Epimedium

Epimedium en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Fleur des elfes, Epimèdre

  • Nom(s) latin(s)

    Epimedium

  • Famille

    Berbéridacée

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant Semi-persistant Caduc
  • Forme

    Étalé ou tapissant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 0,45 m
  • Largeur à maturité

    0,30 à 1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide
  • Densité

    5 à 8 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation extérieure

    Couvre-sol Bosquet ou forêt Massif ou bordure Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

L’Epimedium, communément appelé épimèdre ou fleur des elfes du fait de sa floraison légère et gracieuse, se divise en une quinzaine d’espèces. Certaines sont originaires d’Asie, en particulier de Chine et du Japon. D’autres proviennent du sud de l’Europe, Italie, Balkans, Caucase… Introduit dans nos jardins pour ses qualités esthétiques, il se décline désormais en de nombreux hybrides alliant les meilleures caractéristiques de leurs « parents », grâce au travail des sélectionneurs.

La floraison de l’Epimedium n’est ni spectaculaire, ni particulièrement longue. Les fleurs, qui évoquent de petites ancolies, se haussent au-dessus du feuillage pendant quelques semaines entre avril et juin. L’Epimedium n’en est pas moins précieux dans nos jardins d’ornement : poussant à l’état sauvage dans les sous-bois, il s’avère une excellente plante pour les situations ombragées. Son feuillage décoratif se développe en coussins serrés qui finissent par se rejoindre et forment un efficace couvre-sol. Pour obtenir ce résultat, il faut seulement faire preuve d’un peu de patience et attendre quelques années, car la croissance de la plupart des espèces et hybrides est assez lente.

L’Epimedium ne demande qu’un entretien limité, ne développe généralement ni parasite ni maladie, et vit des dizaines d’années. Son caractère très couvrant empêche la levée des mauvaises herbes.

La plupart des espèces, hybrides et variétés horticoles d’Epimedium actuellement proposés à la vente sont des plantes vivaces au feuillage caduc ou persistant. Ils supportent bien le froid, les moins rustiques tolèrent des températures de -12 à -15 °C. Les espèces asiatiques préfèrent des sols restant frais et humides en été, riches en humus. Elles tolèrent mal le calcaire. Les espèces occidentales, moins fréquentes, s’avèrent beaucoup plus résistantes, à l’ombre comme à la sécheresse. Certaines supportent même les terres argileuses humides. Les hybrides et variétés horticoles apprécient ombre, fraîcheur et humus. Ils s’avèrent capables de prospérer sous un couvert dense et au pied des arbres, ce qui est très rare chez les plantes ornementales dont nous disposons

L’Epimedium est d’abord décoratif par son feuillage, présent une bonne partie de l’année, voire toute l’année dans certains cas. Les feuilles en forme de cœur s’ornent de fines marbrures, veinures ou bordures et se parent de couleurs intéressantes, au printemps quand elles sortent de terre et/ou en automne, avant de tomber.

Les fleurs, en grappes plus ou moins serrées, apparaissent au printemps, juste avant le renouvellement du feuillage. Elles ne sont pas très grandes mais bien visibles grâce à leurs grandes hampes qui les détachent du tapis de feuilles. Ressemblant à de petites ancolies, elles se caractérisent par des sépales colorés et des pétales parfois transformés en longs éperons.

Espèces et variétés d’Epimedium

Espèce originaire de Chine

Fleur des elfes à grandes fleurs (Epimedium grandiflorum)

Epimedium Fleur des elfes à grandes fleurs ( Epimedium grandiflorum )
  • Feuillage : Feuillage caduc, pourpre à sa naissance, puis virant au vert franc, couleur caramel en automne. Coussin bien rond de 25 à 30 cm de hauteur et de largeur.
  • Floraison : Fleurs larges en mai, aux sépales rose lilas et aux longs éperons blanc argenté.
  • Qualités : Des fleurs remarquables grâce à leur relative grande taille ; intéressantes pour le décor printanier, en association avec des narcisses ou des jacinthes des bois.

Espèce originaire du Caucase

Fleur des elfes pennée (Epimedium pinnatum)

Epimedium Fleur des elfes pennée ( Epimedium pinnatum )
  • Feuillage : Feuillage persistant, vert franc éclairé de fines marbrures plus claires, formant un coussin de 30 cm de hauteur et de largeur.
  • Floraison : Fleurs en mai-juin, en forme de coupe et jaune vif, groupées en bouquets lâches.
  • Qualités : Résiste bien à la sécheresse une fois qu’elle s’est installée.

Variété horticole

Fleur des elfes à grandes fleurs 'Akebono' (Epimedium grandiflorum 'Akebono')

Epimedium Fleur des elfes à grandes fleurs 'Akebono' ( Epimedium grandiflorum  'Akebono')
  • Feuillage : Feuillage caduc similaire à celui de l’espèce type, pourpre puis vert franc, couleur caramel en automne. Coussin rond de 25 à 30 cm de hauteur et de largeur.
  • Floraison : Fleurs en avril-mai, nombreuses, de grande taille, aux sépales roses et aux éperons blancs.
  • Qualités : Variété récente aux fleurs encore plus grandes que celles de l’espèce type, très proches de celles des ancolies.

Fleur des elfes à grandes fleurs 'Nanum' (Epimedium grandiflorum 'Nanum')

Epimedium Fleur des elfes à grandes fleurs 'Nanum' ( Epimedium grandiflorum  'Nanum')
  • Feuillage : Feuillage caduc, vert tendre souligné d’une fine bordure couleur bronze. Forme un coussin ne dépassant pas 15 cm de hauteur, mais s’étendant sur 30 cm de largeur.
  • Floraison : Fleurs en mai-juin, entièrement blanches, munies de longs éperons. Leur blancheur immaculée est bien mise en valeur par le fond vert formé par le feuillage.
  • Qualités : Plus compacte que l’espèce type, elle est conseillée pour les potées fleuries, en association avec diverses variétés botaniques de bulbes printaniers.

Fleur des elfes pennée 'Black Sea' (Epimedium pinnatum 'Black Sea')

Epimedium Fleur des elfes pennée 'Black Sea' ( Epimedium pinnatum  'Black Sea')
  • Feuillage : Feuilles persistantes, assez larges, d’un vert teinté de brun foncé, qui vire presque au noir à l’automne, formant des coussins larges de 30 cm de hauteur et de largeur.
  • Floraison : Fleurs en mai-juin, pendantes, en forme de coupe, jaune soufré, au bout de hampes pourpres.
  • Qualités : Remarquable pour son feuillage sombre, presque noir en automne, très tendance dans nos jardins. À installer à proximité de bouleaux au tronc bien blanc, comme le bouleau de l’Himalaya (Betula utilis 'Jacquemontii'), pour le contraste.

Fleur des elfes 'Amber Queen' (Epimedium 'Amber Queen')

Variété horticole Fleur des elfes 'Amber Queen' (Epimedium 'Amber Queen')
  • Feuillage : Feuillage semi-persistant, vert tendre tacheté de blanc crème à la naissance, devenant plus foncé en été, puis virant au pourpre en automne. Forme des coussins ronds de 30 cm de hauteur et de largeur.
  • Floraison : Fleurs apparaissant dès avril, particulièrement gracieuses, qui semblent en suspension au-dessus du feuillage grâce à la finesse de leurs hampes. Coloris original, avec un cœur orangé et des pétales-éperons jaune pâle.
  • Qualités : Remarquable par ses qualités esthétiques, qui font vite oublier sa pousse assez lente et ses exigences culturales (sol frais et humide en été, bien drainé).

Hybride

Fleur des elfes 'Sulfureum' (Epimedium x versicolor 'Sulfureum')

Hybride Fleur des elfes 'Sulfureum' (Epimedium x versicolor 'Sulfureum')
  • Feuillage : Feuillage persistant, formant un large coussin de 30 cm de hauteur et jusqu’à 1 m de largeur. Teinté de pourpre au printemps et en hiver, il vire au vert foncé le reste de l’année.
  • Floraison : Entre avril et juin, petites grappes lâches et retombantes de fleurs jaune paille au cœur plus foncé, en forme de coupe.
  • Qualités : C’est le plus tapissant, efficace pour constituer un couvre-sol robuste et durable. Il s’adapte à quasiment toutes les situations, supporte la sécheresse et l’ombre dense.

Fleur des elfes rouge (Epimedium x rubrum)

Hybride Fleur des elfes rouge (Epimedium x rubrum)
  • Feuillage : Feuillage persistant, particulièrement décoratif. Passe du rouge vif aux nervures vert clair au printemps, au vert veiné de brun, puis au rouge foncé à brun clair en automne et une bonne partie de l’hiver. Forme des coussins de 30 cm de hauteur et de largeur.
  • Floraison : Fleurs en mai-juin, très nombreuses, bicolores, au centre blanc, aux longs sépales bordés de rose foncé, aux courts pétales jaunes.
  • Qualités : Un hybride intéressant avant tout pour ses qualités décoratives. Pousse assez lentement mais s’adapte à la plupart des situations, y compris aux terrains secs.

Fleur des elfes 'Fröhnleiten' (Epimedium x perralchicum 'Fröhnleiten')

Fleur des elfes 'Fröhnleiten' ( Epimedium  x  perralchicum  'Fröhnleiten')
  • Feuillage : Feuillage persistant, vert bordé et nervuré de bronze. Large et bien couvrant, il forme des coussins de 35 cm de hauteur et 60 cm de largeur.
  • Floraison : Fleurs jaune citron apparaissant dès avril, groupées en petits bouquets.
  • Qualités : Un hybride robuste, qui garde une bonne tenue en hiver et fleurit tôt. Intéressant aussi pour le coloris de ses fleurs très lumineux en situation ombragée.

Fleur des elfes warleyense (Epimedium x warleyense)

Fleur des elfes warleyense ( Epimedium  x  warleyense )
  • Feuillage : Feuillage persistant formant des touffes de plus grandes dimensions que la plupart des autres espèces et variétés : 50 cm de hauteur, 70 cm de largeur. D’un vert franc, les feuilles naissent rouges et se teintent de nouveau de rouge à l’automne.
  • Floraison : Fleurs en mai-juin, régulières, aux grands sépales roses cuivrés, aux pétales plus courts, jaune d’or, disposés en petites grappes au sommet de tiges très fines.
  • Qualités : Un hybride apprécié pour sa robustesse, sa tolérance à la sécheresse et la couleur de la floraison, originale pour le genre.

Plantation de l’Epimedium

Plantation de l’Epimedium

Eva Deuffic

Où le planter ?

La plupart des espèces, hybrides et variétés d'Epimedium apprécient les sols restant frais et humides en été, non calcaires, bien drainés en hiver. Ils sont gourmands en éléments nutritifs et se plaisent dans des terres riches en humus. Tous préfèrent une situation ombragée ou mi-ombragée, le soleil vif brûlant leur feuillage. Ne supportant pas les grands froids, ils doivent être installés à l'abri des vents froids ou secs.

L'Epimedium est rarement proposé pour la culture en pot, mais les variétés les plus compactes peuvent donner de bons résultats, associées avec d'autres plantes à floraison printanière. Offrez-leur un mélange de terreau classique et de terre de bruyère (moitié-moitié).

Quand planter l'Epimedium ?

Deux périodes sont favorables pour la plantation de cette vivace :

  • le printemps, après les dernières gelées, quand le sol commence à se réchauffer ;
  • la fin de l'été, de la fin août à la fin septembre, qui permet un bon enracinement des jeunes plantes avant l'arrivée de la mauvaise saison.

Comment le planter ?

Les plants sont présentés en godets ou en conteneurs :

  • Mettez-les à tremper dans l'eau suffisamment longtemps pour bien imbiber le terreau.
  • Après avoir dépoté chaque motte, placez-la dans un trou de plantation légèrement plus large et plus profond, de manière qu'elle soit recouverte d'un centimètre de terre.
  • Arrosez chaque plant copieusement après la plantation, quelle que soit la météo.
  • Comptez de 5 à 8 plants par m² selon la dimension des touffes, qui varient de 30 à 70 cm de largeur selon l'espèce ou la variété ; disposez-les en quinconce. Cette plantation assez serrée permet d'avoir un effet de tapis plus rapidement.

Culture et entretien de l’Epimedium

Culture et entretien de l’Epimedium

Eva Deuffic

L'Epimedium forme un tapis dense en quelques années s'il se plaît à l'endroit où il a été planté. Il ne demande que peu de soins :

  • Le désherbage devient rapidement inutile car le réseau serré de rhizomes (des tiges souterraines se développant à l'horizontale, sous la surface du sol) empêche les mauvaises herbes de s'installer.
  • Les arrosages sont inutiles une fois que les plantes se sont bien installées, à l'exception des périodes de canicule pour les variétés les plus sensibles à la sécheresse.
  • Les jeunes plantes, pendant les deux ou trois premières années après la plantation, sont toutefois plus fragiles. Faites des arrosages réguliers pendant la période chaude et recouvrez les touffes d'une bonne couche de paillage durant les premiers hivers.
  • Pour renouveler le stock d'éléments nutritifs dont disposent les plantes, apportez du terreau ou du compost bien décomposé au pied des plantes une fois par an, à l'automne ou éventuellement au printemps. Épandez une couche épaisse et mélangez-la à la terre de surface par un simple griffage.

En pot :

  • Chaque année au printemps, faites un surfaçage (renouvelez le mélange de terreau et de terre de bruyère en surface) et apportez un engrais organique à action lente.
  • Arrosez régulièrement.

Taille de l’Epimedium

Quand tailler ?

Il s’agit d’une simple taille de nettoyage à pratiquer en fin d’hiver sur les espèces et variétés à feuillage persistant, pour supprimer les hampes desséchées et les vieilles feuilles, parfois abîmées par le gel, et favoriser ainsi les nouvelles pousses.

Procédez vers la mi-mars, avant que les tiges florales ne commencent à pousser pour ne pas risquer de les couper et compromettre la future floraison. Attention, cette taille ne doit pas être effectuée sur les jeunes plantes, trop fragiles, c’est-à-dire pendant 2 ou 3 ans après la plantation.

Comment tailler ?

Rabattez le feuillage au ras du sol.

Maladies, nuisibles et parasites

L’Epimedium ne pose généralement aucun problème de maladie ou de ravageur. Il est en particulier épargné par les limaces pourtant fréquentes sur les plantes de milieux ombragés.

Multiplication de l’Epimedium

Multiplication de l’Epimedium

Eva Deuffic

L'Epimedium se multiplie très facilement par division de touffe, réalisée de préférence à la fin de l'été, éventuellement au printemps après la floraison.

  • À l'aide d'une bêche, extrayez délicatement une touffe d'Epimedium avec sa motte de terre.
  • Servez-vous de la bêche pour découper la touffe en plusieurs morceaux comportant des racines, des rhizomes et des feuilles.
  • Replantez les plus beaux morceaux en quinconce, en les espaçant de 20 à 50 cm.

Conseils écologiques

Le compost à apporter chaque année aux tapis d'Epimedium peut être réalisé sans difficulté au jardin. Cela permet de recycler la matière végétale produite et de faire des économies substantielles. Accumulez en un gros tas, dans un endroit ombragé du jardin, les déchets de taille des haies de caducs, de tonte ou de nettoyage des massifs de fleurs, de cuisine. Alternez les déchets végétaux secs (branchages broyés) et humides (tontes, épluchures, déchets de nettoyage des massifs...). Mélangez souvent, et arrosez régulièrement en été. Au bout de six mois à un an, vous obtiendrez à la base du tas un compost sombre, léger et aéré, riche en éléments nutritifs.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides