Zamioculcas

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Zamioculcas en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Zamioculcas, Plante ZZ

  • Nom(s) latin(s)

    Zamioculcas zamiifolia

  • Famille

    Aracées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Élancé ou colonnaire
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 1 m
  • Largeur à maturité

    0,20 à 0,50 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen , à vaporiser
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Sol caillouteux Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    2 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation intérieure

    Entrée Salon/Cuisine Véranda
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Avec ses allures doubles de fougère et de cycas, le Zamioculcas se distingue de toute autre plante. Il fait partie de la famille des Aracées, reconnaissable à ses inflorescences en forme de cornet. Il se trouve que cette plante-ci fleurit rarement dans nos appartements et ne brille pas par la beauté de ses fleurs. Les Anglais la nomment « fougère-arum ». Le genre ne comporte d'ailleurs qu'une seule espèce, Zamioculcas zamiifolia, ce qui témoigne de son caractère inhabituel.

Surnommé la « plante ZZ » pour faciliter sa commercialisation, le Zamioculcas zamiifolia fut mis sur le marché européen des plantes d'intérieur assez récemment, en 1998. Elle connut un succès rapide grâce à sa forme compacte et ses feuilles découpées vert lustré qui lui donnent un côté graphique exotique.

Son aire de répartition se situe en Afrique de l'Est, en Tanzanie, sur l'archipel de Zanzibar, au Mozambique, au Malawi, jusqu'à la province sud-africaine du Natal. Le Zamioculcas occupe des habitats assez diversifiés puisqu'on le trouve aussi bien dans les savanes sèches arborées que dans les forêts tropicales humides plus ou moins denses. Au Malawi, il règne un taux d'humidité de 80 % sous des températures de 22 à 28 °C tandis qu'en Tanzanie, le climat connaît une période sèche assez longue et une saison de pluies très intenses. Le Zamioculcas pousse sur des sols sableux, rocailleux et généralement bien exposés au soleil, jusqu'à 600 m d'altitude.

Les feuilles partent toutes d'un rhizome tubéreux renflé à la base que l'on nomme « caudex » et qui permet à la plante de stocker de l'eau pendant la saison sèche. Leur position verticale confère à la plante un port étroit, presque colonnaire. Le rachis (prolongement du pétiole) prend avec l'âge un aspect moucheté qui lui a valu le nom de « plante girafe ». Il mesure de 0,20 à 1 m de long et porte de part et d'autre plusieurs dizaines de folioles elliptiques et charnues de 5 à 15 cm de long sur 1,5 à 5 cm de large. Le feuillage persistant est particulièrement brillant et très graphique. La croissance de la plante est assez lente surtout si la température ne dépasse pas 18 °C : 1 à 2 feuilles seulement sont émises par an. Les feuilles attendent d'atteindre leur taille finale pour déployer les folioles jusqu'alors repliées. La plante peut vivre plus de 10 ans en appartement.

L'inflorescence plutôt rare en culture est similaire à celle des arums, constituée d'un spadice jaune à vert pâle de 6 à 8 cm de long sur 0,7 à 1,7 cm de diamètre, portant les fleurs mâles et femelles minuscules, et d'une bractée verte pendante, la spathe. La plante n'est pas autofertile et la pollinisation se fait par des insectes. Les fruits blancs mesurent 12 mm de diamètre.

Malgré leur toxicité, les feuilles possèdent un usage en médecine traditionnelle.

Le nom Zamioculcas zamiifolia fait référence à sa ressemblance avec les feuilles du Zamia, une plante primitive de la famille du cycas, à feuilles composées de larges folioles.

Espèces et variétés de Zamioculcas

Une seule espèce

Plante ZZ (Zamioculcas zamiifolia)

Une seule espèce Plante ZZ (Zamioculcas zamiifolia)
  • Feuillage : Persistant et composé, mesurant 0,20 à 1 m.
  • Floraison : Inflorescence rare pouvant intervenir toute l’année.
  • Qualités : Robuste, aspect graphique, rarement malade.

Plantation du Zamioculcas

Plantation du Zamioculcas

Où le planter ?

Placez-le dans une pièce lumineuse sans soleil direct, exposée à l'est ou à l'ouest ou même dans une zone un peu sombre. Mais dès qu'une feuille apparaît, placez la plante en pleine lumière de façon à favoriser sa croissance.

La plante tolère des températures de l'ordre 12 °C en hiver pendant quelques jours mais elle s'épanouira mieux autour de 18 °C. Elle peut aussi rentrer en dormance durant l'hiver en serre froide et si vous cessez de l'arroser. Elle perd alors toutes ses feuilles.

Si vous sortez la plante durant l'été, procédez de façon progressive de façon à ne pas exposer les feuilles brutalement à l'ardeur du soleil qui brûle les limbes. Elle supporte facilement des températures de 28 à 35 °C mais pas au-delà. La croissance est alors plus active, et la plante est susceptible d'émettre 4 à 8 grandes feuilles par an qui lui donneront un port plus évasé.

Quand planter le Zamioculcas ?

Le Zamioculcas est en vente toute l'année. Rempotez de préférence en mars ou avril.

Comment le planter ?

  • Plantez le Zamioculcas dans un pot deux fois plus large que la motte.
  • Plantez-la dans un mélange bien drainant et acide, composé par exemple de 50 % de sable et de 50 % de terreau de feuilles mélangé à de la terre de bruyère et de la perlite.
  • N'oubliez pas d'installer une couche de drainage au fond du pot (billes d'argile, débris de poterie…)

Culture et entretien du Zamioculcas

Culture et entretien du Zamioculcas

Malgré ses apparences de plante grasse, le Zamioculcas apprécie un arrosage régulier. Son caudex l'autorise à supporter des périodes de sécheresse, mais cela ne signifie pas que ce soit une situation confortable pour lui. En absence prolongée d'arrosage, la plante perd ses feuilles et arrête sa croissance. Utilisez de l'eau non calcaire comme l'eau de pluie et vaporisez le feuillage de temps à autre. Passez une éponge humide pour dépoussiérer les feuilles.

Dans une pièce chauffée, arrosez environ une fois par semaine en hiver et tous les 3 jours en été. La motte doit se dessécher légèrement entre 2 arrosages. Si le bulbe commence à noircir, cessez les arrosages immédiatement pendant 2 semaines. Ne laissez pas d'eau stagner dans la soucoupe.

Fertilisez une fois par mois entre mars et septembre, avec un engrais pour plantes vertes ou utilisez des capsules d'engrais à libération lente.

Un rempotage au printemps, de mars à avril, est conseillé tous les 2 ou 3 ans car la plante s'étoffe assez rapidement depuis son caudex. Sortez la motte du pot et séparez les tubercules avec un couteau aiguisé. Remplacez le terreau et arrosez modérément. Placez à mi-ombre et entourez le pot d'une poche plastique pendant 15 jours pour favoriser la reprise.

Supprimez les folioles jaunies ou noircies afin de conserver une belle apparence à votre plante. Coupez à la base les feuilles desséchées ou affaissées qui nuisent à la silhouette de la plante.

Maladies, nuisibles et parasites

Les cochenilles farineuses s'installent parfois au revers des feuilles formant des amas cotonneux. Traitez par exemple avec du savon noir ou passez un coton imbibé d'alcool à 90° ou d'eau savonneuse sur les insectes.

Un manque d'arrosage tout comme un excès peuvent être à l'origine de l'affaissement suivi du jaunissement du feuillage. Sortez la plante de son pot et voyez l'état de la motte :

  • Si la motte est détrempée, certaines racines sont noires : dégagez les racines en faisant tomber toute la terre, coupez les feuilles molles à leur base ainsi que les racines noires ou ramollies. Rempotez dans un nouveau substrat aéré avec des écorces ou du gravier. Arrosez de manière à tasser la terre mais sans laisser de l'eau stagner dans la coupelle. Attendez que le substrat soit sec à 2 cm de la surface pour arroser de nouveau (environ 20 cl).
  • Si elle est sèche notamment en son centre, plongez le pot dans un seau d'eau jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de bulles d'air qui s'échappent. Maintenez les feuilles relevées en formant un rouleau avec du papier journal, le temps que les tissus retrouvent leur turgescence. Les feuilles qui ne se relèveront pas pourront être sectionnées à leur base.

Note : pensez qu'une tourbe déshydratée à l'excès se réhumecte très difficilement. L'eau d'arrosage se retrouve immédiatement dans la coupelle. La seule manière de redonner sa capacité de rétention à la tourbe est de plonger le pot dans l'eau jusqu'à que toutes les bulles d'air se soient échappées. Il est bien entendu conseillé de remplacer ce substrat par un mélange drainant à base de sable et de terreau.

Multiplication du Zamioculcas

Multiplication du Zamioculcas

Le Zamioculcas se multiplie par division ou bouturage.

Division

La méthode la plus simple consiste à diviser les rhizomes tubéreux lors des rempotages au printemps.

Bouturage

Le bouturage de folioles de Zamioculcas peut être réalisé dans un mélange très drainant de sable, d'écorce et de perlite. Ce procédé de multiplication est courant dans la nature lorsque les folioles tombent au sol. Cependant, il a l'inconvénient de prendre un certain temps, entre 4 et 9 mois, et d'être délicat à gérer, un excès d'arrosage faisant rapidement pourrir les folioles.

  • Prélevez des folioles bien vertes et charnues.
  • Laissez cicatriser la plaie en posant les folioles durant 1 ou 2 h sur du papier journal.
  • Enfoncez celles-ci verticalement de 1/3 de leur longueur dans le substrat humidifié en les espaçant suffisamment pour éviter qu'elles ne se touchent.
  • Placez la terrine dans une petite serre électrique entre 24 et 30 °C, dans un endroit recevant 8 heures d'éclairement, sans soleil direct.
  • Dès que le substrat sèche à 2 cm de la surface, vaporisez le substrat en évitant de mouiller les feuilles.

Conseils écologiques

Le Zamioculcas est une plante verte très décorative, de volume et d’aspect relativement constants et capable de s’adapter à tous les intérieurs. Elle tolère bien mieux les ambiances sèches que les fougères et ne devient pas encombrante comme les cycas. Elles se divisent en effet très facilement.

Elle réclame par ailleurs très peu de soins, une raison supplémentaire pour convaincre ceux qui n’ont pas « la main verte » de la préférer aux plantes artificielles fabriquées à partir de pétrole !

Un peu d’histoire…

Décrite pour la première fois en 1905 seulement, cette plante a posé quelques soucis de détermination aux botanistes qui l’ont d’abord rangé dans le genre Caladium. Ce basionyme, c’est-à-dire le premier nom donné à une plante, n’est pas resté et il a été renommé Zamioculcas.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
BM
bâtir moins cher

vente en ligne de matériel électrique, chauffage | www.batirmoinscher.com

Expert

lionel beaufils

expertises dans le domaine de la construction | sas europ invespar group france

Expert

AR
anne r.

pépiniériste

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Produits



Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides