Aulne

Aulne en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Aulne, Aune

  • Nom(s) latin(s)

    Alnus

  • Famille

    Bétulacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Arbre feuillu

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Buissonnant
    Conique ou pyramidal
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    5 à 10 m et +
  • Largeur à maturité

    4 à 8 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage Greffe
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide
  • Densité

    0,2 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation extérieure

    Bosquet ou forêt Haie Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

L'aulne ou aune est un proche parent du bouleau qui appartient comme lui à la famille des Bétulacées. Le genre Alnus comprend environ 30 espèces d'arbres et arbustes de climat tempéré frais qui proviennent surtout des régions fraîches à froides de l'hémisphère nord (Eurasie et Canada) et de l'hémisphère sud le long des Andes. Il existe cependant quelques espèces persistantes ou semi-persistantes vivant dans les montagnes subtropicales.

Les racines profondes de l'aulne sont pourvues de nodosités (actinorhizes) qui abritent des bactéries du genre Frankia. Capables de fixer l'azote de l'air, celles-ci enrichissent le sol en azote dont bénéficient l'hôte ainsi que les plantes avoisinantes. L'aulne développe aussi près de 26 mycorhizes notamment avec des champignons spécifiques du genre Alnicola qui vivent donc en symbiose avec l'arbre. Avec l'aide de tous ces micro-organismes, l'aulne se révèle être une essence pionnière à croissance rapide. Elle sert souvent de couvert aux conifères jusqu'à ce que ces derniers les dépassent et entraînent leur disparition par défaut de lumière. Ainsi la présence ou l'absence de l'aulne peut changer radicalement une succession écologique.

Alnus glutinosa appelé l'aulne glutineux, aulne commun ou vergne mesure jusqu'à 18 m de haut, avec souvent pas plus de 10 m en culture. Son port très droit à l'état jeune s'étend en largeur pour former une voûte de branches tortueuses et grêles, ornées de gros bourgeons visqueux pourpres grisâtres, portés par un court pédoncule. Son écorce lisse grise puis brun sombre se desquame en écailles rectangulaires. Il fait partie des espèces indigènes courantes rencontrées au bord des cours d'eau, dans les fonds de vallées inondées, les marécages. Sa longévité est de 60 à 80 ans.

Le feuillage alterne, vert foncé est arrondi et crénelé de façon irrégulière, présentant une échancrure au sommet. Le revers du limbe est un peu plus clair et montre des touffes de poils à l'aisselle des 7 paires de nervures. Les feuilles visqueuses lors du débourrement deviennent mates et restent vertes jusqu'à leur chute tardive en automne. Le feuillage est peu convoité par les animaux sauvages ou domestiques si bien qu'il n'est pas nécessaire de protéger les plantations.

Les bouquets de 4 à 6 chatons mâles, verdâtres puis ocre jaune, mesurent 5 à 10 cm de long lors de l'éclosion. Ils pendent aux extrémités des rameaux et libèrent leur pollen de fin février à début avril, provoquant des rhumes des foins tôt au printemps. Sur le même arbre (l'espèce est monoïque), les chatons femelles pourpres, situés à la base des chatons mâles, apparaissent en groupe, dressés. Lorsqu'ils grossissent et se lignifient au cours de l'hiver qui suit la fécondation, leur forme ovoïde de 0,5 cm de long fait penser à des cônes de conifères en réduction. La pollinisation se fait par le vent. Certains arbres ne sont pas autofertiles. Les semences sont des akènes ailés qui peuvent flotter durant quelques semaines et sont extraites du cône par des oiseaux comme les mésanges et serins. Les cônes persistent souvent une année sur l'arbre.

L'arbre est utilisé pour maintenir les berges, mais aussi pour restaurer des sols pollués, des restes de sites industriels car en fertilisant le sol, il permet à d'autres espèces de s'installer. Il se remet facilement d'un déracinement. Les brindilles sont connues pour accumuler des métaux comme l'or de certains sols. Le tronc possède un bois clair à grain fin qui se colore de brun rosé après son altération à l'air.

Le nom Alnus vient du Celte lan qui signifie « proche des cours d'eau ». Glutinosa fait référence à son jeune feuillage et ses bourgeons glutineux, c'est-à-dire collants. « Vergne » est un terme gaulois pour désigner cet arbre qui remonterait au XIIe siècle.

Espèces et variétés d’aulne

Aulne glutineux, verne ou vernes, vergnes, aulne commun (Alnus glutinosa)

Espèce type

Aulne glutineux, verne ou vernes, vergnes, aulne commun (Alnus glutinosa) Espèce type
  • Végétation : Arbre de 10 à 25 m sur 4 à 8 m de large assez pyramidal, souvent à troncs multiples. Rameaux grêles portant de gros bourgeons visqueux. Écorce très crevassée brun foncé. Feuilles à bout échancré, à 7 paires de nervures velues aux aisselles.
  • Fleurs et fruits : Floraison précédant les feuilles en février-mars. Chatons femelles nus et dressés, chatons mâles pendants.
  • Qualités : Originaire d’Europe, Afrique du Nord et Asie de l’Ouest. Utilisé pour fixer les rives du fait d’un profond enracinement et en haie pour favoriser le gibier ou comme brise-vent. Très rustique (-30 °C). Sensible au phytophthora de l’aulne.

'Imperialis'

Aulne glutineux, verne ou vernes, vergnes, aulne commun (Alnus glutinosa) 'Imperialis'
  • Végétation : Arbre à port étroit conique de 8 m de haut sur 4 de large. Feuilles profondément découpées en lobes étroits, un peu plus claires que chez le type.
  • Fleurs et fruits : --
  • Qualités : Obtenue en 1892. Feuillage décoratif, très lumineux au printemps.

'Aurea'

Aulne glutineux, verne ou vernes, vergnes, aulne commun (Alnus glutinosa) 'Aurea'
  • Végétation : Petit arbre jusqu’à 12 m de haut, ravissant à feuilles dorées au printemps puis vert clair. Pousses orangées.
  • Fleurs et fruits : Chatons mâles orangés à maturité.
  • Qualités : Obtenu en 1891. Dépasse rarement 3 m.

Aulne blanc, aune de montagne (Alnus incana)

Espèce type

Aulne blanc, aune de montagne (Alnus incana) Espèce type
  • Végétation : Arbre ou arbuste de 3 à 20 m de haut. Feuilles crénelées pointues, grisâtres en dessous. 9 à 12 paires de nervures velues. Écorce lisse gris argenté avec quelques longues craquelures.
  • Fleurs et fruits : Chatons mâles de 5-10 cm de long qui s’ouvrent fin février. Cônes femelles de 1 cm de long vert puis brun.
  • Qualités : Vit dans les Alpes et le Caucase. Se plaît en sol calcaire très humide.

'Pendula'

Aulne 'Pendula'
  • Végétation : Arbre pleureur de 5 m de haut. Feuillage et tronc grisâtres.
  • Fleurs et fruits : --
  • Qualités : Port pleureur. Sol calcaire et humide.

Aulne de Corse (Alnus cordata)

Espèce type

Aulne de Corse (Alnus cordata) Espèce type
  • Végétation : Arbre pyramidal de 9 à 15 m, jusqu’à 25 m, sur 7 m de large. Feuilles en forme de cœur, de 5 à 12 cm de long, finement dentées, pétiolées, vert foncé luisant. 5-6 paires de nervures velues aux aisselles sur le revers du limbe. Écorce lisse et grise, ponctuée de lenticelles avec de courtes craquelures verticales.
  • Fleurs et fruits : Chatons mâles de 7,5 à 10 cm de long, s’ouvrant entre février et avril. Minuscules chatons femelles rouges. Cônes de 2,5 cm.
  • Qualités : Originaire de Corse et d’Italie méridionale entre 600 et 1 000 m. Très planté pour l’ornement, près de l’eau de préférence. Tolère les sols secs et calcaires. Résiste à -16 °C.

Aulne de l’Orégon (Alnus rubra)

Espèce type

Aulne de l’Orégon (Alnus rubra) Espèce type
  • Végétation : Arbre de 12-25 m. Feuilles dentées, ovales, de 7 à 13 cm de long, épaisses et non collantes, vert foncé et mates. 8 à 15 paires de nervures. Revers grisâtre et velu le long des nervures. Perd beaucoup de ses feuilles en été. Écorce lisse gris pâle à crêtes aplaties souvent couverte de lichen blanc.
  • Fleurs et fruits : Chatons mâles rougeâtres, de 10-15 cm, libérant leur pollen en avril. Grappes de cônes de 15 à 25 mm de long.
  • Qualités : Présent de l’Alaska à la Californie et en Idaho. Bois rougeâtre qui sert à fabriquer des meubles et du papier. Blessures rouges. Résiste à -20 °C.

Alnus orientalis

Espèce type

Aulne Espèce type
  • Végétation : Bel arbre de 15 m de haut. Feuilles ovales dentées vert vif, luisantes.
  • Fleurs et fruits : Chatons mâles qui exsudent un liquide collant avant de s’ouvrir en début de printemps.
  • Qualités : Vit le long des cours d’eau en Syrie, au sud de la Turquie et à Chypre. Tolère -15 °C.

Plantation de l’aulne

Plantation de l’aulne

Où le planter ?

Les aulnes tolèrent des sols pauvres même pollués, mais réclament un sol frais. L'aulne glutineux pousse même dans des sols marécageux où peu d'espèces sont capables de survivre hormis les saules. Il supporte également les embruns. L'aulne de Corse tolère davantage le calcaire et les sols secs que l'aulne glutineux.

Plantez-les au soleil de préférence pour obtenir un arbre bien développé même s'ils tolèrent la mi-ombre, voire l'ombre avec cependant une longévité amoindrie.

Quand planter l'aulne ?

Plantez l'aulne à l'automne ou au printemps.

Comment le planter ?

  • Creusez une fosse de 40 cm en tous sens et positionnez l'arbre de manière à placer le collet au ras du sol.
  • Plantez un tuteur si nécessaire.
  • Recouvrez en formant une cuvette et versez un bon arrosoir pour chasser les poches d'air.

Culture et entretien de l’aulne

Culture et entretien de l’aulne

L’aulne n’a pas vraiment besoin d’être entretenu. Arrosez durant la première année si le sol n’est pas suffisamment humide.

Taille de l’aulne

En fin d'hiver :

  • Rabattez l'arbre si vous voulez créer une cépée et limiter la hauteur du tronc. Les aulnes rejettent facilement de la souche.
  • Attention, les aulnes « pleurent » après une blessure ou une coupe et la surface du bois se colore d'orange ou de rouge selon l'espèce.

Maladies, nuisibles et parasites

La galéruque de l’aulne ou chrysomèle de l’aulne (Agelastica alni) s’attaque à l’aulne glutineux et l’aulne blanc (Alnus incana). Ce petit coléoptère noir paraît en mai et pond début juin sous les feuilles. Les larves noires s’en nourrissent et les transforment en dentelles avant de se nymphoser dans le sol. Les traitements insecticides sont déconseillés en bord de rivière, mais les aulnes voisins ont des chances de se prémunir contre ces attaques (voir ci-dessus).

Le phytophthora de l’aulne (Phytophtora alni) est un champignon diffusé dans l’eau et pénétrant par les racines, les blessures ou les lenticelles, responsable du dépérissement de l’aulne depuis les années 1990, dans toute l’Europe. Il est apparu et a été identifié dans le sud de l’Angleterre en 1993. Ce parasite qui stoppe la circulation de la sève est devenu un problème majeur en particulier pour l’aulne glutineux, aujourd’hui considéré comme une espèce menacée des écosystèmes naturels européens au même titre que l’orme. Il se manifeste par un feuillage clairsemé jaunissant et des taches noires sur le tronc. La contamination est favorisée par des eaux chaudes, stagnantes, des sols argileux et des populations concentrées d’aulnes.

Un recépage total, bien à la base du tronc, des aulnes partiellement contaminés a pour effet de redonner de la vigueur au plant. Il est alors susceptible de résister plusieurs années. Mais le recépage ne doit pas être systématique et se concentrer sur des arbres bien éclairés afin de favoriser une diversité d’âge au sein des populations. Il est primordial de bien nettoyer le matériel et les bottes lorsque vous changez de rivières.

Multiplication de l’aulne

Multiplication de l’aulne

Les cultivars sont multipliés par greffage. Pour les espèces types, le semis, le bouturage et le marcottage par couchage sont fréquemment pratiqués.

Semis

Au printemps :

  • Semez des graines fraîches, vieilles de 1 an maximum, en pépinières, dans une terre maintenue humide pendant au moins 1 mois suivant la germination.
  • Recouvrez légèrement les graines.
  • Transplantez les jeunes plants espacés de 15 cm sur le rang et de 40 à 60 cm entre les lignes, l'année suivante.
  • Attendez encore 1 an avant de mettre les plants à leur place définitive.

Bouturage

En août, effectuez des boutures semi-ligneuses que vous mettez à raciner en sol humide.

Pour les boutures de plançons :

  • Prélevez des tronçons de rameaux de 0,6 à 1 m de long, à l'automne.
  • Façonnez des fagots dont vous faites tremper la base dans l'eau.
  • Plantez ces plançons au printemps directement dans le sol.

Conseilsécologiques

L’aulne glutineux présente un intérêt écologique et sylvicole important dans le fonctionnement des ripisylves. Il joue un rôle dépolluant, fertilisant, de fixation des berges et d’abri pour la faune.

Un peu d’histoire…

L'aulne est un des arbres pionniers qui a recolonisé la Grande-Bretagne après la dernière glaciation. Des pollens de plus de 8 500 ans ont été retrouvés souvent antérieurs à l'arrivée du pin sylvestre (note 1).

L'aulne glutineux établit une communication avec ses voisins par émission d'éthylène dès qu'il est attaqué par la chrysomèle de l'aulne, un petit coléoptère. Ses congénères proches sont informés de la présence du ravageur et augmentent leurs défenses immunitaires. On constate ainsi que des sujets sont d'autant moins dévorés qu'ils sont plus proches d'un arbre complètement défolié (note 2 : Tscharntke et al., 2001).

L'aulne de Corse est souvent utilisé comme brise-vent dans les vergers. Conduit en cépée, on l'associe à l'orme (Ulmus sp.), aux frênes à feuilles étroites (Fraxinus angustifolia), aux noisetiers (Corylus) ainsi qu'à des arbres de haut jet comme le merisier (Prunus avium) et le noyer (Juglans regia).

L'aulne a connu de multiples applications :

  • Devenant pratiquement imputrescible après avoir séjourné dans l'eau, il s'employait à la construction de pilotis à Amsterdam comme à Venise, de brise-lames, de bardage ou de bois de coffrage dans les mines.
  • Dans le Nord, il servait à fabriquer des sabots, des barils pour le hareng, des boucliers, du fait de la couleur rouge de son bois.
  • La sciure sert encore à fumer le poisson et la viande.
  • L'écorce produit une belle teinture grise ou noire après addition de limaille de fer et sert à tanner le cuir.
  • Les Indiens d'Amérique du Nord creusaient le tronc de l'aulne rouge Alnus rubra pour faire leurs canots.
  • Les usages médicinaux de l'aulne sont nombreux comme le cataplasme de feuilles fraîches, pour activer la cicatrisation des ulcères, vantée par sainte Hildegarde au XIIe siècle, le bain de feuilles d'aulne préalablement chauffées au four pour soulager les rhumatismes. Une branche d'aulne était introduite dans les poulaillers pour éloigner les parasites. On le surnommait le « quinquina indigène » pour ses propriétés fébrifuges. Dans le Worcestershire, on portait un bout de bois dans la poche pour se prémunir des rhumatismes. L'écorce riche en tanins possède des propriétés astringentes, fébrifuges et cicatrisantes. Macérée dans le vin blanc, elle servait à soigner les maux de gorge et de dent. Les cônes servaient au traitement contre la goutte.

Note 1 : MILNER E. (2011), « Trees of Britain and Ireland », Natural History Museum, p. 29.

Note 2 : Tscharntke T., Thiessen S., Dolch R., et Boland W. (2001), « Herbivory, induced resistance, and interplant signal transfer in Alnus glutinosa », Biochemical Systematics and Ecology, n°29, p. 1025-1047.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides