Gunnera

Gunnera en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Gunnère du Brésil, Rhubarbe géante du Brésil

  • Nom(s) latin(s)

    Gunnera manicata

  • Famille

    Gunnéracée, Haloragidacée

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante de bassin ▶ Amphiphytes (plante de berges)

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Ouvert ou divergeant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    2 à 5 m
  • Largeur à maturité

    3 à 5 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol humide
  • Densité

    0,5 à 1 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

La gunnère du Brésil (Gunnera manicata ou Gunnera brasiliensis), encore appelée rhubarbe géante du Brésil ou campos des lages, est une plante vivace originaire du Brésil – comme son nom vernaculaire l’indique –, mais aussi de Colombie.

Son nom de genre lui a été donné en hommage au botaniste Johan Ernst Gunnerus (1718-1773), connu pour sa large collection de spécimens de plantes norvégiennes ainsi que pour sa rédaction d’une Flore de Norvège.

Vivant à l’état spontané dans des marécages de montagne où elle subit le gel, la gunnère du Brésil est plus rustique qu’il n’y paraît. Quelques années après la plantation, quand la plante est bien installée, elle peut résister à des températures atteignant -12 ou -15 °C, voire -20 °C, à condition toutefois que la souche soit placée à l’abri du vent et bien protégée du froid.

Ne vous essayez pas à transformer ses feuilles en confiture, elle n’est pas comestible ! La gunnère des teinturiers (Gunnera tinctoria, encore appelée gunnère du Chili) est en revanche consommée dans sa région d’origine : les pétioles se mangent crus ou fournissent des décoctions rafraîchissantes. Cette gunnère chilienne doit aussi son nom à ses qualités tinctoriales : ses racines riches en tannins sont utilisées pour teindre les tissus en noir et ramollir les peaux.

Gunnera manicata est appréciée au jardin d’ornement, et tout particulièrement en décor de bassin ou d’étang, du fait de son allure graphique et exotique, due tout autant à ses feuilles spectaculaires qu’à ses inflorescences durables.

Elle peut aussi être cultivée dans un grand bac muni d’une réserve d’eau (seule dans son bac, elle colonisera rapidement tout le terreau disponible), et installée sur la terrasse ou le balcon, voire en véranda si celle-ci est suffisamment spacieuse. Dans ce cas, elle ne durera que quelques années et gardera des dimensions plus modestes.

Ses larges feuilles vert vif, gaufrées, bien échancrées, pouvant atteindre jusqu’à 1,50 à 2 m de diamètre, sont portées par de longs pétioles. L’ensemble de la touffe atteint des dimensions impressionnantes : jusqu’à 3 m de hauteur et 5 m de largeur en situation favorable. Les pétioles et les nervures des feuilles sont couverts de grandes épines molles, qui ne risquent pas de blesser les visiteurs du jardin et apportent un intérêt esthétique supplémentaire à la plante.

La gunnère du Brésil produit des rhizomes traçants, c’est-à-dire des tiges souterraines qui se développent à l’horizontale, sous la surface du sol. Cette propriété lui permet de gagner de la surface au fil des années, elle peut même devenir envahissante si les conditions lui sont particulièrement favorables.

Cette plante caduque disparaît complètement en hiver, mais un énorme bourgeon réapparaît au printemps et sept à huit nouvelles feuilles se développent rapidement à partir de ce bourgeon, reformant une large touffe en une seule saison si la plante est installée en situation favorable.

Au milieu du printemps, les grosses inflorescences commencent à se former au centre de la touffe. Leur croissance est lente, mais tout aussi spectaculaire que celle des feuilles, et elles atteignent en fin de saison 1 m de hauteur. Elles portent des fleurs d’abord vertes, qui se transforment en partie en fruits bruns, et restent décoratives jusqu’aux gelées automnales.

Espèces et variétés de gunneras

Le genre Gunnera comporte plus de 45 espèces différentes, mais seules quelques-unes sont disponibles à la vente, pour certaines assez difficiles à trouver.

Espèce très fréquemment proposée à la vente

Gunnère du Brésil (Gunnera manicata ou Gunnera brasiliensis)

Espèce très fréquemment proposée à la vente Gunnère du Brésil (Gunnera manicata ou Gunnera brasiliensis)
  • Feuillage : Immenses feuilles formant une touffe de 3 m de hauteur.
  • Floraison : Grosses inflorescences atteignant 1 m de hauteur en été.
  • Qualités : Une plante de berge spectaculaire, qui cohabite avec d’autres plantes du même type : pétasites, astilbe, anémone du Japon…

Espèces plus rarement proposées à la vente

Gunnère de Magellan (Gunnera magellanica)

Espèces plus rarement proposées à la vente Gunnère de Magellan (Gunnera magellanica)
  • Feuillage : Son feuillage couvre-sol composé de petites feuilles rondes ne dépasse pas 10 cm de hauteur.
  • Floraison : Ses fleurs, apparaissant entre août et octobre, sont insignifiantes.
  • Qualités : Munie du même système de rhizomes traçants que la gunnère du Brésil, elle est tout indiquée pour couvrir le sol sous les arbres, à condition qu’il reste humide, ou bien en bordure de pièce d’eau.

Gunnère des teinturiers ou du Chili (Gunnera tinctoria ou Gunnera chiliensis)

Espèces plus rarement proposées à la vente Gunnère des teinturiers ou du Chili (Gunnera tinctoria ou Gunnera chiliensis)
  • Feuillage : Les touffes sont plus petites que celles de la gunnère du Brésil (pas plus de 1,50 à 2 m de hauteur). Les pétioles, rougeâtres, portent des épines dures. Les feuilles arborent un port plus dressé.
  • Floraison : Les épis de fleurs verdâtres apparaissent en juin-juillet.
  • Qualités : Elle est tout indiquée pour les petits jardins. Elle semble aussi résistante au froid, voire plus, que la gunnère du Brésil (-20 °C).

Gunnère de Hamilton (Gunnera hamiltonii)

Espèces plus rarement proposées à la vente Gunnère de Hamilton (Gunnera hamiltonii)
  • Feuillage : Cette espèce rampante forme un feuillage de moins de 10 cm de hauteur aux reflets argentés.
  • Floraison : Il existe des pieds mâles et des pieds femelles. Les inflorescencesfemelles verdâtres apparaissent en août-septembre. Elles se transforment en jolis épis dressés garnis de fruits rouges en automne.
  • Qualités : Cette espèce est originaire de Nouvelle-Zélande. Elle résiste moins bien au froid (-7 °C) que la gunnère du Brésil.

Gunnère perpensa (Gunnera perpensa)

Espèces plus rarement proposées à la vente Gunnère perpensa (Gunnera perpensa)
  • Feuillage : Les feuilles rondes et mates, aux nervures marquées au revers, évoquent des pétasites. Elles forment des touffes de 40 cm de hauteur et de largeur.
  • Floraison : Les inflorescences verdâtres, qui se développent en juin-juillet-août, s’élèvent au-dessus du feuillage.
  • Qualités : Une autre gunnère adaptée à de petits jardins. Attention toutefois, elle peut devenir envahissante en terrain humide.

Plantation de la gunnera

Plantation de la gunnera

Où la semer ou planter ?

La gunnera craint les situations trop chaudes et sèches. Offrez-lui de préférence une zone légèrement ombragée, en tout cas abritée du soleil aux heures les plus chaudes de la journée. Une exposition à l'est est la solution idéale.

Elle n'apprécie qu'un type de sol : il doit être profond, riche en humus, et toujours frais et humide, y compris au plus chaud de l'été. Attention, en bordure d'étang, le niveau d'eau ne doit pas pour autant parvenir au niveau de la souche, ce qui la ferait irrémédiablement pourrir. Les terrains calcaires ne conviennent pas bien.

Pensez aussi à installer votre gunnère du Brésil en situation bien abritée du vent, d'une part pour que son feuillage reste intègre, d'autre part pour éviter les plus grands froids que sa souche risquerait de ne pas supporter.

Elle est souvent placée en bord de pièce d'eau, mais attention, les bassins confectionnés grâce à la pause d'un liner dans des sols secs doivent être munis de poches de plantation. Elles conserveront l'humidité plus longtemps grâce au liner qui les isole du reste du sol. C'est dans de telles poches que vous devrez installer la gunnera et les autres plantes de lieux humides.

Quand planter la gunnera ?

La plantation de la gunnera s'effectue au printemps, voire en automne dans les régions aux hivers cléments.

Comment la planter ?

Si le sol est à forte tendance argileuse, attendez que la terre ne soit pas trop détrempée pour planter, cela rendra l'opération moins fastidieuse. Mélangez du terreau ou du compost bien décomposé à la terre prélevée lors du creusement du trou de plantation. Cela améliorera sa structure et augmentera sa richesse en éléments nutritifs.

  • Faites tremper le godet ou le conteneur dans une bassine d'eau pour bien imbiber la motte.
  • Creusez un trou de plantation légèrement plus large et plus profond que le contenant.
  • Après avoir dépoté la gunnera, placez-la dans le trou de manière que la surface de la motte affleure. Ajoutez la terre enrichie de compost ou de terreau.
  • Tassez avec le pied, arrosez abondamment.

Culture et entretien de la gunnera

Culture et entretien de la gunnera

La gunnera ne demande que peu d'entretien.

Vous devrez d'abord la nourrir, car elle est gourmande en humus et en éléments nutritifs. En début de printemps, épandez au pied une épaisse couche de compost bien décomposé ou de terreau acheté dans le commerce. En bac, apportez de l'engrais organique à action lente en début et en fin de saison chaude.

En bac et en massif, vous devez aussi l'arroser abondamment tout l'été. Procédez le soir, pour éviter qu'une partie non négligeable de l'eau apportée ne s'évapore. Pour garder l'humidité au pied de la plante, vous pouvez aussi installer un paillage : les écorces de pin, peu onéreuses et acidifiantes, conviennent très bien. En zone humide, l'apport d'eau et le paillage ne sont généralement pas nécessaires.

Dans toutes les régions où de fortes gelées peuvent survenir en hiver, il est indispensable d'installer en novembre une protection efficace :

  • Coupez à ras les feuilles et les inflorescences. Gardez les plus grandes feuilles, mettez les autres au compost après les avoir broyées.
  • Recouvrez les rhizomes d'une couche de feuilles mortes, de paille, d'écorces de pin, de paillettes de chanvre, ou tout autre matériau de ce type, léger et isolant. N'hésitez pas à en mettre beaucoup : la souche doit être entièrement recouverte, et le tapis protecteur épais d'au moins 30 cm.
  • Recouvrez le tapis isolant de quelques feuilles bien étalées, fixez-les au sol avec des pierres ou des crochets de tente.
  • Vous n'enlèverez cette protection qu'au début du printemps, quand les fortes gelées ne seront plus à craindre.

Taille de la gunnera

La gunnera ne nécessite pas de taille. Les feuilles se développent du printemps à l’automne, puis sont détruites par les températures négatives (à moins que vous ne les ayez coupées pour protéger la souche). Les nouvelles feuilles se développent le printemps suivant.

Maladies, nuisibles et parasites

Peu sensible aux maladies et parasites habituels de nos jardins, la gunnera ne craint que les limaces et les escargots qui peuvent s'attaquer à ses jeunes feuilles au printemps. Ils n'en viendront pas à bout, du fait de leurs dimensions, mais dégraderont un peu l'aspect de ces feuilles.

Multiplication de la gunnère

Multiplication de la gunnère

La gunnère du Brésil se multiplie par semis ou division.

Semis

Les graines de gunnera peuvent être récoltées au jardin en automne. Elles ne gardent pas longtemps leur pouvoir germinatif et doivent être semées aussitôt de préférence. Les graines achetées peuvent être semées en début de printemps.

Il n'est pas nécessaire de faire tremper les graines dans l'eau chaude, semez-les directement sur un terreau humide, en mini-serre pour maintenir l'atmosphère humide, et à la chaleur (20-22 °C).

Gardez votre mini-serre au chaud et à la lumière jusqu'au printemps suivant. C'est alors que vous pourrez installer au jardin les jeunes plants obtenus.

Division

La gunnera peut être divisée au printemps, après les dernières gelées, ou bien en automne en régions aux hivers cléments.

Découpez un bout de rhizome (appelé « éclat ») et replantez-le dans une terre riche en humus et maintenue humide. Il donnera rapidement une nouvelle plante.

Conseils écologiques

Si vous rêvez d’une gunnera mais ne disposez pas du terrain humide qui lui convient, sa culture est possible à condition de l’arroser régulièrement. La solution la plus écologique (et aussi la plus économe à long terme) consiste à installer un système d’arrosage automatique au pied de la plante. Optez pour des tuyaux poreux ou munis de goutteurs qui courront à travers le massif. Choisissez de préférence un modèle avec minuterie, qui vous permettra de déclencher l’arrosage la nuit, et « bioclimatique », c’est-à-dire dont le volume d’arrosage varie en fonction de la pluie reçue par le jardin.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides