Leonotis

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Leonotis en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Leonotis, Crinière de lion, Queue de lion, Oreille de lion

  • Nom(s) latin(s)

    Leonotis leonurus

  • Famille

    Lamiacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace Annuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Semi-persistant Caduc
  • Forme

    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1 à 1,50 m
  • Largeur à maturité

    0,80 à 1,50 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec
  • Densité

    1 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Massif ou bordure Plantation isolée Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Les leonotis se composent d'une trentaine d'espèces de vivaces, d'annuelles de sous-arbrisseaux et d'arbustes, de la famille des Lamiacées, en majorité originaire d'Afrique tropicale et australe. Une espèce provient d'Amérique tropicale et une d'Asie du Sud-est. L'allure générale rappelle les Phlomis (sauge de Jérusalem). Les fleurs à deux lèvres sont disposées en verticilles, formant plusieurs étages d'inflorescences le long des tiges. Celles-ci sont carrées et portent un feuillage opposé.

L'espèce la plus connue est la crinière de lion Leonotis leonurus. Cette vivace arbustive semi-persistante ou caduque, est commune des prairies sud-africaines où elle pousse parmi les rochers, mais aussi dans les marécages et la brousse. Elle s'est naturalisée en Californie, au Mexique, dans les Caraïbes et en Australie. On la trouve en zone subtropicale, mais aussi en climat tempéré chaud comme sur la Côte d'Azur et le littoral atlantique, car elle redémarre facilement de souche après avoir subi des gelées. Elle est souvent traitée comme une annuelle dans les massifs.

Avec les années, elle forme une vigoureuse touffe de plus de 1,50 m de haut sur 1,20 m de diamètre. Dotée d'une croissance fulgurante, une souche bien implantée émet de longues tiges denses et dressées qui tendent à s'affaisser en fin d'été prenant un aspect désordonné. C'est pourquoi il est conseillé de pincer les tiges au printemps. Les tiges veloutées se lignifient à la base. Les feuilles linéaires et grossièrement dentées de 2 cm de large sur 10 cm de long, sont velues dessous, de teinte vert-gris et légèrement aromatiques.

Les tiges de section carrée émettent une succession de couronnes de fleurs en tubes velus orange qui évoquent la crinière d'un lion. Le déploiement des couronnes de fleurs est un enchantement, car les fleurs commencent par former une auréole de boutons velus orange entourés de leur calice vert pâle puis la corolle s'allonge en formant un arc de cercle recourbé vers le sol, jusqu'à atteindre 5 cm de long. Plusieurs étages de fleurs se succèdent souvent à partir des mois de juillet-août jusqu'aux gelées.

Le terme leonotis vient du grec leon qui signifie « lion » et de otis qui désigne l'oreille faisant allusion à la crinière du lion. Leonurus fait allusion à la couleur du lion.

Espèces et variétés de leonotis

Espèce type

Crinière de lion, queue de lion, wild dagga (Leonotis leonurus, syn. Phlomis leonorus)

Espèce type Crinière de lion, queue de lion, wild dagga (Leonotis leonurus, syn. Phlomis leonorus)
  • Végétation : Jusqu’à 5 m de haut dans son aire d’origine. Vivace arbustive de 1,50 m chez nous sauf si elle est traitée en annuelle.
  • Floraison : Verticilles de fleurs tubulées et velues orange vif, de juillet-août aux gelées.
  • Qualités : Croissance rapide. Floraison exceptionnelle. Tolère jusqu’à -12 °C.

Cultivar

Leonotis leonurus 'Harrismith White'

Cultivar Leonotis leonurus 'Harrismith White'
  • Végétation : --
  • Floraison : Fleurs blanches.
  • Qualités : Cultivar assez rare.

Autre espèce

Queue de lion à feuilles de népéta (Leonotis nepetaefolia, syn. Phlomis nepetaefolia)

Autre espèce Queue de lion à feuilles de népéta (Leonotis nepetaefolia, syn. Phlomis nepetaefolia)
  • Végétation : Vivace cultivée en annuelle de 1 m en tous sens. Feuilles pétiolées, ovales. Limbe gaufré à bords dentelés et ondulés, vert franc.
  • Floraison : Fleurs en verticille orange clair aux reflets clémentines, dès la fin du printemps ou en fin d’été-automne.
  • Qualités : Plante conduite en annuelle. Massif ou potée. Fleurs et feuilles seraient toxiques.

Semis et plantation du leonotis

Semis et plantation du leonotis

chuck b./CC BY 2.0/Flickr

Où le planter ?

Le leonotis est capable de supporter des gelées de l'ordre de -12 °C grâce à une bonne couverture de la souche avec de la paille en hiver. Plantez-le dans un sol plutôt riche (argileux), mais bien drainé, en plein soleil. La sous-pente du toit est un bon endroit pour éviter que les racines ne soient exposées à un froid humide durant l'hiver. D'autre part, le mur restitue la chaleur.

La plante supporte le bord de mer.

Dans les régions plus froides, le leonotis peut se cultiver dans un pot de 25 à 30 cm de diamètre, que vous rentrez en serre froide durant l'hiver.

Quand planter le leonotis ?

Plantez le leonotis au printemps (avril-mai) de préférence.

Comment le planter ?

Ameublissez la terre sur une surface deux fois plus large que la motte et suffisamment profondément pour pouvoir installer une couche de 5 cm de graviers dans le fond. Ajoutez du compost et du sable pour alléger la terre si nécessaire.

En pot, utilisez un substrat riche bien drainant et positionnez une couche de drainage au fond du pot.

Culture et entretien de la crinière de lion

Culture et entretien de la crinière de lion

JJG53/CC BY-NC-ND 2.0/Flickr

L'arrosage est inutile lorsque le leonotis est bien installé en pleine terre. Rabattez simplement les tiges desséchées en fin d'automne ou au début du printemps. Paillez généreusement la souche en hiver.

En pot :

  • Veillez à l'arroser au moins 2 fois par semaine en été, car la plante possède un gros développement.
  • Fertilisez la plante avec un engrais liquide « spécial plantes fleuries » toutes les 3 semaines en période de croissance ou enfoncez un bâton d'engrais à libération lente.
  • Rabattez les tiges après la floraison.
  • Rentrez le pot en serre froide ou en véranda durant l'hiver où vous espacerez les arrosages ou bien traitez la plante comme une annuelle.

Taille du leonotis

Après la floraison ou en mars-avril, rabattez les tiges assez bas afin que les nouvelles tiges partent bien de la base.

Maladies, nuisibles et parasites

La plante est rarement affectée, du moins en extérieur.

Les araignées rouges (acariens) donnent aux feuilles un aspect grisé et forment de minuscules toiles au revers des limbes lorsque l'air est très sec comme en serre. Vaporisez les feuilles souvent avec de l'eau ou posez un récipient rempli d'eau à proximité du pot.

Les aleurodes ou mouches blanches volettent lorsqu'on touche les feuilles, souvent lorsque la plante est en serre. Posez des cartons jaunes englués ou introduisez un auxiliaire Encarsia formosa qui se chargera d'éliminer les mouches.

Multiplication du leonotis

Multiplication du leonotis

Le semis est possible au printemps, mais le bouturage est plus facile. Une touffe ancienne peut aussi facilement se diviser au printemps.

  • En juin, prélevez des boutures de 8-10 cm en coupant juste sous un nœud. Ôtez les feuilles de la base et réduisez les limbes supérieurs très développés.
  • Piquez les boutures en sol sableux sous un châssis.
  • Repiquez les boutures en pots individuels lorsqu'elles présentent des signes de reprise.
  • Attendez le printemps suivant pour les mettre à l'extérieur.

Conseils écologiques

Le leonotis est une plante spectaculaire qui résiste bien à la sécheresse, se contente souvent d’un sol pauvre et assez peu fragile. Elle attire les abeilles, les papillons et les oiseaux (dans son aire d’origine).

Un peu d’histoire…

La crinière de lion est connue en Afrique du Sud sous le nom de « wild dagga » où il était coutume de fumer les feuilles aux vertus euphorisantes.

Les usages médicinaux par les peuples sud-africains sont nombreux et cette plante fait l’objet de nombreuses recherches concernant notamment l’amélioration de la circulation sanguine. Les feuilles de la crinière de lion soignent les fièvres, les maux de tête, les dysenteries, les toux, les bronchites, les crampes musculaires et diverses affections de la peau comme les furoncles, l’eczéma, les prurits. Les feuilles et racines sont largement utilisées contre les morsures de serpents et autres animaux. Les infusions de feuilles traitent l’asthme et les hépatites virales. En Chine et au Vietnam, la plante est employée comme euphorisant, purgatif et vermifuge. Chez les anciennes tribus d’Afrique du Sud, les Khoikhoi (Hottentots), le leonotis est connu sous le nom de « wild dagga ». Les feuilles et boutons du leonotis, contenant de la léonurine, étaient fumés ou infusés pour entrer dans un état de torpeur méditative voire d’euphorie, pour calmer, relaxer, etc. Certains comparent ses effets à ceux du cannabis. Il est aussi utilisé comme encens.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides