Stipa

Stipa en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Stipe, Cheveux-d'ange

  • Nom(s) latin(s)

    Stipa

  • Famille

    Poacées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Herbes et graminées

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant Semi-persistant Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,45 à 2 m
  • Largeur à maturité

    0,40 à 1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec
  • Densité

    3 à 6 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Couvre-sol Massif ou bordure Haie Plantation isolée Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Stipa, appartenant à la famille des Poacées (autrefois Graminées), comptait il y a peu environ 300 espèces. Aujourd’hui, de nombreuses espèces ont été transférées dans plusieurs autres genres et la centaine toujours appelées Stipa sont toutes vivaces, héliophiles, originaires de terrains pauvres et secs, steppes et pentes rocheuses des régions tempérées et tempérées chaudes du monde entier, notamment d’Europe méridionale et centrale et d’Asie occidentale.

La stipe pousse en touffe de 0,40 à 0,60 m de hauteur, aux feuilles très fines prenant parfois des teintes chaudes, à la silhouette érigée ou retombante, mais toujours souple. Certaines sont persistantes et d’autres caduques, mais même sec, le feuillage reste toujours décoratif en hiver. Elle reste discrète jusqu’à la fin de sa floraison, en été : elle capte alors tous les regards, avec ses graines prolongées par de grandes plumes argentées, appelées arêtes, portées par des chaumes hauts de 1 ou 2 m selon les espèces, prêts à se balancer au moindre souffle de vent. La fructification reste longtemps décorative.

C’est une plante aux multiples atouts. Facile à cultiver et très ornementale, elle ne nécessite pratiquement aucun entretien.

La plupart des stipes sont rustiques et peuvent donc être installées dans la majorité de nos régions. Elles s’étalent lentement grâce à leurs rhizomes courts ou se ressèment facilement.

C’est en sol sableux ou caillouteux et bien ensoleillé, même pauvre, qu’elles réussiront le mieux.

La stipe apporte une touche à la fois sauvage et graphique au jardin, que ce soit dans les massifs, qu’elle allège, mais aussi pour souligner une allée ou pour créer des bordures. Plantée en masse ou isolée, de préférence là où le soleil du soir pourra l’éclairer, elle est toujours spectaculaire. Une rangée de Stipa gigantea dans la lumière du crépuscule offre un spectacle grandiose.

Elle s’adapte aussi très bien à la culture en pot.

Enfin, on en fait de magnifiques bouquets frais ou secs, qui tiendront de longs mois.

Espèces de stipe

Espèces persistantes

Stipa arundinacea, syn. Anemanthele lessoniana

Espèces persistantes Stipa arundinacea, syn. Anemanthele lessoniana
  • Floraison : D’août à octobre. Inflorescences vaporeuses en panicules pendantes pourpre rosé, formant un halo autour de la touffe de feuilles.
  • Végétation : Hauteur : 0,75 à 1 m. Longues feuilles persistantes, fines, vert moyen rayé de roux et d’orangé en fin d’été, virant au brun orange en hiver. Port très souple et retombant, tiges florales arquées.
  • Qualités : Cette espèce n’appartient plus aujourd’hui au genre Stipa, mais elle en est très proche et est toujours vendue sous ce nom. Originaire de Nouvelle-Zélande, elle apprécie les sols frais, tolérant même les sols lourds, contrairement aux autres espèces. Moyennement rustique (-5 °C). À planter en isolé, bordure d’allée, berge, massif, haie basse ou bien en pot.

Stipe géante (Stipa gigantea)

Espèces persistantes Stipe géante (Stipa gigantea)
  • Floraison : De juin à novembre. Inflorescences en grandes panicules lâches, composées d’épillets pendants pourpre argenté, au bout d’une très haute tige, rappelant la floraison de l’avoine. Les épis persistent en hiver après avoir pris une teinte dorée.
  • Végétation : Hauteur : 2 m. Touffe compacte, de 0,40 à 0,50 m de haut, persistante ou semi-persistante, de longues feuilles linéaires, vert bleuté, d’où jaillissent les chaumes, longs et fins, à la fois raides et souples.
  • Qualités : Bonne longévité. À cultiver en isolé ou en fond de massif. Très rustique. Tolérant aux sols frais et argileux s’ils sont bien drainés.

Stipe cheveux d’ange (Stipa tenuissima)

Espèces persistantes Stipe cheveux d’ange (Stipa tenuissima)
  • Floraison : De juillet à septembre. Épis blonds à barbes soyeuses et légères, doux au toucher, portés par des hampes souples, ondulant à la moindre brise.
  • Végétation : Hauteur : 0, 50 à 0, 60 m. Touffe au port ample, évasé, feuilles très fines et souples vert tendre au printemps, prenant des reflets bronze en automne.
  • Qualités : On le rencontre dans les États du Texas et du Nouveau-Mexique, mais également en Argentine. Rustique jusqu’à -20 °C. Se ressème généreusement. Supporte le vent et les embruns. À planter en massif, en compagnie de vivaces, ou bien en bordure d’allée ou en bac.

Espèces caduques

Stipe argentée (Stipa calamagrostis)

Espèces caduques Stipe argentée (Stipa calamagrostis)
  • Floraison : De juillet à octobre. Nombreuses hampes élancées et souples, portant des épillets beige argenté devenant bruns, réunis en panicules plumeuses et pendantes.
  • Végétation : Hauteur 0,80 à 1 m. Touffe souple au port gracieux en fontaine, longues feuilles linéaires caduques, arquées, de couleur vert moyen, jaune orangé en automne.
  • Qualités : Endémique du Centre et du Sud de l’Europe. Pousse en terrains caillouteux, sur sols calcaires. Supporte parfaitement la sécheresse prolongée. Très rustique (-30 °C). Excellente pour stabiliser les talus.

Stipe barbue (Stipa barbata)

Stipe barbue ( Stipa barbata )
  • Floraison : De juillet à septembre. Inflorescences en forme de longues et fines barbes argentées et soyeuses, s’échappant de la pointe des tiges florales.
  • Végétation : Hauteur : de 0,50 à 0,75 m. Touffe mince, droite et arquée, longues feuilles fines et souples, vertes aux reflets soyeux.
  • Qualités : Origine : Europe du Sud, Asie. Se ressème facilement en terrain sec et bien drainé. Pousse lentement. Semi-rustique (-5 °C). Convient en massif, bordure, rocaille, isolé.

Stipe magnifique (Stipa pulcherrima)

Espèces caduques Stipe magnifique (Stipa pulcherrima)
  • Floraison : De juin à août. Floraison légère, très longues arêtes plumeuses blanc argenté formant des arabesques.
  • Végétation : Hauteur : 0,50 à 0,70 m. Touffe érigée, feuilles étroites, vert gris.
  • Qualités : Rustique (-20 °C), résistante à la sécheresse. À planter en grands groupes pour un effet maximum.

Semis et plantation de la stipa

Semis et plantation de la stipa

Où la planter ?

La stipe pousse en sol ordinaire, sec et caillouteux, modérément fertile, et en situation ensoleillée. Le pH importe peu si la terre est bien drainée et si l'humidité ne stagne pas en hiver, ce qui peut lui être fatal ou du moins entraver sa croissance.

Avec la fétuque, c'est la graminée la plus exigeante quant à la sécheresse du sol.

Stipa calamagrostis nécessite un sol au pH légèrement alcalin.

Stipa gigantea, bien qu'affectionnant un sol sec et pierreux, tolère plutôt bien un sol frais et argileux lorsqu'il est bien drainé. En revanche, c'est toujours en plein soleil qu'elle est la plus belle. Dans les régions très froides, plantez-la à l'abri des vents du nord-est, qui abîment son feuillage.

Stipa arundinacea (Anemanthele lessoniana) préfère quant à elle un sol frais, voire lourd, et une ombre légère. Moyennement rustique, elle est bien adaptée aux régions océaniques.

Cette graminée accepte parfaitement la culture en pot. Le substrat devra être léger et le fond du pot très bien drainé.

Quand planter la stipe ?

Plantez la stipe au printemps, de mars à juin, ou en automne, en septembre-octobre.

Pour une meilleure reprise, on recommande généralement une plantation automnale des graminées de climat froid, telle la stipe, qui entrent en croissance en fin d'hiver. Cependant, dans les régions aux hivers rigoureux et humides, une plantation printanière est préférable.

Comment la planter ?

Lors de la plantation, ajoutez du terreau à la terre de jardin pour que la plante s'adapte au mieux au terrain.

Laissez un espace de 0,40 à 1 m entre deux sujets, que vous pouvez combler les premières années avec des plantes annuelles.

En pot, utilisez un compost à base de terreau et ajoutez 20 % de sable pour alléger le mélange.

Culture et entretien de la stipa

Culture et entretien de la stipa

Arrosez régulièrement l'été suivant une plantation printanière. Une fois bien installée, la stipe ne nécessite aucun arrosage et supporte très bien la sécheresse. Pensez cependant à arroser les plantes en pot de temps en temps, surtout par temps très chaud et venteux.

Le feuillage des graminées peut être laissé jusqu'en février. Les espèces caduques seront ensuite rabattues à 10 cm du sol à la reprise de végétation.

Retirez les feuilles desséchées des espèces persistantes en fin d'hiver pour stimuler la croissance de nouvelles feuilles. Pour cela, peignez à la main le vieux feuillage, ne le rabattez surtout pas !

Tous les 3 ou 4 ans, rabattez la touffe de Stipa tenuissima en fin d'hiver si elle n'est plus décorative.

Rempotez en automne.

Maladies, nuisibles et parasites

Aucune maladie ni parasite ne s’attaquent aux stipes.

Récolte

Pour confectionner des bouquets, récoltez les chaumes lorsque les arêtes sont développées, en milieu d’été. Vous pouvez attendre que les graines tombent (ou les récolter pour les semer) si vous voulez obtenir des plants à repiquer.

Multiplication de la stipa

Multiplication de la stipa

La stipe ou stipa se multiplie par semis, souvent spontanés, ou division de touffe.

Semis

Le semis s'effectue au printemps, la période la plus favorable se situant entre mars et mai. C'est le meilleur moyen pour obtenir un grand nombre de plants.


  • Semez en terrine ou en pot, dans un mélange très fin et perméable.
  • Placez les semis à la mi-ombre, sous châssis froid, avec une humidité constante.
  • La germination peut prendre entre 3 et 4 semaines.
  • Lorsque les plants ont 2 ou 3 feuilles, repiquez-les en pots individuels.
  • Hivernez-les hors gel et plantez-les au printemps ou à l'automne suivant.

Division

La division de la stipa s'effectue au printemps ou à la fin de l'été.

  • Déterrez les touffes avec précaution.
  • Divisez en petits éclats que vous mettrez en pot, placés à la mi-ombre, dans un châssis froid ou un endroit protégé, avec une humidité constante.
  • Lorsque les racines passent à travers le fond du pot, la plante peut être mise en place, au début de l'automne ou au printemps suivant.

La culture préalable en pot accélère le démarrage de certaines espèces, qui prendrait plusieurs années en pleine terre.

Conseils écologiques

Les stipes sont des plantes parfaites pour jardin sec, en compagnie d'espèces méditerranéennes comme la lavande, le romarin, la santoline, le ciste, très résistantes à la sécheresse elles aussi.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides