cultivars Aronia x prunifolia 'Viking' (syn. Aronia x prunifolia 'Viking', A. melanocarpa 'Viking')
  • Végétation : Buisson de 2 m en tous sens. Feuillage rouge pourpre à l’automne.
  • Fleurs et fruits : Floraison en mai. Gros fruits noirs.
  • Qualités : Variété finlandaise issue d’un croisement entre arbutifolia et melanocarpa.

Aronia x prunifolia 'Nero'

Hybrides et cultivars Aronia x prunifolia 'Nero'
  • Végétation : Buisson de 2 m en tous sens. Feuilles ovales de 8-10 cm de long, pourpres à l’automne.
  • Fleurs et fruits : Fleurs de 1,5 cm de diamètre en mars-avril. Gros fruits noirs luisants récoltés de septembre à octobre.
  • Qualités : Variété slovaque issue d’un croisement entre arbutifolia et melanocarpa. Les fruits se maintiennent longtemps sur l’arbuste. Se consomment frais, séchés, cuits, en jus… Résiste à -37 °C.

Plantation de l’aronia

Plantation de l’aronia

Où la planter ?

L’aronia préfère le plein soleil, ses couleurs automnales y sont plus vives et sa floraison plus abondante mais il peut pousser à mi-ombre.

Il n’est pas très exigeant quant à la qualité du sol à condition qu’il ne soit pas trop calcaire (pH idéal entre 5 et 6,5) ou détrempé. Sa rusticité est de -35 °C.

Quand planter l’aronia ?

Plantez l’aronia à l’automne (entre octobre et décembre) ou au printemps (mars-avril).

Comment la planter ?

  • Ameublissez le sol sur une large surface pour favoriser le drageonnage.
  • Ajoutez du compost ou du terreau pour enrichir la terre, éventuellement de la terre de bruyère si votre sol est calcaire.
  • Espacez les plants de 1 m sur le rang et de 3-4 m entre les rangs.

Bon à savoir : la transplantation est facile du fait d’un enracinement superficiel.

Culture et entretien de l’aronia

Culture et entretien de l’aronia

Protégez l'aronia avec un filet contre les oiseaux si vous souhaitez récolter les baies.

Fertilisez avec un engrais pour fruitiers au printemps ou à l'automne selon la formulation.

Paillez le pied pour maintenir l'humidité et veillez à l'arroser en cas de sécheresse prolongée.

La production débute au bout de 3-4 ans.

Taille de l’aronia

Quand tailler ?

Taillez l’aronia de février à avril ou après la floraison (en juin).

Comment tailler ?

Coupez 1/3 des vieux bois à la base de temps en temps pour stimuler les repousses. Aérez le centre de la touffe et ôtez les bois morts ou de faible vigueur.

Récolte

Quand et comment récolter ?

Les fruits mettent 80 à 90 jours pour mûrir. En octobre, lorsque les fruits sont bien noirs, cueillez les corymbes avant qu'ils ne se disloquent.

La pleine production s'obtient au bout de 7 ans. Les rendements peuvent atteindre 10 tonnes/ha chez A. melanocarpa à raison de 2,4 kg/plant.

Attention : le fruit est très tachant !

La conservation de l'aronia

Les aronies se conservent jusqu'à 2 semaines au réfrigérateur.

Réalisez des confitures ou des jus à l'aide d'un extracteur de jus en ajoutant du sucre ou en mélangeant avec de la pomme ou du raisin pour adoucir le goût. Les fruits peuvent aussi se sécher, se congeler, se préparer en tarte, en sauce…

Multiplication de l’aronia

Multiplication de l’aronia

La multiplication de l'aronia par semis est très facile. Il est également possible de pratiquer la division de drageons en hiver ou le bouturage.

Semis

Au printemps après avoir conservé les graines au frais, semez à 1 cm de profondeur dans un substrat léger. La levée demande 2 à 3 mois.

Division

L'aronia émet de nombreux rejets, à séparer du pied mère au début de l'automne.

Bouturage

En juin ou en septembre-octobre, réalisez des boutures de bois tendre : les pousses encore vertes doivent juste commencer à durcir et présenter des feuilles en croissance en extrémité. Les boutures de bois aoûté sont aussi faisables.

Maladies, nuisibles et parasites

Le feuillage des aronias est parfois attaqué par les larves de tenthrède du poirier et du cerisier. Ces sortes de chenilles rongent les feuilles mais ne nécessitent généralement pas de traitement. En cas de forte attaque, appliquez un insecticide de type pyrèthre tous les 10 jours.

Il semble que l'aronia ne soit pas sensible au feu bactérien, maladie très grave qui affecte beaucoup de membres de la famille des Rosacées.

Conseils écologiques

L’aronia est rarement affectée par des parasites ou autres désordres physiologiques. Elle représente une source importante d’antioxydants utiles à notre santé et se révèle très peu exigeante en culture. Sa floraison tardive ne craint pas le gel et attire de nombreux insectes auxiliaires, ses fruits tardifs sont appréciés par les oiseaux. L’arbuste convient bien pour former des haies champêtres variées.

Un peu d’histoire…

L'aronia a été introduite en Europe de l'Est, en Asie, en Scandinavie et en Russie au début du XXe siècle. Le botaniste russe Ivan Michurine a ainsi produit de nombreux cultivars vers 1950 qui contribuèrent à sa diffusion.

Il semble qu'Aronia arbutifolia ait amorcé une colonisation discrète mais étendue du territoire français depuis les années 1980-90 au point d'être considéré comme invasif.

Les baies d'aronia étaient consommées par les Amérindiens pour un usage médicinal.

Le pouvoir antioxydant des aronies surpasse largement celui d'autres petits fruits. Il a été comparé à plus de 300 aliments par le département américain de l'agriculture :

  • Aronies séchées : 47 800* (analyses en février 2012),
  • Aronies fraîches : 16 062,
  • Airelles : 9 584,
  • Cassis : 7 960,
  • Myrtilles : 6 552,
  • Mûres : 5 347,
  • Framboises : 4 882,
  • Goji frais : 3 290,
  • Pommes gala : 2 828.

*mesures en « scores ORAC (Oxygen Radical Absorbance Capacity) » exprimées en micro moles d'équivalent Trolox par 100 g.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides