Jonc

Jonc en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Jonc

  • Nom(s) latin(s)

    Juncus

  • Famille

    Joncacées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Herbes et graminées

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant Semi-persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 1,50 m
  • Largeur à maturité

    0,40 à 1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol humide
  • Densité

    5 à 10 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Prairie Massif ou bordure Plantation isolée Rocaille Bassin
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière Plante aquatique
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Juncus, de la famille des Joncacées, comprend environ 200 espèces vivaces rhizomateuses, persistantes ou caduques. Son nom vient du latin junctus, « lié », les tiges de jonc ayant longtemps servi à faire des liens.

Le jonc est un habitant typique des lieux ouverts et ensoleillés, frais et humides, des zones tempérées froides du monde entier ; certaines espèces tolèrent cependant les sols plus ou moins secs.

Appréciés pour leur verticalité et leur finesse, les joncs se présentent sous forme de touffe érigée et dense, composée de tiges cylindriques lisses, fines et solides, où les feuilles sont la plupart du temps réduites à une gaine à la base des tiges. Certaines variétés, tout aussi décoratives, présentent des tiges en spirale. Les petites fleurs vertes ou brunes groupées en cymes en été ne constituent pas l'attrait essentiel des joncs, mais elles y contribuent.

La plupart des espèces de joncs sont très rustiques. Certaines variétés le sont moins, mais c'est une plante qui peut se planter dans toutes nos régions. En climat froid, les parties aériennes sèchent, mais renaissent au printemps. C'est ce qui explique que certains catalogues présentent les joncs comme persistants et d'autres comme semi-persistants, selon le lieu où ils sont cultivés.

Les joncs se propagent par leurs rhizomes ou par des semis spontanés, qu'il faut parfois contrôler.

Au jardin, le jonc s'utilise surtout comme élément de décor aquatique, en bord de pièce d'eau ou sur les berges d'un ruisseau, isolé ou en compagnie d'autres plantes aquatiques ou de berge (iris, salicaire, menthe, mimulus, hosta, ligulaire, petasites…), de préférence au feuillage ample. Mais il se plaira également en massif ou en potée, immergée ou non, notamment les espèces naines. Enfin, il est très apprécié dans la confection de bouquets secs.

Espèces et variétés de jonc

Jonc diffus (Juncus effusus)

Espèce type

Jonc diffus (Juncus effusus) Espèce type
  • Floraison : Inflorescences en forme de glomérules brun cuivré, sur le côté de tiges. En juillet-août.
  • Végétation : Hauteur : jusqu’à 1,20 m. Touffes persistantes érigées ou légèrement évasées. Tiges cylindriques lisses, vert foncé, env. 5 mm de diamètre.
  • Qualités : Le plus commun des joncs. Sert à fabriquer les tatamis au Japon. Peut pousser dans moins de 10 cm d’eau. Rustique jusqu’à -25 °C.

Jonc tortueux, jonc diffus tortueux (Juncus effusus f. spiralis)

Jonc diffus (Juncus effusus) Jonc tortueux, jonc diffus tortueux (Juncus effusus f. spiralis)
  • Floraison : Voir espèce type
  • Végétation : Hauteur : 0,30 à 0,50 m. Tiges spiralées, dressées.
  • Qualités : Bassins, cascades, ruisseaux, bacs et jardinières.

'Frenzy'

'Frenzy'
  • Floraison : Voir espèce type
  • Végétation : Hauteur : 0,10 à 0,15 m. Tiges vrillées, vert foncé à rayures jaune citron.
  • Qualités : Bassins, cascades, ruisseaux, bacs et jardinières.

'Gold Strike'

'Gold Strike'
  • Floraison : Voir espèce type
  • Végétation : Hauteur : jusqu’à 0,80 m. Port nettement vertical, tiges fines, vert luisant à rayures jaune.
  • Qualités : Bassins, cascades, ruisseaux.

Juncus decipiens

'Curly-Wurly'

'Curly-Wurly'
  • Floraison : Floraison insignifiante.
  • Végétation : Hauteur et largeur : 0,20 m. Tout petit jonc fin et très frisé, semi-persistant.
  • Qualités : Intéressant pour de petites scènes aquatiques sur balcon ou terrasse. Ne doit pas être recouvert d’eau.

Jonc nain (Juncus ensifolius)

Espèce type

Jonc nain (Juncus ensifolius) Espèce type
  • Floraison : Inflorescences en forme d’épillets sphériques bruns restant longtemps au sommet des tiges. En juillet-août.
  • Végétation : Hauteur : 0,10 à 0,25 m. Petit jonc à tiges et feuilles plates rappelant celles des iris. Espèce gazonnante au port hérissé et feuillage persistant, vert glauque, formant rapidement une touffe large.
  • Qualités : Rustique jusqu’à -20 °C. Pousse en sol humide à trempé, voire dans 0 à 10 cm d’eau. À planter en terrain marécageux ou sur berge, qu’il aide à fixer, voire en pot au bord d’un bassin.

Jonc des jardiniers, jonc bleu (Juncus inflexus, syn. Juncus glaucus)

Espèce type

Jonc des jardiniers, jonc bleu (Juncus inflexus, syn. Juncus glaucus) Espèce type
  • Floraison : Fleurs en épillets lâches réunis en panicules ramifiées, brun roux. En juillet-août.
  • Végétation : Hauteur : 0,50 à 0,90 m. Touffe dense, persistante, port vertical et rigide. Tiges bleutées, aux terminaisons pointues, mais non piquantes.
  • Qualités : Peut s’installer jusqu’à -5 cm de profondeur. Tolère les sols calcaires. À planter en berge, en isolé, au milieu de l’eau ou en grand bac. Était utilisé autrefois comme lien, ses tiges étant à la fois solides et souples.

'Afro'

Jonc des jardiniers, jonc bleu (Juncus inflexus, syn. Juncus glaucus) 'Afro'
  • Floraison : Voir espèce type
  • Végétation : Hauteur : jusqu’à 0,25 m. Tiges vrillées, vert bleuté.
  • Qualités : Très décoratif en pot. Assez résistant à la sécheresse.

Juncus patens

'Carman's Grey'

Jonc 'Carman's Grey'
  • Floraison : --
  • Végétation : Hauteur : jusqu’à 0,65 m. Ressemble à Juncus inflexus en plus petit. Port nettement érigé, tiges plus fines, plus raides et d’un bleu gris plus intense.
  • Qualités : Rustique jusqu’à -10 °C. Assez résistant à la sécheresse.

Jonc grêle (Juncus tenuis)

Espèce type

Jonc grêle (Juncus tenuis) Espèce type
  • Floraison : Inflorescences vert jaunâtre en panicule terminale lâche. De juin à septembre.
  • Végétation : Hauteur : 0,20 m. Petit jonc extrêmement fin. Touffe serrée, un peu arquée. Tiges cylindriques grêles, feuilles filiformes à la base.
  • Qualités : N’a pas une grande longévité mais se ressème spontanément.

Plantation du jonc

Plantation du jonc

Où le planter ?

Le jonc se plaît au soleil ou à la mi-ombre, en sol lourd et humide, voire détrempé, mais il peut prospérer dans n’importe quel sol, même pauvre, s’il a suffisamment d’humidité. Certaines espèces supportent d’être légèrement immergées (jusqu’à 10 cm).

Sa préférence va à des terres acides, mais Juncus inflexus pousse en sol alcalin.

Quand planter le jonc ?

Plantez le jonc au printemps (de mars à juin), afin qu’il ait le temps de s’installer avant le froid.

Comment le planter ?

Dans des lieux réduits, la plantation en panier est recommandée afin qu’il ne s’étale pas trop avec ses rhizomes traçants.

Culture et entretien du jonc

Culture et entretien du jonc

Une fois installé, le jonc ne nécessite aucun soin mis à part de nettoyer la touffe en fin d'hiver.

Avant le démarrage de la végétation, supprimez les tiges desséchées si elles ne sont plus esthétiques et coupez les parties abîmées.

Dans les régions où le jonc est persistant, les vieilles tiges sèchent s'accumulent, donnant une apparence négligée à la touffe. Rabattez-la de temps en temps au printemps.

Si des tiges raides apparaissent sur les variétés en spirale, supprimez-les immédiatement pour conserver leur aspect entortillé.

En pot, les apports d'eau doivent être très fréquents afin que la terre soit toujours détrempée.

Rempotez lorsque les racines apparaissent à la surface du substrat.

Maladies, nuisibles et parasites

Aucune maladie ni attaque de parasite sur le jonc.

Multiplication du jonc

Multiplication du jonc

Le jonc se multiplie par semis ou division de touffe.

Semis

En mars :

  • Récoltez les graines avant qu'elles ne tombent à terre (surveillez les changements de couleur) et conservez-les au frais et au sec jusqu'au printemps.
  • Semez en pot placé sous abri non chauffé.

Division

Divisez le jonc entre mars et juin.

Conseils écologiques

Outre ses qualités esthétiques, le jonc peut rendre bien des services.

Participant activement à l'épuration de l'eau, le jonc diffus est un maillon essentiel du milieu aquatique. Il est utilisé dans les stations de phytoépuration.

Dans de nombreuses régions, il est utilisé pour maintenir les berges grâce à ses rhizomes enterrés très traçants.

Dans un jardin, un point d'eau, même petit, est une source de biodiversité, attirant une faune nombreuse, alliée du jardinier. Profitez de l'achat d'un jonc pour en créer un.

Un peu d’histoire…

De tout temps, la tige du jonc a été utilisée de multiples façons.

Avant la bougie ou la chandelle, pour s’éclairer, on trempait la tige de jonc dans de la graisse végétale ou animale qu’on laissait ensuite durcir. On obtenait ainsi une sorte de bougie.

Du fait de leur souplesse, les joncs étaient utilisés en litière, vannerie et comme liens.

La moelle blanche des joncs était employée autrefois comme succédané de la gomme.

Enfin, avec les tiges coupées en deux dans leur longueur et tissées, les Japonais confectionnent les tatamis.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides