Éranthe d'hiver ou helléborine

Éranthe d'hiver ou helléborine en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Éranthe d'hiver, Helléborine

  • Nom(s) latin(s)

    Eranthis hyemalis

  • Famille

    Renonculacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Étalé ou tapissant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    < 0,15 m
  • Largeur à maturité

    0,05 m à 0,06 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide
  • Densité

    20 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Couvre-sol Massif ou bordure Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Originaire d'Europe centrale et méridionale, cette petite plante bulbeuse, au port érigé à une hauteur de 10 cm, s'étale en tapis couvre-sol. Elle appartient à la famille des Renonculacées. Son nom scientifique Eranthis hyemalis vient du grec êr (le printemps), anthos (la fleur) et hiems (l'hiver) et signifie « la fleur de printemps en hiver ». En effet, ce couvre-sol fleurit en janvier, février et mars.

Sa fleur solitaire, délicatement parfumée et d'une belle couleur jaune d'or, campe au bout d'une courte hampe et s'épanouit avant le développement des feuilles. Elle se referme le soir ou par temps couvert. Elle ne s'ouvre complètement qu'au soleil.

Rustique, elle peut même fleurir sous la neige.

Elle est idéale pour coloniser des talus, le long d'allées ou dans des rocailles, au pied d'arbres ou arbustes à feuilles caduques. L'éranthe d'hiver s'y associe très bien avec d'autres petites plantes à bulbes : crocus, narcisse, anémone, etc.

Elle s'adapte parfaitement à la culture en pot ou en bac.

Conseil : ne pas oublier que l'ensemble de la plante est toxique, surtout les racines et que sa sève est irritante. Mieux vaut la manipuler avec des gants.

Espèces et variétés d'éranthes d'hiver

Le genre Eranthis compte 8 espèces. La plus connue et répandue chez nous est l'éranthe d'hiver ainsi que ses cultivars.

Parmi les espèces voisines, on trouve :

  • Eranthis cilicica : espèce à fleurs plus grandes ;
  • Eranthis longistipitata : plus petite ;
  • Eranthis pinnatifida : fleurs blanches ;
  • Eranthis Tubergenii Grp 'Guinea Gold' : hybride de grande taille.

Espèces à fleurs jaunes

Eranthis hyemalis

Espèces à fleurs jaunes Eranthis hyemalis
  • Fleurs : Fleurs jaune d'or. Fleurs doubles pour le cultivar 'Noel Ayres'. Fleurs jaune foncé pour le cultivar 'Orange Glow'.
  • Hauteur et floraison : 8 à 15 cm de haut. Floraison en février-mars.
  • Qualités : Très rustique jusqu'à -20 °C ou -30 °C.

Eranthis cilicica

Espèces à fleurs jaunes Eranthis cilicica
  • Fleurs : Grandes fleurs jaunes.
  • Hauteur et floraison : 5 à 10 cm de haut. Floraison mars.
  • Qualités : Très rustique. Très semblable à E. hyemalis.

Eranthis longistipitata

Éranthe d'hiver ou helléborine  Eranthis longistipitata
  • Fleurs : Petites fleurs jaunes.
  • Hauteur et floraison : 5 à 8 cm de haut.
  • Qualités : Très rustique.

Espèces à fleurs d'autre couleur

Eranthis pinnatifida

Éranthe d'hiver ou helléborine  Eranthis pinnatifida
  • Fleurs : Fleurs blanches légèrement pourprées.
  • Hauteur et floraison : 8 à 10 cm de haut.
  • Qualités : Très rustique. Dans terre riche avec humus.

Eranthis albiblora

Éranthe d'hiver ou helléborine  Eranthis albiblora
  • Fleurs : Fleurs blanches légèrement rosées.
  • Hauteur et floraison : 5 à 10 cm. Floraison en mars-avril.
  • Qualités : Originaire du Tibet. Très rustique.

Espèces hybrides

Eranthis . Tubergenii Grp 'Guinéa Gold'

Éranthe d'hiver ou helléborine  Eranthis  . Tubergenii Grp 'Guinéa Gold'
  • Fleurs : Grandes fleurs jaunes (les plus grandes de toutes les éranthes : 3 à 4 cm).
  • Hauteur et floraison : Floraison à partir de février.
  • Qualités : Très rustique. Variété stérile hybride de E. hyemalis et E. cilicica.

Semis et plantation de l'éranthed'hiver

Semis et plantation de l'éranthed'hiver

Où planter l'éranthe d'hiver ?

Plantez-la dans un sol frais, bien drainé, argileux ou calcaire, mais humifère.

L'éranthe d'hiver se plaît sur des talus, dans des massifs, ou des rocailles au soleil ou à la mi-ombre.

Elle s'adapte bien à la culture en pots.

Quand la planter ?

Les rhizomes achetés dans le commerce se plantent en fin d'été début d'automne.

Les rhizomes issus d'une division de touffe seront replantés immédiatement, soit juste après la floraison et le dessèchement des tiges, soit entre juin et octobre.

Comment planter l'éranthe d'hiver ?

Semis : si vous laissez quelques fleurs former des graines, l'éranthe se ressème spontanément.

Rhizomes en pleine terre :

  • S'ils sont secs, les rhizomes achetés dans le commerce doivent au préalable être plongés dans de l'eau tiède pendant 24 h.
  • Plantez-les à 5 cm de profondeur environ, dans un mélange de terre et de terreau, espacés de 5 cm environ.
  • Recouvrez-les de terre fine et tassez la terre.
  • Arrosez.

Tubercules en pot : vous pouvez placer côte à côte une dizaine de rhizomes dans un pot de terre de 20 cm de diamètre.

Idées d'association

Hamamélis

Plantez-les en masse sous un hamamélis.

Perce-neige

Avec les perce-neige, ils sont les premiers petits bulbes de l'année.

Cornouiller sanguin

Une scène hivernale pleine de gaieté avec le cornouiller sanguin aux rameaux colorés.

Polypode commun

Les fougères persistantes comme le polypode seront un parfait écrin aux éranthis.

Culture et entretien de l'éranthed'hiver

Culture et entretien de l'éranthed'hiver

Les éranthes d'hiver ne nécessitent aucun entretien particulier mais ils craignent la sécheresse. Maintenez le sol humide, surtout en cas de sécheresse, par des arrosages réguliers tout au long de l'année.

Vous pouvez couper les fleurs après la floraison si vous voulez limiter son développement.

Maladies, nuisibleset parasites

Les limaces peuvent constituer une menace et les racines courent un risque de pourriture, si elles sont en contact avec de l'eau stagnante.

Installez des pièges à bière dont les limaces raffolent pour les éloigner de vos plantations.

Outre ces deux dangers, l'éranthe d'hiver est résistant à tout.

Multiplication de l'éranthed'hiver

Multiplication de l'éranthed'hiver

La multiplication de l'éranthe d'hiver se fait par semis spontané chaque année ou par division des touffes de racines au bout de 3 à 4 ans.

Note : sa multiplication spontanée peut rendre cette plante vivace envahissante.

Quand la diviser ?

Cette division est conseillée tous les 3 à 4 ans et se fait au printemps après la floraison (mars-avril), lorsque la plante se dessèche. À cette époque, les éranthes d'hiver entrent en repos végétatif.

Comment diviser l'éranthe d'hiver ?

  • Repérez les touffes au feuillage fané.
  • À l'aide d'une fourche-bêche plantée tout autour de la motte (pas trop près), soulevez celle-ci délicatement.
  • Séparez les rhizomes à la main ou au couteau, après les avoir débarrassés de leur terre.
  • Coupez au sécateur le reste de feuillage.
  • Replacez les rhizomes séparés dans des trous (de 8 cm environ de profondeur) préparés à cet effet et garnis au préalable.
  • Recouvrez-les d'un mélange de terre et de terreau, tassez puis arrosez.

Note : vous pouvez également planter les jeunes rhizomes dans des godets remplis de terreau et de sable au fond, et les garder en pépinière pour plantation en pleine terre au printemps prochain.

Conseils écologiques

Pour les protéger des limaces, vous pouvez entourer vos massifs d'un cordon de cendre, à renouveler après chaque pluie.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides