Molinie

Molinie en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Molinie

  • Nom(s) latin(s)

    Molinia

  • Famille

    Poacées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Herbes et graminées

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 5 m
  • Largeur à maturité

    0,30 à 1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide
  • Densité

    2 à 7 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Prairie Bosquet ou forêt Massif ou bordure Haie Plantation isolée Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

La molinie, Molinia cærulea, appartient à la famille des Poacées (anciennement Graminées) et est originaire d'Europe du Nord, jusqu'en Sibérie, et d'Asie centrale et orientale (Turquie, Caucase, Chine, Japon). Le genre compte 2 ou 3 espèces, mais une seule est cultivée pour l'ornement. Son nom d'espèce, cærulea, « bleu », fait référence aux reflets bleutés des feuilles. Elle est présente dans les tourbières, les prairies humides, les landes et les forêts plus ou moins humides. La molinie bleue est commune en France, à l'exception de la région méditerranéenne, jusqu'à 2 300 m d'altitude.

La molinie est une graminée relativement imposante et gracieuse, cultivée pour sa silhouette architecturale. Elle démarre tard au printemps, formant une touffe compacte et souple de feuilles assez fines, arquées, vertes aux reflets bleutés, d'où s'élèvent des tiges florales lisses et raides, portant, très au-dessus du feuillage, des épis longs et fins, aériens, persistant jusqu'en hiver. Elle peut mesurer jusqu'à 2,50 m de haut lors de la floraison.

En automne, la plante entière se couvre d'or, tirant sur le roux ou le jaune paille selon les variétés, et les couleurs persistent jusqu'à ce que les chaumes se plient à la base et se couchent. Les feuilles caduques roussissent en hiver, mais redémarrent au printemps.

Très résistante, la molinie peut s'accommoder de sols très ingrats. Elle pousse dans des lieux ensoleillés ou partiellement à l'ombre, sur des sols acides ou calcaires et pauvres en éléments nutritifs. Elle supporte de grandes variations de l'humidité du sol.

Cette graminée demande deux ou trois années de culture pour atteindre son plein développement.

Dans une rocaille ou un massif, la molinie donnera de la hauteur et brisera les lignes plus arrondies. Isolée ou en petit groupe, elle ne passera pas inaperçue, en la plaçant sur un paillage foncé par exemple. En bordure de pièce d'eau, installez-la en compagnie d'autres graminées ou avec des macléayas, des gunnères, des carex. Vous pouvez aussi créer des écrans légers et temporaires.

Enfin, la molinie peut se cultiver dans un bac, et ses épis donnent de la hauteur aux bouquets.

Le saviez-vous ? La molinie a donné son nom à un type de terrain, la moliniaie ou « prairie oligotrophe à molinie ». Il s'agit de prairies soumises à de fortes variations hydriques et laissées à l'abandon, dans lesquelles la molinie a pris le dessus sur toutes les autres plantes, transformant le terrain en une friche pauvre et reconnaissable à ses touradons, des touffes hautes de 40 à 90 cm, formées par l'accumulation des restes de végétation des années précédentes.

Espèces et variétés de molinies

Seule l’espèce Molinia cærulea est cultivée. Elle est divisée en deux sous-espèces, Molinia cærulea ssp cærulea, considérée comme l’espèce type, aux épis très fins, et M. cærulea ssp. arundinacea. Cette dernière est beaucoup plus grande, plus robuste, possède des feuilles plus larges, plus glauques et une panicule plus étalée.

Les différences entre les variétés jouent sur la coloration automnale du feuillage et des fleurs.

Molinia cærulea ssp cærulea

Molinie bleue

Molinia cærulea ssp cærulea Molinie bleue
  • Floraison : De juillet à novembre. Inflorescences en panicules allongées, jusqu’à 40 cm de long. Épillets coniques verts à beige pourpré.
  • Végétation : Hauteur : 0,20 à 1 m. Touffe vigoureuse, bien délimitée, à chaumes rigides, pourvus d’un seul nœud à la base. Feuilles vert bleu devenant dorées à l’automne, de 3-7 mm de large, planes, rugueuses au toucher.
  • Qualités : Pousse en sol humide et pauvre en azote ; supporte de grandes variations hydriques. Rustique jusqu’à -25 °C. Utilisation en massif, bordure, isolé.

'Variegata'

Molinia cærulea ssp cærulea 'Variegata'
  • Floraison : De juillet à novembre. Petits épillets pourpres très mellifères.
  • Végétation : Hauteur : 0,50 m. Feuillage très dense vert panaché de rayures de couleur crème ou doré.
  • Qualités : Rustique. Spectaculaire dès le printemps. Utilisation en massif, rocaille, bac, isolé.

'Moorhexe'

Molinie 'Moorhexe'
  • Floraison : De juillet à novembre. Petits épillets brun foncé presque noirs, qui contrastent avec le feuillage.
  • Végétation : Hauteur : 0,30 à 0,50 m. Variété compacte au port dressé, formant une touffe étroite et hérissée de longues feuilles fines vert clair, devenant dorées à l’automne.
  • Qualités : Variété très résistante, une des plus décoratives. Utilisation en massif, bordure, rocaille, bac. Très jolie en isolé.

'Edith Dudszus'

Molinie 'Edith Dudszus'
  • Floraison : De juillet à décembre. Inflorescences étroites, vert teinté de pourpre noir, virant au jaune d’or à l’automne, nettement au-dessus du feuillage.
  • Végétation : Hauteur : 0,60 à 0,80 m. Touffe serrée, port dressé, feuillage fin, linéaire, vert moyen. Chaumes en éventail, légèrement arqués, sombres.
  • Qualités : Utilisation en bordure d’allée, haie basse, massif, bac, isolé. Variété intéressante en hiver.

Molinia cærulea ssp. arundinacea

Molinie élevée

Molinie Molinie élevée
  • Floraison : De juillet à novembre. Inflorescences en panicules étalées, formées d’épillets verts à violacés restant longtemps en hiver.
  • Végétation : Hauteur : 1,50 à 2,50 m. Touffe de feuilles plus larges et plus glauques que celles de la molinie bleue, d’où émergent de grands chaumes au port évasé.
  • Qualités : Commune sur les sols humides, mais s’accommode de nombreuses situations et de sols ingrats. À utiliser sur des berges, en massif, en bac ou en lagunage.

'Bergfreund'

Molinie 'Bergfreund'
  • Floraison : De juin à novembre. Nombreuses inflorescences érigées, légèrement arquées, bien au-dessus du dôme de feuilles, aux teintes automnales spectaculaires. Bonne tenue hivernale.
  • Végétation : Hauteur : 1,50 à 1,80 m. Feuillage souple, vert, formant des touffes régulières, port érigé, légèrement arqué.
  • Qualités : Très florifère. À utiliser en comme écran, en arrière-plan de massif, prairie sauvage, isolé.

'Karl Foerster'

Molinie 'Karl Foerster'
  • Floraison : De juin à août. Longues panicules pourpres, légèrement arquées.
  • Végétation : Hauteur : 2 m. Grande touffe basale dense et souple de 1 m de hauteur. Feuilles plates, étroites, retombantes, vert bleuté devenant jaune paille à l’automne. Port arqué.
  • Qualités : Une des plus anciennes variétés.

'Transparent'

Molinie 'Transparent'
  • Floraison : Inflorescences fines et vaporeuses, hautes et légèrement arquées, de couleur brun clair, décoratives tout l’hiver.
  • Végétation : Hauteur : 1,80 à 2 m. Grande touffe arquée, feuillage retombant, vert sombre, jaune doré à l’automne. Grands chaumes érigés et évasés.
  • Qualités : Supporte les terrains secs. Laisse voir l’arrière des parterres par transparence : ne pas les planter en fond de massif !

Plantation de la molinie

Plantation de la molinie

Où la planter ?

Plantez la molinie dans un sol ordinaire, frais, en situation ensoleillée, mais ni brûlante ni trop ventée. Le pH lui est indifférent, mais la fraîcheur du sol est indispensable pour obtenir de bons résultats, bien qu’elle soit capable de résister à des périodes de sécheresse. Si elle se contente de sols pauvres, les variétés panachées réclament, elles, des terres plus riches.

Elle supporte l’ombre légère, mais évitez l’ombre totale, qui altère l’éclat de cette plante, surtout en automne.

Extrêmement rustique, la molinie peut se cultiver sous tous nos climats, à l’exception des régions méditerranéennes et de certaines parties du Sud-Ouest.

Quand planter la molinie ?

Plantez la molinie au printemps, entre mars et avril, ou à l’automne, de septembre à novembre.

Comment la planter ?

En pleine terre :

  • Laissez un écart de 40 à 80 cm entre deux plants.
  • Veillez à ne pas enterrer le collet (jonction entre feuilles et racines), mais à bien le placer au niveau du sol.

En pot, choisissez un mélange retenant l’eau.

Culture et entretien de la molinie

Culture et entretien de la molinie

Parfois longue à s'installer, la molinie ne demande ensuite que peu de soins.

En été, entretenez l'humidité du sol. Évitez le paillage organique, qui a tendance à faire pourrir les souches, préférez un paillage minéral.

Arrosez régulièrement les plantes en pot, sans jamais laisser sécher la motte, mais sans la détremper non plus.

Éliminez les tiges pliées ou abîmées en fin d'automne. Les inflorescences restantes donneront du relief aux massifs pendant l'hiver et les orneront les jours de givre. Rabattez la touffe au plus tard avant le démarrage de la végétation, en février.

Maladies, nuisibles et parasites

Aucune maladie ni aucun parasite n’ont été observés sur la molinie.

Multiplication de la molinie

Multiplication de la molinie

La molinie se multiplie par division de touffe en avril :

  • Prélevez des éclats sur le pourtour de la touffe.
  • Cultivez-les en pot jusqu'au printemps suivant, pour favoriser leur enracinement.

Conseils écologiques

Si vous avez des endroits humides sur votre terrain, plutôt que de chercher à les assécher à tout prix, plantez des molinies !



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides