Galega

Galega en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Galega, Rue-de-chèvre, Sainfoin d'Espagne, Faux-indigo

  • Nom(s) latin(s)

    Galega spp

  • Famille

    Papilionacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante comestible ▶ Plante à tisane

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1 à 1,50 m
  • Largeur à maturité

    1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    1 pied au m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Verger Prairie Couvre-sol Massif ou bordure Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Galega, de la famille des Papilionacées, est composé d'espèces de grandes plantes herbacées, vivaces et buissonnantes, qui aiment les situations ensoleillées et fraîches. Elles vivent dans les prairies, sur les versants des collines et les talus. Ce sont des plantes originaires d'Europe centrale et du Sud et d'Asie de l'Ouest.

Les tiges dressées et ramifiées peuvent atteindre 1,20 m de haut. Les feuilles de 8 à 20 cm de long, alternes, imparipennées, comprennent 11 à 15 folioles allongées et aiguës au sommet. Elles sont de couleur vert tendre parfois à reflets bleutés. Les fleurs, typiques des Papilionacées, sont groupées en inflorescences, grappes axillaires dressées. Suivant les espèces et variétés, elles s'épanouissent blanches, bleues, mauves ou bicolores, entre juin et septembre. La touffe est pratiquement aussi large que haute.

En France, on rencontre parfois Galega officinalis dans les fossés, les prés, en bord de ruisseaux, çà et là : Jura, Ain, Bouches-du-Rhône, Gard, Basses-Pyrénées, Aveyron, Loire, Allier, Loiret, Loir-et-Cher, Cher. Cultivée comme plante ornementale, elle est devenue subspontanée en de nombreuses régions.

Galega vient du grec gala signifiant lait, car ces plantes ont des propriétés lactogènes, c'est-à-dire qu'elles favorisent la lactation. Les chèvres qui broutent ces plantes donnent plus de lait. D'où un surnom sous lequel on les trouve parfois : rue-des-chèvres.

Avec leurs branches et leurs épis souples, dont la senteur rappelle légèrement la noix de coco, les galégas se marient très bien aux hémérocalles auxquelles ils apportent vitalité et allure campagnarde. Au soleil ou à mi-ombre, ils poussent en tout sol, et sont excellents pour garnir la base d'une grimpante un peu dénudée. Envahissants et généreux, ils animent les massifs tout l'été si le sol n'est pas trop sec, se ressemant facilement, parfois trop, se naturalisant dans les espaces sauvages. Les galégas sont parfaits pour coloniser les friches. Mellifères, ils contribuent à la venue d'abeilles et de nombreuses espèces de papillons au jardin : plantez-les dans le verger, pour accentuer la pollinisation de vos arbres fruitiers.

Les amateurs de bouquets champêtres aiment particulièrement l'allure des galégas : associés aux marguerites, ils forment un duo charmant.

Espèces et variétés de galégas

Galega officinalis

Espèce type

Galega officinalis Espèce type
  • Floraison : Fleurs mauves
  • Emploi : Prairie sauvage.
  • Qualités : Employée en phytothérapie.

'Alba'

Galega officinalis 'Alba'
  • Floraison : Fleurs blanches
  • Emploi : --
  • Qualités : --

Galega bicolor

Espèce type

Galega Espèce type
  • Floraison : Fleurs bleues et blanches
  • Emploi : Pour garnir le pied de grimpantes.
  • Qualités : Un coloris ravissant.

'Duchess of Bedford'

Galega 'Duchess of Bedford'
  • Floraison : Fleurs roses et blanches
  • Emploi : --
  • Qualités : --

Galega x hartlandii (hybride entre Galega officinalis et Galega bicolor)

'Alba'

Galega 'Alba'
  • Floraison : Fleurs blanches
  • Emploi : Massif de grands rosiers
  • Qualités : Se ressème moins que Galega officinalis.

'Lady Wilson'

Galega 'Lady Wilson'
  • Floraison : Fleurs mauves et blanches
  • Emploi : --
  • Qualités : --

'Candida'

Galega 'Candida'
  • Floraison : Fleurs blanc pur
  • Emploi : --
  • Qualités : --

Galega orientalis

Espèce type

Galega Espèce type
  • Floraison : Fleurs bleues
  • Emploi : --
  • Qualités : --

Galaga hybride

'Ice Coconut'

Galega 'Ice Coconut'
  • Floraison : Fleurs rose pâle
  • Emploi : --
  • Qualités : Feuillage panaché.

Plantation du galéga

Plantation du galéga

Où planter ?

Peu exigeant, le galéga se plante au soleil ou à mi-ombre, en tout sol frais.

Quand planter le galéga ?

Plantez-le au printemps ou à l'automne.

Comment le planter ?

  • Faites tremper le godet ou le conteneur dans l'eau pendant quelques minutes. Dépotez la plante.
  • Faites un trou de trois fois le volume de la motte, mélangez deux poignées de compost à la terre d'origine.
  • Remplissez ce trou avec ¾ de ce substrat, positionnez la plante, rebouchez, en prenant garde de ne pas enterrer le collet.
  • Arrosez abondamment, paillez.

Culture et entretien du galéga

Culture et entretien du galéga

Arrosez pendant le mois qui suit la plantation, chaque semaine.

Lorsque la plante pousse, elle a parfois besoin d’être tuteurée. Faites-le d’une façon naturelle, pour ne pas lui enlever sa souplesse. Quelques rameaux de noisetiers peuvent convenir par exemple.

Après la floraison, rabattez à 15 ou 20 cm du sol, pour que le feuillage se reforme joliment.

Ces plantes, surtout Galega officinalis, ont une tendance à se ressemer parfois trop abondamment, surtout en sol bien frais : ne laissez pas les plantes monter à graines !

Taille du galéga

Rabattez totalement la plante fin octobre, car elle n’a aucun intérêt hivernal.

Maladies, nuisibles et parasites

Vous remarquez des feuilles crantées, mangées sur le pourtour ? Les méchants grignoteurs sont des otiorrhynques. Ces petits charançons de 8 à 10 mm, de couleur sombre et terne, sont difficiles à repérer, car le jour ils se cachent au pied des plantes, ne sortant que la nuit pour grignoter les feuilles.

Multiplication du galéga

Multiplication du galéga

Le galéga se multiplie par semis et division.

Semis

Récoltez les graines en fin d'été, lorsqu'elles commencent à mûrir, par un jour de beau temps sec, sans vent.

Semez en place à partir de mai en recouvrant les graines de 2 cm de terre.

Division

La division se pratique tous les trois ou quatre ans, en mars avril ou en octobre.

Armez-vous d'une bonne fourche bêche, car les racines sont costaudes. Sortez la motte, divisez en plusieurs parties, toutes munies de beaux bourgeons.

C'est une ravissante plante qui se prête à la confection de bouquets champêtres. Cueillez, de juin à septembre, les tiges où les premières fleurs des grappes commencent à s'ouvrir, le matin, avant que le soleil n'arrive sur la touffe.

Conservez une partie du feuillage, très décoratif, mais pas celui qui risque de tremper dans l'eau du vase. Les fleurs vont continuer à s'ouvrir petit à petit… En revanche, celles qui fanent tombent au fur et à mesure, nécessitant un ramassage régulier.

Conseils écologiques

Pour lutter le plus écologiquement possible contre les otiorrhynques, c’est la chasse, la nuit, à la lampe électrique ! Si ces aventures nocturnes ne vous tentent pas, utilisez des petits nématodes, des heterorhabditis, à mettre dans l’eau d’arrosage : ils pénètrent les larves, les parasitent et les infectent à l’aide d’une bactérie qu’ils contiennent. 48 h plus tard, plus de larves !

Un peu d’histoire…

Rue-de-chèvre, sainfoin d’Espagne, faux-indigo sont quelques-uns des petits noms du galéga. Cette plante aurait été ainsi nommée par Carl von Linné (1707-1778) naturaliste suédois et fondateur de la systématique moderne en botanique, car l’appellation courante que donnaient les Espagnols à cette plante indigène était « gallega » !

Au Moyen Âge, on utilise le Galega officinalis pour soigner la peste.

À la Renaissance, les médecins allemands se servent des propriétés de cette plante pour favoriser la montée de lait des nourrices.

En 1762, dans le dictionnaire de l’Académie française, on donne le pouvoir au galéga de soigner les maladies de poitrine et d’être un anti poison contre les venins.

Le professeur Jean Sterne (1909-1997), attaché à l’hôpital Laennec à Paris, fut le premier à travailler sur la galégine, ce qui conduisit à la découverte des biguanides et de la metformine.

Cette herbacée a été cultivée, au fil des siècles, pour le fourrage ou comme engrais vert, mais également comme plante mellifère, médicinale et ornementale. On pensait autrefois qu’elle augmentait la production de lait des animaux domestiques, ce qui est à l’origine de son nom scientifique : gale, « lait » et ega « entraîner, provoquer », c’est-à-dire « donneur de lait ».

Depuis le Moyen Âge, Galega officinal est utilisé pour traiter le diabète car la guanidine qu’il contient fait baisser les niveaux de sucre dans le sang.

Le galéga fourrager (Galega orientalis) est cultivé couramment en Finlande. Il pousse sous nos climats, et, peut-être que, à l’avenir, il pourrait s’y établir comme nouvelle espèce fourragère.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides