Mélisse

Mélisse en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Mélisse

  • Nom(s) latin(s)

    Melissa officinalis

  • Famille

    Lamiacées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

    Plante comestible ▶ Aromatiques et condiments | Plante à tisane

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,45 à 1 m
  • Largeur à maturité

    40 à 60 cm

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Anti-insectes Certaines plantes ont des vertus répulsives contre des nuisibles ou, au contraire, protègent d'autres plantes en attirant les nuisibles.
    Anti-moustiques : À planter près de vos lieux de vie (terrasse, pergola, table ou jeux de jardin…) pour écarter les moustiques.
    Anti-pucerons : À planter près de vos fleurs fragiles pour les protéger.
    Anti-mouches, anti-limaces et anti-doryphores : À planter à proximité de votre potager pour le protéger. (Les plantes anti-mouches servent à lutter contre des mouches spécifiques qui attaquent les légumes.)

    Moustiques
    Pucerons
    Mouches
  • Densité

    7 pieds par m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Verger Prairie Couvre-sol Massif ou bordure Potager
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

De la famille des Lamiacées, Melissa officinalis s'installe pour toujours au jardin, se ressemant mais aussi drageonnant sans vergogne. Elle se présente sous la forme d'une touffe buissonnante, formée de nombreuses tiges carrées, dressées, mesurant entre 40 et 60 cm en tout sens. Très odorantes, citronnées, les feuilles vert foncé sont dentelées et gaufrées. La floraison a lieu en plein été, en minuscules fleurs ivoire, réunies en bouquets à l'aisselle des feuilles. Les graines, noires et brillantes, fort nombreuses, se disséminent à foison, souvent beaucoup trop. Taillez la plante dès l'apparition des fleurs, pour éviter d'être envahi de semis spontanés, mais aussi pour qu'elle reforme un beau feuillage sain.

Si la mélisse a une préférence pour un sol frais, fertile, léger, argileux, profond, elle est capable de s'installer partout, au soleil ou à mi-ombre. Installez la mélisse en bordure, au jardin d'herbes, au potager. Elle forme de belles touffes régulières, au feuillage ressemblant à celui de la menthe… ou à celui des orties. Utilisez-la en couvre-sol, au pied d'une haie, par exemple, où elle pourra s'installer à loisir, sans gêner les plantes voisines. Si elle dépasse trop, un coup de tondeuse la maintiendra à sa place ! Moins encombrantes, plantez les variétés 'All Gold', dorée et 'Aurea', panachée verte et dorée.

Cette plante est d'une culture si aisée qu'elle accepte bien, et pour longtemps, d'être installée dans un pot, à condition d'être divisée régulièrement. Plantez-la seule, comme la menthe, sinon elle grignote très vite ses voisines. Son parfum citronné éloignant les moustiques, plantez-la, en potée, près de l'endroit où vous prenez vos repas, les beaux soirs d'été, et, encore mieux, préparez quelques petits bouquets à disposer sur la table.

La saveur de la mélisse, union délicate de citron et d'une pointe de menthe, accommode aussi bien des plats salés que des desserts, sans oublier les boissons. Les feuilles tendres, finement ciselées, relèvent les salades et toutes sortes de crudités, les sauces, les potages, les gâteaux d'herbes, les poissons, les marinades, les viandes, les compotes, les salades et soupes de fruits, les confitures. Elles sont exquises en tisane, chaude ou froide. Elles parfument les laitages : crèmes, entremets, glaces.

La mélisse contribue à la préparation de liqueurs et de la fameuse Eau de mélisse des Carmes.

Attention : l'eau de mélisse contient un fort pourcentage d'alcool et ne doit pas être donnée aux enfants ni être consommée pure ! Utilisez-en quelques gouttes sur un sucre ; dans un verre d'eau sucrée ; ou en infusion avec de l'eau chaude, comme un grog.

Enfin, la mélisse est reconnue pour ses nombreuses propriétés médicinales. Elle aide à soigner entre autres les troubles gastriques et intestinaux, la nervosité et les troubles du sommeil…

Note : Melissa, vient du grec, abeille.

Espèces et variétés de mélisse

Outre la plante type, on rencontre deux hybrides :

Melissa officinalis

Espèce type

Melissa officinalis Espèce type
  • Feuillage et qualités : Feuillage vert.

'All Gold' ou Mélisse dorée

Mélisse 'All Gold' ou Mélisse dorée
  • Feuillage et qualités : Feuillage doré, moins envahissant que le type.

'Aurea' ou Mélisse panachée

Melissa officinalis 'Aurea' ou Mélisse panachée
  • Feuillage et qualités : Feuillage panaché, moins envahissant que le type.

Semis et plantation de la mélisse

Semis et plantation de la mélisse

Où la planter ou semer ?

Plantez-la au soleil ou à mi-ombre, même si la mélisse a une préférence pour un sol frais, fertile, léger, argileux, profond, elle est capable de s'installer partout.

Quand planter et semer la mélisse ?

  • Au printemps ou en automne pour la plantation.
  • En mai pour le semis.

Comment la planter ou semer ?

Pour la plantation :

  • Faites un trou de quatre fois la grosseur de la motte.
  • Mettez le godet à tremper dans une cuvette d'eau pendant 5 min.
  • Ajoutez une poignée de compost à la terre, remettez-en une partie dans le trou.
  • Dépotez la mélisse, positionnez la plante, rebouchez, arrosez et paillez.

Pour le semis de la mélisse, semez en pépinière. Arrosez à la pomme. Éclaircissez, puis repiquez les plants en place en septembre, à 50-60 cm en tous sens.

En pot : composez un mélange de 1/3 de terreau, 1/3 de terre de jardin, 1/3 de sable. Plantez la mélisse seule.

Culture et entretien de la mélisse

Culture et entretien de la mélisse

Si la plantation a lieu au printemps, arrosez pendant les deux mois qui suivent.

Rabattez la touffe deux fois dans l’année :

  • En juillet, au moment où la plante fleurit, pour favoriser l’apparition d’un nouveau feuillage bien frais, et pour éviter les semis intempestifs.
  • En mars, pour supprimer les vieilles tiges avant que les nouvelles se forment.

Taille de la mélisse

Quand tailler

La mélisse se taille en juillet et en mars.

Comment tailler

La mélisse commence à jaunir et à s’étioler, en juillet ? Une coupe drastique va lui donner une seconde jeunesse. Rabattez au sécateur les touffes au ras du sol. En quelques jours, les nouvelles tiges vont apparaître, toutes fraîches. Ne jetez pas les branchettes coupées. Mettez à sécher les plus belles, en bottes, tête en bas, dans une pièce aérée et sombre. Elles feront de délicieuses tisanes ou embaumeront vos armoires.

En mars, supprimez toutes les tiges sèches.

Maladies, nuisibles et parasites

C’est une plante résistante. On ne lui connaît ni maladies ni parasites.

Récolte

Quand et comment récolter la mélisse ?

Vous pouvez cueillir la mélisse de mai à octobre, mais c’est en juin qu’elle possède toutes ses qualités ainsi qu’en septembre, si la plante a été rabattue fin juin.

La conservation de la mélisse

Les feuilles de mélisse se congèlent très bien.

Le séchage donne d’assez bons résultats, mais les feuilles ne gardent le parfum que quelques mois. Pour les sécher, suspendez les tiges à l’ombre dans un local aéré, puis mettez les feuilles en bocaux hermétiques, à conserver au frais, à l’abri de la lumière du jour.

Multiplication de la mélisse

Multiplication de la mélisse

La mélisse se multiplie par semis ou division.

Semis

Deux méthodes sont possibles :

  • Récoltez les graines de fin août à octobre. Laissez une tige ou deux monter à graines. Récoltez à maturité, par temps sec, séchez-les à l'ombre, récupérez les graines, ensachez et conservez au frais.
  • Repérez les semis spontanés du printemps à l'automne, dès que la touffette à 5 ou 6 feuilles. Pour les repérer ? Des petites rosettes de feuilles serrées, plaquées au sol, assez épaisses, très nervurées, gaufrées. Mettez-les en godet aussitôt. Mais attention : c'est une plante envahissante, capable de se ressemer dans des endroits bizarres.

Division

Divisez en mars ou en octobre.

Sortez la touffe à la fourche-bêche, sectionnez-la en plusieurs parties, à replanter aussitôt.

Conseils écologiques

La mélisse est une compagne parfaite pour toutes les plantes et son parfum citronné refoule les moustiques, les pucerons et les mouches. Installez des pieds un peu partout au potager, en particulier près des fèves, des haricots… Plantée au pied des rosiers et des fruitiers, elle les protège des pucerons.

Un peu d’histoire…

Quelques autres noms français ou régionaux sous lesquels on trouve parfois la mélisse ? Citronnelle, mélisse-citronnelle, mélisse des boutiques, citronnade, piment des abeilles, piment des ruches, thé de France, herbe au citron, mélisse citronnelle-piment des ruches…

On l’appelle parfois mélisse citronnelle ou simplement citronnelle, ce qui prête à confusion avec d’autres plantes. La vraie citronnelle, c’est Cymbopogon citratus, utilisée en cuisine asiatique. La citronnelle, ou citronnelle de l’Inde ou citronnelle de Madagascar ou encore citronnelle de Java, est une plante herbacée tropicale, donc non rustique, de la famille des Poacées (graminées), cultivée pour ses tiges et feuilles aromatiques, citronnées.

Et cette dernière ne doit pas être confondue avec la verveine-citronnelle, Lippia citriodora, rustique seulement jusqu’à -8 °C.

Originaire de l’est du bassin méditerranéen, la mélisse était déjà reconnue pour ses vertus dans la Grèce Antique, où les médecins l’utilisaient contre les troubles du système nerveux. Les médecins arabes, quant à eux, vantaient ses vertus antispasmodiques.

La mélisse s’est répandue dans toute l’Europe dès l’Antiquité, et en France, c’est au Moyen-âge qu’elle a commencé à être appréciée à sa juste valeur. Vers la fin du Moyen-âge, les moines l’utilisent pour concocter des élixirs de longue vie et liqueurs de santé, en l’associant à d’autres plantes. C’est la naissance de la Bénédictine et de la Chartreuse, entre autres.

La mélisse officinale devient une vedette en France sous Louis XIII, à partir du XVIIe siècle, car en 1611, les religieux du Carmel de la rue de Vaugirard, à Paris, mettent au point la fameuse « Eau de Mélisse des Carmes ». Même le Cardinal de Richelieu en avait toujours un petit flacon sous la main, pour calmer ses migraines. Les dames de la cour du Roi-Soleil en font grand cas, et grande consommation, pour soigner leurs vapeurs et problèmes nerveux.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides