Ophiopogon

Ophiopogon en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Ophiopogon, Herbe-aux-turquoises, Muguet du Japon, Barbe de serpent

  • Nom(s) latin(s)

    Ophiopogon

  • Famille

    Asparagacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif | Herbes et graminées

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0 à 0,45 m
  • Largeur à maturité

    0,20 à 0,60 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    6 à 12 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Couvre-sol Massif ou bordure Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

De la famille des Asparagacées, comme l'asperge, le genre Ophiopogon nous vient d'Asie (Chine, Japon, Corée, Viêt Nam). Le genre comprend environ 50 espèces de vivaces herbacées rhizomateuses à racines charnues et feuillage persistant.

L'ophiopogon se présente sous forme de touffe dense et évasée de 0,10 à 0,35  m de hauteur, aux fines feuilles rubanées et coriaces, vert foncé brillant, panachées ou noires selon les variétés, à nervure centrale fortement marquée. Les fleurs, en forme de clochettes de couleur blanche ou blanc rosé qui évoquent le muguet, jaillissent du centre des touffes en début d'été et sont suivies de baies rondes, brillantes, de différentes teintes de bleu selon les espèces, qui lui ont valu le nom français d'« herbe-aux-turquoises ».

Robuste et rustique, l'ophiopogon a une grande longévité, mais il s'étale très lentement, grâce à ses rhizomes courts. Ses qualités et sa facilité de culture font qu'on le rencontre couramment dans nos jardins.

Attention : les fruits contiennent une graine toxique.

C'est une excellente plante pour la mi-ombre, en bordure et couvre-sol. Installez-le au pied d'un massif d'arbustes, en sous-bois frais avec des fougères, en rocaille.

La culture en potée lui convient très bien, il peut servir de fond à des plantes fleuries ou faire partie d'une composition.

L'ophiopogon noir met en valeur les feuillages gris et ceux aux tons dorés, bleutés ou vert clair.

Les espèces les plus basses sont fréquemment employées en substitut du gazon au Japon, d'autant plus qu'elles supportent un léger piétinement.

Espèces et variétés d’ophiopogon

Ophiopogon intermedius

Espèce type

Ophiopogon intermedius Espèce type
  • Floraison et fructification : Courts épis de fleurs blanches en clochettes pendantes en juin-juillet, suivies de baies rondes, brillantes, bleu vif.
  • Végétation : Hauteur : 0,10 -0,15 m. Touffe dense et évasée, feuilles étroites, vert foncé brillant, rugueuses, à nervure centrale fortement marquée.
  • Qualités : Espèce plus petite que Ophiopogon japonicus et moins traçante, idéale en petits massifs, pots, auges, rocaille… À La Réunion, il remplace le muguet traditionnel.

'Argenteomarginatus'

Ophiopogon 'Argenteomarginatus'
  • Floraison et fructification : --
  • Végétation : Feuillage panaché vert et crème.
  • Qualités : --

Muguet du Japon (Ophiopogon japonicus)

Espèce type

Muguet du Japon (Ophiopogon japonicus) Espèce type
  • Floraison et fructification : En début d’été, hampes de petites fleurs pendantes, lilas pâle à blanches, suivies en fin d’été de baies bleues de la taille d’un pois.
  • Végétation : Hauteur : 0,20 m. Touffe dense, longues et fines feuilles coriaces, vert sombre brillant, en rosettes serrées.
  • Qualités : Excellent couvre-sol de mi-ombre grâce à ses nombreux stolons.

'Minor'

Muguet du Japon (Ophiopogon japonicus) 'Minor'
  • Floraison et fructification : Fleurs crème suivies de fruits bleu turquoise de la même taille que l’espèce.
  • Végétation : Hauteur 0,07 à 0,10 m. Forme naine au port plus compact et s’étendant plus rapidement.
  • Qualités : Plante d’une très grande longévité, employée comme substitut au gazon sans aucune tonte.

'Silver Mist'

Muguet du Japon (Ophiopogon japonicus) 'Silver Mist'
  • Floraison et fructification : --
  • Végétation : Hauteur : 0,20 à 0,30 m. Feuillage étroit vert à bande centrale crème.
  • Qualités : --

Ophiopogon noir (Ophiopogon planiscapus 'Nigrescens')

Espèce type

Ophiopogon noir (Ophiopogon planiscapus 'Nigrescens') Espèce type
  • Floraison et fructification : Petites fleurs en clochette blanc rosé en juillet, suivies de baies ovoïdes noir bleuté.
  • Végétation : Hauteur : 0,20 m. Touffe lâche, feuillage étroit, linéaire, noir.
  • Qualités : Couvre-sol à croissance lente. Très rustique. Convient en rocaille, bordure de massif.

Ophiopogon bodinieri

Espèce type

Ophiopogon Espèce type
  • Floraison et fructification : Fleurs blanc rosé en juin suivies de baies bleu jade.
  • Végétation : Hauteur : 0,15  m. Feuilles linéaires souples, vert foncé et luisantes.
  • Qualités : Pour bordure, rocaille, dallage. Bon couvre-sol. Excellente conduite en pot.

Ophiopogon jaburan

Espèce type

Ophiopogon Espèce type
  • Floraison et fructification : Fleurs plus grosses que les autres espèces, en grappes de clochettes blanches en septembre, suivies de fruits bleus.
  • Végétation : Hauteur : 0,30 à 0,40 m. Ressemble à Ophiopogon japonicus, mais les feuilles sont plus longues (jusqu’à 60 cm), plus larges et plus arquées.
  • Qualités : Espèce peu rustique, souvent utilisée en aquariophilie ou en pot.

Ophiopogon jaburan 'Vittatus'

Ophiopogon  Ophiopogon jaburan  'Vittatus'
  • Floraison et fructification : --
  • Végétation : Feuillage vert tendre rayé et bordé de blanc crème.
  • Qualités : --

Ophiopogon à grande tige (Ophiopogon caulescens)

Espèce type

Ophiopogon Espèce type
  • Floraison et fructification : Inflorescencescomposées de grosses fleurs blanches, qui s’élèvent à plus de 40 cm de hauteur. Fruit d’abord bleu pâle puis très foncé.
  • Végétation : Se différencie des autres espèces par ses très longues feuilles (0,75  m) arquées à texture épaisse et nervures apparentes, vert clair.
  • Qualités : Moyennement rustique.

Plantation de l’ophiopogon

Plantation de l’ophiopogon

Où le planter ?

L'ophiopogon pousse dans une terre ordinaire, fraîche mais bien drainée, fertile et plutôt légèrement acide à neutre. Il supporte les terres argileuses si elles ne sont pas détrempées en hiver, et croît plus vite dans une terre riche en humus. Il craint les sols calcaires.

C'est une plante de mi-ombre, mais qui s'accommode d'à peu près toutes les expositions, pourvu que le sol reste frais, surtout s'il est planté au soleil. Une fois bien installé, il supporte la sécheresse estivale.


Rustique jusqu'à -15 °C environ, il faudra le cultiver en pot dans les régions où la température descend au-delà. Attention, en pot, il est plus sensible au gel.

En intérieur, il préfère les atmosphères fraîches et la lumière vive, mais pas le plein soleil. La température idéale se situe entre 13 et 18 °C, et une fenêtre orientée à l'est ou à l'ouest lui convient très bien. En situation moins lumineuse, il risque de ne pas fleurir.

Quand planter l'ophiopogon ?

Plantez-le en automne ou au début du printemps (mars-avril).

Comment le planter ?

En pleine terre :

  • Installez-le en sol bien nettoyé et enrichi de compost.
  • Espacez les pieds de 20 à 60 cm selon la taille adulte et la longueur des feuilles.

En pot : utilisez un mélange terreux riche, avec 2/3 de bon terreau et 1/3 de sable grossier et de compost. Cette plante préfère les mélanges légèrement acides.

Culture et entretien de l’ophiopogon

Culture et entretien de l’ophiopogon

Une fois installé, l'ophiopogon ne demande quasiment pas d'entretien :

  • Tant que la plante n'est pas complètement installée – et elle se développe lentement –, désherbez entre les touffes.
  • Si la plantation est exposée au soleil, arrosez une fois par semaine en été en cas de forte sécheresse.
  • En septembre-octobre, en fin de végétation, nettoyez les feuilles sèches.
  • En automne, apportez du terreau de feuilles autour des pieds.
  • En régions froides, recouvrez la touffe de feuilles mortes en automne. Posez par dessus un filet tenu par des pierres.

En pot :

  • Arrosez régulièrement pendant la période de végétation (mais laissez sécher le dessus du pot entre deux apports) et apportez un engrais équilibré tous les mois. Réduisez les arrosages au strict minimum en hiver, juste pour ne pas laisser la plante se dessécher.
  • Nettoyez les touffes de temps en temps et divisez les plantes quand elles ont rempli tout leur contenant.
  • Placez les potées en serre froide en automne, le feuillage est abîmé dès -5 °C.
  • Rempotez au printemps lorsque les touffes de feuilles couvrent toute la surface du mélange terreux.

Maladies, nuisibles et parasites

En pleine terre, l'ophiopogon n'a pas d'ennemis, si ce ne sont les limaces, qui peuvent s'attaquer aux jeunes feuilles.

En pot, les feuilles jaunissent quand la plante est trop arrosée. Laissez toujours la surface du mélange sécher entre chaque arrosage en été. En hiver, arrosez peu. 
Les formes panachées perdent leurs couleurs si elles manquent de lumière. Le soleil d'hiver n'est pas dangereux pour elles.

Dans une atmosphère chaude et sèche, les araignées rouges forment des toiles grisâtres sous les feuilles. Douchez les plantes en cas d'attaque et bassinez-les régulièrement en prévention.

Les feuilles des variétés à feuillage noir virent au bronze, puis au gris, en cas de gel ou d'excès d'eau.

Multiplication de l’ophiopogon

Multiplication de l’ophiopogon

L'ophiopogon se multiplie par semis ou par division.

Seules les espèces botaniques seront reproduites fidèlement par semis, les variétés à feuillage panaché ou noir doivent être divisées. D'autre part, les plants issus de semis se développent lentement, il faut compter au moins 3 ou 4 ans avant que la plante ne parvienne à sa taille adulte.

Semis

Semez sous châssis froid, à l'automne, dès maturité des graines :

  • Semez les graines récoltées sur vos plantes en terrine dès qu'elles ont pris une coloration totalement noire.
  • Placez la terrine sous abri non chauffé.
  • Repiquez les plantules en godet dès qu'elles ont 4 ou 5 feuilles et placez-les dans un lieu non chauffé mais à l'abri du gel.

Note : le semis peut aussi être effectué en pleine terre dans les régions clémentes.

Division

Le printemps est la meilleure saison pour effectuer la division des touffes :

  • Arrachez les touffes devenues encombrantes, et coupez-les avec un outil tranchant comme une bêche.
  • Sectionnez les rhizomes en segments portant 8 à 10 feuilles et autant de racines que possible.
  • Plantez aussitôt les éclats dans une terre amendée de compost bien mûr.
  • En pot, plantez chaque touffe dans un godet de 8 cm et traitez-les immédiatement comme des sujets adultes.

On peut également séparer les nouvelles touffes sur les espèces stolonifères (en particulier Ophiopogon planiscapus 'Nigrescens') :

  • Déterrez les rejets et sectionnez les stolons des espèces stolonifères.
  • Replantez immédiatement.

Conseils écologiques

Contre les limaces, vous pouvez utiliser les solutions classiques : installer des pièges remplis de bière, qui les attirent et dans lesquels elles viennent se noyer, ou entourer les cultures d’un cordon de cendre, de sable grossier (ou de gravier), de coquilles d’œufs pilées ou de prêle pulvérisée qu’elles seront incapables de franchir. À renouveler souvent.

Vous pouvez aussi pulvériser sur le sol une macération huileuse d’ail, répulsive :

  • Laissez macérer 100 g d’ail broyé dans 2 cuill. à soupe d’huile de lin pendant 12 h ;
  • Filtrez puis ajoutez 1 l d’eau ;
  • Utilisez dilué à 5 %.

Ce remède sera aussi efficace contre les araignées rouges.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides