Sagittaire

Sagittaire en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Sagittaire, Flèche d'eau, Pomme de terre des marais, Pomme de terre des cygnes

  • Nom(s) latin(s)

    Sagittaria spp.

  • Famille

    Alismatacée

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

    Plante de bassin ▶ Hélophytes (pieds dans l'eau)

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Élancé ou colonnaire
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,30 à 1 m
  • Largeur à maturité

    0,40 à 0,70 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol humide
  • Densité

    3 pieds/m²
  • Profondeur (aquatique)

    Moins de 30 cm

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Bassin
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Plante aquatique
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

La sagittaire, généralement appelée flèche d’eau, doit ces deux dénominations à la forme de ses feuilles émergées, mais elle porte un autre nom – pomme de terre des cygnes ou des marais –, qui fait allusion à un usage nutritif de cette plante originaire des diverses zones tropicales et tempérées du globe, en Europe, Asie et Amérique. Effectivement, les sagittaires ont été appréciées pendant longtemps pour les qualités nutritives de leurs tubercules.

Chaque année à l’arrivée de l’automne, les Amérindiens fouillaient la vase pour les récolter. Consommés tels quels puis transformés en farine, ils contribuaient à nourrir la tribu pendant tout l’hiver. Ils servaient aussi à préparer des infusions pour nettoyer les blessures. Les Iroquois en faisaient une préparation végétale utilisée pour fertiliser le maïs. Les Kalmouks de la Volga, installés au bord de la mer Caspienne, comptaient aussi sur cette ressource disponible dans la nature pour se nourrir pendant leurs périodes de chasse, sans avoir besoin d’emporter des réserves.

Les tubercules de sagittaire font toujours partie de l’alimentation au Japon et en Chine où les sagittaires sont cultivées pour cet usage. Au Japon, ils entrent dans la composition de l’Osechi, cet ensemble des plats traditionnels consommés lors des fêtes du Nouvel An.

Dans nos jardins, la culture de la sagittaire se fait dans un but décoratif, même si la récolte des tubercules est possible en théorie. Elle peut se pratiquer au printemps ou en début d’automne, quand le feuillage commence à faner et que les tubercules ont emmagasiné le maximum de réserves nutritives. Mais sous nos climats, cette récolte restera anecdotique, mieux vaut laisser les tubercules aux canards qui en sont très friands !

Le principal intérêt de la sagittaire tient dans ses feuilles en forme de flèche, plus ou moins étroites selon les espèces, qui se dressent entre 0,40 et 0,80 m au-dessus de l’eau. D’autres feuilles en forme de cœur allongé, elles aussi décoratives, flottent à la surface de l’eau. La sagittaire présente un troisième type de feuilles, immergées et de forme rubanée, qui n’ajoutent rien sur le plan décoratif mais qui présentent un grand atout pour l’équilibre du bassin : elles sont oxygénantes et même déphosphatantes, à tel point qu’on utilise cette plante dans la technique du lagunage, qui consiste à épurer les eaux usées en les faisant transiter dans des bassins plantés de diverses plantes aquatiques. L’ensemble du feuillage de cette plante caduque disparaît en automne après avoir viré au jaune et se développe à nouveau au printemps à partir de la souche immergée.

Un autre atout esthétique de la sagittaire est sa floraison estivale (entre juillet et septembre selon les espèces), à condition toutefois qu’elle ne soit pas plantée trop profondément : les hampes ramifiées se parent de jolies fleurs blanches à cœur jaune ou pourpre, organisées en grappe. Les fleurs femelles, les plus grandes, sont situées à la base de la grappe, les fleurs mâles, plus discrètes, au sommet. Ces fleurs à trois pétales se transforment parfois en fruits évoquant de petites noix. Ils flottent bien et contribuent ainsi à multiplier la plante.

Comme la plupart des plantes de bassin, la sagittaire ne présente pas de difficulté de culture. Son principal défaut est au contraire son caractère vigoureux qui peut parfois la rendre trop envahissante. Il faut donc régulièrement la contenir. Cette plante est d’ailleurs considérée comme potentiellement invasive dans certains départements français. Cette caractéristique est due à son rhizome vigoureux, une tige souterraine qui produit chaque année une vingtaine de tubercules pouvant donner naissance à de nouvelles plantes.

Espèces et variétés de sagittaire

Ce genre largement réparti sur tout le globe se décline en une cinquantaine d’espèces. Plusieurs d’entre elles (présentées ci-dessous) sont proposées pour la décoration du bassin dans nos contrées tempérées, toutes caractérisées par leurs feuilles émergées décoratives et par une bonne rusticité (elles supportent jusqu’à -15 °C). D’autres ne présentent que des feuilles immergées et flottantes, voire seulement immergées, et sont utilisées en aquariophilie. La plupart de ces dernières sont originaires des zones tropicales et non adaptées à la culture en extérieur.

Espèces d’origine sauvage, indigènes dans diverses zones tempérées du globe.

Sagittaire sagittée (Sagittaria sagittifolia)

Espèces d’origine sauvage, indigènes dans diverses zones tempérées du globe. Sagittaire sagittée (Sagittaria sagittifolia)
  • Feuillage : Feuilles émergées de forme sagittée bien marquée, d’où son nom. Hauteur au-dessus de l’eau et largeur : 70 cm.
  • Floraison : Fleurs blanches au cœur pourpre en juillet-août.
  • Qualités : Elle forme une touffe dressée imposante.

Sagittaire gramineuse (Sagittaria graminea)

Espèces d’origine sauvage, indigènes dans diverses zones tempérées du globe. Sagittaire gramineuse (Sagittaria graminea)
  • Feuillage : Feuilles émergées linéaires et étroites, évoquant celles d’une graminée. Hauteur au-dessus de l’eau et largeur : 40 cm.
  • Floraison : Fleurs blanches en grappes sur des hampes aussi hautes que la touffe de feuilles.
  • Qualités : Elle supporte une situation un peu plus ombragée que la sagittaire sagittée.

Sagittaire à larges feuilles (Sagittaria latifolia)

Espèces d’origine sauvage, indigènes dans diverses zones tempérées du globe. Sagittaire à larges feuilles (Sagittaria latifolia)
  • Feuillage : Les feuilles sagittées à long pétiole sont très larges. Hauteur au-dessus de l’eau et largeur : 70 cm.
  • Floraison : Fleurs blanches en grappes pouvant être un peu cachées par les larges feuilles.
  • Qualités : Originaire d’Amérique, elle était utilisée par les Amérindiens pour leur alimentation. Elle forme une touffe plus imposante que celle de la sagittaire sagittée.

Variétés horticoles obtenues par sélection à partir des espèces types.

Sagittaire sagittée à fleurs doubles (Sagittaria sagittifolia 'Flora plena')

Variétés horticoles obtenues par sélection à partir des espèces types. Sagittaire sagittée à fleurs doubles (Sagittaria sagittifolia 'Flora plena')
  • Feuillage : Feuilles émergées identiques à celles de la sagittaire sagittée. Hauteur au-dessus de l’eau et largeur : 60 cm.
  • Floraison : Fleurs blanches très originales en pompons, épanouies en juillet-août.
  • Qualités : La plus décorative des sagittaires grâce à sa floraison spectaculaire.

Sagittaire gramineuse panachée (Sagittaria graminea 'Crush Ice')

Sagittaire gramineuse panachée ( Sagittaria graminea  'Crush Ice')
  • Feuillage : Les feuilles étroitement lancéolées, presque linéaires, présentent une panachure crème très originale. Hauteur au-dessus de l’eau et largeur : 60 cm.
  • Floraison : Floraison identique à celle de la sagittaire gramineuse.
  • Qualités : Elle supporte encore mieux les situations ombragées que la sagittaire gramineuse, qui contribuent même à accentuer sa panachure.

Sagittaire des Appalaches 'Benni Silk Stocking' (Sagittaria australis 'Benni silk Stocking')

Sagittaire des Appalaches 'Benni Silk Stocking' ( Sagittaria australis  'Benni silk Stocking')
  • Feuillage : Jeunes feuilles couleur chocolat aux nervures vert clair bien apparentes. Hauteur au-dessus de l’eau et largeur : 50 cm.
  • Floraison : La floraison blanche est similaire à celle des autres sagittaires.
  • Qualités : Originale par son feuillage couleur chocolat, mais attention, les feuilles perdent en partie cette coloration en grandissant.

Semis et plantation de la sagittaire

Semis et plantation de la sagittaire

Où la planter ?

La plupart des sagittaires proposées pour la plantation des bassins préfèrent une situation ensoleillée. Seules la sagittaire gramineuse et sa variété panachée, ainsi que la sagittaire 'Benni Silk Stocking' supportent la mi-ombre.

Toutes doivent être installées en sol marécageux, restant toujours humide. Vous pouvez les placer sous une profondeur d'eau de 5 à 20 cm, ne la dépassez pas, cela diminuerait leur floraison. Diminuez un peu la profondeur de plantation pour les espèces et variétés les plus petites.

Quand planter la sagittaire ?

Procédez au printemps, après les dernières gelées et quand l'eau du bassin a commencé à se réchauffer (avril à juin selon la région).

Comment la planter ?

La plupart de nos bassins étant constitués d'une coque préformée en polyéthylène ou séparés du sol par une bâche en PVC ou en caoutchouc synthétique, la plantation des espèces aquatiques ne se fait pas en pleine terre, comme dans la nature, mais dans des paniers ajourés spécialement conçus pour cet usage.

  • Procurez-vous un panier deux fois plus large et haut que le godet contenant la sagittaire, du terreau aquatique, lourd et riche en éléments nutritifs, des gravillons, des boules d'engrais pour plantes aquatiques. Vous trouverez ce matériel au rayon bassins et plantes aquatiques des jardineries.
  • Dépotez la sagittaire, placez la motte dans le panier. Remplissez de terreau aquatique, ajoutez une boule d'engrais. Recouvrez d'une couche de gravillons, ils maintiendront le terreau dans l'eau.
  • Enfoncez le panier tout doucement dans l'eau. Placez-le sur le palier de plantation qui correspond à la profondeur adéquate.

Culture et entretien de la sagittaire

Culture et entretien de la sagittaire

Phillip Merrit/CC BY-NC-SA 2.0/Flickr

Comme la plupart des plantes aquatiques, la sagittaire ne demande que peu d’entretien. Si les pieds de sagittaire sont installés près de la berge, vous n’aurez aucune difficulté à effectuer les quelques gestes nécessaires. Si au contraire, ils ne sont pas à portée de main, procurez-vous un ciseau pour bassin, munis d’un long manche et qui coupe et attrape en même temps.

  • Quand les fleurs fanent, coupez les hampes avant qu’elles se transforment en fruits, vous favoriserez l’émission de nouvelles fleurs et vous éviterez les éventuels semis envahissants.
  • En fin de saison végétative, quand le feuillage commence à jaunir, coupez le nombre de tiges nécessaire pour maintenir dans des proportions raisonnables le volume de la plante.

Maladies, nuisibles et parasites

La sagittaire peut subir des attaques de pucerons noirs, mais sans dommage pour ses qualités esthétiques, il est donc inutile de traiter.

Multiplication de la sagittaire

Multiplication de la sagittaire

Récoltez en mars ou avril les petits tubercules émis à proximité de chaque pied. Fouillez la vase autour des pieds de sagittaire. Vous trouverez les petits tubercules (de la grosseur d'un œuf et de couleur violacée) à l'extrémité de tiges souterraines, comme celles de la pomme de terre.

Vous les replanterez dans des paniers garnis de terreau aquatique recouvert de gravillons, que vous disposerez à d'autres endroits du bassin.

Conseils écologiques

Les sagittaires peuvent être plantées à raison de 3 par m² : n'allez pas au-delà de trois pieds, voire un seul, si vous voulez de la diversité dans votre bassin. En effet, le nombre total de plantes à installer dans un bassin est limité par leur caractère envahissant : pour une surface de 10 m², prévoyez un ou deux nénuphars, deux ou trois plantes oxygénantes et trois à cinq plantes hélophytes décoratives (dont les racines se développent dans un sol gorgé d'eau mais dont les systèmes reproducteur et végétatif restent hors de l'eau). Suivez ensuite l'entretien pour que les plantes aquatiques n'envahissent pas le bassin : la surface de l'eau doit rester libre de feuilles couvrantes aux 2/3. Cela préserve le bon équilibre de tout l'écosystème que le bassin abrite.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides