Ginseng

Ginseng en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Ginseng, Racine de vie

  • Nom(s) latin(s)

    Panax ginseng

  • Famille

    Araliacées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Herbes et graminées

    Plante comestible ▶ Légume exotique | Aromatiques et condiments | Plante à tisane

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0 à 1,50 m
  • Largeur à maturité

    0,10 à 0,75 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide
  • Densité

    35 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Ombre
  • Utilisation intérieure

    Entrée Véranda Serre froide Serre tempérée
  • Utilisation extérieure

    Bosquet ou forêt
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le ginseng du nom latin Panax appartient à la famille des Araliacées. Il est originaire d'Asie du Nord, où il pousse principalement dans les sous-bois. Il n'existe pas à l'état sauvage en Europe. Le ginseng est souvent surnommé « racine de vie » en raison de ses nombreuses vertus thérapeutiques.

C'est une vivace dont les feuilles vert foncé, lisses et épaisses, aux bords dentés, sont caduques. Après 4 ans environ, le ginseng fleurit au printemps et en fin d'été, en donnant de petites fleurs blanches en ombelles. Des fruits, sous forme de baies rouge vif, leur succèdent. La croissance de ses racines est lente. Celles-ci n'arrivent à maturité qu'au bout de 4 à 6 ans. Il faut donc attendre facilement 5 ans, avant de pouvoir bénéficier des qualités de la plante.

Le ginseng se cultive dans toutes nos régions, car il n'est pas trop fragile et s'adapte à la fois au gel et à la sécheresse. Perdant tout son feuillage en automne, il se met au repos pendant l'hiver jusqu'au printemps. C'est une plante d'extérieur qui se plaît près d'un mur ou d'un arbre. Il s'utilise en pleine terre, mais aussi beaucoup en serre, en bacs et en pots.

C'est un légume racine, à la saveur douce-amère, réputé pour ses vertus médicinales, à la fois revitalisantes et anti-stress, qui aident à lutter contre le cancer, le diabète ou les maladies vasculaires et son pouvoir anti-vieillissement physique ou psychique. Le ginseng se consomme aussi comme aliment (boissons, thés, infusions, assaisonnements) ; il s'utilise frais ou sec, en entier ou coupé en rondelles, concassé ou en poudre.

Attention : il est conseillé de ne pas le consommer de façon intensive et de demander conseil pour une utilisation prolongée.

Espèces et variétés de ginseng

Ginseng asiatique, Ginseng coréen (Panax Ginseng C.A. Meyer)

Ginseng Ginseng asiatique, Ginseng coréen ( Panax Ginseng C.A. Meyer )
  • Aspect : Atteint environ 0,30 m de hauteur. Feuilles grandes, lisses et épaisses. Fleurs blanc-jaune.
  • Intérêt des racines : Espèce dite « chaude », c’est-à-dire stimulante. Elle nourrit le Yang. Espèce très riche qui possède une haute concentration de substances actives et la plus grande diversité d’apports bienfaiteurs. Racines de 5 à 15 cm de longueur et 2 à 3 cm de largeur.
  • Qualités : Originaire de Chine, de Corée et de Russie. Espèce la plus connue, la meilleure, cultivée pour le commerce et l’exportation. Reconnue et utilisée dans la pharmacopée européenne. Croissance des racines très lente : 4 à 6 ans pour atteindre la maturité.

Ginseng japonais, Grand Ginseng, Bambou Ginseng (Panax japonicus)

 Ginseng japonais, Grand Ginseng, Bambou Ginseng (Panax japonicus)
  • Aspect : Grande espèce qui atteint entre 0,30 et 0,80 m de hauteur. Feuilles décoratives ressemblant aux feuilles du schefflera. Petites fleurs blanches.
  • Intérêt des racines : Espèce très cultivée au Japon, mais qui contient moins de substances actives que le Panax ginseng. Elle est considérée de qualité inférieure à celui-ci.
  • Qualités : Originaire du Japon. Espèce cultivée aussi en Inde et au sud de la Chine.

Ginseng de l’Himalaya (Panax pseudoginseng ou notoginseng)

Ginseng de l’Himalaya ( Panax pseudoginseng  ou  notoginseng )
  • Aspect : Grande espèce d’environ 1,20 m de hauteur. Feuilles longues, pointues et assez larges. Fleurs hermaphrodites.
  • Intérêt des racines : Espèce utilisée par les Himalayens pour activer l’appétit et faciliter la digestion. Indiqué aussi pour combattre l’angine de poitrine et les saignements.
  • Qualités : Cultivée au Népal et au sud de la Chine. Espèce plus rare, mais commercialisée sur le marché mondial.

Ginseng américain, Ginseng à cinq folioles (Panax quinquefolius)

 Ginseng américain, Ginseng à cinq folioles (Panax quinquefolius)
  • Aspect : Feuilles à 5 folioles, dentées sur le sommet, de forme allongée et pointue. Elles sont palmées, reliées comme les doigts de la main. Fleurs blanches et un peu vertes.
  • Intérêt des racines : Espèce dite « froide », c’est-à-dire calmante. Elle nourrit le Yin.
  • Qualités : Originaire du sud du Canada et du nord des États-Unis. La plante est désormais protégée, car elle se raréfie dans la nature. Espèce très populaire, cultivée pour le commerce et l’exportation.

Ginseng nain (Panax trifolius)

 Ginseng nain (Panax trifolius)
  • Aspect : Espèce naine qui n’atteint que 0,10 à 0,20 m de hauteur. Feuilles à 3 folioles, de forme ovale ou en lance. Floraison d’avril à juin. Très petites fleurs blanches et légèrement rose pâle.
  • Intérêt des racines : Utilisée pour traiter des maux divers, dont les douleurs thoraciques et les rhumatismes.
  • Qualités : Originaire d’Amérique du Nord. Pousse au Québec, dans des érablières. L’espèce ressemble au Panax quinquefolius en plus petit.

Ginseng vietnamien (Panax vietnamensis)

Ginseng vietnamien ( Panax vietnamensis )
  • Aspect : Feuilles à 3, 5 ou 6 folioles, en forme de lance. Elles sont divisées et palmées.
  • Intérêt des racines : Recherchée pour la richesse de ses composés pharmaceutiques (notamment la saponine).
  • Qualités : Originaire du Vietnam. Espèce connue. Espèce dont la culture est très longue, au minimum 5 ans à 7 ans et qui demande beaucoup d’attention.

Panax zingeberinsis

 Panax zingeberinsis
  • Aspect : Espèce qui fait entre 0,20 m et 0,60 m de hauteur. Feuilles palmées, de formes allongées, dentées et pointues. Floraison en juillet et août.
  • Intérêt des racines : Espèce utilisée dans la pharmacopée chinoise.
  • Qualités : Originaire de Chine. Espèce qui devient rare.

Plantation du ginseng

Plantation du ginseng

Où planter le ginseng ?

Le ginseng aime les sols légers, légèrement acides, sableux, humifères et bien drainés. Il faut éviter les sols caillouteux et argileux.

Pour la culture en pots et en bacs, préparez un mélange 50 % de terreau horticole et 50 % de sable ou de perlite.

Il pousse dans son milieu naturel à l'ombre des arbres dans des sous-bois. Il a donc besoin d'ombre et de lumière filtrée. Il faut absolument lui éviter les rayons directs du soleil. Un endroit situé au nord, un sous-bois, l'ombre d'un mur ou d'une haie, une pente lui correspondent parfaitement.

Il supporte les températures descendant jusqu'à -15 °C.

Évitez-lui les courants d'air et les coups de vent. Si besoin, installez des protections coupe-vent autour de vos plantations.

Quand planter le ginseng ?

  • Le semis a lieu à la fin de l'automne ou au début de l'hiver.
  • La plantation est préférable à la fin de l'hiver mais peut se faire aussi en automne et au printemps.

Comment planter le ginseng en pleine terre ?

Préférez les plants à repiquer qui poussent plus rapidement que les graines semées :

  • Préparez et nettoyez le sol en retournant la terre à l'aide d'un râteau.
  • Creusez des trous de plantation, espacés de 20 cm au minimum les uns des autres et suffisamment profonds pour l'épanouissement des racines (entre 30 et 40 cm).
  • Ajoutez un peu de poudre d'os et de sable fin au fond du trou. Plus le terrain est léger, plus le développement et le déterrage de la racine seront faciles.
  • Placez les plants et comblez avec la terre.
  • Tassez bien et arrosez modérément.

Comment le planter en pot ?

  • Choisissez des pots d'environ 40 cm de diamètre, percés au fond pour obtenir un bon drainage.
  • Placez au fond du pot quelques billes d'argile pour faciliter le drainage et recouvrez avec un peu de terreau adapté.
  • Placez le plant au milieu du pot et comblez avec le reste de terreau.
  • Tassez bien et arrosez modérément.

Note : prévoyez un espace de 20 cm × 20 cm et de 30 cm de profondeur pour une plante de 3 ans et moins ; un espace de 30 cm × 30 cm et de 40 cm de profondeur pour un sujet adulte.

Culture et entretien du ginseng

Culture et entretien du ginseng

Le ginseng ne demande pas de soins très compliqués, mais la réussite de sa culture n'est pas forcément évidente. Elle demande plusieurs années et dépend en grande partie de l'emplacement choisi (sol et exposition).

Il a besoin d'être arrosé régulièrement et en petites quantités.

À l'automne, le ginseng perd ses feuilles et ses tiges ; profitez-en pour rentrer les pots ou protéger les plantations extérieures avec une bâche. C'est la période de repos végétatif de cette plante.

En hiver, il est préférable de couvrir la plante avec une bâche, pour diminuer l'humidité.

Il n'est pas nécessaire de faire des apports d'engrais.

Taille du ginseng

Pas de taille nécessaire.

Enlevez simplement les feuilles et les tiges sèches lorsqu’elles apparaissent. Coupez également au fur et à mesure les fleurs, afin de favoriser la croissance des racines.

Maladies, nuisibles et parasites

Quelques maladies, provoquées par des champignons, peuvent sévir : le rhizoctone (le feuillage jaunit et s'enroule, la plante devient chétive, de petits tubercules surviennent à la base de la tige), le phytophthora ou la fonte des semis (les racines dépérissent et meurent).

  • Pulvérisez sur le sol une décoction de purin d'orties ou de prêles.
  • En général, agissez de façon préventive en éclaircissant et aérant les semis, en évitant trop d'humidité, en limitant les arrosages et en utilisant des outils et des pots désinfectés.

Le ginseng est rarement attaqué par les insectes. En revanche, les limaces en sont friandes. Elles dévorent ses feuilles, ses tiges et ses racines. Le mieux est de protéger les cultures avec une clôture en bois et une moustiquaire. Si les limaces ont attaqué, nettoyez et enlevez-les, puis répandez autour des plantations de la sciure de bois, de la cendre, des coquilles d'œufs en petits morceaux, voire du verre cassé pour les éloigner.

Récolte

Quand et comment récolter ?

C’est la racine du ginseng que l’on récolte et consomme.

Récoltez lorsque la plante a au moins 4 feuilles et que celles-ci deviennent jaunes et ne vont pas tarder à tomber.

Il faut agir délicatement, manuellement et utiliser de petits outils de jardinage pour dégager les racines. Ensuite, passez les racines sous l’eau pour dégager la terre, mais ne les écorchez pas.

  • Le ginseng blanc est nettoyé et séché à une température comprise entre 32 et 38 °C, dans un endroit bien aéré.
  • Le ginseng rouge est étuvé (passé à la vapeur), avant d’être séché. C’est ce qui lui donne cette couleur.

La conservation du ginseng

Les racines fraîches de ginseng peuvent être conservées 2 mois à une température de 0 °C ou une vingtaine de jours à 25 °C.

La racine de ginseng se conserve soit entière, soit coupée en rondelles.

Multiplication du ginseng

Multiplication du ginseng

Shigemi.J/CC BY-NC-ND 2.0/Flickr

Le ginseng se multiplie par semis, par division ou par bouturage.

Semis

Agissez à la fin de l'automne ou au début de l'hiver.

Si vous achetez les graines, procurez-vous des graines de qualité auprès de vendeurs qualifiés, sinon récoltez les graines lorsqu'elles sont expulsées par la plante en automne.

Il est nécessaire de conserver les graines au réfrigérateur, puis de les laisser tremper 24 h dans de l'eau tiède avant de procéder au semis. Cela permet de ramollir l'opercule qui les entoure et d'optimiser leur germination.

  • Préparez des caissettes à semis remplies du mélange adapté (moitié terreau horticole, moitié sable ou perlite).
  • Laissez un espace de 2 cm entre chaque graine. Enfoncez les graines à 3 cm environ de profondeur.
  • Recouvrez d'un paillis épais de feuilles mortes (15 cm environ).
  • Placez ensuite vos caissettes à l'extérieur, à l'ombre, à une température autour de 18 °C.
  • Par sécurité, entourez vos caissettes d'un grillage pour éloigner les rongeurs.
  • Attendez 1 an, puis plantez en pleine terre vos plantules, selon les conditions requises (ombre, sol bien drainé et frais) et en laissant 20 cm d'espace entre chaque. Procédez au mois de mars de préférence.
  • Au bout de 1 ou 2 ans passés en pleine terre, éclaircissez vos jeunes plants.
  • La récolte des racines pourra se faire 1 an ou 2 ans plus tard.

Division de souches

Agissez en avril ou en septembre :

  • Choisissez une plante saine. Retirez-la de son pot ou de la pleine terre à l'aide d'un couteau bien propre.
  • Commencez à séparer la plante au couteau, en faisant des coupes très nettes, puis finissez à la main délicatement.
  • Une fois les parties séparées, placez-les immédiatement dans des pots différents, nettoyés et remplis de terreau adapté.
  • Arrosez modérément et surveillez l'état des plantes.

Bouturage de racines

C'est le procédé le plus efficace. Agissez au printemps :

  • Choisissez une grosse racine que vous déterrerez délicatement à l'aide d'un petit outil de jardinage.
  • Prélevez des petits morceaux de racines de 10 cm environ avec un couteau tranchant et nettoyé et replacez la plante mère rapidement.
  • Préparez une terrine contenant du sable et placez-y les morceaux découpés à 2 cm environ de profondeur.
  • Humidifiez le sable.
  • Recouvrez la terrine avec une cloche de verre ou un couvercle en verre et placez-la à l'ombre.
  • Au bout de plusieurs semaines, de petites pousses vont apparaître. Empotez-les dans des pots individuels pour les faire pousser.

Conseils écologiques

Pour connaître l’âge d’un plant de ginseng, il suffit de compter ses feuilles : seules 2 à 3 feuilles apparaissent au bout de 2 ans, puis chaque année suivante 1 feuille comportant 5 folioles.

Pour une culture en pleine terre, vous pouvez créer de l’ombre au moyen de panneaux en osier, de treillages en bois ou encore de filet d’ombrage.

Un peu d’histoire

Le terme ginseng vient du mot chinois « ren-shen » ou « san-chi » qui veut dire « plante-homme ». Ses racines peuvent en effet prendre la forme de silhouettes humaines.

Le terme Panax vient des mots grecs Panax et Akos, signifiant « tout » et « remède » ou « panacée », et qui font référence à la plante qui est sensée guérir beaucoup de maladies.

Sa culture est connue en France grâce au Père jésuite Jartoux, qui fut missionnaire en Chine au début du XVIIIe siècle où il découvrit la plante.

Les principaux producteurs de ginseng dans le monde sont la Chine, la Corée et le Canada.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides