Hippuris vulgaris

Hippuris vulgaris en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Pesse d'eau, Queue de cheval, Sapin d'eau, Pin aquatique

  • Nom(s) latin(s)

    Hippuris vulgaris

  • Famille

    Hippuridacées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

    Plante de bassin ▶ Hélophytes (pieds dans l'eau)

Esthétique

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 0,45 m
  • Largeur à maturité

    0,40 m et plus

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol humide
  • Densité

    3 pieds/m²
  • Profondeur (aquatique)

    Moins de 30 cm

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Bassin
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière Plante aquatique
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Les divers noms usuels de l’espèce Hippuris vulgaris font référence à l’aspect de ses tiges : outre le nom le plus courant de pesse d’eau, elle s’appelle aussi queue de cheval, sapin d’eau ou pin aquatique. Ces dénominations évoquent les tiges se dressant au-dessus de l’eau, semblables à de petits sapins grâce à leurs fines feuilles rigides et verticillées, distribuées sur toute leur hauteur. Les tiges comportent aussi une partie aquatique, aux feuilles plus souples et translucides, qui prennent une disposition en spirale quand le courant d’eau se fait plus fort. De même, le nom botanique, Hippuris, de cette espèce appartenant à la famille des Hippuridacées, se décompose en hippos (cheval) et oura (queue).

À l’état sauvage, les pesses d’eau se rencontrent dans toutes les régions tempérées froides de l’Europe ou de l’Asie, ainsi qu’au nord du continent américain et au sud du Chili. Ces plantes vivaces colonisent les cours d’eau, les mares et les dépressions marécageuses. Elles peuvent constituer dans certains cas de larges ceintures autour des lacs, mesurant jusqu’à 20 m de largeur. Cette distribution est le signe d’une rusticité à toute épreuve, et cette plante aquatique peut être cultivée dans toutes nos régions, même montagneuses. Autrefois, les peuples nordiques consommaient ses tiges qu’ils accommodaient en soupes nutritives.

Aujourd’hui, Hippuris vulgaris est devenue assez courante dans les bassins d’ornement, alors qu’elle se raréfie à l’état sauvage en France, du fait de la disparition de ses biotopes (elle est d’ailleurs protégée dans certaines régions).

En bassin d’ornement, ses tiges vert franc, dressées et bien serrées, évoquent une forêt de sapins en miniature et sont du plus bel effet pendant la belle saison. Elles disparaissent en automne, mais se développent à nouveau rapidement au printemps suivant. En revanche, les fleurs, qui apparaissent à l’aisselle des feuilles de certaines tiges en juin-juillet, ne présentent pas d’intérêt esthétique. Elles se transforment en fruits bruns au cours de l’été, qui confèrent une intéressante coloration chocolat aux tiges.

Les pesses d’eau peuvent s’enraciner au fond de la pièce d’eau à plusieurs mètres de profondeur. Dans ce cas, elles sont totalement immergées. Pour profiter de la partie aérienne, il faut les installer entre 5 et 40 cm de profondeur, elles dépassent alors de 20 à 40 cm le niveau d’eau.

Outre ses qualités décoratives, Hippuris vulgaris est précieuse dans les bassins pour plusieurs raisons :

  • Étant indigènes dans nos régions, elles accueillent une grande diversité d’animaux : les libellules et les demoiselles y font leur mue, installées sur leurs tiges aériennes ; elles servent de lieu de repos pour les batraciens ; les poissons viennent y frayer et se nourrissent de leurs feuilles ; les insectes y pondent ; elles offrent un abri sûr aux alevins et aux têtards.
  • Elles entrent dans la catégorie des plantes « oxygénantes » : leurs feuilles immergées émettent de l’oxygène, produit de la photosynthèse, en grande quantité. Pour expliquer le phénomène de la photosynthèse, voici une expérience intéressante à faire avec les enfants : installez une jeune pesse d’eau en godet dans un aquarium ; rapprochez une lampe de l’aquarium, la plante se met à produire des bulles, qui s’accrochent au bout des feuilles et qui sont tout à fait visibles en se munissant d’une simple loupe. Cette production d’oxygène est évidemment profitable aux poissons et à toute l’aquafaune présente dans le bassin. La pesse d’eau est sans doute la moins envahissante des plantes oxygénantes : ne produisant pas de nouvelles racines sur la tige, mais uniquement à partir du rhizome souterrain, elle reste assez facile à contenir.
  • Les pesses d’eau sont enfin d’excellentes plantes épuratives (note de 85/100). Gourmandes, elles assimilent par leurs feuilles immergées les nutriments en excédent, en particulier les nitrates et les phosphates. Ces composés minéraux sont issus de la décomposition de la matière organique (excréments des poissons, débris végétaux) par les bactéries présentes. En diminuant les concentrations de ces composés, les pesses d’eau contribuent à maintenir une eau claire dans le bassin d’ornement, concurrencent les algues vertes et limitent leur prolifération. Elles sont parfois utilisées dans les systèmes de phytoépuration des eaux usées, pour collectivités ou pour particuliers.

Espèces et variétés de pesse d’eau

Il existe plusieurs espèces appartenant au genre Hippuris à l’état sauvage, mais seule l’espèce commune, Hippuris vulgaris, est proposée pour orner les bassins.

Hippuris vulgaris

Hippuris vulgaris
  • Nom commun : Pesse d'eau
  • Description : Tiges vert franc, dressées et bien serrées, évoquent une forêt de sapins en miniature.

Plantation de Hippuris vulgaris

Plantation de Hippuris vulgaris

Où la planter ?

Les bassins, du plus grand au plus petit, conviennent aux pesses d’eau. Plantez plusieurs pieds ensemble en zone peu profonde (moins de 40 cm de hauteur d’eau), pour créer l’effet de « forêt miniature » recherché.

Un pied installé en isolé dans un bac rempli d’eau sera aussi d’un bel effet sur la terrasse.

L’exposition peut être ensoleillée à mi-ombragée. L’eau doit être fraîche de préférence et avoir un pH neutre à calcaire.

Quand planter la pesse d’eau ?

Vous pouvez procéder durant la belle saison : d’avril, quand l’eau s’est un peu réchauffée, à septembre.

Comment la planter ?

Prévoyez 3 plantes par m2. Dans un étang naturel comme dans un bassin artificiel, installez chaque pied dans un panier ajouré (35 × 35 cm), spécialement conçu pour les pièces d’eau. En effet, le rhizome des pesses d’eau est très traçant et peut se développer de plusieurs mètres de longueur. Vous le cantonnerez plus facilement en commençant par planter en paniers.

Garnissez chaque panier de terreau aquatique. Plantez un bout de rhizome. Recouvrez de terreau puis de gravillons pour maintenir le terreau en place.

Disposez les paniers à la bonne profondeur (entre 10 et 40 cm), en quinconce si le palier de plantation est assez large pour cela.

Culture et entretien de la pesse d’eau

Culture et entretien de la pesse d’eau

Cette plante robuste ne demande que peu de soins. Vous devrez simplement limiter le développement du rhizome qui, sinon, colonisera vite de nouveaux espaces. Même planté en panier, il finit par en sortir… S’il trouve un peu de vase ou de sable, il s’enracine de nouveau et il émet de nombreuses tiges. La plante peut ainsi doubler de volume en une année. Même sans support où s’enraciner, il flotte entre deux eaux et peut émettre de nouvelles tiges.

Chaque année au printemps ou en automne, arrachez une partie des tiges de manière à maintenir le volume végétal que vous souhaitez. Pensez à secouer les tiges au-dessus de l’eau avant de les évacuer, l’aquafaune pourra ainsi rejoindre le bassin et se fixer sur les tiges restantes. Vous pourrez mettre les tiges arrachées au compost ou les utiliser en paillage au potager après séchage.

En automne, éliminez les tiges fanées. Il est préférable de les évacuer car, si elles se décomposaient dans l’eau, elles contribueraient à augmenter le taux de matière organique du bassin.

Maladies, nuisibles et parasites

Les pesses d’eau ne présentent généralement aucun parasite ou maladie.

Ne vous inquiétez pas si elles mettent longtemps à se développer après la plantation, elles peuvent présenter un retard de plusieurs semaines par rapport aux autres espèces aquatiques, mais elles le rattrapent vite par la suite.

Vos pesses d’eau peuvent présenter un phénomène de jaunissement généralement dû à un pH qui ne leur convient pas (eau trop acide).

Enfin, si la population de poissons est trop importante par rapport à la quantité de feuillages immergés, ceux-ci peuvent boulotter leurs feuilles dans leur intégralité ! Une seule solution : limitez le nombre de poissons ou ajoutez des plantes aquatiques à feuillage immergé.

Multiplication de Hippuris vulgaris

Multiplication de Hippuris vulgaris

Hippuris vulgaris se multiplie par division. Vous pouvez procéder pendant toute la belle saison, entre avril et septembre :

  • Découpez un bout de rhizome (facilement récupérable quand il est sorti du panier).
  • Plantez-le dans un nouveau panier garni de terreau aquatique puis recouvert de graviers.
  • Disposez le panier entre 20 et 40 cm de profondeur.

Conseils écologiques

Il est désormais possible d'installer un système de phytoépuration dans le jardin d'une maison individuelle pour traiter les eaux usées. Il est composé de plusieurs bassins plantés d'espèces aquatiques ou de berges. Les eaux usées passent à travers ces bassins (au nombre de 2 à 4), sont progressivement filtrées et débarrassées de leurs impuretés. Les systèmes de toilettes sèches (de plus en plus simples d'utilisation) ou de toilettes à économie d'eau (jusqu'à 80 % d'économie) facilitent grandement la mise en place d'un tel dispositif de phytoépuration. En effet, dans une maison à toilettes classiques, la chasse d'eau produit à elle seule un quart à un tiers des eaux usées de la maison (60 000 l par an pour une famille de quatre personnes) ! Réduire fortement ou éliminer ces « eaux vannes » permet de réduire la surface consacrée à la phytoépuration et de diminuer le coût total du dispositif.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides