Vigne

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Vigne en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Vigne, Vigne de table, Raisin de table

  • Nom(s) latin(s)

    Vitis vinifera sativa

  • Famille

    Vitacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste fruitier

    Plante comestible ▶ Arbuste fruitier | Petits fruits

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Grimpant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1,50 à 10 m
  • Largeur à maturité

    2 à 4 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage Marcottage Greffe
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec
  • Densité

    1 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Verger Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

La vigne à vin et le raisin de table appartiennent tous deux à la même espèce : Vitis vinifera sativa. Ils font partie de la famille des Vitacées. Ce sont des lianes qui grimpent aux arbres et le long de supports grâce à des vrilles.

La vigne d'appartement ou Cissus appartient à la famille des Vitacées. De même que les genres Ampelopsis et les Parthenocissus, plus connus sous le nom de vignes vierges. Ces trois genres sont cultivés comme plantes d'ornement.

Dans la nature, la vigne de table Vitis vinifera sativa est une liane. Ses tiges sarmenteuses (les sarments) sont pourvues de vrilles qui lui permettent de s'accrocher à différents supports. L'inflorescence est une grappe composée. Les fleurs le plus souvent hermaphrodites (à la fois mâles et femelles), parfois dioïques (mâles ou femelles), par exemple dans certains cépages américains. Elles évoluent en baies comestibles.

En France, la limite nord de la culture de la vigne s'étend du Morbihan à la Moselle. Au-delà, mieux vaut la cultiver sous abri.

Espèces et cépages de vigne de table

En viticulture, les cultivars sont appelés des « cépages ». Il y en aurait plus de 10 000. Depuis l’attaque du phylloxéra en 1863 – qui a décimé le vignoble français –, la plupart des plants de vigne commercialisés sont greffés sur des porte-greffes résistants. Beaucoup de nouveaux hybrides pourraient cependant être cultivés sur leurs propres racines.

Les porte-greffes

Le porte-greffe le plus souvent employé est Vitis vinifera berlandieri et ses hybrides (Fercal, 41B), car ces derniers supportent jusqu’à 40 % de calcaire. En France, les sols calcaires sont en effet les plus fréquents. En cas de sol peu ou pas calcaire, d’autres porte-greffes plus adaptés sont utilisables : R110, 1 103 P, 101-14MGt…

Les cépages

On distingue les cépages de cuve destinés à faire du vin (merlot, cabernet, sauvignon…) des cépages de table destinés à produire des raisins de table.

Il existe une soixantaine de cépages couramment utilisés pour produire du raisin de table. Certaines variétés anciennes sont très populaires auprès des amateurs. Le chasselas doré de Fontainebleau est le cépage de référence. Précoce, il est pourtant assez fragile et ses pépins sont abondants. Le muscat de Hambourg est un peu moins précoce, et la peau de ses grains est un peu épaisse. Très vigoureuse, l’Italia mûrit plus tard que le chasselas, et la peau de ses grains est épaisse.

Les variétés nouvelles comportent plusieurs améliorations intéressantes pour l’amateur : une peau moins épaisse, l’absence de pépins, une plus grande précocité et une meilleure résistance aux maladies… La gamme Ampelia®, créée par l’INRA, est beaucoup moins sensible aux maladies. Elle nécessite peu ou pas de traitements.

Les cépages de raisin de table sont souvent classés selon leur précocité. La date de récolte varie selon la latitude. Une variété précoce est récoltée en moyenne début août à Marseille et mi-septembre à Paris. Seules les variétés précoces peuvent être plantées dans toute la France. Les cépages dits « de saison » mûrissent fin août à Marseille et fin septembre à Paris. On peut les cultiver au sud d’une ligne passant par Paris. Les variétés tardives sont d’origine orientale. Elles sont récoltées en octobre à Marseille. Leur plantation est réservée à la zone méditerranéenne.

Vous trouverez ici un choix de cépages anciens et récents, plus ou moins précoces.

Cépage précoce

'Ampelia® Perdin'

Cépage précoce 'Ampelia® Perdin'
  • Raisin : Doré, rond et aromatique.
  • Caractéristiques : Bonne résistance aux maladies cryptogamiques.
  • Zone de plantation : Toute la France.

Chasselas doré de Fontainebleau

Cépage précoce Chasselas doré de Fontainebleau
  • Raisin : Doré et fragile, à la peau fine et aux nombreux pépins.
  • Caractéristiques : Cépage ancien (xvie siècle), apprécié pour son goût.
  • Zone de plantation : Toute la France.

Perle de Csaba

Cépage précoce Perle de Csaba
  • Raisin : Rond, doré, à la peau fine et musquée.
  • Caractéristiques : Origine hongroise (1904).
  • Zone de plantation : Toute la France.

Muscat de Saumur

Cépage précoce Muscat de Saumur
  • Raisin : Doré, à la chair ferme, à la peau fine et musquée.
  • Caractéristiques : Origine : Saumur (1842).
  • Zone de plantation : Toute la France.

Muscat bleu

Cépage précoce Muscat bleu
  • Raisin : Gros, ovale et bleu.
  • Caractéristiques : Créé en Suisse dans les années 1930. Peu sensible aux maladies.
  • Zone de plantation : Toute la France.

Muscat rouge de Madère

Vigne  Muscat rouge de Madère
  • Raisin : Rouge-violet, à la peau fine et musquée.
  • Caractéristiques : Ancien cépage portugais.
  • Zone de plantation : Toute la France.

Cépage de saison

'Ampelia® Amandin'

Cépage de saison 'Ampelia® Amandin'
  • Raisin : Blanc, ovale et musqué.
  • Caractéristiques : Bonne résistance aux maladies.
  • Zone de plantation : Ouest, centre et sud de la France.

'Ampelia® Candin'

Cépage de saison 'Ampelia® Candin'
  • Raisin : Doré et musqué.
  • Caractéristiques : Bonne résistance aux maladies.
  • Zone de plantation : Ouest, centre et sud de la France.

Muscat de Hambourg

Cépage de saison Muscat de Hambourg
  • Raisin : Violet et juteux.
  • Caractéristiques : Origine ancienne.
  • Zone de plantation : Ouest, centre et sud de la France.

Alvina

Vigne Alvina
  • Raisin : Bleu, à la peau fine et sans pépins.
  • Caractéristiques : Variété récente (INRA-1990).
  • Zone de plantation : Ouest, centre et sud de la France.

Sulima

Vigne Sulima
  • Raisin : Doré et sans pépins.
  • Caractéristiques : Idéal en cuisine.
  • Zone de plantation : Ouest, centre et sud de la France.

Cépage tardif

'Ampelia® Aladin'

Cépage tardif 'Ampelia® Aladin'
  • Raisin : Noir et rond.
  • Caractéristiques : Bonne résistance aux maladies cryptogamiques.
  • Zone de plantation : Sud de la France.

Italia (ou idéal)

Cépage tardif Italia (ou idéal)
  • Raisin : Gros, blanc et à la peau épaisse.
  • Caractéristiques : Obtenu en Italie en 1911.
  • Zone de plantation : Sud de la France.

Cornichon blanc

Vigne Cornichon blanc
  • Raisin : Gros, allongé et incurvé.
  • Caractéristiques : Cité par les Grecs anciens, notamment Pline.
  • Zone de plantation : Sud de la France.

Raisin de Palestine

Vigne Raisin de Palestine
  • Raisin : Doré, à la peau fine. Grappes de 50 cm et plus.
  • Caractéristiques : Cité dans la Bible, il y a 4 500 ans.
  • Zone de plantation : Sud de la France.

Plantation de la vigne de table

Plantation de la vigne de table

La plantation de la vigne est réglementée depuis 1936 par le Code du Vin. La plantation d'une nouvelle vigne n'est donc pas libre. Par dérogation, elle est autorisée pour la consommation personnelle de vin ou de raisin de table sur une surface inférieure à 25 ares (2 500 m²).

Où la planter ?

Si le pied de vigne résiste jusqu'à -20 °C, les bourgeons à fleurs de la vigne sont très sensibles aux gelées printanières. Ils gèlent à -2 °C. Il faut donc choisir une exposition abritée et une variété adaptée au climat.

Choisissez un mur exposé au sud ou au sud-est. Si vous souhaitez réaliser une treille, plantez-la au pied du poteau de la pergola le mieux exposé, par exemple au sud.

Tous les sols sableux, neutres, calcaires et caillouteux peuvent accueillir de la vigne de table, pourvu qu'ils soient drainants. Car celle-ci redoute les sols lourds et argileux.

La vigne peut aussi être cultivée en bac sur une terrasse bien exposée, en serre ou dans une véranda.

Quand planter la vigne de table ?

Plantez à l'automne et jusqu'au printemps, en dehors des périodes de gel intense.

Comment la planter ?

Assurez-vous que le sol est assez profond et bien drainé. Faites un trou de 40 cm en tous sens. Apportez à la plantation un engrais organique (100 g/m²) ou du compost bien décomposé (10 l/m²). Plantez le plant greffé en laissant visible le point de greffe. Tassez modérément et arrosez.

La vigne est une liane qui s'accroche à l'aide de vrilles sur un support. Installez ce dernier dès la plantation. Cultivez votre pied de raisin de table sur des fils tendus sur un mur ou entre deux poteaux. Vous pouvez le faire grimper le long d'un treillage, sur une tonnelle ou sur une pergola pour former une treille.

Culture et entretien du raisin de table

Culture et entretien du raisin de table

Arrosez régulièrement en cas de sécheresse prolongée au cours des trois premières années. Paillez en été pour protéger la base du plant de la sécheresse et pour limiter le développement des herbes.

Chaque hiver, apportez du compost (10 l/m²) ou un engrais organique (100 g/m²). Si besoin, griffez légèrement pour aérer le sol.

En été, pincez les pousses très vigoureuses. Guidez sur le support les pousses à conserver. Éliminez quelques grappes si elles sont trop nombreuses. Enlevez quelques feuilles qui recouvrent les grappes pour que celles-ci reçoivent plus de soleil.

Taille de la vigne de table

La vigne est une liane qui peut vite devenir envahissante et qui doit être taillée chaque année.

Le but de la taille de la vigne de table est de favoriser la production de raisins en quantité suffisante, mais sans épuiser le pied. Il existe des traités complets sur la taille de la vigne. Mais le jardinier amateur a surtout besoin de savoir que les raisins apparaissent sur les rameaux de l’année, et dans les premiers niveaux du rameau de l’année, les niveaux supérieurs ne donnent que des feuilles et des vrilles.

En hiver : taillez à deux yeux les rameaux qui ont porté des fruits l’année précédente. Ne conservez que les rameaux les plus intéressants et attachez-les sur le support.

Au printemps et en été :

  • Éliminez les branches et les rameaux mal placés, doubles ou qui poussent sur le cep ou trop près du sol.
  • Ébourgeonnez : l’ébourgeonnage consiste à éliminer en cours de végétation les jeunes rameaux en surnombre qui poussent sur les branches principales.
  • Taillez en vert : l’épamprage consiste à recouper en cours de végétation les rameaux tendres au-dessus des départs de grappes. Le but est de concentrer la circulation de la sève vers les grappes pour avoir de beaux raisins sucrés. Il faut aussi aérer suffisamment le pied pour limiter les maladies.

Maladies, nuisibles et parasites

La vigne est sensible à beaucoup de maladies cryptogamiques et à nombre de ravageurs. Le mildiou et l'oïdium sont les maladies les plus dommageables pour la vigne à vin et pour le raisin de table.

Contre le mildiou, traitez après la floraison avec des produits à base de cuivre, de type bouillie bordelaise. Renouveler les traitements si le temps est pluvieux. Contre l'oïdium – qui forme un feutrage blanc sur les feuilles –, l'utilisation de produit à base de soufre est recommandée dès la floraison, et tous les mois pour les variétés sensibles.

Les insectes ravageurs et les acariens (araignées rouges) sont aussi très fréquents sur la vigne. Traitez en hiver avec un produit à base d'huile végétale. Utilisez des produits agréés Agriculture Biologique (AB).

Récolte et utilisation du raisin de table

Les raisins doivent être récoltés mûrs. Contrairement à d’autres fruits, ils ne finissent pas de mûrir après la récolte.

En revanche, vous pouvez hâter les raisins tardifs en les ensachant dans des sachets en papier spécifiques. Ceux-ci les protègent aussi des attaques des guêpes.

Coupez le pédoncule de la grappe mûre avec un sécateur bien aiguisé, tout en soulevant la grappe de l’autre main. La récolte se fait en une ou plusieurs fois. Les grappilles sont des petites grappes qui arrivent à maturité une semaine à 15 jours après les autres.

Les raisins peuvent être consommés frais, secs, en jus pasteurisé… Frais, ils peuvent se conserver plusieurs jours au réfrigérateur.

Multiplication de la vigne de table

Multiplication de la vigne de table

Le bouturage est la méthode la plus simple et la plus employée par les jardiniers amateurs. Le semis, la greffe et le marcottage sont seulement effectués par les pépiniéristes.

Quand la bouturer ?

En août ou septembre, bouturez sur les rameaux aoûtés ou, en mars, sur les sarments (rameaux de l'année précédente) juste taillés. Les rameaux aoûtés sont les rameaux dont la couleur est passée du vert au marron clair.

Comment bouturer la vigne de table ?

Coupez des tronçons de 20 cm, comportant deux entre-nœuds (trois départs de feuille). Éliminez ou recoupez les feuilles au bas du pied. On peut tremper de la base de la tige dans de la poudre d'hormone d'enracinement, mais ce n'est pas indispensable.

Plantez les boutures dans un mélange léger (50 % de terreau, 50 % de sable), maintenu humide. Oubliez-les jusqu'à leur reprise et à leur mise en place.

Conseils écologiques

Pour limiter les traitements, choisissez des variétés peu sensibles aux maladies. Si vous voulez cultiver une variété sensible avec moins de traitements, cultivez-la sous couvert (serre, abri…) pour éviter la pluie et le mildiou.

La culture associée avec un rosier permet de déterminer si les conditions sont favorables aux maladies. Mieux vaut cependant planter à proximité de l'origan, de la sauge, de la lavande, du cosmos…, qui constitueront un bon réservoir d'insectes auxiliaires.

Un peu d’histoire…

Chez les Anciens, la vigne était le symbole de la sagesse, de la joie et de la civilisation. Les raisins étaient consommés sous diverses formes, en frais ou en sec : jus, vin, pâtisserie, pain, tisane de feuilles, huile de pépins…

Les traces les plus anciennes de culture de la vigne remontent au néolithique. Dans le nord de l’Iran, on a récemment découvert des jarres de vin vieilles de 7 000 ans. Les Grecs, puis les Romains produisaient du vin et consommaient des raisins de table. En Chine, du vin fut produit dès le IIsiècle de notre ère. La vigne a été introduite en Gaule par les Phocéens vers 600 av. J.-C.

On raconte que les raisins secs permirent aux soldats d’Hannibal, ainsi qu’aux marins partis avec Christophe Colomb, de se nourrir et de tenir en raison de leur forte valeur énergétique.

Henri IV découvrit le chasselas près de Cahors et François 1er en fit planter à Thomery, près de Fontainebleau.

À Thomery, le raisin de table fut cultivé jusqu’au début du XXsiècle, palissé le long d’un réseau de murs bien exposés. Coupées et conservées à l’obscurité avec la base du rameau trempant dans des vases, les grappes étaient vendues jusqu’à Noël.

Aujourd’hui, la production de raisin de table française est concentrée dans le Vaucluse et le Lot-et-Garonne.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides