Avoine

Avoine en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Avoine cultivé, Avoine commune, Avoine nue

  • Nom(s) latin(s)

    Avena sativa, Avena nuda

  • Famille

    Poacées, Graminées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Herbes et graminées

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Annuelle
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,60 à 1 m
  • Largeur à maturité

    0,15 à 0,20 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol sableux Sol caillouteux
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide
  • Densité

    10 à 15 g de graines/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Potager
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Appartenant à la famille des Poacées, autrement appelées Graminées, l’avoine est une céréale cultivée depuis des millénaires pour ses qualités nutritives. À l’origine, il s’agissait sans doute d’une « mauvaise herbe » apparaissant au milieu des champs de froment. Mais dans certains cas, quand le climat et les sols lui étaient favorables (en régions tempérées froides et en terrain acide), elle a pris le dessus, et les hommes l’on finalement cultivée pour elle-même, et introduite dans leur alimentation. C’est ainsi qu’elle est devenue la céréale de base pour les peuples d’Europe du Nord, Vikings, Germains, Écossais, Irlandais…

Par la suite, l’avoine a longtemps été utilisée pour nourrir le bétail. Désormais, elle est de nouveau destinée à l’alimentation humaine : les fameux flocons d’avoine (quaker oats) permettent de composer des petits déjeuners riches en nutriments. Des études récentes montrent que cette céréale non panifiable peut être introduite dans les régimes sans gluten. Utilisée sous forme non raffinée, elle est conseillée pour réduire les risques de maladies coronariennes et diminuer le taux de mauvais cholestérol dans le sang. Elle apporte aussi des fibres qui améliorent le transit intestinal. Par ailleurs, l’avoine rentre dans la composition de divers produits cosmétiques grâce à ses propriétés adoucissantes.

Chez les jardiniers amateurs, l’avoine n’est pas cultivée pour la production de céréales comestibles. Elle est généralement utilisée comme engrais vert, semée seule ou en mélange avec une légumineuse dans le but de nettoyer le sol, de l’enrichir en divers éléments nutritifs et d’améliorer sa structure entre deux cultures de rapport. Dans ce cas, l’avoine n’est pas cultivée jusqu’à la maturation des graines. Les parties herbacées sont coupées ras avant la mise à fleurs, broyées sur place et incorporées au sol. Ce sont ces parties herbacées aériennes, mais surtout les racines et toute la microflore les entourant, qui contribuent à améliorer le sol.

Comme les autres graminées utilisées en engrais vert, l’avoine présente un enracinement fasciculé et relativement profond. C’est ainsi qu’elle va puiser les éléments nutritifs en profondeur. Les restituant en surface quand elle est broyée et incorporée au sol, elle apporte de nombreux nutriments aux cultures suivantes, et en particulier des nitrates qui ont tendance à migrer en profondeur. Cet appareil racinaire développé présente l’avantage supplémentaire de bien aérer et ameublir le sol, il améliore ainsi sa structure.

L’avoine est aussi considérée comme une culture « assainissante », qui réduit la quantité des mauvaises herbes susceptibles d’apparaître dans les cultures suivantes. En particulier, elle concurrence efficacement le chiendent, le chardon et la folle avoine (une espèce sauvage très proche de l’avoine cultivée). Elle est réputée diminuer la proportion de nématodes (petits vers parasites dont elle n’est pas une hôte) et de certains champignons parasites (Fusarium, Rhizoctonia, attaqués par des substances fongicides produites par ses racines).

Elle ne présente qu’un inconvénient, elle est plus difficile à enfouir que des espèces aux parties aériennes plus « tendres ».

La plante herbacée présente des tiges creuses atteignant à maturité 0,80 à 1 m de hauteur. Ses feuilles sont fines et coupantes. Les épillets contenant les graines sont munis de pédoncules barbus et regroupés en grappes lâches particulièrement élégantes appelées panicules. Ils mûrissent en juillet-août.

Espèces et variétés d’avoine

On dénombre plus d’une centaine de variétés d’avoine utilisées en agriculture, divisées en deux catégories : avoines d’hiver ou de printemps. Les premières sont semées à l’automne pour une récolte l’année suivante, en début d’été, et nécessitent un passage au froid, appelé « vernalisation », pour fructifier. Les secondes sont semées au printemps et récoltées en été de la même année.

Les jardiniers amateurs ne disposent pas d’une telle diversité. Ils ne peuvent se procurer que des variétés (généralement de printemps) de l’espèce type, Avena sativa, dite avoine cultivée ou avoine commune. Ils peuvent aussi choisir une variante à grains nus, Avena nuda. En culture de type engrais vert, ces différentes espèces et variétés avoines, qui se distinguent par les caractéristiques de leurs graines, sont absolument équivalentes. Elles sont d’ailleurs proposées indifféremment par les semenciers spécialisés dans le maintien de la biodiversité, les seules chez lesquels on trouve des semences d’avoine.

Avena sativa

Avena sativa
  • Nom commun : Avoine cultivée ou avoine commune
  • Description : Il existe des variétés dites blanches ou noires, selon la couleur des graines.

Avena nuda

Avena nuda
  • Nom commun : Avoine nue
  • Description : Variété à grains nus.

Semis de l’avoine

Semis de l’avoine

Tony Rodd/CC BY-NC-SA 2.0/Flickr

Où le semer ?

Peu exigeante, l'avoine s'adapte à toutes les conditions climatiques et à tous les terrains, elle supporte le froid humide ainsi que les sols pauvres et acides. Elle ne souffre que de la sécheresse et de la chaleur.

Elle demande une situation ensoleillée ou mi-ombragée.

Quand semer l'avoine ?

Les deux époques de semis sont de la fin de l'hiver au tout début du printemps (entre février et début avril), ou bien de la fin de l'été à l'automne (septembre à décembre).

Comment le semer ?

Commencez par préparer le sol. Il doit d'abord être désherbé, décompacté et aéré. Passez ensuite le râteau sur toute sa surface pour constituer un « lit de semences » bien régulier. Semez à la volée. Comptez 1 à 1,5 kg de semences pour 100 m².

Pour une meilleure efficacité de l'engrais vert, vous pouvez mélanger l'avoine avec une légumineuse : pois pour un semis de fin d'hiver, vesce ou féverole pour un semis d'automne, à raison de 500 g de graines d'avoine pour 500 g de graines de légumineuse.

Après le semis, ratissez, tassez la terre avec le dos du râteau ou au rouleau à gazon. Il est inutile d'arroser.

Culture et entretien de l’avoine

Culture et entretien de l’avoine

La germination se fait en 10 à 20 jours. L’avoine ne demande aucun entretien particulier jusqu’au fauchage.

  • Pour un semis de fin d’hiver, fauchez en juin, juste avant la floraison, quand la plante a emmagasiné le maximum d’azote mais reste encore tendre, ce qui facilite le broyage et la décomposition.
  • Pour un semis d’automne, laissez l’avoine en place tout l’hiver, ce qui maintient une couverture végétale sur le sol. Fauchez dès que le travail au potager est possible, avant les semis et plantations de printemps.

Après le fauchage, vous pouvez broyer les tiges simplement en utilisant une tondeuse en position haute. Laissez sécher les tiges sur place (durant une semaine en conditions favorables : partie herbacée bien tendre et météo favorable, avec un temps sec et chaud), puis utilisez une griffe pour incorporer le broyat dans les premiers centimètres du sol. Si la surface est importante, la motobineuse la remplacera efficacement.

Après l’enfouissement, attendez un mois pour mettre en culture une espèce légumière.

Maladies, nuisibles et parasites

La rouille couronnée, une maladie cryptogamique, peut affecter les cultures d’avoine en fin de saison, avant la récolte. Elle a des conséquences négatives en agriculture, car elle diminue les rendements, mais n’a pas d’importance en engrais vert, et ne nécessite donc pas de traitement.

De même, la folle avoine (Avena fatua) est crainte par les agriculteurs, car elle n’a pas du tout le même rendement que l’avoine cultivée, mais elle joue un rôle d’engrais vert similaire au potager.

Multiplication de l’avoine

Multiplication de l’avoine

Pablo Alcolea/CC BY-NC-ND 2.0/Flickr

L’avoine peut évidemment être cultivée jusqu’à la maturité des graines. Récoltez-les en juillet ou en août, quand la plante commence à sécher et que celles-ci semblent bien mûres. L’avoine est la céréale la plus simple à récolter. Équipez-vous de gants, prenez chaque panicule en main, à la base, et tirez vers vous. Les graines tomberont au fur et à mesure. Vous pouvez récolter ainsi 300 g de graines par m².

Conseils écologiques

Son appartenance à la famille des Poacées fait de l'avoine une candidate toute désignée pour la culture intermédiaire entre deux espèces légumières. En effet, aucun des légumes habituellement cultivés n'appartient à cette famille. En rompant leurs cycles, cette biodiversité diminue les risques de maladies et de parasites au potager.

D'autres espèces utilisées comme engrais verts présentent la même qualité : le lin, de la famille des Linacées ou encore la phacélie, de la famille des Boraginacées (ou Hydrophillacées), la famille de la bourrache et de la consoude, mais d'aucun autre légume. Ce n'est pas le cas en revanche de la moutarde blanche, un engrais vert très courant appartenant à la famille des Brassicacées (anciennement appelée Crucifère), la même que celle des radis, navets ou choux.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides