Tamaris

Tamaris en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Tamaris

  • Nom(s) latin(s)

    Tamarix

  • Famille

    Tamaricacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Arbre à fleurs

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Buissonnant
    Arrondi, en boule ou ovale
    Pleureur ou tombant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    2 à 10 m
  • Largeur à maturité

    2 à 3 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Bosquet ou forêt Haie Plantation isolée Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Bel arbuste à la ramure touffue, le tamaris appartient au genre Tamarix qui compte une cinquantaine d'espèces et à la famille des Tamaricacées. Le port peut être buissonnant, arrondi et un peu pleureur. Il pousse naturellement dans le Sud, sur une grande partie de la côte atlantique ainsi qu'en Bretagne. Cultivé en arbre, il s'élève couramment à 2 ou 3 m sur autant de large et peut atteindre 4 à 5 m.

Au printemps ou en été et en automne, selon les variétés, ses rameaux se couvrent littéralement de petites fleurs, le plus souvent rose pâle (mais aussi plus ou moins foncé), regroupées en grappe d'épis plus ou moins denses, plus ou moins longs et retombants. Elles donnent au tamaris une impression de grande légèreté. Chez les tamaris de printemps, la floraison apparaît avant les feuilles et sur presque toute la longueur des rameaux.

Son feuillage, vert tendre et caduc, est formé de nombreuses et toutes petites feuilles alternes en écailles allongées, fines et souples directement attachées sur les rameaux. De loin, il a un peu l'allure d'un feuillage de certains genévriers mais ne pique pas. Il est plus touffu chez les tamaris de printemps.

Rustiques, robustes, décoratifs et ne demandant que peu de soins, les tamaris sont nombreux dans les jardins du Sud ou du littoral atlantique, mais pas seulement. Résistants aux vents et aux embruns, ils permettent de former de charmants massifs et de belles haies libres en bord de mer.

Cultivé en isolé dans un jardin, un tamaris est toujours d'un bel effet et lui donne une touche méditerranéenne. De plus, sa croissance en bonne exposition est rapide, quelle que soit la nature du sol.

Espèces et variétés de tamaris

Nous l’avons vu, il existe de nombreuses espèces de tamaris originaires d’Europe septentrionale et d’Asie. Seules quelques unes se trouvent dans le commerce ainsi que de nombreux cultivars.

Pour la culture en jardin, on les classera surtout selon leur période de floraison, printanière (Tamarix parviflora, Tamarix tetrandra, Tamarix chinensis…) ou estivale (Tamarix gallica, Tamarix ramosisima et ses divers cultivars…) :

Variétés à floraison printanière

Tamarix parviflora

Variétés à floraison printanière Tamarix parviflora
  • Caractère de la floraison : Floraison fin avril-mai, rose clair.
  • Caractères de la plante : Port buissonnant un peu pleureur sous le poids des fleurs. Jusqu’à 5 m sur 6 m.
  • Qualités et usages : En arbuste isolé ou en haies libres. Rustique jusqu’à -20 °C au moins.

Tamarix tetrandra

Variétés à floraison printanière Tamarix tetrandra
  • Caractère de la floraison : Floraison rose clair sur le vieux bois, en grappes. De mai à juin.
  • Caractères de la plante : Port étalé, rameaux fins arqués. Jusqu’à 5 m sur 5 m. Écorcé foncée.
  • Qualités et usages : À abriter des vents froids. Excellent brise-vent. Rustique jusqu’à -20 °C au moins.

Tamarix chinensis

Tamaris  Tamarix chinensis
  • Caractère de la floraison : Floraison rose à partir de mai.
  • Caractères de la plante : Peut atteindre de grandes tailles (6 à 12 m). Feuillage semblable à celui de certains cyprès.
  • Qualités et usages : En arbre isolé ou en bosquet d’arbustes. Aime les habitats humides des bords de mer. Rustique jusqu’à -20 °C au moins.

Variétés à floraison estivale

Tamarix ramosissima

Variétés à floraison estivale Tamarix ramosissima
  • Caractère de la floraison : Floraison de juillet à septembre, couleur rose saumon, blanche pour 'Hulsdonk White', rose pâle pour 'Rosea', rose foncé pour 'Pink cascade' et rouge pour 'Rubra'.
  • Caractères de la plante : Port buissonnant. Jusqu’à 5 m sur 5 m.
  • Qualités et usages : Supporte bien les embruns et les vents violents. Supporte aussi les sols secs et pauvres. Rustique jusqu’à -20 °C au moins.

Tamarix gallica

Tamaris  Tamarix gallica
  • Caractère de la floraison : Floraison en longues grappes roses de juin à août, qui débute avant les feuilles.
  • Caractères de la plante : Variété sauvage du Sud de la France. Aspect plumeux, jusqu’à 8 m de haut.
  • Qualités et usages : Pour haies libres. Coupe-vent. Supporte bien les embruns et la salinité du sol. Rustique jusqu’à -20 °C au moins.

Plantation du tamaris

Plantation du tamaris

Où le planter ?

Le tamaris pousse facilement dans tous les sols bien drainés qui ne sont pas trop calcaires ou trop humides. Il apprécie les terrains sablonneux ainsi que les terrains pauvres et secs. Il pousse moins bien en terrain frais et lourd même s'il est bien drainé.

Les embruns ne l'empêchent pas de prospérer. Il a en revanche besoin d'un emplacement très ensoleillé pour bien fleurir.

Assez rustique, il pourra résister à des températures inférieures à -20 °C.

Note : il se cultive mal en pot et uniquement lorsqu'il est jeune.

Quand planter le tamaris ?

Plantez les plants en conteneur de préférence à l'automne ou à défaut au printemps.

Comment le planter ?

  • Creusez un trou de taille suffisante (1 m environ en tous sens). Si votre sol est un peu lourd, mélangez la terre de rebouchage avec du sable grossier et un peu de compost ou de terreau pour l'alléger et la drainer.
  • Arrosez largement lors de la plantation.
  • Pour une plantation en haie, espacez vos plants de 1,5 m environ.

Culture et entretien du tamaris

Culture et entretien du tamaris

Le tamaris ne réclame que très peu de soins. Il pousse très bien dans les terrains secs et peut se passer d’arrosage. En terrain particulièrement pauvre, apportez-lui du compost chaque printemps.

Il craint les vents froids, surtout lorsqu’il est jeune, mais sa souche peut résister jusqu’à -20 °C.

Taille du tamaris

La taille des tamaris n'est pas indispensable. Toutefois, elle permet d'avoir une floraison plus abondante et un port plus compact.

Taille des tamaris d'été

Pour favoriser la floraison, taillez au printemps, dès la fin des gelées (mars, avril) car ils fleurissent sur le bois de l'année.

Pour une taille de forme, ne taillez que tous les 2 ou 3 ans.

  • Si vous souhaitez qu'il se développe en hauteur, ne taillez pas trop près du pied. Sélectionnez quelques branches principales dont vous supprimerez les rameaux secondaires (un peu moins vers le pied pour qu'il ne se dégarnisse pas trop).
  • Pour multiplier les rameaux florifères, rabattez fortement (des 2/3 au moins) les rameaux de l'année précédente qui ont déjà fleuri.
  • Pour rassembler les nouveaux départs autour de la souche, éliminez, à la scie, les plus grosses branches qui s'en éloignent.
  • Enfin, aérez votre arbuste buissonnant en éliminant les rameaux dirigés vers son centre, ceux qui se croisent ou se chevauchent.

Efforcez-vous de donner à l'ensemble de l'arbuste un port évasé. Mais vous pourrez également lui donner un port en tige ou en boule en le taillant plus sévèrement, ce qu'il supportera bien.

Pour former un port en tige à partir d'un arbuste buissonnant, sélectionnez la plus belle tige et éliminez toutes les autres. Puis, taillez la cime à la hauteur désirée.

Taille des tamaris de printemps

Cultivé en petit arbre et une fois adulte, vous ne le taillerez plus. Plus petit ou en forme buissonnante vous pouvez le tailler si vous le souhaitez mais seulement tous les 2 ou 3 ans, après la floraison (la floraison se faisant sur les rameaux de l'année précédente).

  • Pour favoriser la floraison, rabattez les dernières pousses de moitié environ.
  • Vous pouvez également lui donner une forme en tige ou en boule avec une taille plus sévère, ce qu'il tolérera bien. Voir ci-dessus la taille du tamaris d'été.
  • Sur de vieux sujets, vous pouvez supprimer à la scie les branches les plus anciennes. Cela vous permettra de leur conserver un port compact et une base non dégarnie.

Cas particulier de la culture en haie

Procédez comme pour les autres végétaux cultivés sous cette forme. Utilisez un taille-haie ou des cisailles, le tamaris supportant très bien ces tailles.

Maladies, nuisibles et parasites du tamaris

Planté dans un sol léger et drainé, le tamaris est résistant aux maladies et aux insectes.

Multiplication du tamaris

Multiplication du tamaris

Le tamaris se multiplie spontanément en se ressemant. Vous pouvez ainsi récupérer de jeunes plants au pied des haies.

Vous pourrez également le multiplier par bouture à bois sec vers décembre. Prélevez des extrémités de rameaux d'une trentaine de centimètres et mettez-les en terre sur place.

Conseils écologiques

Dans les régions du Sud et quelques autres au climat approprié, plantez des haies décoratives de tamaris pour tenir les talus et protéger des vents.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides