Pimprenelle

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Pimprenelle en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Pimprenelle, Pimprenelle des jardins, Petite sanguisorbe

  • Nom(s) latin(s)

    Sanguisorba minor

  • Famille

    Rosacées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

    Plante comestible ▶ Aromatiques et condiments | Plante à tisane

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 0,60 m
  • Largeur à maturité

    0,25 et 0,60 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol calcaire Sol sableux Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    7 à 9 au m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Massif ou bordure Rocaille Potager
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Da la famille des Rosacées, la petite pimprenelle, ou sanguisorbe – Sanguisorba minor –, est l'une des premières condimentaires à sortir de terre, au printemps. Les lapins en raffolent. Elle est spontanée en Europe occidentale, dont la France, et en Asie, dans les prairies et les pâturages.

Vivace bien rustique, possédant un épais rhizome, la touffe mesure entre 25 et 60 cm de haut, sur autant de large. Disposées en rosette, les tiges pourpres, ramifiées, angulaires, dressées ou étalées, portent des feuilles vert clair composées de 9 à 20 folioles de forme ovale, aux contours dentés. Les fleurs, petites et groupées en épis globuleux de 1 cm de diamètre, de couleur verte et pourpre s'en détachent en juin juillet. Les fleurs supérieures sont femelles avec des styles rouges, les inférieures sont mâles avec des étamines pendantes aux anthères jaunes.

La pimprenelle est une plante polygame, ce qui veut dire qu'un même pied porte à la fois des fleurs unisexuées mâles, d'autres unisexuées femelles et encore d'autres hermaphrodites. La capsule du fruit renferme de 2 à 3 graines plates, anguleuses.

Cette ravissante plante condimentaire qui était de tous les jardins il y a un siècle mérite de ne pas tomber dans l'oubli. Elle pousse en touffes, se propageant par rhizomes, sans être envahissante. Elle aime particulièrement les prés secs et les sols calcaires, mais elle vit aussi parfois sur les dunes. On la rencontre souvent, sauvage, dans certaines de nos régions. Si vous n'en trouvez pas, achetez un plant en godet, dans votre jardinerie au rayon condimentaires ou vivaces.

Non seulement le ravissant feuillage est attractif, surtout quand la rosée perle sur les feuilles tendres, mais il est délicieux et a été utilisé pendant des siècles comme plante condimentaire.

La pimprenelle possède un petit goût de concombre et de noix verte, avec une pointe d'amertume et d'astringence. Utilisez les jeunes feuilles fraîches, car le séchage détruit leur goût délicat. La pimprenelle est également intéressante pour sa richesse en vitamine C. Parmi ses nombreuses propriétés, la pimprenelle est astringente, diurétique, apéritive, vulnéraire, anti hémorragique. Elle favorise la digestion et est indiquée aussi en cas de diarrhées, hémorroïdes, troubles de la ménopause, blessures, calculs biliaires.

Son nom latin signifie littéralement « qui absorbe le sang ». Sanguisorba vient de sangui, « sang » et de sorbere « absorber ». En effet, la pimprenelle possède des vertus hémostatiques puissantes, c'est-à-dire qu'elle est capable d'arrêter ou de ralentir les hémorragies, en interne comme en externe.

Attention : à fortes doses, la pimprenelle est déconseillée aux femmes enceintes.

D'autres espèces de sanguisorbes : Sanguisorba officinalis, Sanguisorba obtusa, Sanguisorba tenuifolia, Sanguisorba menziesii se déclinent en divers cultivars, pour la plantation aux jardins d'ornement.

Espèce type

Sanguisorba minor

Sanguisorba minor
  • Nom commun : Pimprenelle
  • Intérêt : Feuillage.
  • Qualités : Vivace comestible et médicinale.

Plantation de la pimprenelle

Plantation de la pimprenelle

Où la planter ?

Plantez la pimprenelle au soleil ou à l'ombre douce, en sol sableux, profond, sec, calcaire, à la rigueur neutre.

Plantez-la en bordure au jardin d'ornement, au potager comme au jardin d'herbes. Elle vit bien en pot, de 40 cm de diamètre.

Quand planter la pimprenelle ?

Installez le plant toute l'année, de préférence au printemps ou à l'automne.

Comment la planter ?

  • Faites tremper le godet dans une cuvette d'eau pendant 5 min.
  • Creusez un trou de 4 fois le volume de la motte.
  • Si votre sol est lourd, mettez une couche de sable de 5 cm au fond du trou. Mélangez une poignée de compost à la terre d'origine.
  • Rebouchez partiellement le trou, positionnez la plante après l'avoir dépotée.
  • Rebouchez, en prenant garde de ne pas enterrer le collet.
  • Tassez, arrosez. Paillez.

Si vous installez la pimprenelle en pot, drainez bien ce dernier, et emplissez-le d'un substrat pour rosiers, dans lequel vous ajoutez trois poignées de sable. Attention à ne pas enterrer le collet. Arrosez. Paillez.

Culture et entretien de la pimprenelle

Culture et entretien de la pimprenelle

Dluogs/CC BY-SA 2.0/Flickr

Si la plantation a lieu au printemps et en été, arrosez pendant les semaines qui suivent la plantation. Chaque année, en fin d'hiver, renouvelez le paillage.

En pot, surveillez l'arrosage : la terre doit sécher entre deux arrosages. Chaque début de printemps, surfacez avec du compost, renouvelez le paillage.

Maladies, nuisibles et parasites

Le seul ennemi de la petite pimprenelle, c’est un excès d’eau en hiver, ce qui provoque l’apparition de champignons. Veillez à ce que le sol soir drainé, en ajoutant du sable ou des graviers fins à la terre, si nécessaire.

Récolte

Quand et comment récolter la pimprenelle ?

La récolte se fait toute l’année dès que la plante est installée depuis un mois ou deux. Récoltez les jeunes feuilles, plus tendres.

La conservation de la pimprenelle

Pour être utilisées en cuisine, les feuilles doivent être fraîches. Vous pouvez aussi les congeler.

Pour être utilisée en tisane ou en décoction, la plante peut être fraîche ou séchée. Séchez les feuilles à l’ombre, étalées sur un grillage, dans un local aéré. Conservez-les dans des récipients hermétiques au frais, à l’abri de la lumière.

Multiplication de la pimprenelle

La pimprenelle se multiplie par division en mars avril, ou en septembre octobre, et par semis au printemps, après avoir récolté les graines en septembre et les avoir conservées en enveloppe pendant l'hiver.

Division

Séparez les anciennes touffes en les sortant à la fourche bêche, et replantez les éclats tous les 35 cm en rabattant le feuillage à quelques centimètres du sol.

Semis

Le semis n'est pas un mode de multiplication courant pour le particulier, car un pied ou deux suffit à la consommation familiale, et il est plus simple d'acheter des plants. Toutefois, si vous avez récolté des graines, en septembre, pourquoi ne pas tenter l'expérience ? Vous mettrez les jeunes plantules en godet, et cela fera des cadeaux pour les voisins et amis.

Le semis s'effectue en place en avril, sur une terre ameublie. Semez en lignes espacées de 25 cm, puis recouvrez légèrement les graines. Tassez. Arrosez jusqu'à la levée des graines. Si la levée est trop dense, éclaircissez et ne conservez qu'un plant tous les 25 cm.

Conseils écologiques

La pimprenelle accueille irrésistiblement papillons et abeilles : placez-la près des légumes fruits pour leur assurer une bonne pollinisation.

Un peu d’histoire…

Autres noms français ou régionaux : pimprenelle des jardins, petite sanguisorbe, bipinelle, sorbastelle… Noms anglais : salad burnet, garden burnet, small burnet, burnet…

Son nom latin signifie littéralement « qui absorbe le sang ». Sanguisorba vient de sangui « sang » et de sorbere « absorber ». Les sépales ont une bordure rouge, et suivant la théorie des signatures, en vogue au Moyen-âge, on attribuait à cette plante le pouvoir de stopper les saignements.

Note : la Théorie des signatures est une méthode empirique d'observation des plantes, selon laquelle la forme et l'aspect des plantes sont à rapprocher de leurs propriétés thérapeutiques. Une feuille en forme de rein ? Et voilà une plante qui soigne les problèmes rénaux ! Inutile de dire que ce principe se révèle souvent dangereux, les plantes choisies étant parfois toxiques.

Son petit nom est la déformation d'un terme médiéval pipinella, diminutif de piper = poivre.

Pour beaucoup, pimprenelle, c'est avant tout la référence au programme pour enfants Bonne nuit les petits des années 60, mais c'est aussi un prénom révolutionnaire. Dans le calendrier républicain français, le 17e jour du mois de floréal est officiellement dénommé jour de la Pimprenelle.

On faisait déjà mention des vertus curatives de la pimprenelle dans des écrits chinois deux siècles av. J.-C. Dans des écrits publiés au Moyen Âge, la pimprenelle est décrite comme une plante antiseptique aux effets hémostatiques. Elle est cultivée depuis cette époque comme plante aromatique et comme légume. Au XVIIIe siècle, elle figure à Versailles dans le potager du Roi.

Légendes :

Quelle réputation, grâce à Csaba ! La légende dit que Csaba, roi des Huns, fils d'Attila et petit-fils de l'empereur Honorius, fit appliquer un emplâtre de pimprenelle sur ses guerriers tués au combat pour les ressusciter… De là vient un surnom : emplâtre de Csaba – emplastrum Chaboe –.

La pimprenelle fait partie des plantes de la Saint-Jean, à cueillir le 24 juin, pour une efficacité quasi magique, à travers filtres et précieux breuvages, au même titre que d'autres plantes. Armoise, joubarbe, millepertuis, achillée millefeuille, lierre terrestre, marguerite, sauge



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides